mon 1er jeûne long (2 semaines ou plus)

Aller en bas

mon 1er jeûne long (2 semaines ou plus)

Message  ml85 le Jeu 14 Sep 2017 - 12:32

Bonjour à tous

Je suis un homme de 32 ans. Je viens vers vous car j'ai décidé d'entamer un jeûne long pour régler quelques soucis. En effet je suis en surpoids, dépressif et mal dans ma tête et ma peau. J'ai aussi des douleurs articulaires que j'ai depuis mes 16 ans. J'ai une addiction au sucre que je consomme en excès depuis plus de 10 ans pour pallier à mon mal être. J'ai déjà fait des jeûnes courts genre entre 24h et 72h. Mon maximum était de 5 jours. Ce jeûne sera le 1er qui durera longtemps.

Je suis dans une période de remise en cause de ma vie où je me pose plein de questions. Cela va paraitre un peu naïf et irréaliste mais j'aimerais grâce à ce jeûne pouvoir accéder à un état d'être supérieur sur le plan psychique, vivre si j'en ai la chance un état modifié de conscience ou atteindre un état de grâce, et peut être trouver des réponses pour la suite à donner à ma vie. C'est un peu ma quête de vision sauf que je fais ça seul dans mon coin. Pensez vous cela possible, quelqu'un a t'il vécu quelque chose de similaire?

J'ai débuté hier le 13/09/2017 à 13h (heure française). J'ai pas fait de descente alimentaire et j'ai décidé de commencer le jeûne après un repas léger de pommes et raisins.

J'aurais aimé savoir aussi si le mieux c'est un jeûne de 2 semaines ou de 3 semaines?

Au plaisir de vous lire

ml85

Messages : 3
Date d'inscription : 08/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: mon 1er jeûne long (2 semaines ou plus)

Message  Luc le Jeu 14 Sep 2017 - 18:18



Bon retour sur le forum !

Oui, le jeûne peut assurément améliorer ta situation ... physique et psychique !

La biologiste Nicole Boudreau, auteure du livre "Jeûner pour sa santé" écrit :
La détoxication physique de l'organisme procure par elle-même un mieux-être psychologique. Au fur et à mesure que progresse la détoxication physiologique, l'état de l'organisme s'améliore et le jeûneur se sent de mieux en mieux. Une personne dont l'organisme est détoxiqué éprouve une profonde sensation de paix et de sérénité. Elle ne se sent plus tourmentée et inquiétée par ses maladies et ses malaises.

Tant qu'au biologiste canadien Jean Rocan il écrit :
La réflexion déclenchée en jeûne est profonde: Nous ne disposons pas d'exutoires pour oublier nos pensées tristes. On ne peut pas manger un chocolat pour se consoler, ou aller magasiner pour se changer les idées. Le face à face avec soi-même est donc complet. Un médecin italien, le Dr Sebastiano Magnone, qui étudie étroitement les états psychiques relatifs au jeûne, relate même que le jeûne permet la résurgence de traumatismes émotifs refoulés. La personne en jeûne revit les émotions négatives qui la troublent et agissent comme des corps étrangers dans sa personnalité psychique. Elle peut alors régler ces émotions troubles et s'en libérer. Le jeûne devient alors une séance thérapeutique d'auto-psychanalyse."

Shelton et Boudreau écrivent :
"Tous les pouvoirs essentiellement mentaux de l'homme s'améliorent pendant le jeûne. La capacité de raisonner est augmentée. La mémoire est améliorée. L'attention et l'association sont stimulées. Les forces soi-disant spirituelles de l'homme- l'intuition, la sympathie, l'amour, etc ... - sont toutes augmentées. Une véritable régénération s'opère sur toutes les qualités intellectuelles et émotionnelles de l'homme. A aucun autre moment, les activités essentiellement intellectuelles et esthétiques ne peuvent être aussi brillamment poursuivies que pendant le jeûne." (Shelton)
"Il est connu que quand on jeûne, on a plus de mémoire, plus de lucidité, voire une intuition aiguisée. On résout souvent des problèmes et on planifie le futur de façon plus claire. On ressent une sensibilité accrue, qui nous mène vers un état d'harmonie avec nous-mêmes.

Le jeûne représente donc un formidable voyage intérieur, car il remue des forces psychiques et mentales qui étaient freinées; cette restructuration psychique produit des effets qui se répercutent au-delà du jeûne. (...)" (Boudreau)
Voilà donc des écrits intéressants sur la capacité du jeûne, même sur le plan psychique.  

Finalement, puisque tu as déjà jeûné jusqu'à 5 jours, un jeûne d'une, deux voire trois semaines n'est pas plus difficile.  Dans la réalité, ce sont les premiers jours les plus difficile à réaliser; par la suite, c'est généralement plus facile, quoique chez certains jeûner n'est jamais facile.

Pour répondre à ta question sur la longueur du jeûne ... plus il est long et exécuté au repos, plus il est efficace.

Nous n'avons rien à perdre et tout à gagner à jeûner.

Au plaisir de te lire et n'hésite pas si tu as des questions !

avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4664
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum