4ème jeûne : a new hope !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

4ème jeûne : a new hope !

Message  Klee le Jeu 19 Oct 2017 - 7:42

Bonjour à tous,

Bon, il est temps que je m'attelle à écrire un mot sur mon nouveau jeûne ^^ !

Pour ceux qui souhaitent connaître le précédent épisode, c'est -> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <-.

Alors, alors, où en suis-je ?

Du point de vue de l'alimentation, je suis une alimentation Seignalet depuis février dernier. J'ai été on ne peut plus strict vis à vis du gluten, avec une éviction totale (c'est un peu frustrant quand je me remémore le goût de certaines pâtisseries mais je fais avec !). Par contre, pour le lactose, j'avoue avoir commis quelques écarts ces deux-trois derniers mois en mangeant parfois du fromage (cela reste mon pêché mignon). Honnêtement, je n'ai pas vu de différence mais bon, je sais bien que pour les gens qui ont développé des allergies, le mieux serait également de ne pas consommer du tout de lactose. Bref.

Pour ce jeûne, histoire de varier les plaisirs, j'ai choisi de faire un 3+3+3 : 3 semaines de descente alimentaire (composée uniquement de fruits et de légumes), 3 semaines de jeûne hydrique, 3 semaines de reprise alimentaire.

Je n'avais jamais réalisé une descente alimentaire aussi longue. Au final, j'en tire un bilan mitigé. Sur le fond, le fait de ne manger que des fruits et des légumes permet de bien entrer dans le jeûne. Le problème dans mon cas était d'essayer de conserver un poids suffisant pour l'entrée en jeûne. J'ai donc dû me préparer des portions conséquentes quasiment jusqu'à la fin (et j'ai tout de même perdu un peu de poids durant cette phase).

D'un point de vue psychologique, j'ai trouvé cela également trop long : quand on entame la phase de descente, on se dit "Chic, chic, le jeûne arrive pour bientôt !" et on est motivé. Sauf qu'assez vite, la motivation s'est un peu essoufflée, mes pensées se transformant en "Bon, quand est-ce que ça arrive concrètement ?". Ce qui peut également laisser place au doute et aux questions existentielles. Conclusion, je pense que le prochain coup, je repartirai plutôt sur une descente alimentaire d'une semaine et demi.

Je suis entré en jeûne avec un poids de 57 kg. C'est peu et ça me fait un IMC de 18,4. J'ai beau avoir essayé prendre du poids ces derniers mois, rien n'y a vraiment fait. Du coup, c'est une vraie interrogation pour moi de savoir si je vais pouvoir réaliser ou non 3 semaines de jeûne. J'ai pris le parti de voir un jour après l'autre.

J'attaque en ce moment même mon 9ème jour de jeûne. Comme pour le précédent, celui-ci a été démarré en continuant de travailler pour ensuite le terminer au repos. Je suis bien évidemment conscient que cela n'est pas optimal mais c'est le compromis que j'ai décidé de réaliser par rapport à mes différentes contraintes.

Jusqu'à présent, des symptômes classiques chez moi : le foie qui se fait sentir, les acouphènes qui augmentent, une démarche au ralenti (le pire, ce sont les escaliers, je suis vraiment obligé de me ménager) et une humeur générale très "plate" (ni dans l'euphorie, ni dans le dépressif). A signaler cependant quelque chose d'inédit : au 4ème jour, j'ai été nauséeux au point de finir par vomir une sorte de liquide noirâtre (mes excuses pour le côté peu ragoutant). Vraiment curieux mais bon, sans doute que le corps avait besoin de rejeter cela.

A part ça, j'ai des jours avec un peu plus d'énergie que d'autres mais globalement les jours se succèdent pour le moment sans trop de problème. Pourvu que ça dure ^^ !
avatar
Klee
Admin

Messages : 602
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Luc le Jeu 19 Oct 2017 - 10:10


Eh bien ! J'ignorais que tu étais en jeûne. (tu m'en avais probablement parlé ...)

Je suis d'accord avec toi qu'une descente alimentaire de 3 semaines me paraît un peu longue, surtout dans ton cas en raison de ton poids de départ relativement bas. Aussi, le fait de continuer à travailler, même si ton travail est sédentaire, tu dois tout de même te déplacer pour t'y rendre, et tu ne peux pas te coucher lorsque tu en ressens le besoin. Naturellement, puisque tu jeûnes assez régulièrement, il n'est pas facile de planifier le tout et d'obtenir des congés auprès de tes patrons.

Bon courage et repose-toi bien lorsque tu en as l'occasion !

avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4665
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Klee le Jeu 19 Oct 2017 - 11:16

Je l'avais glissé ici ou là dans un ou deux messages mais c'est vrai que je n'avais pas été très clair jusqu'à présent ^^.

Pour le travail, j'ai fait en sorte d'être dans une période où j'ai le moins de déplacements/réunions possibles.

Merci de ton soutien !
avatar
Klee
Admin

Messages : 602
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

4ème jeûne : a new hope !

Message  Hildigrim le Jeu 19 Oct 2017 - 14:29

Bonsoir,

Merci Klee pour ton long message témoignage.
Je l'ai d'autant plus apprécié qu'ayant en vue un jeûne long en avril 2018, je m'étais justement dit que je ferai un longue descente pour attaquer au mieux le jeûne et, en fait, en te lisant, je vois que c'est sans doute une mauvaise idée ; qu'une dizaine de jours doit largement suffire pour attaquer le jeûne dans de bonnes conditions.

Qu'il est précieux ce forum ! Ce dont je ne doutais pas de toute façon. ^^

A très vite de te lire.

Amitiés électroniques.

Marc

Hildigrim

Messages : 54
Date d'inscription : 18/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Klee le Jeu 19 Oct 2017 - 14:59

Bonjour Marc,

Content de voir que mon expérience puisse être une indication pour d'autres !

Bonne soirée à toi.
avatar
Klee
Admin

Messages : 602
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Yogu le Ven 20 Oct 2017 - 17:11

Salut Klee,

Merci de nous faire partager ton expérience, c'est toujours intéressant d'avoir des témoignages "en direct" !


Si cela ne te dérange pas, j'aurai quelques questions :

Tu pratiques l'alimentation Seignalet (qui a fait ses preuves), mais consommes tu la viande crue comme préconisé dans ce régime ?
Je trouve ce régime intéressant, mais la viande crue, c'est vrai que je n'ai toujours pas bien compris l'intérêt, cela peut même être dangereux dans certains cas, et aussi pas forcément top pour le système digestif ?

Concernant la base du régime, je vois que tu es strict au niveau du gluten mais que tu t'autorises quelques écarts avec le fromage. Perso, c'est complètement l'inverse, je supporte apparemment très bien le gluten, mais je me tiens à l'écart des produits laitiers (sauf yaourt, et beurre occasionnellement en faibles quantités). Je pense qu'il faut simplement écouter son corps pour ce genre de choses, on est tous différents.

Pour tes difficultés à gagner du poids, as-tu déjà calculer ta DEJ, et mis en place un programme alimentaire permettant de gagner du poids ?

Sachant que tu ne souffres pas de maladie digestive, je me disais que peut être tu devrais pouvoir prendre quelques kilos ?

Encore merci pour tes interventions toujours constructives

Yogu

Messages : 32
Date d'inscription : 13/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Hildigrim le Sam 21 Oct 2017 - 5:11

Yogu a écrit: Concernant la base du régime, je vois que tu es strict au niveau du gluten mais que tu t'autorises quelques écarts avec le fromage. Perso, c'est complètement l'inverse, je supporte apparemment très bien le gluten, mais je me tiens à l'écart des produits laitiers (sauf yaourt, et beurre occasionnellement en faibles quantités). Je pense qu'il faut simplement écouter son corps pour ce genre de choses, on est tous différents.

Bonjour,

Moi, c'est comme Klee : je peux à la limite m'autoriser un petit laitage parfois mais le gluten, je le paie tout de suite.
Chacun doit s'écouter, écouter son corps, oui, c'est la base.
Pour la viande crue, j'avoue que comme pour le poisson, je suis fan. J'en mange très très peu mais quand j'en mange c'est en tartare ou en carpaccio. Bio et locale de chez un petit fermier ami de la famille. C'est une chance !

Bon jeûne cher Klee.
Au plaisir de te lire.
Hildigrim

Hildigrim

Messages : 54
Date d'inscription : 18/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Klee le Jeu 26 Oct 2017 - 11:49

Bonjour à tous,

Merci de vos messages, Yogu et Hildigrim ! Je suis venu donner quelques nouvelles :). Alors, alors, j'ai finalement repris l'alimentation hier : ce jeûne-ci aura donc duré pile poil deux semaines.

En fait, j'ai vite ressenti que je ne pourrai pas aller jusqu'à 3 semaines comme escompté dans un premier temps. Peut-être aurais-je pu aller un peu plus loin si je l'avais réalisé accompagné dans une maison de jeûne ? Mais, en effectuant ce jeûne chez moi, il était important pour moi de garder un minimum d'autonomie pour pouvoir revenir à la "réalité" sans incident.

J'ai senti que cette autonomie était en train de disparaître, il était donc temps de mettre fin au jeûne. Et je suis content ainsi. Deux semaines de jeûne constituent déjà un bon décrassage et je vais avoir du coup du temps pour faire une reprise alimentaire en douceur et rentrer en forme au travail.

Ce jeûne, comme d'habitude chez moi lorsque je me lance dans un jeûne "long" (tout est relatif pour celui-ci), a eu son lot de jours un peu moins faciles au niveau de l'énergie mais globalement, tout s'est très bien passé. Par rapport à mon petit jeûne d'une semaine réalisé l'hiver dernier, cela me demande tout de même clairement plus de volonté.

J'ai terminé ce jeûne avec un poids un peu en deçà de 49 kg (qui constitue également mon poids final de mes 3 jeûnes de 3 semaines, si je me souviens bien). Mon corps semble "se satisfaire" de cette limite ^^ ! Cela me fait terminer à un IMC de 15,8 : il est temps de reprendre des forces.

Pour répondre à tes interrogations, Yogu :

- Non, je n'ai pas consommé de viande crue depuis des lustres. A vrai dire, je mange assez peu de viande de manière générale depuis 1 an et demi / 2 ans (environ 2 fois par mois ces derniers temps). Peut-être en mangerais-je un peu plus ces prochains temps : ça me dirait bien d'en regoûter ^^ ! Si possible en trouver de la bio et locale, comme Hildigrim, ça serait parfait ! Pour ce qui est de la digestion, la viande reste un aliment long à digérer : si on souhaite faciliter sa digestion, il est préférable de la manger avec des légumes plutôt qu'avec des céréales (cf les combinaisons alimentaires).

- Pour le calcul de la DEJ, dépense énergétique journalière donc (je découvre le terme), non, je n'ai jamais essayé de ce côté. C'est facile à faire ? En fait, une fois un jeûne passé, j'arrive à reprendre des kilos mais stagne à 57-58 kg. Il n'y a qu'avant mon premier jeûne où j'ai "réussi" à peser jusqu'à 62 kg. J'avoue que j'aimerais bien repasser un jour la barre des 60 kg. Mais je crois que mon corps est naturellement une usine à brûler des calories sans que je ne fasse rien de particulier : il va y avoir du challenge !

- Aucun problème de maladie digestive à signaler si ce n'est, je le suppose en tout cas car je n'ai fait aucun test pour le confirmer, une perméabilité intestinale (sans doute une des principales causes de mes allergies) que j'arrive à résorber peu à peu depuis une petite année en ayant adopté un régime sans gluten. Et les résultats se voient sur ma peau, ce dont je me réjouis !

- On en revient en effet à la conclusion de l'importance d'écouter son corps ^^. C'est tout de même drôle de constater à quel point les corps peuvent être différents et que certains tolèrent très bien le gluten alors que pour d'autres, c'est le lactose.


Je reviendrai plus tard, une fois la reprise alimentaire terminée, pour parler des résultats de ce jeûne.
avatar
Klee
Admin

Messages : 602
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Yogu le Ven 27 Oct 2017 - 10:47

Salut Klee,

Merci pour ta réponse !

Tout d'abord, félicitations pour ton jeûne. 2 semaines, cela me semble déjà long !


Concernant la viande, c'est vrai qu'avec tout ce qu'on retrouve dedans maintenant, vaut mieux s'orienter vers de la qualité.

La DEJ c'est vraiment la base pour prendre du poids. En fait cela se calcule (il y a pleins de calculateurs sur internet), mais cela est vraiment approximatif. En effet, à apports égaux, certains vont plus grossir que d'autres, cela dépend de notre métabolisme.
La seule solution (et j'ai pu l'expérimenter), c'est de compter tes calories de ce que tu manges et d'augmenter graduellement les portions.
Alors il faut vraiment y aller mollo et augmenter par pallier progressif, sinon tu vas rapidement saturer. Par exemple tu augmentes de 100kcal ton apport journalier toutes les semaines. Et quand ton poids décolle enfin tu stabilises.
Avant de faire cela je pensais moi aussi avoir un métabolisme qui crame tout et qu'il me serait impossible de grossir, mais en forçant les quantités, je me suis aperçu que c'était possible. C'est pas forcément compliqué, ça peut être un peu plus de riz, un peu plus d'huile d'olive, amandes... Sachant quand même qu'à calories équivalentes, un régime riche en glucides permettra de plus grossir qu'un régime riche en lipides.

C'est vrai que cela reste un mystère ces histoires de porosité intestinale. Il y a encore tellement de choses à découvrir sur le corps humain.

Bonne reprise alimentaire !

Yogu

Messages : 32
Date d'inscription : 13/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Klee le Mar 31 Oct 2017 - 8:39

Bonjour Yogu !

Intéressante, ton expérience... Ta méthode a le mérite du pragmatisme. J'avoue que l'idée de compter les calories que j'ingère me rebute un peu car je suis du type à "ne pas me prendre le chou" en ce qui concerne l'alimentation. Mais bon, ça vaudrait tout de même le coup de me discipliner un minimum si je veux pouvoir atteindre les 60 kg.

Merci de ton retour en tout cas !
avatar
Klee
Admin

Messages : 602
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Yogu le Jeu 2 Nov 2017 - 6:39

Oui c'est comme ça que j'ai pu gagner une dizaine de kilo (en muscles principalement grâce au sport, sinon je vois pas l'intérêt de grossir ahah).

C'est vrai que ça prend la tête au début mais ensuite ton estomac s'habitue au "surplus" de nourriture et tu va finalement ensuite pouvoir stabiliser ton poids sans faire d'efforts particuliers.

Après je suis d'accord avec toi qu'il ne faut pas se prendre trop le chou, pas devenir comme certains sportifs obsédés par leur apparence en permanence ce qui cache souvent un problème psy bien plus profond.

Yogu

Messages : 32
Date d'inscription : 13/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Klee le Jeu 2 Nov 2017 - 10:43

Well, un peu plus de muscles, c'est sans doute ça qu'il me faudrait, un peu comme ce que tu as fait... Je fais bien un peu de sport mais pas suffisamment pour que cela me permette de prendre du poids, je pense... Tu as choisi quoi, comme sport(s), de ton côté ?
avatar
Klee
Admin

Messages : 602
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Yogu le Jeu 2 Nov 2017 - 13:48

Alors en fait depuis assez jeune je pratique la course à pied et le cyclisme, tombé dedans car la famille en faisait.
Donc j'étais vraiment orienté endurance ce qui n'est pas forcément l'idéal pour se muscler.
Après ça quand j'ai arrêté les compétitions (j'ai compris que cet esprit me plaisait pas vraiment), j'ai voulu me diversifier en pratiquant la musculation au poids du corps (méthode lafay). Simple, efficace, sans trop forcer à l'entrainement. J'ai simplifié un peu l'entrainement avec le temps car cela me prenait trop de temps. Je ne fais maintenant que 2 séances de muscu par semaine, 4 séries au lieu de 6, et seulement le haut du corps.

Certes cela n'est pas suffisant pour exceller dans le domaine mais cela est un bon rapport entre temps passé/performances. Et cela permet aussi de garder le plaisir du sport, ce que beaucoup n'ont plus à haut niveau.

Yogu

Messages : 32
Date d'inscription : 13/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Klee le Ven 3 Nov 2017 - 6:27

J'ai un ami qui a également pratiqué quelques temps la méthode Lafay : ça lui avait valu effectivement de beaux résultats. J'avoue que la muscu m'attire assez peu, à la base : je suis plutôt naturellement porté vers des pratiques plus douces telles que le yoga (quoique, selon les méthodes et les professeurs, ça peut être costaud le yoga !). Mais bon, ça mériterait tout de même d'être réfléchi...

Merci pour tes explications ^^ !
avatar
Klee
Admin

Messages : 602
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Yogu le Sam 4 Nov 2017 - 6:06

Oui l'important est de trouver quelque chose qui nous plait !

Yogu

Messages : 32
Date d'inscription : 13/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Klee le Jeu 8 Mar 2018 - 14:14

Bonjour Luc et bonjour à tous !

Me voici de retour sur le forum. La fin d'année 2017 et ce début d'année 2018 ont été bien chargés pour moi, professionnellement parlant : comme toujours quand je me sens un peu trop débordé, je me suis autorisé une coupure, on ne peut pas tout faire ^^ ! Ça va continuer pour moi sur ce rythme pendant ces prochains mois, mais je vais faire en sorte dans la mesure du possible de revenir régulièrement ici.

Quelques nouvelles rapides me concernant : tout va bien ! Comme cette année 2018 s'annonce chargée, j'envisage de faire 4 courts jeûnes saisonniers d'une semaine plutôt qu'un jeûne plus long. C'est certes moins efficace mais cela aura l'avantage de s'insérer plus facilement dans mon emploi du temps, le temps de rétablissement étant par ailleurs beaucoup plus court également.

J'ai donc fait mon premier jeûne d'hiver en janvier : il m'a permis de résorber les derniers résidus d'eczéma que je pouvais encore avoir au creux des poignets. Depuis, quelques petites tâches sont réapparues sur mes bras : j'ai donc cherché à m'adapter en ne mangeant que 2 fois par jour plutôt que 3. Et c'est reparti dans le bon sens : ces tâches ont quasiment disparu depuis. Il me reste un résidu persistant sur le pouce droit et une sécheresse de peau sur le bas du visage. On verra ce qu'il est en lorsque je ferai mon jeûne du printemps, sans doute vers la fin avril.

A noter que je suis toujours en alimentation sans gluten. Deux exceptions cependant. Pour mon anniversaire, je me suis notamment autorisé à manger une pâtisserie dont je raffole. Une autre fois, j'ai mangé des pâtes à base de farine de blé lors d'un dîner chez une amie. Dans les deux cas, aucun effet notable à signaler. C'est sans doute bon signe pour une réintroduction en douceur mais je ne l'envisage pas pour le moment, tant que je n'en ai pas complètement terminé avec mes problèmes de peau.

J'ai beaucoup de retard sur les messages que vous avez pu poster entre temps : je vais les lire au fur et à mesure ^^ !
avatar
Klee
Admin

Messages : 602
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Luc le Jeu 8 Mar 2018 - 18:04


Eh bien ... heureux de te voir sur le forum !

Bien sûr, la terre continue de tourner sans toi sur le site, mais lorsque tu y es, c'est édifiant et rassurant.

Je constate avec joie, que toutes tes expériences pour régler tes ennuis de l'épiderme, ont finalement donné des résultats très intéressants. J'en suis très content.

Au plaisir de te lire sur le forum cher ami !

Luc


Dernière édition par Luc le Sam 10 Mar 2018 - 10:44, édité 1 fois (Raison : petite correction d'une grosse faute !)
avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4665
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Klee le Sam 10 Mar 2018 - 8:43

Merci Luc pour ton message ^^ ! Et d'une manière plus globale, merci à toi d'assurer une présence sans faille sur ce forum. C'est un sacré engagement de ta part. De mon côté, je vais essayer d'assurer une présence relativement régulière sur le forum ces prochains temps.

Oui, les choses ne sont pas encore terminées vis-à-vis de ma petite peau mais, grâce aux jeûnes et au fait de chercher à comprendre comme fonctionne mon corps en fonction de ma manière de manger, ça progresse et c'est un vrai soulagement au quotidien par rapport à ce que j'ai pu connaître.

En tout cas, j'ai déjà hâte d'être au jeûne de printemps ^^ ! Une petite réflexion à ce sujet car mon rapport aux jeûnes a un peu évolué (et évoluera sans doute encore à l'avenir !), je m'explique : ces derniers temps, j'ai constaté que je suis un peu moins "patient" concernant les jeûnes. Je sais que ça fait aujourd'hui partie de ma routine de vie et que je continuerai à jeûner régulièrement. Mais il faut avouer que, quand je me retrouve concrètement à jeûner, j'ai assez vite envie d'en sortir, en tout cas, plus vite qu'avant. Je pense que c'est dû principalement à deux choses : d'une part, d'un point de vue physique, ma faible corpulence fait que, si je décide de jeûner de 2 à 3 semaines, il me faut également un peu de temps après pour récupérer, ce qui peut être assez handicapant avec une activité sportive en club ou en association (car du coup, l'arrêt global dépasse le mois) ; d'autre part, d'un point de vue mental, je rentre assez vite dans une attitude "neutre", ressentant les choses extérieures de manière beaucoup plus éloignée. Ce ne serait pas un problème si je jeûnais de manière complètement isolée, mais, comme j'organise mes jeûnes de façon à être moitié en société / moitié seul, je me sens du coup en décalage vis-à-vis des autres, et c'est parfois un sentiment avec lequel il faut composer.

Bref, ces deux choses ont sans doute joué dans la balance dans ma décision de faire des jeûnes courts d'une semaine pour cette année 2018, maintenant que mes problèmes de peau deviennent plus facilement gérables qu'autrefois. Même si je comprends bien que cette décision fait reculer un peu les choses vis-à-vis d'un rétablissement plus rapide (je ne sais pas si je pourrais un jour ou non parler de guérison, je préfère rester prudent là-dessus pour le moment) avec des jeûnes un peu plus longs. Car clairement, je le dis aujourd'hui par expérience : je ressens physiquement qu'un jeûne d'une semaine ne vaut pas un jeûne de deux semaines et encore moins un jeûne de trois semaines. Mais, c'est ainsi, cette année, je suis motivé par des jeûnes courts et non par des jeûnes longs ^^.

Tout ça pour dire quoi ? Que je suis convaincu que la démarche de jeûner est un processus qui s'inscrit dans le temps long. On a l'énergie et la disponibilité de se lancer dans un jeûne long ? Tant mieux, allons-y (en respectant les précautions utiles pour un tel jeûne) ! On a moins la volonté ou l'envie de se lancer dans une telle expérience ? Qu'à cela ne tienne, un jeûne court est toujours bon à prendre. Les périodes inter-jeûnes sont tout aussi importantes que les jeûnes et en sont complémentaires : c'est durant ces périodes que l'on peut envisager d'autres expériences (que ce soit sur l'alimentation ou sur tout autre chose) qui nous permettront de comprendre au final ce qui nous correspond ou non.

Je l'ai déjà exprimé plusieurs fois sur ce forum mais je le redis ici : au final, me semble-t-il, les maîtres-mots d'un jeûneur sont patience et bienveillance.

Patience avec soi-même. En fonction des problèmes de santé, tout ne va pas se résoudre tout de suite. Et, oserais-je dire, c'est presque tant mieux : cela nous laisse le temps de réellement évoluer, les vrais changements ne se faisant jamais en un jour. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : si par bonheur, un problème de santé se résout rapidement, ma foi tant mieux ^^ !

Bienveillance avec soi-même. On a porté beaucoup d'espoir sur le jeûne et on a le sentiment qu'un premier ou qu'un second jeûne a échoué ? Pourtant, à y regarder de plus près, il y a sans doute des lignes qui ont bougé, certes, pas forcément celles que l'on attendait, mais qui amènent d'autres réflexions ou d'autres tentatives (que ce soit un prochain jeûne ou toute autre thérapie). Dès lors, vis-à-vis de ces nouvelles tentatives, l'attitude que je trouve la plus facile à adopter sur la manière de les effectuer est la suivante : J'arrive à respecter totalement le protocole demandé ? C'est cool, je peux être content de moi. Je fais des écarts par rapport au protocole proposé : pas grave, ça me servira d'expérience pour la prochaine fois. Et l'attitude que je trouve la plus facile à adopter vis-à-vis des résultats de ces tentatives est de ne pas trop s'emballer, ni dans un sens ni dans l'autre. Les choses se sont un temps améliorées avec cette nouvelle tentative ? C'est cool, voyons la suite. La situation ne s'est pas améliorée voire s'est un temps détériorée ? C'est pas très cool, voyons la suite. Le tout est de comprendre si on se situe globalement ou non sur une pente ascendante.

Patience et bienveillance avec les autres. Jeûner est à la fois une chose très banale et en même temps tout à fait particulière. Se retrouver face à quelqu'un qui jeûne peut questionner, voire renvoyer un reflet vis-à-vis de sa propre attitude concernant sa santé. Dès lors, cela peut toucher à l'intime et on rencontre, lorsque l'on jeûne, toutes sortes de comportements, parfois forts, qu'ils soient d'adhésion, d'incompréhension, de rejet ou d'indifférence. Au final, l'enjeu n'est pas de convaincre l'autre mais simplement de respecter son avis. Le tout est de savoir, pour soi-même, pourquoi on a décidé de jeûner.

Tout ce que je viens de dire peut paraître peut-être un peu simpliste ou relever simplement du "bon-sens". Oui, c'est possible, et alors ? Je dirais que ce sont mes propres conclusions et qu'elles sont à prendre comme telles : un avis parmi d'autres ^^.


Dernière édition par Klee le Sam 10 Mar 2018 - 10:13, édité 2 fois
avatar
Klee
Admin

Messages : 602
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  maricali le Sam 10 Mar 2018 - 9:30

Belle et sage philosophie à laquelle j'adhère complètement.

Bon jeûne à toi Klee

maricali

Messages : 128
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Luc le Sam 10 Mar 2018 - 13:07


Merci Klee pour ta façon d'analyser et de comprendre tes expériences en rapport avec tout ce que tu as tenté jusqu'à maintenant.

Oui, le jeûne est une partie importante menant à la guérison, mais pas le seul moyen bien sûr. Tel que tu l'as toi-même remarqué, l'alimentation joue un rôle prépondérant pour le maintien de nos acquis.

Tant qu'aux jeûnes courts ou longs, il semble qu'avec les années, ceux qui jeûnent régulièrement, aient de moins en moins envie de se restreindre annuellement (le cas de mon épouse) à de longs jeûnes. D'ailleurs, elle est passé au demi-jeûne depuis quelques années.

Bien entendu, si un problème survient et qu'ils n'ont pas le choix, les habitués jeûneront puisqu'ils ne se soignent que par des méthodes naturelles.

Pour diverses raisons, le jeûne n'est rarement une partie de plaisir, surtout si comme dans ton cas, où même plusieurs longs jeûnes ne semblaient apporter que peu d'avancées visibles.

Je crois que même si de courts jeûnes soient moins efficaces qu'un seul long jeûne, cela est mieux que de stopper le tout. Le travail se poursuivra tout de même, et conservera les acquis.

Lorsque les gens viennent sur ce forum et demandent si le jeûne peut régler tel ou tel problème de santé ... nous n'avons pas le choix de dire oui ... avec un certain bémol. Ces personnes, généralement très encouragées au départ, doivent faire face à la réalité : les effets secondaires les décourageant parfois, tout comme leur entourage.

À tout événement, juste le fait de connaître les grandes capacités du jeûne est une 'assurance-vie' qui nous rend plus en sécurité, surtout si nous sommes opposés aux traitements chimiques traditionnels.

Bonne continuation cher ami.

avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4665
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Sahara le Sam 10 Mar 2018 - 17:10

Salut Klee,

Merci pour ta réponse sur le fil ouvert pour mon dernier jeûne.

Je passe par là de temps en temps et j'ai eu la bonne surprise de trouver ton message, et plus encore votre échange ci dessus avec Luc.

Je me permets d'intervenir pour un retour d'expérience et mes eternelles interrogations.

Voilà nous sommes en mars, mon jeûne est terminé depuis plus d'un mois et demi, et je suis alitée, coincée chez moi, tant mon eczéma est fort. En plus des mains et des bras, j'en ai sur le visage et le cou desormais, de manière constante.

Ce troisième et long jeûne m'a conduite à une nouvelle éruption d'abcès, deux semaines après la reprise alimentaire, qui a un peu diminué mais pas cessé depuis.
J'ai également perdu le bénefice de mes nuits jusqu'ici idylliques,desormais je dors mal, je me gratte beaucoup la nuit, je suis sans cesse reveillée par les démangeaisons.

Bref, j'avais tellement espéré, sinon une amélioration durable, au moins un répit de quelques semaines... J'ai gardé une alimentation vraiment clean et j'ai pas repris bcp de poids.

Tout ça pour dire, suite à vos deux messages, que personnellemet je n'arrive plus à y croire, voire même le jeûne commence à m'effrayer. Parce que c'est pas seulement "pas mieux", c'est pire. Les crises d'eczéma sont toujours aussi suintantes, elles se sont même étendues... et les abcès poussent partout, incontrôlables.

Ma vie est stand by. Mes proches me regardent, désolés, et evoquent ce jeûne "qui n'a pas marché". Je n'ose même pas leur confier à que ça a même encore plus dégénéré.

Et si le jeûne n'était pas adapté pour tous? Dans mon cas, avec cet eczéma suintant et ces infections abcès au staphylocoques, si le jeûne était proscrit...?

Sans rechercher la panacée dans le jeûne, et malgré tous mes efforts a côté sur l'alimentation, etc., mon état ne fait malgré tout qu'empirer.

Je suis désolée pour cet etalage. Je crois qu'il est important de dire aussi les mauvaises expériences, les echecs ou les doutes. Je n'ai pas toujours eté dans cet etat d'esprit mais après des années d'errance, et toujours sans solutions ni possibles espoirs avec cette méthode ultime, je crois que je touche à la dépression, la vraie, moi qui suis normalement si joviale.

Bien à vous.

Sahara

Messages : 39
Date d'inscription : 05/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Klee le Sam 10 Mar 2018 - 18:42

Merci à tous pour vos messages.

>> Luc : je suis d'accord avec tes propos et je reviens plus particulièrement ce que tu as dit ici :

Luc a écrit:Lorsque les gens viennent sur ce forum et demandent si le jeûne peut régler tel ou tel problème de santé ... nous n'avons pas le choix de dire oui ... avec un certain bémol. Ces personnes, généralement très encouragées au départ, doivent faire face à la réalité : les effets secondaires les décourageant parfois, tout comme leur entourage.

À tout événement, juste le fait de connaître les grandes capacités du jeûne est une 'assurance-vie' qui nous rend plus en sécurité, surtout si nous sommes opposés aux traitements chimiques traditionnels.

Des différentes thérapies que j'ai pu essayer, le jeûne reste, de mon expérience, la plus puissante. Le jeûne a ses désavantages : ce n'est pas forcément la panacée que de l'effectuer, les résultats en sont incertains, le jeûne ne peut sans doute résoudre toutes les problématiques (ce serait trop beau ^^ !) et peut-être existe-t-il d'autres approches tout aussi intéressantes que le jeûne et plus faciles à appréhender. Il a tout de même des avantages pour lui : le jeûne constitue une approche holistique, il peut être un soutien pour de très nombreuses problématiques et il nous aide à sérier au fur et à mesure les problèmes que l'on ne comprend pas initialement. En ce sens, il nous rend pleinement actif dans la prise en charge de notre santé. Il ne balaie pas tous nos doutes d'un coup mais, et cela a été mon cas dès mon premier jeûne, il peut redonner espoir à un moment où l'on pouvait se sentir dans une impasse absolue.

Comme tu le dis, Luc, je considère aujourd'hui tout comme toi la pratique du jeûne comme une sorte d'assurance-vie et, à toute personne qui viendrait me demander si je conseille cette méthode pour de petits ou gros bobos, passées les précautions d'usages et exception faite de quelques cas de figures spécifiques, je dirai oui, tout comme toi.

Bonjour à Lison au passage !!

**********

>>Sahara : J'en viens donc à ton message. Te voilà dans une situation d'urgence qui ressemble peu ou prou à ce que j'ai pu connaître entre mon 3ème et mon 4ème jeûne.

Je ne vais pas te mentir, je n'ai pas de solutions miracles qui pourraient t'en sortir immédiatement. Ou plutôt, je pense qu'il est probable que, dans ton cas, te sortir de cette situation va te demander du courage et plusieurs mois.

Il serait également prétentieux de ma part de dire que je comprends en totalité ton désespoir. Ce sont des choses très personnelles. Ce que je peux cependant dire, c'est que je me retrouve beaucoup dans tes propos. Les mêmes doutes personnels (pourquoi, après plusieurs tentatives de jeûnes, ça ne marche pas ?), les mêmes regards et propos des proches qui m'ont dit que je n'étais pas sur la bonne piste et que je devrais plutôt chercher autre chose. Le côté paradoxal, d'ailleurs, c'est que j'ai pu observer que plus les personnes sont proches et tiennent à nous, plus elles cherchent à nous décourager de poursuivre et nous incitent à arrêter les frais, au regard du peu de résultats probants et du fait que les symptômes reviennent.

Alors, qu'est-ce qui fait que l'on poursuit ou non ? Pour ma part, deux choses m'ont fait poursuivre. D'une part, parce que j'ai senti dès le premier jeûne que, même si les effets n'étaient pas durables, il y avait tout de même du changement dans l'air et ce, sans aucun médicament. Je trouvais ça complètement fou que, de ne rien faire ni rien manger, puisse produire un début de résultat. Du coup, ça a été pour moi comme une évidence que de continuer dans cette direction. D'autre part, parce que j'ai vu, grâce à Internet, que je n'étais pas seul à être dans cette situation. Jusque là, je ne connaissais que mon propre cas qui galérait autant avec l'eczéma.

Si je reviens à ce qu'il s'est passé pour moi il y a un an et demi, je venais d'effectuer un jeûne de trois semaines puis un second d'une semaine 6 mois plus tard pour tenter de calmer des plaques d'eczema rapidement revenues. Pourtant, juste après, je me suis retrouvé dans un enfer et une souffrance qui étaient pour moi insupportables. A ce moment-là, il n'était plus question pour moi de jeûner, je n'avais plus les réserves pour. Un peu comme toi, j'avais repris un peu de poids mais pas tant que ça. Alors, je ne sais pas comment ça m'est venu, j'ai tapé sur youtube "guérir eczéma". J'ai découvert, photos à l'appui, ce qui était une première pour moi, que d'autres personnes vivaient la même chose que moi. Mais il n'y a pas tant de témoignages en français que cela. J'ai du coup tapé "heal eczema" et j'ai pu voir d'autres témoignages en anglais (et il y a souvent des possibilités de sous-titrages au besoin). Ces témoignages sont divers et variés : tous n'essaient pas les mêmes méthodes pour s'en sortir mais globalement, beaucoup cherchent à modifier leur alimentation.

Par mes propres lectures, même si je n'avais jamais essayé, je savais par ailleurs déjà ce que pouvait être un régime hypotoxique, crudivore, frugivore, etc. Et mes expériences de reprise alimentaire post-jeûnes m'avaient donné suffisamment confiance en moi pour savoir que j'étais capable de changer de régime alimentaire un temps donné.

Voir sur Youtube que d'autres personnes qui rencontraient autant de difficulté que moi (voire pire, j'ai parfois vu par ces témoignages des peaux complètement "dévastées" qui me faisaient relativiser ma situation, même si j'étais moi-même en souffrance) et, mois après mois, arrivaient à inverser la courbe (même si des crises intermédiaires surviennent), ça m'a redonné du courage.

Alors, je me suis lancé dans un régime strict composé uniquement de fruits et de légumes, pour voir ce que ça pourrait donner puisque de toute façon, encore une fois, je ne pouvais jeûner. On va pas se mentir : c'est assez galère à suivre car ce type de régime coupe nettement les relations sociales. Si possible, il est préférable de tout préparer soi-même, ça peut avoir un côté un peu fastidieux si on a pas l'habitude de se faire à manger au quotidien. Par contre, moi qui aimais manger de tout, ça ne m'a pas fait grand chose à l'époque de tenir durant deux mois ce régime tellement je considérais que, de toute façon, je n'avais plus le choix et il fallait bien essayer cette méthode parmi d'autres.

Pourquoi j'ai choisi de ne commencer par manger que des fruits et légumes : parce que d'une part, ce sont uniquement des aliments alcalins et d'autre part, ils se digèrent facilement, ce qui laisse du temps au corps pour travailler sur autre chose. Je n'étais par contre pas suffisamment motivé pour les manger selon la méthode de la monodiète variée. Je trouvais ça déjà suffisamment "lourd" de ne devoir manger un temps que des fruits et des légumes. Et, petit à petit, j'ai pu constater par cette méthode de premiers résultats, parmi lesquels le retour du sommeil, chose évidemment primordiale, les démangeaisons s'étant suffisamment calmées.

Ne sois pas désolée par cet étalage, comme tu dis. Quand on souffre, on passe tous par là. Moi-même, qui avais si longtemps gardé les choses pour moi, tout à coup et durant une annnée, j'ai saoulé mes proches avec la souffrance que j'endurais à cause de l'eczéma. Après, quand les choses se calment, on arrête naturellement d'en parler : la souffrance devient un souvenir (qu'on ne veut pas revivre !!).

Faut-il suivre mon exemple ? A toi de te faire ta propre opinion. En tout cas, tu as prouvé que tu as de la volonté. Je suis persuadé que, quand bien même tu es aujourd'hui au fond du trou, tu vas t'en sortir. Comme tu le dis, la "vraie" personne en toi est joviale : il y a beaucoup de "réflexes de vie" en toi.

Ça va pas être marrant tous les jours. Laisse tomber la cortisone si tu en prends encore. Les anti-histaminiques, si tu t'en sens le courage, laisse les tomber aussi tout de suite. Sinon, garde les un temps comme filet de sécurité. Regarde des témoignages. Choisis ta méthode et lance toi. Courage !! Une grosse pensée à toi.


Dernière édition par Klee le Sam 10 Mar 2018 - 19:10, édité 1 fois
avatar
Klee
Admin

Messages : 602
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Luc le Sam 10 Mar 2018 - 19:03

À noter : lorsque j'écrivais mon message, tu as envoyé le tien Klee ... Je viens tout juste de le lire alors que mon message venait de se terminer.  Merci pour ton expérience et les conseils et encouragement envoyés à Sahara!

Sahara a écrit:

Et si le jeûne n'était pas adapté pour tous? Dans mon cas, avec cet eczéma suintant et ces infections abcès au staphylocoques, si le jeûne était proscrit...?

Je suis désolée pour cet etalage. Je crois qu'il est important de dire aussi les mauvaises expériences, les echecs ou les doutes. Je n'ai pas toujours eté dans cet etat d'esprit mais après des années d'errance, et toujours sans solutions ni possibles espoirs avec cette méthode ultime, je crois que je touche à la dépression, la vraie, moi qui suis normalement si joviale.

Merci Sahara pour ton message, il est apprécié.

Oui, que les messages reçus soit positifs ou négatifs, ils sont les bienvenus. Cela nous aide à comprendre que le jeûne ne réussit pas à tout coup à éliminer certains ennuis de santé, alors que chez d'autres, le jeûne a réussi.
C'est ce que nous notons régulièrement, surtout si le jeûne a été exécuté comme il se doit, et suffisamment long ... mais fut-il assez long ? Difficile à dire !

Lorsque nous mentionnons que le jeûne devrait, en principe régler tel ou tel cas, c'est selon les expériences de Shelton, Mosséri, Rocan, Boudreau ... ou encore de jeûneurs ayant jeûné ici.

Mais, le problème est que nous ne savons jamais comment chaque jeûneur réagira.  Le jeûne agit en profondeur afin de régler le problème à la source, non pas en supprimant uniquement les symptômes temporairement. Dans ton cas et dans le cas de Klee, vos situations se ressemblent, et cela est réellement décourageant.

Cela me fait penser à un jeûneur sur ce forum qui jeûnait pour sa mâchoire douloureuse. Lorsqu'il jeûnait, à un certain moment, ses douleurs augmentaient, il rompait alors le jeûne.  Si je me souviens bien, cela est arrivé à quelques occasions, jusqu'au jour où il poursuivit son jeûne, malgré ses douleurs ... puis le problème se régla définitivement. Voir sont témoignage : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Peut-être que ce témoignage pourrait t'encourager.  

Personnellement, je crois que tout ça fait partie du cheminement vers la guérison, mais que l'étape ne soit pas encore terminée.  À noter que ce n'est que mon opinion. Je sais que ta situation n'est pas facile.

Bon courage Sahara, nous sympathisons avec toi.

Sincèrement,

Luc

avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4665
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Sahara le Dim 11 Mar 2018 - 14:41

Merci beaucoup pour vos réponses rapides, encourageantes et bienveillantes !

Beaucoup de thérapeutes que j'ai vus récemment m'ont dit que le jeûne affaiblissait le système immunitaire, etc., d'où un gros découragement de ma part et de gros doutes sur la nécessité d'en refaire ou pas. La seule chose que je note, c'est qu'à la fin de ce dernier jeûne, je n'avais quasi plus d'eczéma, juste la peau sèche. Très encourageant. Mais l'éruption de boutons 2 semaines après la fin du jeûne, je ne comprends pas, pour moi, on n'est plus dans l'élimination... Je ne sais pas si je dois en refaire un je suis vraiment sceptique.

Klee, j'aimerais beaucoup échanger avec toi sur ton expérience du jeûne et ta sortie de la maladie...
Cela fait 3 ans que mon eczéma s'est réellement aggravé et que je me débats. J'ai essayé mille chose, mais l'alimentation, je n'ai jamais vu vraiment d'effets notoires. En ce moment je teste les bains dérivatifs, selon Louis Kuhne (dont je vous conseille fortement la lecture du livre "La Nouvelle Science de guérir", et j'ai fait une énorme crise d'élimination, mais ca ne passe pas... comme d'habitude, je récolte la crise sans la guérison derrière, c'est vraiment lourd ! Bref, tant de pistes, parfois je me perds.

J'ai délaissé la cortisone depuis 5 mois. Je me suis inscrite sur un groupe de soutien, et les personnes parlent du syndrome de la peau rouge, qui serait généré uniquement par l'usage de corticoides. J'en ai utilisé pendant 25 ans... Donc possible que je doive également passer par ce sevrage, qui peut durer de quelques mois à quelques années... Klee, j'aimerais beaucoup avoir ton avis sur ce point également.

En tout cas, ton message est vraiment positif, et savoir que tu as finalement guéri m'apporte un nouveau vent d'espoir pour le jeûne, mais pour l'instant je vais reprendre mes forces. J'ai remarqué aussi que je garde longtemps un comportement un peu compulsif avec la nourriture après mes jeûnes. Comme si mon corps gardait longtemps en mémoire ce manque, et qu'à la moindre occasion, il se jette sur la bouffe pour faire des réserves !

Et je me retrouve vraiment dans ce que tu dis, que toutes nos vies, on l'a mis en veilleuse sur l'eczéma, et soudain, on se met à saouler tout le monde, avoir besoin d'en parler avec les proches, etc. Je vis la même chose, mais cela se compte en années... Je désespère quand je vois depuis combien de temps je suis coincée dans cette situation. Si je pouvais guérir en quelques mois, ce serait parfait ! A ce stade, j'ai vraiment peur d'en avoir encore pour 3 autres années, voire plus. C'est désespérant, l'impression d'être un "cas", dont personne ne comprend les symptômes, et d'aller toujours vers le pire, jamais vers le mieux... Ca rend pessimiste (ce qui ne doit pas aider!)

Mais bon, à chacun son parcours, chacun son corps; le chemin est long...

Bonne reprise de jeûne à toi Klee en tout cas, et Luc, mes amitiés !

Sahara

Messages : 39
Date d'inscription : 05/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Klee le Dim 11 Mar 2018 - 20:24

Bonsoir Sahara,

Sahara a écrit:Merci beaucoup pour vos réponses rapides, encourageantes et bienveillantes !

Beaucoup de thérapeutes que j'ai vus récemment m'ont dit que le jeûne affaiblissait le système immunitaire, etc., d'où un gros découragement de ma part et de gros doutes sur la nécessité d'en refaire ou pas. La seule chose que je note, c'est qu'à la fin de ce dernier jeûne, je n'avais quasi plus d'eczéma, juste la peau sèche. Très encourageant. Mais l'éruption de boutons 2 semaines après la fin du jeûne, je ne comprends pas, pour moi, on n'est plus dans l'élimination... Je ne sais pas si je dois en refaire un je suis vraiment sceptique.

Je suis surpris que nombre de thérapeutes t'indiquent que le jeûne affaiblit le système immunitaire... alors que c'est le contraire ! Nicole Boudreau rappelle ainsi que :

Le jeûne a un impact positif sur certaines de nos fonctions immunitaires.

Des recherches ont montré qu'une augmentation de la synthèse d'anticorps en réaction à un antigène (une substance qui provoque des réactions de défense de l'organisme) lorsque cet antigène est administré au dixième jour de jeûne. Si l'antigène est administré au début du jeûne, le taux de production d'anticorps n'est pas modifié.

D'autres études rapportent une augmentation d'anticorps, ainsi que la hausse du pouvoir de destruction des bactéries par certaines cellules de défense (monocytes). Par ailleurs, les cellules de défense ont une activité autolytique plus développée.

En jeûne, on observe également une amélioration clinique chez des sujets souffrant d'une polyarthrite rhumatoïde. Les globules blancs migrent plus facilement vers les tissus inflammés, pour y détruire les déchets et les antigènes. La facilitation de cette migration diminue trois jours après la fin du jeûne.

Pour ma part, je constate depuis que je jeûne que je n'ai par exemple plus aucun rhume l'hiver. Ce qui est ma foi très agréable ^^ !

Sahara a écrit:Klee, j'aimerais beaucoup échanger avec toi sur ton expérience du jeûne et ta sortie de la maladie...
Cela fait 3 ans que mon eczéma s'est réellement aggravé et que je me débats. J'ai essayé mille chose, mais l'alimentation, je n'ai jamais vu vraiment d'effets notoires. En ce moment je teste les bains dérivatifs, selon Louis Kuhne (dont je vous conseille fortement la lecture du livre "La Nouvelle Science de guérir", et j'ai fait une énorme crise d'élimination, mais ca ne passe pas... comme d'habitude, je récolte la crise sans la guérison derrière, c'est vraiment lourd ! Bref, tant de pistes, parfois je me perds.

J'ai également essayé les bains dérivatifs... C'est sans doute intéressant mais cela demandait une vraie discipline et j'avoue m'être lassé assez vite. Du coup, je n'ai pas testé suffisamment longtemps pour avoir un avis pertinent sur la question.

En tout cas, aucun problème pour échanger !

Sahara a écrit:J'ai délaissé la cortisone depuis 5 mois. Je me suis inscrite sur un groupe de soutien, et les personnes parlent du syndrome de la peau rouge, qui serait généré uniquement par l'usage de corticoides. J'en ai utilisé pendant 25 ans... Donc possible que je doive également passer par ce sevrage, qui peut durer de quelques mois à quelques années... Klee, j'aimerais beaucoup avoir ton avis sur ce point également.

Bravo à toi pour l'arrêt de la cortisone ! Définitivement, c'est quelque chose qui certes soulage à court terme mais qui au final ralentit la guérison globale : la cortisone reste un traitement symptomatique qui cache les vraies raisons de l'inflammation. Je ne suis pas médecin mais, de ma compréhension d'aujourd'hui, je dirai que la cortisone n'a d'intérêt que si elle est utilisée de manière ponctuelle sur de très courtes périodes. Elle ne devrait pas être prescrite pour soulager sur de longues durées des maladies chroniques (ou alors, cela provoque des effets secondaires qui sont parfois pires que le problème initial à traiter).

Moi aussi, j'en ai beaucoup (trop) utilisé et ce, beaucoup trop longtemps. Une bonne trentaine d'années pour ma part. Je pense que j'en ai gardé encore quelques séquelles, notamment sur mes paupières, qui restent encore très fragiles même si celles-ci se portent bien mieux qu'avant.

Sahara a écrit:En tout cas, ton message est vraiment positif, et savoir que tu as finalement guéri m'apporte un nouveau vent d'espoir pour le jeûne, mais pour l'instant je vais reprendre mes forces. J'ai remarqué aussi que je garde longtemps un comportement un peu compulsif avec la nourriture après mes jeûnes. Comme si mon corps gardait longtemps en mémoire ce manque, et qu'à la moindre occasion, il se jette sur la bouffe pour faire des réserves !

Oui, je ne suis plus très loin d'une guérison complète : je n'ai pour ainsi dire quasiment plus rien. J'ai encore une trace persistante sur un pouce mais je compte bien la faire disparaître également ^^ !

En ce qui te concerne, il est important de reprendre des forces, physiques comme mentales.

La compulsivité sur la nourriture... c'est une question à laquelle il n'est pas facile de répondre car le rapport à la nourriture est une chose très variable d'une personne à l'autre (et aussi d'une période de la vie à une autre, pour une même personne).

A la sortie de certains jeûnes, j'ai eu moi aussi quelques phases mais qui ne durent généralement pas bien longtemps. Et puis, quand cela me vient, je fais en sorte que cela soit avec de la "bonne" nourriture. Seule exception dans ma vie d'aujourd'hui : le chocolat noir. Je suis un mordu de chocolat noir et parfois, je trouve que j'en mange un peu trop. Mais bon, est-ce dû aux jeûnes ? Dans mon cas, je pense que c'est plutôt pour compenser le fait que je me suis astreint globalement à une certaine discipline alimentaire (tout comme toi par ailleurs). Le jour où je pourrai être à nouveau un peu plus souple avec moi-même, je pense que mes "écarts" avec le chocolat noir disparaîtront.

Sahara a écrit:Et je me retrouve vraiment dans ce que tu dis, que toutes nos vies, on l'a mis en veilleuse sur l'eczéma, et soudain, on se met à saouler tout le monde, avoir besoin d'en parler avec les proches, etc. Je vis la même chose, mais cela se compte en années... Je désespère quand je vois depuis combien de temps je suis coincée dans cette situation. Si je pouvais guérir en quelques mois, ce serait parfait ! A ce stade, j'ai vraiment peur d'en avoir encore pour 3 autres années, voire plus. C'est désespérant, l'impression d'être un "cas", dont personne ne comprend les symptômes, et d'aller toujours vers le pire, jamais vers le mieux... Ca rend pessimiste (ce qui ne doit pas aider!)

Mais bon, à chacun son parcours, chacun son corps; le chemin est long...

Bonne reprise de jeûne à toi Klee en tout cas, et Luc, mes amitiés !

Oui, à chacun son parcours, c'est vrai. Chaque corps est différent et il est nécessaire de trouver ce qui fonctionne ou non. L'eczéma est le signe extérieur d'une inflammation interne. Il y a quelque chose en toi qui ne marche pas rond actuellement. Si tu es venue sur ce forum, c'est que justement, tu cherches, tu doutes, tu creuses mais tu continues de chercher, ce qui est bon signe ! C'est pour cela que j'ai toute confiance sur le fait que tu vas toi aussi trouver. On peut continuer à échanger ici sur ce sujet mais également par messages privés si tu préfères.
avatar
Klee
Admin

Messages : 602
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème jeûne : a new hope !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum