Jeûne et fertilité

Aller en bas

Jeûne et fertilité

Message  Hello972 le Dim 14 Jan 2018 - 15:58

Bonsoir,
Merci pour ce forum, je lis des choses très intéressantes et instructives depuis quelques semaines. Alors étant toute nouvelle, pour faire simple et synthétique, j'ai 27 ans, aucun problème de santé (du moins pas à ma connaissance), je n'ai jamais été hospitalisée, ni suivi de traitements médicaux lourds, je suis très sportive, et depuis quelques mois je suis partie de France métropolitaine pour m'installer en Martinique. En métropole, je mangeais très sainement, (peu de viandes rouges, grasses ou de mauvaises qualité), je privilégiais essentiellement le bio, la cuisine de produits bruts, pas de fast food, ni de sodas, beaucoup de légumes bref une bonne hygiène de vie. Mais depuis mon installation aux Antilles, c'est la cata : changement de fuseau, d'habitude, de climat, pas de magasin bio autour de chez moi, peu de produits en rayon supermarché, concernant les fruits et légumes ils sont totalement différents, et tellement chers.. (mais je me plais beaucoup sur l'île, l'adaptation est juste compliquée ;-) ) Tout cela couplé à mon mémoire de fin d'études, ma difficulté à trouver du travail en tant que jeune diplômée, résultat, beaucoup trop de féculent, et du mal à me phaser dans l'alimentation, j'ai faim à n'importe quelle heure et de n'importe quoi. Ayant trouvé un CDI pour février, j'ai décidé entre temps d'entreprendre un jeûne pour réorganiser complètement mon rapport à la nourriture mais pas que pour cela. J'ai un projet bébé pour 2018. Donc j'ai entamé une descente alimentaire et cela fait 3 jours que je suis à la soupe de légumes (j'ai déjà ressenti les symptômes de fatigue, mal de tête, langue chargée, et hypersalivation). Aujourd'hui est mon premier jour de jeûne à l'eau, et cela se passe plutôt bien. Je voulais savoir donc si le jeûne avait un impact positif sur la fertilité de la femme et notamment sur sa future grossesse ? Est ce que le jeûne peut affecter dans les prochains mois ma fertilité ? (recul des menstruations, perturbation des cycles ou recul du coup de la grossesse?) je ne suis pas pressée mais je n'ai pas trouvé d'info concrète. Merci d'avance :-)

Hello972

Messages : 5
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Martinique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et fertilité

Message  Hello972 le Dim 14 Jan 2018 - 16:12

Je précise aussi que j'ai décidé de jeûner pour une durée non limitée. Ce sera au ressenti, selon mon corps mais j'espère jeûner une semaine voire un peu plus, et je précise que je n'ai jamais pratiqué un jeûne de plus de 24h. Je pratique le jeûne intermittent quand mon corps a besoin.
Mon jeûne actuel a donc un but préventif, de remise à niveau sur tous les plans, et je ressens un profond besoin de jeûner avant de tenter la grande et première aventure de la grossesse. Merci d'avance pour vos lumières à ce sujet !

Hello972

Messages : 5
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Martinique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et fertilité

Message  Vima le Dim 14 Jan 2018 - 16:15

Oui, le jeûne a un impact très positif sur la fertilité, et toutes les femmes devraient faire un jeûne pour préparer leur grossesse, c'est d'ailleurs fortement recommandé par les thérapeutes. Tu es parfaitement dans le timing ;-)
Tu as raison, commence déjà par une semaine, surtout si tu n'y es pas accoutumée, c'est déjà bien.

Vima

Messages : 56
Date d'inscription : 07/05/2014

http://www.cook-and-dome.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et fertilité

Message  Hello972 le Dim 14 Jan 2018 - 16:34

Je te remercie Vima, ça me rassure bien que je sois très sereine dans ma démarche et ma décision de jeûner. Je suis au calme, sur une belle île, et je me sens totalement prête, rien ne peut venir contrecarrer ma décision. Je tiens à préciser que j'ai arrêté la pilule depuis 2 ans et demi, trop chimique selon moi et je suis passée au stérilet (cuivre), solution qui me parait la plus confortable et naturelle. Ce sera toujours ça de moins à traiter pour mon corps

Hello972

Messages : 5
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Martinique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et fertilité

Message  Luc le Lun 15 Jan 2018 - 20:27


Bienvenue sur le forum,

Oui, jeûner est une excellente décision. Voir pourquoi : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Au plaisir de te lire !

avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4664
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et fertilité

Message  Hello972 le Mar 16 Jan 2018 - 12:03

Bonjour,

Merci beaucoup Luc, ces articles répondent à mes questions et me confortent dans ma décision.

J'en suis à mon 3ème jour de jeûne, et ce n'est absolument pas facile, mais je survis ;-) Des palpitations, vomissements (bile, mucus et liquide verdâtre beurk!), maux de tête, tête qui tourne... autrement dit je suis allongée sur mon lit ... et j'attends ! Mon plus gros problème reste mon compagnon, qui s'inquiète terriblement, j'ai beau lui expliquer que ces effets sont normaux (ces effets ne m'inquiètent pas plus que cela) mais le fait de me voir si faible l'inquiète terriblement. Il ne comprend pas pourquoi je me mets dans cet état. Mais je garde la motivation, je sais que je suis en train de passer l'étape la plus difficile. Mais je sens aussi que ça travaille dur à l'intérieur de moi! C'est bon signe tout ça !

Hello972

Messages : 5
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Martinique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et fertilité

Message  Luc le Mar 16 Jan 2018 - 13:34


Bravo pour ta ténacité !

Oui, cela fait malheureusement partie des étapes à passer, qui sont parfois plus difficiles chez certains jeûneurs.

Il faut rassurer ton compagnon. Montre-lui le forum et des cas de rétablissements.

Bon courage.
avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4664
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et fertilité

Message  Vima le Mar 16 Jan 2018 - 16:25

Ne t'inquiète pas, tu vas "renaître", et avant la fin de ton jeûne, c'est certain !
C'est vrai que lorsque l'on se sent au fond du trou, intellectuellement on ne comprend pas comment on pourrait aller mieux sans rien absorber ; on est tellement conditionné par le fait de se bourrer de n'importe quoi si on se sent mal ! En fait, c'est le contraire : il faut faire confiance au vivant, c'est la loi de l'homéostasie.
Tu verras, lorsque tu auras franchi ce cap, tu te sentiras véritablement puissante ; tu nous diras !

Vima

Messages : 56
Date d'inscription : 07/05/2014

http://www.cook-and-dome.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et fertilité

Message  Hello972 le Mar 16 Jan 2018 - 17:39

Merci Vima et Luc pour votre soutien !

Je vous tiendrai aux nouvelles, je le vis assez mal tant physiquement que psychologiquement, mais je sens que mon corps s'active à balayer toutes ces toxines . Alors je me repose, j'attends la fin de cette crise d'acidose qui dénote tout de même une certaine intoxication. Et je me dis aussi qu'après lecture, entre le projet bébé et l'allaitement que je veux à tout prix réaliser, je ne ferai de jeûne avant un petit moment, donc c'est maintenant ou jamais pour préparer son corps à ces nouveaux évènements.
Cet état inflammatoire, je dois l'accepter, et le surmonter, parce que parfois il est aussi nécessaire de sortir de cette zone de confort dans laquelle manger réduirait ou annihilerait tous nos problèmes. Et je sais que c'est totalement faux.

Je n'ai plus du tout envie de manger, l'idée même m'en dégoûte totalement, et j'ai aussi du mal à boire de l'eau, c'est atroce.
Lorsqu'on ne ressent aucune envie de boire, que faut-il faire, s'écouter et s'abstenir durant cette courte période de crise?
Aujourdhui, la moitié de ce que j'ai bu, je l'ai re-vomi, faut-il s'inquiéter d'un risque de déshydratation?
Je bois une à deux tisanes bien chaudes à base de pissenlit, orties, bouleau et hibiscus (bio) ça me change de l'eau plate et cela me fait du bien. Je refuse toute prise de bouillon ou de jus, qui pour moi représente un non-sens au jeûne lui-même.

Merci de vos réponses :-)

Hello972

Messages : 5
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Martinique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et fertilité

Message  Vima le Mar 16 Jan 2018 - 18:10

Le mieux est vraiment de ne rien boire. Ecoute ton corps : il ne veut rien, laisse le tranquille, ta crise passera plus vite. Ni eau, ni tisane (on n'en prend normalement pas pendant le jeûne). Tu ne risques aucunement la déshydratation ; et tu vomis parce que tu bois. En cas de vomissements, on arrête de boire, et les vomissements s'arrêtent. On peut jeûner sec jusqu'à 6-7 jours ; personnellement, je n'ai jamais jeûné sec si longtemps, mais je sais que plein de personnes le font. Le jeûne sec est encore plus efficace que le jeûne à l'eau ; mais bien sûr on le poursuit moins longtemps. Et en tout cas, on écoute son corps : si on ne veut pas boire ou presque pas boire, on ne boit jamais plus que sa soif.

On est tous formatés pour penser que le corps seul ne peut s'en sortir, fais un reset ;-)

Et sinon tu as raison : si tu cesses ton jeûne maintenant, les symptômes vont disparaître bien sûr, mais non parce que le problème aura été traité, mais parce que le corps va abandonner la restauration.

Et tu as aussi raison sur le fait que ce n'est certainement ni pendant la grossesse, ni pendant l'allaitement, que tu pourras jeûner, ce ne serait pas du tout souhaitable pour le bébé. Donc c'est maintenant que tu es en train de lui préparer une bonne santé ; d'ailleurs, Michel Odent préconise aussi un jeûne pré conception pour le père ; mais ne fais pas lire cette ligne à ton compagnon, il va s'enfuir ;-)

Vima

Messages : 56
Date d'inscription : 07/05/2014

http://www.cook-and-dome.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et fertilité

Message  Luc le Mer 17 Jan 2018 - 19:17



L'idée selon laquelle une femme ne peut jeûner avant la grossesse, et encore moins durant celle-ci a la vie dure.

On donne souvent comme argument que la future mère doit accumuler des réserves afin de nourrir le fœtus.  On dit même que la mère doit manger pour deux !  

Tout cela sont des mythes qui ne sont pas près de disparaître.  

Shelton écrit :
"De grands changements, semblables à ceux de la puberté et de l'adolescence, s'opèrent dans le corps de la femme enceinte pendant la gestation. Des cœurs, des poumons, des reins et des systèmes nerveux faibles sont alors fortifiés. Des glandes, jusqu'alors inactives, se remettent à fonctionner. Le corps entier subit une rénovation et acquiert une force nouvelle.

Voici la signification des nausées, des vomissements du matin, du manque d'appétit et des autres symptômes que tant de femmes ressentent pendant les premières semaines de la grossesse. Une femme jouissant d'une bonne santé et qui vit raisonnablement n'a jamais aucun de ces malaises. En fait, ce ne sont pas des symptômes de grossesse. Ce sont des symptômes de rénovation. Ils indiquent que la nature procède à un ménage intérieur, afin de mettre le corps dans la meilleure forme possible en vue de la gestation et de la délivrance. Si on leur accorde l'attention nécessaire, tout ira bien. Dans le cas contraire, la nature réussira généralement dans son travail, malgré l'opposition et les empêchements. Parfois elle ne réussit pas. Son succès est toujours plus complet et plus satisfaisant si nous coopérons."

Le développement de ces symptômes est un signe infaillible qu'un nettoyage est nécessaire. Quand il y a anorexie, nausées et vomissements, il ne faut prendre aucune nourriture, à l'exception d'un peu d'eau, jusqu'à ce que ces symptômes aient disparu et qu'il y ait demande réelle de nourriture. Il ne faut pas avoir de craintes au sujet du jeûne. On peut être certain que tous ces symptômes passeront, et la nature réclamera de la nourriture dès que son travail de rénovation sera terminé, et bien avant que le moindre mal ne puisse arriver à la mère ou au fœtus. Un jeûne est justement ce que la nature réclame de la façon la plus claire, et elle l'obtient généralement, même si elle doit constamment rejeter, pendant plusieurs jours, ce que la femme mange. Le repos est également fortement réclamé, et il doit être pris.
Tout cela a été expérimenté avec succès dans notre famille. Lison accoucha de 5 enfants alors qu'elle avait jeûné avant chaque grossesse, sauf pour la première, car nous ne connaissions pas les vertus du jeûne à cette époque.

Toutes ses grossesses se déroulèrent sans nausée, sans vomissement, sans aucun problème commun généralement ressentie par les femmes. Lison me dit à l'instant que durant toutes ses grossesses, elle s'est sentie très bien du début à la fin.  C'est d'ailleurs ce qu'écrit Shelton mentionnant qu'une femme ayant un organisme en bon état ne devrait pas ressentir tous ces maux dont sont accablées la plupart des femmes.

À noter que dans le cas de Lison, elle avait jeûné avant chaque grossesse car à cette époque elle jeûnait à chaque année, tout comme aujourd'hui d'ailleurs.  Je dois aussi préciser que suite à sa première grossesse, son médecin lui avait dit qu'elle n'en aurait probablement jamais d'autres.  Mais, six ans plus tard, suite à son premier long jeûne qui dura 22 jours, Lison redevint enceinte et accoucha de 4 autres enfants.

Pour en savoir davantage sur le jeûne dans de telles conditions, lire le sujet complet :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4664
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et fertilité

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum