4ème jeûne : a new hope !

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

4ème jeûne : a new hope ! - Page 2 Empty Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Luc le Dim 11 Mar 2018 - 23:11


Bonsoir Sahara,

Je crois que Klee soit le meilleur exemple pour toi. Son problème ressemble étrangement au tien et, tout comme toi, son premier jeûne ne donna que peu de résultats ... mais il en donna tout de même.  À l'époque, je lui disais que j'étais certain qu'un jeûne de trois semaines allait réussir à le libérer ... je m'étais royalement trompé !

Je me disais, si le jeûne n'en vient pas à bout, qu'est-ce qui le pourrait ?

Bien, aujourd'hui, je crois que c'est le jeûne qui en est venu à bout + une alimentation améliorée.

Je crois également que ce sera le jeûne + une alimentation améliorée qui réussira à te sortir de ce cercle vicieux ... médicaments et alimentation aléatoire.

___________________________________

Concernant l'histoire que le jeûne affaiblirait les défenses immunitaires, je me demande sur quelles bases ces thérapeutes font cette affirmation.

Shelton écrit :
Le jeûne, non seulement ne réduit pas la résistance à la maladie, mais au contraire, il augmente cette résistance. La résistance est le résultat d'un sang pur et d'une grande force nerveuse. En augmentant l'élimination et en conservant l'énergie nerveuse, le jeûne renforce ces qualités. J'ai connu des jeûneurs sujets à toutes sortes d'influences défavorables, mais je n'ai pas vu un seul cas de maladie se déclarer en conséquence. Je sais que la maladie est guérie beaucoup plus rapidement chez les jeûneurs que chez ceux qui mangent. Les paroles suivantes, de G.S. Weger, médecin, (contemporain de Shelton) s'accordent parfaitement avec mon expérience personnelle du jeûne:
Il ajoute :
"Au cours de mon expéirnence personnelle concernant le jeûne, je n'ai pas vu un seul cas de tuberculose survenir en tant que conséquence du jeûne. D'autres part, j'ai vu de nombreux malades guérir de la tuberculose et faire leurs premiers progrès après un jeûne suivi d'une alimentation modérée"

La résistance vitale réelle est très rarement diminuée par le jeûne. La faiblesse musculaire temporaire ne peut être classée comme une diminution de la vitalité."

"En fait, j'ai vu de nombreux cas d'infection de différentes sortes se rétablir complètement par le jeûne. Prenez, par exemple, un cas avancé de sinusite, ayant subi cinq ou six opérations douloureuses (frontale, ethmoïdale et du sinus) avec drainage chirurgical et irrigatiion, et cela deux ou trois fois par semaine, pendant une période de deux à cinq ans, sans obtenir aucun soulagement ni aucune diminution des symptômes. Après des souffrances presque insupportables, un tel malade est, en général, amaigri et déprimé, autant physiquement que mentalement. Quand des malades de cette sorte se rétablissent complètement après un jeûne prolongé, comme c'est le cas pour la plus grande majorité d'entre eux, n'est-ce pas là une preuve suffisante pour établir que le jeûne, d'une manière ou d'une autre, augmente la résistance de l'organisme à l'infection, plutôt que de la diminuer? Ce qui est vrai pour la sinusite, l'est également pour d'autres infections, même celles qui sont anatomiquement situées de telle sorte qu'elle ne peuvent pas être drainées chirurgicalement et doivent par conséquent être absorbées.

Nous avons longuement insisté sur le fait que le jêune augmente la résistance aux infections. Cette affirmation a été habituellement combattue par l'affirmation dit qu'après son jeûne complet, les piqûre de moustiques ne lui causaient ni démangeaisons ni enflures, et il n'attrappait plus le rhume, quelle que soiit la durée de son exposition au froid. Il est presque impossible d'avoir un rhume pendant les derniers jours d'un jeûne prolongé, et immédiatement après le jeûne." (Shelton)

Morgulis écrit: "Un sujet qui est encore très impafaitement connu, mais qui mérite une recherche plus attentive, est l'augmentation de la résistance à l'infection révélée par des organisme qui se rétablissent de l'inanition (lire jeûne). Roger et Jause rapportent que chez les lapins qui ont subi un jeûne préliminaire de cinq à sept jours, la résistance aux colibacilles est augmentée. l'inoculation de la culture bactérienne a lieu de trois à douze jours après la fin du jeûne. Dans tous les cas, les lapins témoins succombèrent à l'infection, tandis que tous les lapins qui avaient jeûné précédemment survécurent à l'inoculation."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Au plaisir !

Luc
Luc
Fondateur

Messages : 4664
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

4ème jeûne : a new hope ! - Page 2 Empty Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Klee le Lun 22 Oct 2018 - 10:09

Bonjour à tous,

J'ai été absent du forum ces dernières semaines, étant très pris par mon travail. Je m'excuse au passage des messages laissés sans réponse depuis la mi-septembre : je vais rattraper mon retard au fur et à mesure ces prochains jours.

Pour commencer, j'en profite pour mettre à jour ma situation personnelle. Pour 2018, j'étais dans la logique de faire 4 jeûnes saisonniers d'une semaine. Cet objectif est en passe d'être réussi : mon jeûne d'hiver a été réalisé en janvier, mon jeûne de printemps en avril, mon jeûne d'été début août et je viens tout juste d'entamer mon jeûne d'automne il y a 2 jours.

J'avais déjà mentionné mon jeûne d'hiver, je ne reviens pas dessus. Les jeûnes de printemps et d'été se sont bien déroulés en soi mais n'ont pas tout à fait eu les mêmes effets. Pour celui du printemps, après avoir jeûné une semaine, j'ai effectué une reprise alimentaire d'une semaine avec un régime cétogène (c'est la première fois que je testais cela) pour essayer de prolonger le fait d'être en cétose. Cette reprise alimentaire, d'un point de vue forme mentale, a été différente de ce que j'avais vécu jusqu'ici : habituellement, je suis assez enjoué durant mes reprises alimentaires. Cela n'a pas été le cas pour celle-ci : je me sentais très calme, un peu trop à mon goût. Par contre, d'un point de vue physique, mon eczéma et ma sécheresse de peau ont mis plus de temps à réapparaître qu'à l'accoutumé. Cela m'a fait un répit bienvenu ^^ !

A l'automne, j'ai commencé mon jeûne avec un eczéma assez prononcé sur les doigts de ma main droite (moins sur ceux de la main gauche) et avec quelques petites plaques par ci par là : j'étais revenu un peu à la situation initiale lorsque j'avais entamé mon jeûne de printemps. Rien à dire de particulier sur le jeûne en lui-même. Par contre, j'ai refait une reprise alimentaire à base de fruits et de légumes et là, patatras, j'ai eu à gérer très rapidement des symptômes assez prononcés avec notamment une sécheresse de peau accrue (notamment sur le cou, difficilement supportable durant une semaine) et une belle plaque d’eczéma sur un avant-bras.

Bref, l'histoire aurait pu s'arrêter là sauf que... Sauf que, au fur et mesure, les symptômes ont commencé à s'atténuer. Pour la plaque d'eczéma sur l'avant-bras, j'ai réussi à bien calmer les choses par des cataplasmes quotidiens d'argile. Par contre, je n'ai rien fait de spécial ni sur mes doigts ni sur mon cou et pourtant, j'ai constaté, semaines après semaines une amélioration globale. Et ça, chez moi, ce n'est pas habituel : jusqu'ici, mes jeûnes permettaient de diminuer de manière globale mes symptômes mais certains d'entre eux revenaient petit à petit jusqu'au jeûne suivant. Avec ce dernier jeûne, cela a été tout le contraire : les symptômes sont revenus rapidement et inhabituellement forts mais ont par la suite diminué d'eux-mêmes.

Du coup, me voilà à entamer ce jeûne d'hiver avec des symptômes moins prononcés que d'habitude. Ce qui me réjouis, bien entendu ^^ ! Peut-être ai-je franchi un cap ? L'histoire le dira par la suite...

Pour ce jeûne d'hiver, j'en profite pour m'essayer un peu au jeûne sec : je n'avais fait jusqu'à présent qu'une seule tentative de 48 heures durant mon 3ème jeûne hydrique. Ici, je l'ai commencé en sec et je le terminerai à l'eau. Je ne sais pas trop combien de jours de jeûne sec je vais faire, je verrai bien selon mon ressenti. Pour la reprise alimentaire, il est probable que je l'effectue en cétogène, même si je ne suis pas encore complètement décidé. Wait and see ^^ !
Klee
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

4ème jeûne : a new hope ! - Page 2 Empty Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Jeff le Sam 27 Oct 2018 - 13:08

de bonnes nouvelles donc! tant mieux, bonne chance et tiens nous au courant de tes expériences en sec :-)

Jeff
Modérateur

Messages : 246
Date d'inscription : 12/05/2017
Age : 48
Localisation : Suisse romande

Revenir en haut Aller en bas

4ème jeûne : a new hope ! - Page 2 Empty Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum