jeûne, somatostatine et cancer

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

jeûne, somatostatine et cancer

Message  xor06 le Ven 15 Sep 2017 - 10:45

Bonjour,
je suis un fervent adepte du jeûne thérapeutique et en ai vécu les bienfaits "en direct".
Récemment j'ai obtenu une information provenant de chercheurs/médecins en lien avec le jeûne qui prétendent que le fait de jeûner aurait un lien direct sur la somatostatine et conséquemment sur le risque de cancer(en l'augmentant).Pour eux, si on jeûne on devrait surveiller cette hormone(?).
Je leur ai répondu que j'avais toujours lu des études contraires, cad qui insistent sur le fait que jeûner diminue le risque de cancer et ils ont soutenu leur point de vue d'après des résultats récents d'études "qu'ils n'avaient pas sous la main".
Ne pouvant me baser sur aucun écrit, et surtout n'étant pas scientifique pour deux sous, j'en appelle aux lumières de luc et des participants de ce forum pour savoir si ça leur dit quelque chose.
Merci à tous.

xor06

Messages : 11
Date d'inscription : 16/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne, somatostatine et cancer

Message  Klee le Sam 16 Sep 2017 - 12:03

Bonjour Xor06,

C'est la première fois que je lis le nom de cette hormone, je ne vais donc pas pouvoir dire grand chose sur le sujet...

En tout cas, il serait intéressant d'en savoir plus sur les sources de ces chercheurs-médecins.

Klee
Admin

Messages : 458
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne, somatostatine et cancer

Message  Luc le Sam 16 Sep 2017 - 19:00


Pourtant, le médecin français Jean-Pierre Willem soutient que jeûner élimine les cellules mutées et cancéreuses en acidifiant temporairement l'organisme. Voir ce qu'il écrit :
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t127-cancerisation-agents-de-et-prevention

Tant qu'à l'augmentation de l'hormone 'somatostatine', je ne peux rien te dire pour l'instant. Il serait bon de voir les résultats de ces recherches.

Si le jeûne change temporairement l'équilibre de l'organisme, tel l'acidification ou autre phénomène, habituellement ce n'est que momentanément et suite au jeûne les paramètres reviennent dans les normales.

avatar
Luc
Admin

Messages : 4398
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

somatostatine

Message  sebastien57380 le Mer 20 Sep 2017 - 3:54

Bonjour

Quelques rapides recherches

http://www.jle.com/fr/revues/abc/e-docs/la_somatostatine_dans_le_cancer_du_sein_290275/article.phtml?tab=texte

Donc pour résumer la La somatostatine est une hormone produite par les cellules de l’hypothalamus mais aussi par les cellules delta de l’estomac, de l’intestin et du pancréas ; par les neurones et également par certaines cellules tumorales.

Elle inhibe ainsi la libération de l’hormone de croissance (GH), de la TSH et supprime la sécrétion des hormones gastro-intestinales (gastrine, cholécystokinine, sécrétine, motiline, vasoactive intestinal peptide…). Elle permet également le prolongement de la vidange gastrique et de la contraction de la vésicule biliaire et le largage des hormones pancréatiques [1]. Elle subit ensuite une dégradation enzymatique rapide qui inactive ses effets. La demi-vie des somatostatines naturelles est ainsi inférieure à 3 minutes. Par ailleurs, la somatostatine possède une action inhibitrice de la prolifération cellulaire, aussi bien au niveau des cellules normales que tumorales


sebastien57380

Messages : 20
Date d'inscription : 10/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

stomatostatine

Message  sebastien57380 le Mer 20 Sep 2017 - 4:10

Donc les effets biologiques:

-Anti-tumoral
-Anti-sécrétoire intérêt post opératoire contre les problèmes digestifs
-Action anti-inflammatoire
-Intérêt dans le dépistage de certains cancers.

Pas si terrible cette hormone

sebastien57380

Messages : 20
Date d'inscription : 10/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne, somatostatine et cancer

Message  Klee le Mer 20 Sep 2017 - 4:58

Merci pour ces précisions, Sébastien ! Du coup, quel lien pourrait-on imaginer entre cette hormone et un possible risque d'augmentation des cancers ?

S'il y avait une baisse drastique de cette hormone durant un jeûne, on pourrait peut-être supputer que l'action anti-tumorale de cette hormone soit moins efficace. Si c'était réellement le cas, pourrait-on pour autant extrapoler sur une augmentation du risque de cancer ?

Au final, tout ça fait beaucoup de si ! Tant que nous n'avons pas les sources, on ne pourra pas aller beaucoup plus loin dans la réflexion...

Klee
Admin

Messages : 458
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le savoir-faire intelligent de l'organisme !

Message  Luc le Mer 20 Sep 2017 - 7:21



Nous sommes créés de façon à ce que l'organisme ne se nuit pas à lui-même. Il choisira la meilleure façon de rester en vie en minimisant les risques. Si nous devions mourir suite à un très long jeûne, c'est le cas de gens pris dans des endroits d'où ils ne peuvent sortir (ex. lors de tremblements de terre) et jeûne de façon accidentelle. I'organisme sacrifiera par l'autolyse tout ce qu'il peut de son organisme avant d'autolyser les parties les plus vitales, tels le cerveau, coeur, poumon ... et ça jusqu'à l'état squelettique, surtout si le jeûneur involontaire a une certaine quantité d'eau à sa disposition.

Le biologiste Rocan écrit concernant la sagesse de la création humaine :
"Le comportement homéostatique de l'organisme s'est toujours révélé d'une logique infiniment supérieure à celle de l'intellect humain. (...) Toutes les énergies de l'organisme se liguent pour autolyser un foyer d'infection à la fois, et le plus urgent en premier lieu. (...) Tout au long du jeûne, l'organisme procède par étapes bien définies avec une sagesse et une compétence qui feraient pleurer de jalousie tous les prix Nobel des deux dernières décades." tiré de la publication : Médecine de Demain (Rocan 1975)

Parfois la science élabore des théories sans qu'elles soient réellement démontrées dans la pratique.

avatar
Luc
Admin

Messages : 4398
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne, somatostatine et cancer

Message  Klee le Mer 20 Sep 2017 - 9:52

C'est le principe même de la science d'élaborer des théories, d'établir des hypothèses, de confronter avec la pratique et d'argumenter pour ou contre (et c'est très bien ainsi ^^ !). Les quelques données de recherche sur le jeûne nous donnent à ce jour des arguments en faveur de l'autolyse (plutôt que contre). Pour autant, il aurait pu être intéressant de lire un autre point de vue, si bien sûr celui-ci est suffisamment étayé.

En tout cas, comme tu le soulignes bien Luc, les éléments dont nous disposons aujourd'hui indiquent que la nature semble bien faite. Faisons lui donc confiance !

Klee
Admin

Messages : 458
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne, somatostatine et cancer

Message  mounina le Lun 25 Sep 2017 - 14:19

Bonjour,
Peut etre que la concentration diminue car le corps en a moins besoin durant le jeun ?

mounina

Messages : 1
Date d'inscription : 31/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne, somatostatine et cancer

Message  Luc le Lun 25 Sep 2017 - 18:36


mounina a écrit:Bonjour,
Peut etre que la concentration diminue car le corps en a moins besoin durant  le jeun ?

Cela a du sens !
avatar
Luc
Admin

Messages : 4398
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne, somatostatine et cancer

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum