Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Frédéric-Pierre le Mer 4 Avr 2018 - 13:03

Bonjour à tous,

Ayant trouvé des informations et conseils précieux sur cet excellent forum dédié au jeûne, je souhaite apporter ma petite pierre à l'édifice. Je pense que mon expérience peut avoir de l'intérêt pour certains puisqu'il s’agit d'un jeûne associé à une œsophagite et hernie hiatale, parfois déconseillé, ou pour le moins décrit comme très pénible.

J'ai 61 ans et au début de mon jeûne hydrique de 7 jours, 85 kilos pour 183 cm.

J'ai essentiellement entrepris ce jeûne pour un detox général et pour perdre quelques kilos superflus.

Gourmand et bon vivant, j'ai réduit depuis un an avec mon épouse les excès de viande et nous ne prenons plus de sucre raffiné. Néanmoins nous aimons recevoir la famille et les amis, et ces derniers mois ont donné lieux à quelques réunions joyeuses et gourmandes. J'ai vécu il y trois mois un passage de trois jours avec de vives douleurs à l'estomac suite à des excès. Cela m'a motivé à arrêter l'alcool et le vin.

Depuis deux mois nous avons repris une alimentation saine et raisonnable, ce qui peut correspondre plus ou moins à un régime pré-jeûne.

Mon œsophagite a été diagnostiquée en 2008 :

Fibroscopie gastrique
Bulbite non érosive
Œsophagite grade I
Hernie hiatale sur 3 cm.
Pas de trace d'Helicobacter pylori.

J'ai été traité par du Pariet – un inhibiteur à pompe à proton... ne me demandez pas ce que c'est, j'ai été surpris d'apprendre que j'avais une pompe, qui plus est à proton ! - Un traitement de fond de 20mg par jour pendant six mois, puis à la demande 10mg. Mes douleurs ont disparues et se sont très largement espacées de telle sorte qu'il m'arrivait de ne rien prendre pendant une, deux semaines voir plus.

Suite à une information sur les effets néfastes de ce traitement – augmentation des risques de cancer de l'estomac si présence de la bactérie Helicobacter pylori, risques cardiaques augmentés de 16 à 21% et carence en vitamines B12, 20 à 50% de chances de développer une insuffisance rénales –, j'ai tout arrêté depuis 4 mois.

(j'avais quelques liens concernant ces informations, mais je ne peux les inclure à mon message)

Une alternative aux IPP serait tout simplement une cuillère à soupe de vinaigre de pomme tous les jours. J'ai plusieurs témoignages de proches qui ont définitivement réglés leurs problèmes de brûlures à l'estomac ainsi.

ATTENTION ! Il est impératif, si vous souhaitez arrêter la prise de IPP (inhibiteur de pompe à proton) de le faire progressivement. Les IPP baissent drastiquement le taux d'acide dans l'estomac, acide indispensable à la digestion et première barrière du corps contre les infections. Comme cet acide est INDIPENSABLE, nous produisons plus d'acide sous IPP pour compenser. Résultat, si vous arrêtez brutalement votre traitement vous risquez fortement d'avoir des reflux extrêmement acides, ce qui ferra de lourds dégâts à votre œsophage qui n'est pas protégé contre l'acide contrairement à l'estomac.



Après avoir lu le livre de Thierry de l'Estrade « Le jeûne, une nouvelle thérapie ? », je décide de faire un jeûne hydrique de 7 jours.

C'est mon premier jeûne.


Jour 1

Pas de purge avec du sel de Glauber ou autre, je ne savais pas qu'il fallait en prendre, j'en ai commandé mais il sera livré trop tard...

Rien de bien méchant à signaler, quelques migraines tout au plus, pas de problèmes pour dormir. J'ai fait un peu de Spinning – vélo d'appartement avec roue de force -, j'ai trouvé l'exercice bien plus fatiguant qu'à l'accoutumé même si j'ai mis peu de résistance ; tenu 15 minute au lieu des 30/45 minutes qu'il m'arrive de pratiquer. Pas de sensation de faim. Urines alternant entre chargées et très claires.

Jour 2

Migraines plus fortes et courbatures aux jambes. Langue pâteuse et blanche. Pas de sensation de faim. Une fatigue s'installe, me poussant à siester et bouquiner tranquillement sous la couette. Je pensais qu'il fallait faire un peu d'exercice, Klee me conseil le repos, cela me convient tout à fait : je n'ai pas envie de faire du sport ! Je n'en ferai pas de tout mon jeûne. J'ai facilement froid, aux mains et pieds, alors que le feu dans le poêle de masse ronronne et chauffe la maison. Quelques palpitations. Je me couche avec des chaussettes ! Urines alternant entre chargées et très claires. Perte de 1,250 kilo.

Jour 3

Les migraines ont disparues, ainsi que les courbatures. Quelques douleurs à l'estomac et à l’œsophage semblables à celles que je ressent lors d'excès. Pas de sensation de faim. Un peu plus difficile à trouver le sommeil. Même fatigue et froid. Quelques palpitations. Ma femme me prépare une tisane qui est la bien venue. Urines alternant entre chargées et très claires. Perte de 1,250 kilo.

Jour 4

Quelques douleurs à l’œsophage encore mais moins intenses que la veille. Il m'arrive pour la première fois d'avoir un vertige lorsque je me lève. Toujours fatigué, je manque d'énergie. L'état de ma langue s'améliore, elle est moins blanche. Nuit plus difficile, quelques douleurs sur les côtés m'obligeant à dormir par intermittence sur le dos. Quelques palpitations. Je prends une tisane le matin, ce que je ferai jusqu'à la fin de mon jeûne, en plus de deux litre d'eau non minéralisée. Je vais pour la première fois à la selle ! (normale). Urines alternant entre chargées et très claires. Pas de sensation de faim. Perte de 1,250 kilo.

Jour 5

Quelques douleurs à l’œsophage mais de moins en moins. Souvent des vertiges, il m'est arrivé de prendre appui en attendant que cela passe. Toujours fatigué, mais le moral est bon. Je ne peux pas dire que j’expérimente l'euphorie rapportée par certains, mais si ce n'est les quelques douleurs, les vertiges et la fatigue, je me sens bien et heureux de ce jeûne. Quelques palpitations. Ma femme s'inquiète un peu depuis hier, mon visage se creuse un peu et je ne peux cacher ma fatigue... Urines alternant entre chargées et très claires. Pas de sensation de faim. Perte de 1,250 kilo.

Jour 6

Très bonne nuit, levé tard alors que les jours précédents je sortais du lit tôt. Je me sens en pleine forme ! Beaucoup moins fatigué, léger et l'esprit clair... un peu euphorique ! Pas de douleurs à l'estomac ou l 'œsophage. Plus de vertiges. Urines alternant entre chargées et très claires. Je vais à la selle pour la deuxième fois (normale). Palpitations très réduites. Perte de poids stabilisée, quelques 200 grammes sans doute (ma balance n'est pas très précise) je suis à un peu moins de 80 kilos, j'ai perdu 5 kilos en 5 jours de jeûne.

Je commence à avoir de drôles de choses qui me tournent dans la tête : burger maison, poulet boucané, sushis, makis, sashimis, confit de canard, couscous, pasta alla puttanesca, pizza maison (roquette et magrets fumés)

... je regarde avec tendresse une banane dans le plat de fruits...

En fin de soirée quelques reflux gastriques.

Jour 7

Mauvaise nuit. Impression persistante d'être au bord d'un reflux gastrique m’empêche de dormir. Il semble y avoir une activité dans mon estomac... Je trouve finalement le sommeil tardivement sans avoir eu de reflux. Au matin, un peu fatigué par cette mauvaise nuit mais le moral est bon. Pas de vertiges, pas de douleurs à l'estomac ou œsophage. Pas de perte notable de poids, la balance reste à 80 kilos.

Sortie de jeûne à 17 h

20 cl de jus de légumes frais et bio passés dans la centrifugeuse : épinards, chou kale, persil, céleri, brocoli, une demi pomme et une cuillère à soupe d'huile de coco bio. Pas mal^^

à 19 h je prendrai la même dose de cette décoction verte.

Programme de réalimentation :

Jour 1

au réveille tisane et une cuillère à soupe de graines de lin et deux pruneaux + une demi pomme

2 x 40cl du jus de légume frais décrit pour la sortie de jeûne + 1 ou 2 fruits.

Jour 2

2 x 40cl du jus de légume frais décrit pour la sortie de jeûne + 1 ou 2 fruits.


Jours 3 et 4

Quelques légumes cuits à la vapeur. Salade. Une cuillère à soupe d'huile d'olive. Fruits frais.

Jour 5

Petit muesli le matin : flocons d'avoine bio, lait de coco, fruits frais, graines de sésame, une cuillère à café d'huile de lin.

Quelques légumes cuits à la vapeur. Salade. Une cuillère à soupe d'huile d'olive. Fruits frais.

Jour 6

Petit muesli le matin : flocons d'avoine bio, lait de coco, fruits frais, graines de sésame, une cuillère à café d'huile de lin.

Sushi !


… la viande attendra...



Merci encore pour le formidable travail que vous faites ici. Merci à Klee (un hommage à Jean-Paul ?) pour ses bons conseils.

Baci à tutti !

Et que le jeûne soit avec vous !

p.s. désagrément le plus notable... question sexe... ceinture ! j'étais aux abonnés absents!


Dernière édition par Frédéric-Pierre le Jeu 14 Juin 2018 - 7:36, édité 3 fois

Frédéric-Pierre

Messages : 12
Date d'inscription : 30/03/2018
Localisation : Haute Vienne

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Klee le Ven 6 Avr 2018 - 7:11

Bonjour Frédéric-Pierre,

Bravo à toi pour ce jeûne d'une semaine accompli, accompagné d'une bonne reprise alimentaire ! Par ailleurs, je ne connaissais pas les inhibiteurs de pompe à proton : il est intéressant de lire ta mise en garde quant à un arrêt très progressif de ces médicaments.

Enfin, c'est un fait : la libido baisse drastiquement chez de nombreux jeûneurs !

Merci pour ton compte-rendu très clair,
Klee (pas d'hommage en particulier à Paul ou à Jean-Paul, mais juste le plaisir de la consonance ^^ !)
Klee
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Frédéric-Pierre le Ven 6 Avr 2018 - 8:05

Merci pour ton retour Klee,

(en fait je pensais à Paul... pour avoir été en relation de travail avec Jean-Paul, son nom s'est imposé^^)

Les inhibiteurs à proton sont une vache à lait de l'industrie pharmaceutique, lorsque l'on sait qu'aux États-Unis il y a près de 17 millions de personnes qui en prennent, et maintenant sans ordonnance, l'on comprend que l'information sur les effets secondaires délétères soit si pauvre. En Europe il doit y avoir autant de patients traités par ces médicaments, et lorsque l'on commence ce traitement c'est pour la vie... les IPP ne soignent pas, ils suppriment les symptômes.

Aujourd'hui, 3 ème jour de réalimentation, j'ai perdu 6 kilos; 5 pendant le jeune, 1 pendant 3 jours de réalimentation. Je suis en forme.

Très content de ce premier jour de jeûne de 7 jours.

Je me sens prêt pour aller plus loin, un jeûne de 14 jours... cela inquiète mon épouse, je ne suis pas certain de pouvoir lui faire ça.

Nous allons essayer d'organiser pour nous deux un jeûne intermittent de 16 heurs par jour afin de baisser le taux d'IGF-1 et enclencher la production de corps cétoniques.


Dernière édition par Frédéric-Pierre le Lun 9 Avr 2018 - 13:22, édité 1 fois

Frédéric-Pierre

Messages : 12
Date d'inscription : 30/03/2018
Localisation : Haute Vienne

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Jeff le Lun 9 Avr 2018 - 6:53

bravo pour ce jeûne! le plus difficile c'est toujours le regard ce ceux que ne connaissent pas trop le sujet. Cette année j'ai passé de 13 jours (mon jeûne de l'an dernier) à 21. Pour moi, cela a été très facile, plus que je ne m'y attendais. j'aurais bien continué si j'avais eu le temps, car le travail n'était pas terminé.

mon épouse à eu très peu tout du long, bien que cela se soit bien passé. au bout du compte, elle s'est rendu compte elle même des incroyables capacité de notre corps, au vu de comment je me portais. du coup, j'ai bien l'impression que cela lui fait moins peur maintenant.

Jeff
Modérateur

Messages : 246
Date d'inscription : 12/05/2017
Age : 48
Localisation : Suisse romande

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Frédéric-Pierre le Lun 9 Avr 2018 - 13:21

Merci pour tes félicitations Jeff.

Et bravo à toi pour 21 jours !

Cela me parait être Mars après avoir touché la Lune^^

Objectivement je comprends mon épouse... je croisais, en passant devant la glace, un individu qui n'avait pas l'air d'aller bien^^ visage tiré... fatigué, cernes... un malade !

Aujourd'hui j'ai un teint de jeune fille et je suis en forme !

Le plus difficile maintenant va être de ne pas reprendre ces kilos perdus...

Je pense jeûner une fois l'an au sortir de l'hiver, au minimum 7 jours... plus si possible...

Frédéric-Pierre

Messages : 12
Date d'inscription : 30/03/2018
Localisation : Haute Vienne

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Klee le Lun 9 Avr 2018 - 16:18

Eh oui, il n'est pas toujours simple pour l'entourage qui n'a jamais jeûné de ne pas s'inquiéter et de comprendre ce qui nous pousse à ne plus manger pendant une, deux, trois semaines ou parfois plus encore.

C'est sûr, on a pas forcément une belle tête durant le jeûne mais, et tu le remarques toi-même, le teint n'en est que plus beau une fois la reprise alimentaire effectuée :-) !

Jeff pourrait te le dire : jeûner 14 jours n'est pas vraiment plus compliqué que jeûner 7 jours. Une fois la possible crise d'acidose passée au tournant du 3ème-4ème jour (qui n'arrive pas toujours d'ailleurs), la machine est lancée et après, c'est plus une question de patience... C'est encore plus vrai si l'on a une corpulence normale et donc quelques réserves pour tenir facilement. Même pour des gens maigres (comme moi par exemple), jeûner 2-3 semaines n'a rien d'impossible.

Bref, l'idée n'est pas non plus de te pousser : fais surtout ce que tu as envie de faire, toi. Un jeûne d'une semaine par an est déjà une bonne chose pour prendre soin de son corps.
Klee
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Frédéric-Pierre le Lun 9 Avr 2018 - 16:33

Merci pour tes encouragements Klee.

Que penses-tu du jeûne intermittent de 16 heures par jours ? Si on arrive à l'organiser est-ce valable ?

J'ai crue comprendre que 16 heures était le seuil pour baisser le taux d'IGF-1 et enclencher la production de corps cétoniques. Ce qui serait très bénéfique.

... l'énergie est un peu revenue... j'ai passé la tondeuse (autotractée, c'est mieux pour mon dos qu'un petit tracteur sur lequel je serais assis)... sur ma pelouse de près de 3000 mètres carrés ! 5 heures de marche, mais c'est beau !

Frédéric-Pierre

Messages : 12
Date d'inscription : 30/03/2018
Localisation : Haute Vienne

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Bountygong le Mar 10 Avr 2018 - 2:05

Le jeûne de 16 s'appelle aussi le jeûne intermittent. Je le pratique depuis 2 ans maintenant. C'est grâce à cela, à une réalimentation et aux différents jeûnes que j'ai pu faire que je suis passée d'obésité morbide à poids normal et que tous mes marqueurs sont revenus à la normale. Je n'ai plus aucun traitement de fond.
Ce jeûne est très facile à mettre en place, beaucoup plus facile qu'une restriction alimentaire : on ne prend pas de petit déjeuner, ni de déjeuner, ni de goûter. Pas de gamelle à préparer pour le midi ou besoin de s'inquiéter pour savoir si on trouvera une boulangerie ou autre ouverte si on oublie sa gamelle. Le soir en rentrant je mange des fruits ou une salade de crudités puis je partage le dîner (végétalien) avec ma famille. C'est tout. Le jeûne intermittent est vraiment très simple et efficace.
Bountygong
Bountygong
Modératrice

Messages : 521
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Frédéric-Pierre le Mar 10 Avr 2018 - 19:08

Merci pour tes conseils Bountygong,

Bountygong a écrit:on ne prend pas de petit déjeuner, ni de déjeuner, ni de goûter


C'est le jeûne journalier de 22 heures ! ^^ Tu ne prends qu'une seul repas par jour, le soir !?

J'imaginais sauter le petit dej, mais déjeuner vers 13h et diner légèrement vers 19-20 heures. Cela me ferait un jeûne journalier de 17 heures.

Qu'en est-il du sport, peut-on faire un peu de sport le matin sans avoir mangé ou est-ce préférable de la faire après le déjeuner ?

Frédéric-Pierre

Messages : 12
Date d'inscription : 30/03/2018
Localisation : Haute Vienne

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Jeff le Mer 11 Avr 2018 - 6:16

mettre son intestin au repos est visiblement la meilleur chose à faire, même sur une seule journée.

Durant toute l'année passée, j'ai testé 36 heure de jeûnes une fois par semaine ... c'est un peu masochiste de revivre chaque semaine le premier jour du jeûne, qui n'est pas le plus facile (pas le plus difficile non plus ;-) ). mais cela était tout de même intéressant à vivre, car de semaine en semaine, une évolution de cette journée se produisait. Depuis, je suis passé à autre chose car j'adore tester les différentes pratiques.

Depuis ma reprise alimentaire du 10.03.2018, j'ai commencé le rythme alimentaire 8/16 sur 24, repas le midi et le soir (dîner et souper comme on dit en suisse, mais pas en france hihi).

Cela se passe facile, sans aucun problème après quelques jours d'adaptation. je recommande cette pratique, surtout que cela ne coûte vraiment rien de tester et de stopper si cela ne convient pas ;-)

Jeff
Modérateur

Messages : 246
Date d'inscription : 12/05/2017
Age : 48
Localisation : Suisse romande

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Frédéric-Pierre le Mer 11 Avr 2018 - 10:27


Ah la Suisse quel beau pays... son Appenzeller, sa fondue au fromage, sa viande des Grisons, ses beaux vins... j'arrête je vais me faire mal^^

J'ai commencé aujourd'hui un jeûne journalier de 16 heures, pas de petit déjeuner, déjeuner vers 13h diner vers 20h au plus tard.

Je pense que cela pourrait me convenir.

Tu as bien raison Jeff, il faut essayer; c'est bien mon intention, je ne veux pas perdre les bienfaits de mon premier jeûne hydrique de 7 jours.

Frédéric-Pierre

Messages : 12
Date d'inscription : 30/03/2018
Localisation : Haute Vienne

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Bountygong le Mer 11 Avr 2018 - 11:28

Pour te répondre Jeff, je mange au retour de mon travail (entre 16h45 et 18h) et je termine mes prises alimentaires (au minimum une au retour du travail et un dîner en famille) au plus tard à 20h30/21h. Bien sûr, je mange sans doute de plus grandes quantités mais pas tant que ça.
Si je suis invitée un midi (comme aujourd'hui) je déjeune, je prends une prise complémentaire après le repas et j'attends ensuite le lendemain soir. J'essaie de rester dans un créneau de 4 ou 5 heures pour les repas. Le week-end, je mange le midi (plutôt vers 13h/13h30, et au plus tard le soir les repas sont terminés à 20h : comme cela nous partageons quatre repas en famille.
Je ne fais pas particulièrement attention aux horaires, je fais en fonction de mes impératifs au quotidien. Je prends ça comme un mode de fonctionnement qui me facilite la vie (cf la gamelle du travail) et me fais gagner du temps, pas comme un régime.
Bountygong
Bountygong
Modératrice

Messages : 521
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Dentdelion le Dim 22 Avr 2018 - 11:05

Je prends des inhibiteurs de pompe à protons, une autre marque canadienne pour reflux aussi. Comment faites-vous pour ne pas ressentir la faim pendant le jeûne, je voufrais tant être capable. Vous ne parlez pas de votre état quand vous avez brisé le jeune... sommeil, fatigue, constipation, palpitations, etc, comment ça va pour ça? Avez-vous dû avoir revours aux lavements? Merci

Dentdelion

Messages : 1
Date d'inscription : 16/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Frédéric-Pierre le Dim 22 Avr 2018 - 14:24

Bonjour Dentdelion,

Concernant la faim j'ai été surpris moi même. D'autant que je suis bon vivant et très gourmand ! Je ne peux pas dire avoir eu faim pendant ces 7 jours de jeûne. Le jour 6 cela a plutôt été du registre d'envies gourmandes, pas vraiment de la faim.

J'ai une explication : cela fait quelques années que je ressent physiquement le poids de ma gourmandise ! Ventre ballonné, tour de taille en expansion, fatigue... et cela finalement pour un poids qui n'a jamais été extravagant, même si trop élevé : entre 90 kgs maximum et 85 kgs pour 183 cm. De 10 à 5 kgs de trop. Il semble que c'était vraiment trop pour moi !

Du coup j'avais vraiment envie et besoin de ce jeûne. Cela explique peut être que je n'ai pas ressenti de faim.

En ce qui concerne la rupture du jeûne, rien de désagréable, pas de fatigue, constipation, palpitations ou problèmes de sommeil; au contraire je me suis senti en pleine forme dès la rupture du jeûne, avec le programme de réalimentation très stricte que je détail dans mon sujet.

Je n'ai fait aucun lavement, ni avant le jeûne, ni après.

Pour être complet, depuis le jour 5 de la rupture de jeûne j'ai changé radicalement mon alimentation : je fais un jeûne intermittent journalier. Je ne prends rien au petit déjeuner; juste une tisane (le thé s'est avéré indigeste, même vert et léger, sans prise d’aliments), je prends mon premier repas vers 13heures, très diététique (soit un museli maison, soit un oeuf coque mélangé à du riz + huile d'olive, huile de lin et curcuma, ou un repas léger lorsque nous sommes invités ou lorsque nous avons du monde à la maison), mon dernier repas est pris vers 8heures du soir; le plus souvent une salade.

Ainsi je parviens à rester au poids de 80 kgs. Ce mode alimentaire me convient aujourd'hui, je suis en meilleure forme que lorsque je mangeais trois fois par jours et sans restrictions.

Aussi je ne prends plus de vin ou d'alcool... à 60 ans passés il faut commencer à être un peu sage...

J'espère avoir répondu à vos questions. N'hésitez pas à revenir vers moi si vous avez besoin d'autres précisions.

Je vous souhaite de réussir dans votre projet de jeûne. Dans le doute sur votre condition physique je ne saurais trop vous conseiller de faire un bilan médical et d'envisager de pratiquer ce jeûne sous surveillance médicale.

J'ai été très affaibli pendant mon jeûne, et les palpitations et vertiges sont inquiétants. Il faut bien évidemment être encadré en cas de problèmes cardiaques !

Frédéric-Pierre

Messages : 12
Date d'inscription : 30/03/2018
Localisation : Haute Vienne

Revenir en haut Aller en bas

Oesophagite + hernie hiatale et jeûne Empty Re: Oesophagite + hernie hiatale et jeûne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum