1er jeûne "long"

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Lorent le Mer 18 Avr 2018 - 3:07

7ème jour

Poids au saut du lit:70,5kg.

De manière intéressante, je n'ai perdu que 100 grammes depuis hier. J'ai donc bien atteint un plateau comme je l'avais compris. On pourrait argumenter que c'est la courgette et la pomme d'hier fin de journée, mais étant donné que ces deux aliments sont essentiellement composés d'eau, ça ne colle pas. Et je doute que les qq glucides ingérés aient été stockés sous forme de glycogène, au contraire, ça a sans doute été consommé directement.

J'espère que le passage à la méthode "Buchinger" (enfin, une forme de Buchinger) permettra de dépasser ce plateau, car au niveau du ventre, tout reste à faire, même si j'ai bien conscience que régler un problème de toxémie de 15 ans nécessitera plus que cette première cure de jeûne.

D'avoir un peu manger hier m'a redonné beaucoup d'énergie! On imagine pas ce qu'on peut trouver comme énergie dans une pomme et une (petite - 250gr) courgette!

Ce matin, je déjeune avec 200gr de carottes agrémentées d'un demi jus de citron et deux feuilles de basilic ciselées. Ça me semble un festin!

Je vais préparer ce jour un bouillon mix Volaille/Porc/Légume. Ce bouillon remplacera une des portions de légume. "Il parait" que dans mon cas (maladie inflammatoire des intestins) les bouillons sont le meilleur pansement pour cicatriser l'endothélium intestinal. Par ailleurs, un bouillon est très riche en minéraux, ce qui ne me fera pas de tort en période de jeûne.

Nous verrons si ce demi-jeûne donnera des résultats aussi percutant que le jeûne hydrique. Je prévois d'aller jusqu'à dimanche midi, soit 5 jours de demi-jeûne. Cela fera donc 11 jours en tout si je respecte mon idée.

Nous verrons!

Lorent

Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Klee le Mer 18 Avr 2018 - 5:43

Bonjour Lorent,

Bravo à toi pour cette première expérience de jeûne ! Pareil que toi : avec la pratique jeûne, et donc avec les reprises alimentaires qui suivent, je me suis aperçu que je mangeais également trop vite. Depuis, je prends le temps de mâcher et clairement, on sent que ça se passe mieux au niveau de la digestion.

Dans ton cas, les bouillons à base de viandes / légumes peuvent être intéressants effectivement : cela apporte du collagène qui est indiqué pour les intestins endommagés.

Bon passage en demi-jeûne, donc.
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Lorent le Mer 18 Avr 2018 - 6:17

Bonjour Klee,

Merci pour ta bienveillance (merci à tous en fait ).
C'est très important car autour de moi, ceux qui sont au courant de ma démarche actuelle dénigrent et essayent de me détourner de mes objectifs.
C'est fou ce qu'un conditionnement pro-agroalimentaire peut avoir la vie dure!

Note: après passage au toilette, je suis donc à 69.9kg.
Punaise... la dernière fois que j'ai vu un 6 en dizaines sur une balance, je devais avoir 12-13 ans...

Mais je me sens bien!

Cependant encore et toujours ce gros bémol, même après passage aux toilettes, cette impression de diaphragme bloqué à cause de l'abdomen persiste.
Peut-être est-ce en fait à cause du diaphragme lui-même, bloqué. A investiguer aussi!

Tour de taille ce matin, 81cm au plus large. Ça reste beaucoup pour 70kg et 1m86, d'autant plus que je ne suis pas rachitique (musculation).

Lorent

Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Bountygong le Mer 18 Avr 2018 - 7:25

L'essentiel est de s'écouter et de faire au mieux de ses ressentis.
Bon demi-jeûne. Tiens-nous informés !
avatar
Bountygong
Modératrice

Messages : 341
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Lorent le Mer 18 Avr 2018 - 9:31

Pour ceux que ça intéresse, j'ai déjà trouvé une première chose: diaphragme bloqué.
Donc, exercice de respiration et massage à l'intérieur des côtes +++

Pas étonnant que j'ai l'impression d'étouffer!

Lorent

Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Lorent le Jeu 19 Avr 2018 - 4:32

8ème jour

Poids au saut du lit: 69.8kg. Attention, c'est biaisé par 2 aspects:
1) toilettes en abondance hier matin (prise d'un linaclotide) et ça a bien bien aidé. (A noter que le linaclotide ne passe pas dans la circulation et reste cantonné à la lumière de l'intestin, il ne surcharge donc pas le foie).
==> Pour ma part, je suis clairement partisan de la purge en début de jeûne, car j'estime (et la science aussi) que les bactéries intestinales sont un facteur causal de bon nombre de troubles que le jeûne permet de soigner.
Purger, c'est diminuer la quantité de ces bactéries, et donc du matériel potentiellement antigénique, et ça permet (selon mon avis bien sûr) d'améliorer le processus de réparation en "tuant dans l'oeuf" l'inflammation.

Je suis par ailleurs persuadé qu'une partie très significative des effets curatifs du jeûne sont dûs à la limitation de la flore intestinale pathogène, qui est le fléau majeure de nos sociétés occidentales (et certainement à l'origine du moins partiellement de très nombreuses maladies chroniques, cancer, auto-immunes etc.). En tout cas, la recherche va clairement dans cette direction ces dernières années.

2) je suis passé à une diète de type Buchinger.
==> Ça implique la présence d'un poids dans les intestins, donc ça rajoute sur la balance.

Au final, impossible de vraiment dire ce qui a été perdu!

Je crois que je vais reprendre l'alimentation demain (ma réalimentation réelle), car pour raisons professionnelles, je dois récupérer de l'énergie pour Lundi.
J'ai un travail à moitié de bureau et à moitié de terrain!

Bonne journée à toutes et tous!

Lorent

Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Lorent le Ven 20 Avr 2018 - 2:33

9ème jour

Poids au saut du lit: 69.9kg

Beaucoup de chose à dire sur le déroulement de ce 9ème jour.
J'évite le suspense: ça y est, j'en suis persuadé, jeûner est la forme de thérapie pour le physiologique et le psychologique la plus puissante, et la plus efficace qu'il m'ait jamais été donné d'entreprendre.

Ce matin, je n'ai pas perdu de poids, mais ce n'est pas grave, car il y a à "expulser". La perte de poids va sagement se poursuivre une fois que cela sera fait.
Ces derniers jours, j'hésitais un peu par rapport à la rupture de jeûne, et j'ai annoncé plusieurs dates (dont aujourd'hui). Rompre le jeûne ajd serait vraiment dommage, et je passerai à côté d'une opportunité car le décrassage se poursuit à grande vitesse (langue chargée, sensations diverses et multiples qui trahissent un travail du corps). Il est vrai cependant que je me sentais très fatigué durant la première semaine de jeûne, et que cela ne me motivait pas à poursuivre trop en avant, même si je savais que cela me faisait du bien.

Il est vrai aussi que j'étais très très encrassé!

L'ajout de légumes et de fruits ces deux derniers jours (et j'avoue avoir triché car je les ai mangés pleins, avec la peau, un peu dans l'optique d'une réalimentation) m'a permis de récupérer énormément de vitalité. J'ai donc ajd une nouvelle forme pour poursuivre le jeûne encore qq jours (jusqu’où, on verra!), dans laquelle il y aura du jus de légume préparé à l'extracteur, et un peu de bouillon de poule.

Concernant le diaphragme, il s'est débloqué, c'est con car je vais chez l'ostéopathe ce matin. Enfin, ça ne peut pas faire de tort que le thérapeute redonne de la mobilité la ou clairement, ça en manque.

Enfin, on dit que le jeûne soigne le corps et l'âme, et bien cela ne saurait être plus vrai. Je m'explique: hier soir, impossible de m'endormir, j'étais comme une pile électrique dans mon lit, et certaines vieilles choses refont surfaces. Elles m'amènent, ces vieilles images surgies du passé, des oppression dans la poitrine, le ventre noué du stress, et je comprends alors que ce sont des empreintes psychologiques non-résolues. J'ai pu mettre le doigt sur pas mal d’aspects de mon passé qui ont encore maintenant de manière jusqu'ici inconsciente (refoulée en gros) des répercutions importantes sur ma santé. Mais avoir pris conscience de tout cela m'a déjà fortement soulagé, mais en plus, je vais pouvoir prendre en charge ces aspects de moi-même.

Je sais maintenant que la guérison totale n'est plus une utopie. C'est possible. Et avec cet outil formidable qu'est le jeûne, ainsi que les nouvelles règles d'hygiène que je vais instaurer (je ne vais pas dire m'imposer, car c'est un plaisir finalement de respecter mon corps), je sais que je ne ferai pas de rechutes.

Ouf, c'est tout pour aujourd'hui!

Lorent

Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Jeff le Ven 20 Avr 2018 - 6:12

je fais le même constat de jeûne en jeûne: Les bienfaits psychologique sont énormes! d'ailleurs, ma santé étant plutôt bonne, je continue à jeûner principalement pour cela ;-)
(et aussi parce que le travail du jeûne ne c'est jamais terminé, même après 21 jour cette année...)

Partisan de l'hydrothérapie du colon avant un jeûne moi aussi. pour avoir expérimenter les deux, c'est bien plus confortable avec :-)

bravo pour ton jeûne et merci de l'avoir partagé

Jeff
Modérateur

Messages : 154
Date d'inscription : 12/05/2017
Age : 48
Localisation : Suisse romande

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Lorent le Ven 20 Avr 2018 - 6:19

Salut Jeff,

Merci pour ton message!
J'en suis encore aux balbutiements dans ma découverte du jeûne thérapeutique (thérapeutique dans le sens ou mon objectif est médical et non pas mystique ou que sais-je), et je dois encore trouver les bonnes formules pour optimiser et rendre le jeûne le plus agréable possible.
Je ne croyais vraiment pas à l'aspect psychologique, et j'ai été bluffé de voir comment certaines choses sont remontées spontanément (réflexion du type mais qu'est-ce que ça vient faire ici et maintenant ça??).
Le jeûne soigne vraiment la tête et l'esprit. C'est le remède roi à toutes les pathologies induites par notre société moderne.

Lorent

Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Jeff le Ven 20 Avr 2018 - 10:58

concernant les effets du jeûne sur l'aspect psychologique, j'avais lu dans le livre de T. De Lestrade l'histoire du jeûne en Union Soviétique. Le Pr Nikolaïev, dont il est beaucoup question, était Psychiatre et utilisait le jeûne pour ses effets sur les maladies mentales. Voici un petit résumé trouvé sur internet:

De Lestrade a écrit:Le communisme : terrain d’expérimentation exceptionnel
Les régimes totalitaires sont propices aux expériences scientifiques novatrices à grande échelle, car ils instaurent à la fois :

une pénurie de moyens et de compétences, qui fait qu’on est obligé de chercher des solutions plus efficaces et moins chères ;
un système hiérarchique implacable, qui fait qu’une initiative « dans la ligne du parti » sera appliquée sans discussion et parfois sur des populations importantes et de longues durées. De quoi acquérir des résultats tangibles.
Des expériences en Union soviétique ont ainsi montré que le jeûne agit vraiment « à la base » de l’organisme pour rééquilibrer de nombreuses fonctions essentielles.

Le médecin Youri Nikolaiev est désigné en 1955 pour soigner l’alcoolisme forcené du fils d’un dignitaire du Parti, Nicolai Boulganine. C’est un sujet difficile qui a mis en échec de nombreuses équipes médicales ayant eu recours à la pharmacologie existante. Grâce au jeûne, il est débarrassé en trois semaines de son addiction, à la grande satisfaction de son père, qui ouvre la porte de plusieurs services à cette nouvelle thérapie.

Nikolaiev peut alors expérimenter le jeûne auprès d’autres catégories de malades. Il observe des résultats étonnants chez les dépressifs suicidaires, qui se sentent rejetés et dévalorisés au sein de leur groupe ou de leur famille. Au bout de deux semaines de jeûne, les voici généralement moins inquiets et plus intéressés par leur environnement et leur assiette.

Il en est de même des angoissés et des personnes atteintes de TOC (troubles obsessionnels compulsifs) ou d’enfermement psychique. Gavés de neuroleptiques et vivants dans une bulle, quelques semaines de jeûne leur permettent de revenir à des rapports sociaux normaux. Les taux de neuromédiateurs (adrénaline, acétylcholine) se normalisent, ainsi que les rythmes cérébraux.

Il met toutefois en évidence un critère fondamental de succès : le consentement des patients. Souvent, pour faciliter la démarche, Nikolaiev exige que les médecins jeûnent eux aussi au côté des patients.

source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Jeff
Modérateur

Messages : 154
Date d'inscription : 12/05/2017
Age : 48
Localisation : Suisse romande

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Lorent le Ven 20 Avr 2018 - 11:29

Très interessant ! Ça ne m'étonne pas. La fonction de rééquilibrage du jeûne est très puissante

Lorent

Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Klee le Ven 20 Avr 2018 - 12:38

Bonjour Lorent,

Content de voir que le jeûne te réussisse ^^ ! Jeff a parfaitement raison de mettre en avant les travaux de M. Nikolaïev : le jeûne est un remède puissant pour de nombreux maux, comme tu as pu par ailleurs toi-même le constater.

Et le plus important peut-être, c'est qu'il redonne de l'espoir là où l'on croyait ne jamais pouvoir se débarrasser de problématiques profondément ancrées.

Bonne continuation à toi !
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Lorent le Sam 21 Avr 2018 - 5:15

10ème jour

Poids le matin, 69.8kg.

Bon, ça ne bouge plus. J'estime donc que mon corps en a assez pour une première fois, et je rompt finalement le jeûne aujourd'hui.
J'entame donc la phase de réalimentation avec jus de fruits et légumes.

Que du positif, pas mal d'enseignements, une nette amélioration de la santé, et très certainement une nouvelle hygiène de vie à l'avenir.
Mon foie a vraiment fortement bénéficié de cette période privilégiée, tout comme mes intestins. De manière générale, je vais nettement mieux, au niveau psycho aussi, puisque je me sens apaisé.

Je referai sous peu un jeûne court de l'ordre de 3-4 jours, qui s'intègre dans une semaine de travail (vendredi et ou lundi), après une descente alimentaire bien menée (histoire de me faire "gagner" un jour de jeûn).
A vrai dire, je compte mettre en place la méthode suivante: jeûner une fois semaine (le dimanche ou le lundi, à voir) et une fois par mois, remplacer ce jour de jeûn par un plus long (à priori je dirais 3 jours).
Ceci  dans l'optique de vraiment maintenir les effets positif de ce premier jeûne, voir les améliorer, surtout au niveau des intestins et de la flore intestinale, donc, laisser du répit.

Maintenant, j'espère que la reprise alimentaire ne va pas me remettre dedans d'un coup d'un seul. Je croise les doigts!

Encore une fois merci aux différents participants du forum, et hommage à Luc, que je n'ai pas connu, mais dont les posts bienveillants et bourrés d'informations m'ont été bien utiles.


Dernière édition par Lorent le Sam 21 Avr 2018 - 7:38, édité 1 fois

Lorent

Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Bountygong le Sam 21 Avr 2018 - 5:31

Bravo pour ton jeûne et bon courage pour la reprise alimentaire. Tu sauras sans doute bien la mener
Donne nous des nouvelles !
avatar
Bountygong
Modératrice

Messages : 341
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Lorent le Dim 22 Avr 2018 - 14:18

Bonjour à tous,

Quelques nouvelles: ça va beaucoup mieux, avec la nourriture aussi! Les crises "intestins irritables" sont nettement moins marquées! Par ailleurs, un médicament qui avait perdu son efficacité avant le jeûne fonctionne à nouveau, c'est d'ailleurs assez bluffant.

Je me réjouis de faire le prochain jeûne car je sais que je ne me suis attaqué qu'à la partie visible de l'iceberg (et c'est un trèèèès gros iceberg).

A bientôt

Lorent

Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Bountygong le Lun 23 Avr 2018 - 2:50

Ravie de ces bonnes nouvelles. Bravo à toi !
avatar
Bountygong
Modératrice

Messages : 341
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Klee le Lun 23 Avr 2018 - 11:38

Voilà déjà des résultats positifs et encourageants pour la suite. Merci de ce retour, Lorent !
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Lorent le Lun 23 Avr 2018 - 12:58

Merci!

J'espère des résultats encore plus probant pour le jeûne suivant. A vrai dire, je compte multiplier les jeûnes de durée intermédiaire (5 jours) avec reprise alimentaire sur 3 jours régulièrement (je ne sais pas encore exactement la fréquence, il faudra que je vois en fonction des retours d'expérience, du niveau d'énergie, du bénéfice retiré etc.) et avec plus de rigueur.
J'ai acheté le livre "Jeûner pour sa santé - Le secret du rajeunissement biologique de Nicole Boudreau" pour maîtriser au mieux mon sujet, car je souhaite tirer un maximum de bénéfice de mes jeûnes.

Une autre observation: vu que je digère mieux (j'imagine grâce à la paroi intestinale qui s'est un peu cicatrisée), je peux manger moins! Donc, en plus, le jeûne fait du bien au portefeuille. Que demander de plus!

Ajd, normalisation du transit, et ça chez moi, c'est du jamais vu de longue date!

Mon seul regret, c'est de ne pas avoir jeûner plus tôt. Toutes ces années de souffrances inutiles... Enfin, autant se tourner vers l'avenir :).



Lorent

Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Bountygong le Lun 23 Avr 2018 - 14:27

Lorent a écrit:
Mon seul regret, c'est de ne pas avoir jeûner plus tôt. Toutes ces années de souffrances inutiles... Enfin, autant se tourner vers l'avenir :).
C'est également mon grand regret : avoir découvert le jeûne tardivement. Mais mieux vaut tard que jamais !
avatar
Bountygong
Modératrice

Messages : 341
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne "long"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum