Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Aller en bas

Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Mendosa le Lun 6 Nov 2017 - 14:01

Bonjour tout le monde.

Cela fais un mois que je parcoure le net sur l'arthrose et la santé en général. Il y a peu je suis tombé sur cette page et j'ai pu lire des choses très intéressantes.
Voici ce qui m'emmène:

Je m'appelle anthony j'ai 28 ans et un problème d'arthrose au niveau cervicales (uncarthrose) en c5 c6 avec un débord discal posterieur circonférenciel et un débord en c3-c4 mais pas d'arthrose pour être précis.
J'ai commencé depuis peu à mettre en application ce que j'ai pu lire et j'ai commencé a me reminéralisé avec des jus de légumes et des produits frais.

En octobre j'ai fais mes premiers pas dans le jeûne de 1 à 4 jours max et chaque jour de la marche à pied 4 à 5h parce que je lisais que pour l'arthrose il faut bouger pour stimuler le liquide synovial.
C'est vrai que en marchant et même après, la raideur du cou était nettement amélioré. Néanmoins retour à la maison douche et compagnie la raideur est toujours bien présente.

Bon, 3 à 4 jours de jeûne je suis bien conscient que c'est très peu et que comme je peux lire ici il faudrait carrément plus mais je suis en plein apprentissage de cette pratique ancestrale.
je me sens de plus en plus à l'aise et la faim est plus facilement supportable et là actuellement depuis samedi soir je n'ai rien mangé. Je reste au calme et prends soin de moi.
Je me mets au repos.

Je suis donc en jeûne et je veux au moin aller jusqu'a dimache prochain. Je fais aussi des séances d'eau de quinton sous cutanée qui me de donne de bon résultats.

Est-il possible de boire des jus de légumes tout le long de mon jeûne ou cela a pour effet de stoppé le processus ?
Est-ce que je dois boire de l'eau plus que ce que j'en ressens le besoin ?
Et puis si vous avez des remarques et des conseils.

Voila, merci à tous pour vos réponses c'étais un peu long.
Ah oui je fais 1m86 pour 70kg.
avatar
Mendosa

Messages : 6
Date d'inscription : 06/11/2017
Age : 29
Localisation : Gard (Cévennes) France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Luc le Lun 6 Nov 2017 - 18:59


Bienvenue sur le forum !

Afin de régénérer l'organisme, peu importe le problème, le jeûne exécuté au repos est nécessaire. Même si l'activité physique semble donner certains résultats pour l'arthrose, cela ne guérit rien. La raison est bien simple : pour se régénérer, le repos est nécessaire car l'activité physique dévie nos ressources énergétiques vers les muscles plutôt que vers l'autolyse.

Comment exécuter un jeûne afin qu'il soit thérapeutique ?

Importants conseils pour qu'un jeûne soit thérapeutique

On note souvent que les gens décident de jeûner sans vraiment planifier tout ce qui l'entoure.  On pense bien sûr à la descente alimentaire, à ce que nous allons éliminer de notre alimentation, à se procurer une eau convenable ... etc. mais on oublie certains détails très importants.

Il est primordial de prévoir le moment où nous allons jeûner.  Y a-t-il certaines activités sociales de prévues, nos proches sont-ils avertis que pendant une ou deux semaines, nous ne pourrons pas accepter d'invitation, quelle qu'elles soient.  Avons-nous planifié de nous laisser du temps suite au jeûne, afin de récupérer avant de retourner au travail.  

Dans quelles conditions allons nous jeûner?  Si nous jeûnons à la maison, les membres de la famille doivent comprendre ce que nous faisons et collaborer.  Ceux-ci ne doivent pas compter sur nous pour cuisiner ou accomplir les tâches ménagères, puisque nous serons au repos et, bien souvent très fatigués avec des nausées.  Et, même si nous sommes relativement en forme, il faut tout de même éviter toute activité soutirant notre l'énergie.

Nous devons tenir compte de tous ces facteurs afin de nous éviter des stress et des efforts inutiles qui nuiront au bon déroulement du jeûne tout en en minimisant les résultats.  Si toutes ces conditions ne peuvent être obtenues, il vaut mieux remettre le jeûne à un moment ultérieur.
"Pour faire face aux besoins de l'organisme qui jeûne, nous devrions éviter tous les facteurs qui constituent un stress (tension) sur les forces vitales. Notre but étant de prolonger les ressources du jeûneur autant que possible afin que le jeûne soit poursuivi aussi longtemps que nécessaire, sans danger, en évitant tout facteur supplémentaire d'énervatiion du malade. Le repos, par conséquent, devient d'importance primordiale pour le jeûneur." (tiré de Jeûner pour revivre d'Albert Mosséri)
"Le jeûne est une période de repos et de vacances. On s'y prépare donc en mettant de l'ordre dans ses affaires familiales, professionnelles et sociales, afin de jeûner la tête tranquille." (Jeûner pour sa santé : Nicole Boudreau)
"Le travail pendant le jeûne, les exercices, les stress psychiques et somatiques, les inquiétudes, soucis, la peur, le froid, le bruit, l'insécurité, le manque de confort, sont tous des facteurs stressants à quelque degré, donc incompatibles avec l'état physiologique du jeûneur." (Médecine de Demain : Jean Rocan)

Voir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Au plaisir de te lire et n'hésite pas à nous faire part de tes interrogations.

PS. En jeûne thérapeutique, les jus sont réservés uniquement lorsque les réactions de l'autolyse deviennent insupportables. Donc occasionnellement seulement. Aussi, pour l'arthrose, un jeûne de plusieurs semaines nécessaire.


avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4664
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Mendosa le Mar 7 Nov 2017 - 2:49

Bonjour,

Merci à toi pour ta réponse. J'ai pu voir aussi quand parcourant le forum j'avais déjà de précieuses réponses.
Je penses avoir pris de bonnes dispositions pour ma periode de jeûne.

Etant célibataire et vivant seul ce sera plus facile et puis j'ai mis au courant mes proches pour toute la periode du mois de novembre. Je me laisse en gros jusqu'a début décembre.
Car évidemment après c'est les moments de fêtes et repas qui s'enchaînent.

J'ai bien compris l'intérêt de rester au repos. Je prends soin de moi comme jamais auparavant mais ce n'est pas super facile de garder le lit et de ne pas pouvoir vraiment faire des activités mais je vais essayer de mis tenir au maximum pour avoir des résultats.

Du coup là on est mardi et j'ai commencé samedi soir. Choses à dire aussi j'ai fais un jus de légumes dimanche et hier donc je ne sais pas vraiment si je repars à zéro ou pas.
En tout cas je me sens un peu mieux et grave motivé de continuer.

Pour l'autylose si j'ai à peu près compris c'est vraiment quand on est au repos et quand on ne mange pas pour économiser l'énergie de la digestion.

De toute façon je continue et vous dirais mes évolutions.

Voila voila.

Merci.





avatar
Mendosa

Messages : 6
Date d'inscription : 06/11/2017
Age : 29
Localisation : Gard (Cévennes) France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Klee le Mar 7 Nov 2017 - 5:40

Bonjour Mendosa,

Pas d'inquiétude pour tes prises de jus de légumes : cela a juste ralenti l'autolyse durant quelques heures sans pour autant compromettre ton jeûne en lui-même.

Tu as bien compris le principe de déclenchement de l'autolyse : la clé est dans le repos, même si cela peut parfois rimer avec un peu d'ennui ^^ !

Bonne suite de jeûne à toi.
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Mendosa le Mar 7 Nov 2017 - 13:47

Bien le bonsoir,

J'écris ce message pour éclaircir ma pathologie car je me pose quelques questions. Aujour'hui je suis pratiquement resté au lit jusqu'a 17h avec un peu d'eau et c'est tout.
Vers 17h30 je me suis levé car les douleurs au cervicales ainsi que le trajet de ces douleurs sur mon bras gauche se sont vraiment accentuées.

J'ai alors ressenti de vives inflammations dans mon cou omoplate gauche et mon bras gauche. Car là est l'origine de mon problème.
Ce trajet qui part des cervicales et qui vient enflammer ces zones.

Je suis donc parti après m'être levé, en voiture pour acheter du curcuma et du gingembre. Ensuite je me suis fais deux tasses successive d'eau chaude contenant curcuma gingembre et un citron pressé.

Il est vrai quand me levant les inflammations, les douleurs se sont réduites et le fait de bouger de mon domicile pour aller pas très loin et revenir ça ma soulagé.

Je peux lire que sur les cas de rétablissements par le jeûne je cite: "En effet, ces douleurs signifient un appel de sang au siège affecté, sang nécessaire pour effectuer l'élimination des cristaux encrassants. La douleur est donc un bienfait. Il y a alors inflammation, chaleur locale, bref un travail intense d'élimination. Si on coupe le jeûne à ce moment précis, le corps n'aura pas à sa disposition toute l'énergie nerveuse nécessaire dont une partie ira vers les travaux digestifs. Il s'ensuit que l'autolyse se relâche et le rhumatisme persistera."

Donc je me demande si ces apparitions de douleurs et inflammations étaient bénéfiques.

Aurai-je dû rester coucher ne pas me masser le cou et laisser le travail ce faire ? (en souffrant un petit peu mais rien de vraiment insupportable)
Serai t-il mieux de rompre le jeûne ou bien serai t-il plus judicieux de rien faire et de laisser faire justement ?
Est-ce que ces douleurs vont mettre plus lontemps à revenir ?

Dans tout les cas je n'arrête rien, je continue je sens que j'ai de l'énergie.
Et dès lors que je sentirai à nouveau ces inflammations je laisserai faire le travail.

Mais tout de même en tant que "jeûne" novice je me pose la question.

Voila et merci pour vos prochains conseils.
avatar
Mendosa

Messages : 6
Date d'inscription : 06/11/2017
Age : 29
Localisation : Gard (Cévennes) France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Luc le Mar 7 Nov 2017 - 16:54


Il semble que tu as compris le principe.

Lors des périodes de repos, il n'est pas interdit de s'asseoir, d'aller à l'ordinateur, écouter la télé ... tout ça fait partie du repos. Bien entendu, un travail mental nécessitant beaucoup d'efforts mentaux pourrait influencer l'autolyse. Il faut donc surveiller cela aussi. Même jeûner debout stoppe l'autolyse selon la biologiste Nicole Boudreau.

Pour soulager les douleurs, lorsqu'elles deviennent insupportables, une courte marche de 10-15 minutes devrait agir, ou encore prendre un peu de jus de fruit ferait aussi l'affaire. Dans les faits, le jus de fruit ne fait que ralentir le processus pendant un peu de temps ... ce n'est pas rompre le jeûne mais seulement un répit, qui permet au jeûneur de ne pas se décourager.

Bravo pour ta détermination !



avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4664
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Mendosa le Mer 8 Nov 2017 - 3:24

Bonjour,

Merci à toi et à Klee. Je continue en apprenant petit à petit. C'est une sorte de pèlerinage en terre familière mais complêtement inconnue pour le coup.

Je reviendrai plus tard.
Juste une question.

L'autylose est forcément douloureux quand cela agit, on sent obligatoirement ou bien ça peut agir sans qu'on en ressente les effets ?
Elle agit quand on dort ?
Car depuis hier je n'ai pas ressenti ces douleurs plus intenses.


PS: C'est vraiment cool que ce forum existe. Merci à ceux qui ont participé à sa création et aux autres pour le rendre vivant.
avatar
Mendosa

Messages : 6
Date d'inscription : 06/11/2017
Age : 29
Localisation : Gard (Cévennes) France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Luc le Mer 8 Nov 2017 - 16:27


Les douleurs dues à l'autolyse ne sont pas nécessairement présentes chez tous. Beaucoup de jeûneurs ne ressentent que peu de sensations désagréables alors que d'autres en sont plus affectés.

L'autolyse agit lorsque nous sommes au repos, donc plus particulièrement durant la nuit, que nous dormions beaucoup ou pas. Elle se manifeste également le jour si nous sommes inactifs.

Voir le lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4664
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Mendosa le Dim 12 Nov 2017 - 4:01

Bonjour à tous.

Nous sommes le 12 novembre. Et c'est mon huitième jour de jeûne, je ne suis jamais aller aussi loin.
Je suis quasiment resté au lit toute la semaine de jour comme de nuit. J'ai pas mal appris et j'ai certaines choses à exprimer.

Suite à mon dernier message datant du mercredi 8 je disais ne pas avoir ressenti ces fameuses douleurs intenses. Il aura fallu 1 heure 30 pour qu'elles reviennent progressivement.
J'ai ressenti mes symptômes passés comme jamais. Dans le bras gauche, l'omoplate gauche, clavicule, épaule et pectoraux. Il y avait dans ces zones de grosses inflammation en mouvement.
Je me suis mis sur le dos et j'ai tout laissé faire. Je n'ai pas chronométré mais il s'est passé au moins 3h30 de durré pour que ça diminue et que ce vienne se concentrer sur le haut de l'épaule proche du cou et encore dans la région pectoral clavicule.

Le lendemain j'ai bu un jus de légumes. Je devais faire ma 4 ième séance de quinton sous cutané, donc prendre la voiture. Tout c'est très bien passé.

Vendredi je peux dire que l'autylose à repris précisément là où elle s'était arrété.
S'est venu chauffer le cou face gauche situé au haut de l'épaule. Je n'avais jamais senti ça à cette endroit. Et comme avant j'ai laissé faire.
De ma courte expérience je pourrais dire que j'ai ressenti les bienfaits de tout ça hier. Tout les zones traitées je ne les sens plus. Pendant les inflammations j'ai senti que chaques zones traitées il y avait rémission pour celles-ci.
Ce phénomène ne revenait pas là où il avait travaillé.

Je me sens beaucoup mieux c'est assez incroyable. Je dirai que mon problème en globalité à diminué de 50% même un petit plus.
Je sens que j'ai de l'energie encore mais il est bon de noté que je me sens un peu faible. (grosse chute de tension en me levant un peu trop vite.)  Je fais attention à présent.

Je veux continuer, aller jusqu'au bout. Mais je sens que c'est clairement un peu plus dur maintenant. Le niveau à évolué dirons nous.
J'ai la langue très blanche.

Que me conseillez vous de faire ?
Ai-je encore de l'energie pour que l'autylose se fasse aujourd'hui ou plus tard ?
Dois-je rompre le jeûne maintenant pour en refaire un plus tard ?
Quand est-ce qu'on ressent vraiment le retour de la faim ? Car là je vous avoue que j'ai faim plus que toute la semaine passé.

Je ne veux pas rentré en affamement. Je ne veux pas risqué de me faire mal.
Je veux continuer.

Voila j'espère être compris car c'est un peu moin évident d'écrire dans mon état de jeûne relativement avancé qui est le mien.

Merci à vous.


PS: J'édite ce ps un peu plus tard que le message pour dire que j'ai bu 3 à 4 verre d'eau qui m'on fait pas mal de bien. Je continue.
avatar
Mendosa

Messages : 6
Date d'inscription : 06/11/2017
Age : 29
Localisation : Gard (Cévennes) France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Luc le Lun 13 Nov 2017 - 22:57

"Mendosa"a écrit :

Nous sommes le 12 novembre. Et c'est mon huitième jour de jeûne, je ne suis jamais aller aussi loin.
Je suis quasiment resté au lit toute la semaine de jour comme de nuit. J'ai pas mal appris et j'ai certaines choses à exprimer.

Suite à mon dernier message datant du mercredi 8 je disais ne pas avoir ressenti ces fameuses douleurs intenses. Il aura fallu 1 heure 30 pour qu'elles reviennent progressivement.
J'ai ressenti mes symptômes passés comme jamais. Dans le bras gauche, l'omoplate gauche, clavicule, épaule et pectoraux. Il y avait dans ces zones de grosses inflammation en mouvement.
Je me suis mis sur le dos et j'ai tout laissé faire. Je n'ai pas chronométré mais il s'est passé au moins 3h30 de durré pour que ça diminue et que ce vienne se concentrer sur le haut de l'épaule proche du cou et encore dans la région pectoral clavicule.

Oui, c'est un peu de cette façon que l'autolyse se produit généralement. Une fois qu'un problème est réglé, l'autolyse passe à une autre région de l'organisme.

Le lendemain j'ai bu un jus de légumes. Je devais faire ma 4 ième séance de quinton sous cutané, donc prendre la voiture. Tout c'est très bien passé.

Pourquoi de l'eau de Quinton ? C'est finalement de l'eau salée, de l'eau de mer je crois. En jeûne on devrait éviter toute autre thérapie. On laisse réagir l'organisme à son rythme et on se repose.

Vendredi je peux dire que l'autylose à repris précisément là où elle s'était arrété.
S'est venu chauffer le cou face gauche situé au haut de l'épaule. Je n'avais jamais senti ça à cette endroit. Et comme avant j'ai laissé faire.
De ma courte expérience je pourrais dire que j'ai ressenti les bienfaits de tout ça hier. Tout les zones traitées je ne les sens plus. Pendant les inflammations j'ai senti que chaques zones traitées il y avait rémission pour celles-ci.
Ce phénomène ne revenait pas là où il avait travaillé.

Je me sens beaucoup mieux c'est assez incroyable. Je dirai que mon problème en globalité à diminué de 50% même un petit plus.
Je sens que j'ai de l'energie encore mais il est bon de noté que je me sens un peu faible. (grosse chute de tension en me levant un peu trop vite.)  Je fais attention à présent.

Cela est intéressant. Et tout ça en très peu de jours.

Je veux continuer, aller jusqu'au bout. Mais je sens que c'est clairement un peu plus dur maintenant. Le niveau à évolué dirons nous.
J'ai la langue très blanche.

C'est normal

Que me conseillez vous de faire ?

La décision te revient. Mais suite à 8 jours de jeûne, surtout si tes réserves sont normales, je ne vois pas pourquoi le jeûne devrait être arrêté.

Ai-je encore de l'energie pour que l'autylose se fasse aujourd'hui ou plus tard ?

Oui, mais il faut se reposer.

Dois-je rompre le jeûne maintenant pour en refaire un plus tard ?

Cela est une possibilité, mais cela est moins efficace que si ce jeûne était poursuivi.

Quand est-ce qu'on ressent vraiment le retour de la faim ? Car là je vous avoue que j'ai faim plus que toute la semaine passé.

Le retour de la faim n'arrive pour ainsi dire jamais. Plusieurs jeûneurs sur le présent forum ont jeûné 40 jours et plus, même 50 jours sans voir le retour de la faim.
Certains jeûneur ressentent une certaine faim durant tout leur jeûne.


Je ne veux pas rentré en affamement. Je ne veux pas risqué de me faire mal.
Je veux continuer.

Rappelle-nous ta taille et ton poids au début du jeûne et quel est ton poids actuel.

Après 8 jours de jeûne, il n'y a évidemment pas de carence. S'il y a des carences, elles étaient présentes avant le jeûne. Ce qui est habituellement très rare si le jeûneur avait une alimentation correcte.

Voila j'espère être compris car c'est un peu moin évident d'écrire dans mon état de jeûne relativement avancé qui est le mien.

Merci à vous.

PS: J'édite ce ps un peu plus tard que le message pour dire que j'ai bu 3 à 4 verre d'eau qui m'on fait pas mal de bien. Je continue.

Au plaisir de te lire

avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4664
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Luc le Lun 13 Nov 2017 - 23:17

Bonsoir Mendosa,

Il serait bon que tu lances un nouveau sujet sur le forum "Jeûne d'une à deux semaines" pour continuer tes réponses.  J'y transférerai celles déjà faites depuis quelques jours. Voici le lien de ce forum :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4664
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Mendosa le Mar 14 Nov 2017 - 2:49

Bonjour à tous camarades.

Je vais essayer de faire simple et bref.

Pour te répondre luc. Pourquoi de l'eau de quinton ?

Je pense avoir fais une érreur en n'omettant la cause de ma pathologie. J'ai eu un accident de voiture en 2009. Lors de cette accident j'ai reçu une lourde préssion sur le haut gauche du dos. Et sous cette préssion ma clavicule gauche à cédé. J'ai porté des anneaux durant 3 semaines. Je pensais être totalement rétabli et j'ai alors pu enchaîné divers boulots.
Ce n'est quand fin 2012 que j'ai ressenti les premiers symptômes. En 2013 IRM disque c3 c4 débort discal plutôt sur la droite . Mon médecein de "famille" n'arrivait pas expliquer mes maux sur toute la partie gauche alors que le débort discal partait plus sur la droite.
Ensuite j'ai laissé un peu trainé puis je me suis orienté vers des ostéopathes et un très bon chiropracteur qui ma énormément apporté.

L'eau de quinton isotonic en perfusion sous cutanée sur la colonne vertebrale vient réhydrater les diques. J'ai ressenti les bienfaits dès la première séance. J'ai retrouvé mes muscles de mes deux avant-bras.
J'ai lu aussi qu'il vaut mieux faire un drainage de toxine avant de faire ça. Je me suis dis que le jeûne serai un bon moyen en plus d'apporter plein de chose à coté.

Donc voila je pense pas que ce soit une mauvaise chose. Je comprends le fait de laisser l'organisme se débrouiller mais j'avais l'idée de optimiser tout ce que je pouvais pour guérir.
L'eau de quinton étant en effet de l'eau de mer extraite d'un vortex, filtré à froid et coupé avec de l'eau pour avoir la même teneur de sel que dans le corps humain.


Pour les nouvelles à présent. Je suis à mon dixième jour de jeûne et je ne peux que ressentir les améliorations. Mon mal dans le bras gauche à nettement diminué et mes maux à ce jour se situent toujours dans le cou face gauche puis clavicule et un peu omoplate. Les douleurs partent puis reviennent et changent de places assez souvent. La raideur du cou aussi (important) à diminué, pas de beaucoup mais assez pour que je le sens.

Je me sens mieux que lorsque j'ai écris mon dernier message. Il m'arrive une à deux fois par jour de boire de l'eau chaude avec un citron pressé une cuillère de sucre de coco et une de miel. Si il le faut je peux arrêter de faire cela. Je vais me faire un jus dans la semaine je pense ou pas. Cela dépendra de vos conseils.
Il est bon de mentionné que dans la nuit du huitième au neuvième jour, l'autylose ma réveillé ou en tout cas j'ai été réveillé par une intense douleur en mouvement qui partait de l'omoplate montait le long de l'épaule pour descendre sur la clavicule et pectorau gauche.
Je sentais vraiment que ça transporté quelques chose. J'ai du mal à l'expliquer mais ce n'était pas la douleur que je peux ressentir quotidiennement.
Cette nuit j'ai dormi d'un trait. Je pourrai dire que c'est vraiment la première nuit où j'ai bien dormi.

J'ai de l'energie je veux et je vais continuer. Je faisais 1m86 pour 70kg mais je ne suis pas sur pour le poid mais pas loin de ça.
Et aujourd'hui ayant la balance à la maison je fais avec certitude toujours 1m86 et 59.5kg. Donc j'ai perdu pratiquement 11kg ou peut être 9.

Donc voila. Est-ce que je continue jusqu'a 15jours de jeûne pour m'alimenté à nouveau et refaire un jeûne plus tard ? Car j'ai perdu pas mal de poids je trouve.

Merci pour vos réponses.
avatar
Mendosa

Messages : 6
Date d'inscription : 06/11/2017
Age : 29
Localisation : Gard (Cévennes) France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Klee le Mar 14 Nov 2017 - 5:32

Déplacement du sujet et fusion des messages réalisés pour en faire un seul et unique sujet !

Pour poursuivre rapidement la discussion : rien ne t'empêche, Mendosa, de continuer l'eau de quinton hors jeûne si tu sens que cela t'apporte quelque chose... Le fait de ne rien prendre pendant le jeûne permet aussi au corps de mieux comprendre où sont les dysfonctionnements et de tenter d'y apporter par lui-même une solution. Une fois le jeûne terminé, si le problème n'est pas encore résolu ou complètement résolu, on peut alors à nouveau se "médicamenter" jusqu'à un prochain jeûne.

Par exemple, dans mon cas, souffrant d'une sécheresse de la peau notamment au visage, je continue à utiliser une huile végétale hors jeûne pour hydrater ma peau le matin. Par contre, lorsque je jeûne, j'abandonne cette huile le temps du jeûne et de la reprise alimentaire. Ça "tiraille" certes un peu mais je laisse le corps faire son travail et vois ainsi les progrès accomplis à chaque jeûne.

Sinon, concernant une possible poursuite de ton jeûne, tu es parti d'un IMC à 20 et te voilà à 17. Il faut savoir que la principale perte de poids se réalise durant la première semaine de jeûne. La durée d'un jeûne s'évalue aussi jour après jour en fonction de plusieurs paramètres, sans se fixer absolument une limite précise de jours accomplis. Comme tu es mince, il faut veiller à ne pas dépasser une perte de 25% par rapport à ton poids de forme. Pour l'instant, pas de problème de ce côté. Pour te donner une idée, étant moi aussi mince, je termine en général mes jeûnes avec un IMC un peu en deçà de 16. Au moment où j'arrive vers 15,5, je sens qu'il est temps de reprendre l'alimentation. Bien entendu, cela reste mon cas particulier, qui n'est évidemment pas généralisable. Chacun possède un corps différent.

Autre point à considérer : l'énergie physique et psychologique pour poursuivre ton jeûne. Si tu te sens encore de la volonté et une autonomie suffisante (ce qui est préférable lorsque l'on ne jeûne pas en centre), tu peux continuer encore un peu ce jeûne : tu verras bien ce qu'il se passe d'ici une ou deux journées et si cela reste supportable ou non. Ne te mets pas de pression particulière à atteindre 15 jours de jeûne.

Enfin, si tu souhaites ralentir un peu l'autolyse pour te rendre le jeûne plus facile à vivre, tu peux bien entendu prendre une eau chaude avec un peu de citron pressé ou de sucre coco.

Bonne suite de jeûne à toi !
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers pas dans un jeûne thérapeutique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum