Cas de rétablissements par le jeûne

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Lun 1 Oct 2012 - 23:47

Cas de rétablissements par le jeûne
 
On sait qu'il n'existe que peu d'études sur les bienfaits thérapeutiques du jeûne.  Néanmoins, les cas vécus de rétablissements sont nombreux et, même si la majorité des professionnels de la santé refusent d'en examiner les résultats, il n'en demeure pas moins qu'il y a des rétablissements qui ne peuvent être niés.
 
Sur ce sujet, de nombreux cas de rétablissements seront exposés, cas tirés du livre de l'hygiéniste Albert Mosséri : "Jeûner pour revivre" et de la biologiste Nicole Boudreau : "Jeûner pour sa santé".
 
1) J'ai jeûné 17 jours après 14 ans de souffrances de l'arthritisme
2) Ma tumeur au sein résorbée en 30 jours
2b) Lymphome
2c) Otites
3) À 70 ans: asthme, prostatite, impuissance, surdité, sinusite et bronchite
4) Paralysie, dépression, vertiges, vue faible
5) constipation, diarrhée, maux de tête, insomnie
6) Paralysie partielle
7) Bronchite
Le foie
9) Surdité
10) Calculs (rénaux) et abcès dentaires
11) Maux de tête, nausées, colite
12) Paralysie
13) Albumine, coeur, obésité
14) Eczéma, hémorroïdes, vue faible, rhumatisme, reins affectés, constipation, etc.
15) Goître
16) Asthme
17) Migraines
18) Calcul (rénal)
19) Arthritisme
20) Cécité
21) Névrite et surdité
22) Rhumatisme
23) Estomac et surdité
24) Dépression, insomnies
25) Enceinte (nausées, vertiges, hépatite, chute de tonus)
26) Pessimisme
27) Arthrose, périarthrite, arthritisme ...
28) Cirrhose du foie
29) Aménorrhée (absence de menstruation)
30) Zona, colite, brûlures à l'anus
31) Arthrose, dépression
32) Asthme
33) Vésicule biliaire
34) Goitre, calcul rénal, athrose, rajeunissement
35) Astérites graves
36) Blessures infectées, foie, maigreur, estomac, etc.
37) L'asthme
38) Maux de tête, foie, estomac, fatigue
39) Tumeur à la gorge, ulcères dans l'oesophage et foie malade
40) Maux de tête
41) Tabagisme
42) Cancer de la peau
43) Maigreur et fatigue
44) Foie affecté, ulcère et eczéma
45) Fibrome et myopie
46) Sinusite grave, ulcères des yeux, herpès de la cornée
47) Arthrose, sinusite
48) Dépression, insomnie (cas difficile)
49) Artérite
50) Jeûner pour revivre
51) Kyste
52) Néphrite (Pierre 6 ans)
53) Asthme
54) Fibrome (à l'utérus)
55) Calculs (crises néphrétiques)
56) Sinusite et allergies
57) Hypertension artérielle
58) Taches sur les poumons
59) Divreticulite
60) Vieille blessure de 30 ans rétablie


Dernière édition par Luc le Ven 19 Oct 2012 - 0:08, édité 5 fois

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Lun 1 Oct 2012 - 23:50



1) J'ai jeûné 17 jours après 14 ans de souffrances de l'arthritisme (U. Micalizi)

Durant mon premier jour de jeûne les douleurs étaient intenses aux articulations des doigts du pied gauche. Ces douleurs cessèrent au second jour pour reprendre aux doigts de l'autre pied. Au troisième jour, les douleurs quittèrent le pied pour commencer au genou. Le quatrième jour, elles se déplacèrent à l'autre genou. C'est ainsi que le corps avait organisé merveilleusement son travail d'élimination. Chaque jour, il entreprenait de nettoyer une articulation différente. Pour assurer l'immobilité et donc le repos, le corps ankylosait (j'ai compris pourquoi l'hygiénisme refuse les massages en général et les exercices en cas de douleur) l'articulation durant toute la nuit. En même temps il lui envoyait beaucoup de sang pour dissoudre les toxines et les cristaux déposés, causant ainsi une forte inflammation et des douleurs inimaginables. Quand, dans l'espace d'une nuit, le travail d'élimination se terminait dans une articulation, celle-ci reprenait son allure normale: l'ankylose locale et l'inflammation disparaissaient. C'est ainsi que mes doigts, mes épaules et mes genoux avaient subi, chacun à tour de rôle, un nettoyage parfait. J'ajoute que par moments, je criais de douleur.

Mon pouls faisait par moment les 145 par minute et mon coeur battait fort. Je n'avais nulle crainte, car ayant étudié sérieusement la question du jeûne, je savais quels symptômes pouvaient survenir. Mon urine était couleur marron, toute chargée qu'elle était des toxines que les reins éliminaient. Bref, j'étais en train d'expier les débauches de ma vie passée.

Le rétablissement:

Vers le 17 ième jour de mon jeûne, les douleurs començaient à disparaître, ma langue saburrale devint rosée et l'urine claire.

Je coupai donc le jeûne en suçant quelques citrons acides le premier jour et que j'avais trouvé succulents.

Actuellement, ma santé est radieuse, et je suis délivré totalement de l'arthritisme qui m'a martyrisé durant 14 longues années.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Ma tumeur au sein résorbée en 30 jours

Message  Luc le Lun 1 Oct 2012 - 23:53


2) Ma tumeur au sein résorbée en 30 jours

"À ma grande frayeur, je m'aperçu un beau matin de la présence d'une boule dans mon sein droit aussi grosse qu'une noix. Je perdis la tête, mais dans mon désarroi, je n'ai pas pensé à la médecine, ni à la chirurgie ... Je me suis procuré l'ouvrage du Dr Shelton, l'ayant lu, je me suis décidée à jeûner.

Je commençai donc le jêune qui dura 21 jours, alitée, buvant de l'eau à ma soif dans le but de permettre l'autolyse de ma tumeur.

Le premier jour s'est passé banalement. Le second jour ma bouche devint amère. Je ressentis une grande soif et des douleurs dans le sein en question ... Les douleurs au sein affecté étaient le signe certain du commencement du travail de résorption et de la désintégration de la tumeur. Ma langue ensuite devint très blanche.

Tous ces symtômes persistèrent et au douzième jour du jeûne, il se forma autour de ma langue une petite bordure rose qui s'élargissait un peu chaque jour.

Comme les douleurs dans mon sein persistaient sans violence, que l'amertume de ma bouche ainsi que la blancheur de ma langue ne diminuiaient que lentement, M. Mosséri m'expliqua que la désintoxication s'était ralentie, les réserves de sels minéraux baissaient sensiblement, le jeûne devenait alors moins rapide. Ma langue était encore chargée et j'avais envie de manger.

Pour hâter la désintoxication et prolonger donc le jeûne, 'prenez 3 feuilles de laitue non lavées, deux fois par jour, midi et soir' ordonna Mosséri.

Je pris donc ces feuilles de laitue qui sont très riches en sels minéraux basiques. Le résultat fut immédiat. En effet, deux jours plus tard, la douleur dans mon sein augmenta et ma température s'éleva à 37,5 oC. Ce sont d'excellents signes, me dit Mosséri.

La langue se chargeait de moins en moins et au 21 ième jour, elle devint presque entièrement rose. De toute évidence je compris que mon jeûne arrivait à terme, mais j'avais encore une température de 37,5 oC et une bouche un peu amère au lever. La tumeur à ce moment n'avait diminué que de moitié ou un peu plus, et j'ai même pensé que j'aurais besoin d'un second jeûne quelque temps après pour en finir avec ce qui restait.

Pour des raisons professionnelles, je coupais le jeûne le 22 ième jour avec le quart d'un pamplemousse dont je suçais le jus, 4 fois par jour. Peu à peu mes forces revinrent et je marchais chaque jour un peu plus, en plus des exercices couchée. Le 2 ième jour, la dose alimentaire fut doublée, puis triplée.

Le 25 ième jour, ma fièvre disparut et les douleurs aussi. Au 30 ième jour, j'avais oublié la raison de mon jeûne: la tumeur n'existait plus! Plus rien du tout. Elle avait sans doute disparu totalement depuis quelques jours, mais je ne l'ai remarqué qu'au 30 ième jour seulement. Quel bonheur, quel soulagement!

Et ce n'est pas le seul profit que j'aie tiré de ce jeûne. En effet, ma vue s'est améliorée sensiblement, je ne ressens plus ces maux au dos que j'ai toujours eus, ni les palpitations, ni la nervosité. Les menstruations que j'ai toujours eues très douloureuses et très pénibles, sont arrivées 3 fois depuis, sans douleur, ni fatigue, ni aucun malaise. C'est un miracle qui s'es opéré en moi." (Mme Maury)


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Lymphome

Message  Luc le Mar 2 Oct 2012 - 12:59



2b) Lymphome

Pierre a 44 ans. Il a une bosse au cou (un lymphome), de la gorsseur d'une balle de golf. Paul a pris des antibiotiques pendant dix ans pour traiter des infections vénériennes récidivantes. Il a jeûné pendant quarante-cinq jours et sa bosse n'a pas complètement disparue; elle a fini par disparaître à la fin de la récupération qui suit le jeûne. Dans le cas de Pierre, les traitements prolongés aux antibiotiques avaient considérablement affaibli son système de défense. Les antibiotiques s'attaquent aux cellules-souche de la moelle des os qui donnent naissance à nos cellules de défense et notre système immunitaire s'en trouve affaibli.

"Jeûner pour sa santé"


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Otites à répétition

Message  Luc le Mar 2 Oct 2012 - 13:02


2c) Otites

Âgée de 39 ans, Hélène a des otites tous les hivers depuis l'adolescence. Elle jeûne quatorze jours pour se reposer et contrôler son poids, sans vraiment entrevoir la guérison de ses otites. Pendant son jeûne, des malaises ont surgi dans ses oreilles, les tissus endommagés y étant autolysés. Quelques années plus tard, Hélène confirme les résultats: elle n'a plus jamais d'otites.

"Jeûner pour sa santé"


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Mar 2 Oct 2012 - 13:12



3) À 70 ans, il élimine: asthme, prostatite, sinusite ... en jeûnant 32 jours.


"Cet homme me fit un récit qui pourrait être répété un million de fois pour les cas d'asthme: injections d'adrénaline, suppositoires, amanophyline pour soulager les crises d'asthme, mais pas de régime spécial, aucune défense de fumer ni boire ...

Il fut mis au lit pour jeûner. En 24 heures, il fut soulagé et respira aisément par la suite sans éprouver plus jamais de crise. Cet homme qui nous avoua avoir consulté 30 médecins tout long de ses 10 années d'asthme était maintenant sur le chemin d'un rétablissement total.

Son jeûne ne fut pas sans histoires. Sa prostate diminua de grosseur et devint enfin normale, ne mettant plus d'obstacle à l'écoulement de l'urine. Maintenant 9 mois après la fin de son jeûne, il est toujours délivré de ses vieux troubles prostatiques comme de ses crampes à la jambe. Son écoulement nasal, des sinus et de la trachée diminuèrent peu à peu jusqu'à l'arrêt total de ces affections. La toux cessa et il dormit nuit après nuit sans difficulté.

Au 24 ième jour de son jeûne, il voulut le rompre car il se sentait bien et voulait manger. Mais les symptômes d'éliminaton n'avaient pas cessé et j'ai pensé qu'il avait besoin de jeûner plus longtemps. Je le persuadai donc de poursuivre le jeûne.

Vers le 32 ième jour du jeûne, il recouvra son ouïe de l'oreille gauche. Neuf mois après, l'audition par l'oreille gauche demeure parfaite. Son impuissance aussi était passée.

Depuis son admission dans notre maison, cet homme avait cessé tout médicament et ne subit aucun traitement ni chimique ni naturel.

Quand le jeûne fut rompu, il commença plusieurs jours par la suite un peu d'exercice. Repos, au lit, eau, air et soleil, furent les seules choses dont cet homme fit usage pendant son jeûne ... si son jeûne avait été rompu au 24 ième, comme le malade le désirait, il n'aurait probablement pas recouvré son ouïe.

"Jeûner pour revivre"


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Paralysie, dépression, vertiges, vue faible

Message  Luc le Mar 2 Oct 2012 - 17:22



4) Paralysie, dépression, vertiges, vue faible

George E. Davis, 61 ans, jeûna 50 jours. Paralysie totale du côté droit, dépression nerveuse, vertiges permanents, esprit et parole troublés. Poids avant le jeûne 105 kg. Après le jeûne: 80 kg. "Je suis totalement guéri de la paralysie, écrit-il, mon esprit s'est éclairci, mes voies digestives parfaites, ma vue meilleure, ma main et mon bras sont forts. Je ne crains pas un autre coup. On dit que j'ai rajeuni et je le sens".

Plusieurs mois plus tard, il écrivit encore disant qu'il jouissait d'une parfaite santé.

Dans notre pratique, nous avons eu plusieurs cas de paralysie de la joue qui se sont rétablis totalement. Les autres paralysies: hémiplégie, sclérose en plaques, maladie de Parkinson ne pevent espérer avoir de résultat que s'ils sont pris au début. Les jeûnes doivent être très longs. Les cellules nerveuses détruites ne se renouvellent pas comme les autres cellules.

Par le jeûne aussi, on peut corriger une vue affaiblie et se débarrasser des lunettes totalement. Il faut pour cela:

1- faire un bon jêune;

2- ne pas porter des lunetts sinon c'est l'échec. Quand on enlève les lunettes on force les yeux à s'exercer. La fatigue des yeux est un exercice utile

3- suivre des exercices occulaires selon la méthode Bates.

Si la myopie est très avancée, les mesures précédentes donneront un résultat en 2 ans de persévérance.

Dans notre pratique, nous avons rencontré plusieurs cas qui se sont débarrassés de leurs lunettes durant et après un jeûne avec le rétablissement de leur vue. Les cas avancés ont réussi à gagner plusieurs dixièmes rapidement.

"Jeûner pour revivre"


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Constipation, diarrhée, maux de tête, insomnie, paralysie

Message  Luc le Mar 2 Oct 2012 - 17:26



5) constipation, diarrhée, maux de tête, insomnie

H.J. Lohre, 35 ans, a jeûné 13 jours. Durant de longues années, il a souffert de constipation alternées de diarrhées avec maux de tête et insomnie.

Après le jeûne, tous les symptômes disparurent totalement

Il faut noter que pour l'insomnie, un jeûne beaoucup plus long est souvent nécessaire pour éliminer tous les médicaments pris dans le passé par le sujets. Tous les cas que nous avons soignés ont éliminé leur insomnie au bout de 20 à 50 jours de jeûne. L'insomnie est causée souvent par les toxines logées dans les centres nerveux qui provoquent une tension nerveuse permanente. Les aliments concentrés et surtout les protides sont ausi impliqués. Les résultats sont souvent imédiats dès le début du jeûne.


6) Paralysie partielle

George W. Tuthill, 47 ans, a jeûné 41 jours. Poids à la fin du jeûne 45 kg. Il ne lui restait plus que les os. Paralysie partielle, maux de tête constants, vue et ouïe affectées depuis 10 ans. Après le 10 ième jour de jeûne, la paralysie disparut et le sujet peut se promener pour la première fois depuis 10 ans. Les maux de tête ont aussi disparu, la vue et l'ouïe se normalisèrent. Le sujet demeura en parfaite santé jusqu'au moment où je le perdis de vue..


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Mar 2 Oct 2012 - 17:32

7) Bronchite

Mme J.F. 47 ans, mère de 5 enfants, a jeûné 28 jours. Poids avant et après le jeûne: 57kg/47kg.

Bronches gravement affectées, toux constante. Traitements médicaux durant 6 ans sans résultat. À la fin du jeûne, elle se rétablit totalement et de façon permanente.


Foie

Mme T. 50 ans, a jeûné 34 jours pour soigner l'indigestion et une affection hépatique grave. Poids avant et après le jeûne: 53/42 kg.

Malade depuis 30 ans. Rétablissement total, disparition complète des maux de tête et de l'affection du foie. Le sujet demeura sain par la suite.

Nous avons eu, il y a quelques années, une dame d'une soixantaine d'années ayant souffert du foie toute sa vie. Elle se nourrissait surtout de thé, chocolat, pain. Elle jeûna chez elle 17 jours, mais se jeta sur les aliments à la reprise de sorte qu'elle ruina tous les bienfaits du jeûne qui n'eut aucun résultat.

Un deuxième jeûne fut entrepris sous notre surveillance étroite pour une durée de 20 jours. Son poids tomba à 29 kg. La reprise alimentaire fut lente, prudente et très longue, car le goût de sa bouche était amer tout le temps. Un an plus tard, elle m'écrit que son foie s'était totalement rétabli et qu'elle suivait le rérigme hygiéniste à 50%.

Nous avons actuellement (1980) une jeune étudiante qui avait jeûné sous notre surveillance 40 jours à la suite d'un problème sentimental qui avait surgi. À un mois d'intervalle, elle revient pour un deuxième jeûne. Ses maux de tête presque permanents sont actuellement bien atténués. Elle est à son 16 ième jour. 36 kg pour 1,57 m. Son minimm est de 28 kg si tout va bien entre temps.


9) Surdité

Robert B. 29 ans, a jeûné 17 jours. Surdité. Poids avant et après le jeûne 62/54 kg. L'ouïe empira quelques jours, puis du pus s'écoula et il put entendre mieux que jamais. On l'avait condamné comme sourd incurable!

La surdité provenant de catarrhes ou de pus peut être éliminée. Mais celle qui provient d'un accident ou de produits chimiques ou d'antibiotiques ne peut pas être remédiée. Les premières surdités sont progressives et les autres subites.

Quel plaisir de remarquer ces anciens sourds quand ils changent leur comportement en société. Avant, ils étaient toujours distraits, le regard ailleurs, puis quand ils retrouvent leur ouïe ils prennent part aux discussions et à la conversation.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Mar 2 Oct 2012 - 17:41


10) Calculs (rénaux) et abcès dentaires

Diana Young a jeûné 32 jours. Calculs rénaux, dents ulcérées, ongles incarnés. Les grands professeurs avaient conseillé d'urgence 3 opérations! Elle n'accepta aucune, mais jeûna. Le 16 ième jour du jeûne, elle expulsa les calculs. Après le jeûne, les rayons X montrèrent que les abcès dentaires avaient disparu tout en gardant ses dents qu'on voulait lui arracher. Les ongles se rétablirent aussi. Depuis lors, sa santé est parfaite.

Au sujet des calculs, quand ils sont très gros, il faut prévoir un jeûne de 30 à 60 jours pour les dissoudre et les éliminer. Les crises doivent être supportées et la douleur accptée. Un bain chaud de 20 min. peut calmer.


11) Maux de tête, nausées, colite

Mme R.T., 32 ans, a jeûné 18 jours. Poids avant le jeûne: 45 kg. Elle avait souffert de longues années durant de maux de tête, nausées, manque d'appétit et douleurs violentes dans le côlon ascendant. Tous ces symptômes disparurent et elle demeura bien par la suite.


12) Paralysie

G.W.S., 45 ans, a gardé le lit durant 9 ans, paralysé totalement avec anesthésie. Aucun traitement n'était utile. Il jeûna 79 jours. Ses forces revinrent et il put mouvoir ses membres, ses doigts et s'asseoir. Le rétablissement ne fut possible qu'à moitié.

Nous avons surveillé un jeune homme de 18 ans souffrant de sclérose en plaques qui jeûna 32 jours sans aucune amélioration.


"On a supervisé plusieurs personnes avec scléroses en plaque dont une très avancée qui aujourd'hui est très bien, elle a fait plusieurs jeûnes dont un de 21 jours et quelques un de 14 jours. Elle a aussi fait beaucoup de travail autant de croissance personnelle que spirituelle.

Il y en a une qui fait une semaine par année , elle dit que ça lui fait beaucoup de bien , on voit des améliorations mais elle a encore des difficultés." (Adèle Arsenault)

(courrier reçu le 25/05/2007 d'Adèle Arsenault: spécialiste du jeûne ayant oeuvré aux côtés des biologistes Jean Rocan et Nicole Boudreau) Adèle Arsenault est toujours active dans le domaine.



13) Albumine, coeur, obésité

Le Dr J. Eales a jeûné 30 jours durant lesquels il perdit 12 kg. Il souffrait d'albuminerie aiguë, de troubles cardiaques fonctionnels et d'obésité. Tous ces sympwtômes ont disparu par le jeûne. (ce jeûne avait été publié à l'époque dans un journal de Saint-Louis (É.U.) le "Saint-Louis Republic"


14) Eczéma, hémorroïdes, vue faible, rhumatisme, reins affectés, constipation, etc.

Van R. Willcox a jeûné 60 jours tel qu'il l'a décrit dans son livre: Correct Living (Vie Correcte). Il souffrait de furoncles, eczéma, hémorroïdes, paralysie partielle, vue défectueuse, calvitie, rhumatisme, maladie des reins, etc. Tous ces symptômes disparurent à jamais. Après le jeûne, il gagna 26 kg


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Mar 2 Oct 2012 - 21:28



15) Goître

Jeune fille de 27 ans, goître depuis 2 ans avec des symptômes nerveux. Son état empire avec le traitement classique. Un jeûne de 28 jours la délivre de toute la tumeur et des symptômes nerveux. Un an plus tard, pas de retour des symptômes.

Nous avons eu une dame de 40 ans avec un très gros goître bénin, les yeux pas exhorbitants et le pouls normal. Au bout de 20 jours de jeûne, son goître avait diminué de moitié, mais elle n'avait pas le courage de continuer à jeûner malgré ces résultats excellents. Que peut-on faire pour porter ces malades à désirer un peu plus le rétablissement de leur santé?

Nous n'avons jamais eu de résultats avec les goîtres malins, même avec des jêunes très prolongés. Le pouls est resté très élevé par la suite.


16) Asthme

Femme mariée, 36 ans, a souffert d'asthme pendant 2 ans. Traitement médical inutile. Un jeûne de 25 jours la délivra de l'asthme. Le sujet retourna au Canada où elle pratique les sports d'hiver. Pas de retour des symptômes après un an.


17) Migraines

Femme mariée, 37 ans, a souffert de migraines pendant 15 ans. L'usage continu des analgésiques se transforma en habitude. Durant un jeûne de 40 jours, vomissements excessifs de bile et parfois des spasmes aux mains et aux pieds. Le rétablissement total ne survint qu'après 3 autres jeûnes de 4 jours chacun.

Les maux de tête peuvent s'aggraver durant le jeûne: c'est un bon signe d'élimination qu'il ne faut pas contrarier. Nous avons eu une dame qui avait jeûné sous la surveillance d'un médecin durant 20 jours. À chaque paroxysme, elle subit divers traitements pour la soulager des migraines. Elle n'obtint en fin de compte aucun résultat. Quand elle vint jeûner sous notre surveillance un an plus tard, nous lui expliquâmes que les paroxysmes de migraines ne doivent pas être soulagés. C'est ce qui se passa et à la fin de son séjour les migraines avaient disparu à jamais. Le jeûne peut aboutir à un échec selon la façon dont il est mené.


18) Calcul (rénal)

Femme mariée, 46 ans, ablation d'un rein et gros calcul dans l'autre rein. Un jeûne de 12 jours permit au calcul de s'effriter et de descendre morceau par morceau sans douleur. Rétablissement total.

En général, il faut prévoir un jeûne de 40 à 50 jours ou plus avec crises très douloureuses quand les calculs sont gros. Il n'est pas nécessaire d'opérer.

Un bain chaud de 20 minutes calme les crises.

"Jeûner pour revivre" (Mosséri)


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Mar 2 Oct 2012 - 21:32


19) Arthritisme

Dame, 38 ans, dentiste. Arthritisme de l'avant-bras droit, de l'épaule et de l'épine dorsale supérieure durant 3 ans. Le traitement médical habituel fut suivi par l'échec habituel. Un jeûne de 25 jours la délivra de toutes les douleurs et des inflammations, elle put mouvoir ses membres normalememt.

Ceux qui ont pris des médicaments à base de cortisone ou autre doivent prévoir un jeûne beaucoup plus long, car ces drogues les ont intoxiqués en profondeur. C'est ainsi que Mme S. a jeûné 40 jours sans le moindre résultat et son épaule resta bloquée. Elle doit revenir pour un second jeûne dans quelques mois. (1980)

Par contre, M.H., horticulteur de 40 ans, avait suivi strictement le régime hygiéniste durant 2 ans. Toutes les cures thermales qu'il a faites se sont soldées par un échec total. Il souffrait d'arthritisme partout. Il jeûna 30 jours. Son mal datait de très longues années. Je lui avais prédit 50 jours de jeûne, mais au bout des 30 jours de jeûne il se remit totalement.


Dans une étude clinique contrôlée (Br J Nutr 1994 Oct; 72(4):555-566), effectuée à l'Oslo Sanitetsforening Rheumatism Hospital, en Norvège, les chercheurs ont observé une amélioration des cas d'arthrite rhumatoïde après un jeûne de 7 à 10 jours. Cette amélioration se maintenait durant 3 mois et demi avec un régime végétalien et durant 9 mois avec un régime lactovégétarien. Selon les chercheurs, l'amélioration ne pouvait être expliquée par la diminution d'acides gras dans le sang comme l'ont laissé entendre d'autres études. En effet, il n'y avait pas de différences notables à ce niveau entre les gens qui voyaient leur condition s'améliorer et ceux qui ne voyaient aucune amélioration, quel que soit le régime suivi (végétalien ou lactovégétarien)."

À noter qu'avec un court jeûne, tel que relaté dans l'étude mentionnée ici, ces problèmes rhumatismaux sont réglés temporairement. D'ailleurs, sur le présent site, quelques participants ont vu ces problèmes disparaître en deux ou trois semaines de jeûne, et même en moins de temps. Cependant, les raideurs et douleurs reviennent après plusieurs mois, quoique de façon beaucoup moins aigües et tolérables. Un autre jeûne (dans le cas de Lison) au bout d'une année fait disparaître à nouveau ces raideurs.

Dans les cas mentionnés par Mosséri, il semble que de longs jeûnes règlent ces problèmes définitivement!



Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Mar 2 Oct 2012 - 21:39



20) Cécité

Infirmière, 28 ans. Elle pèse 30 kg de trop. Un jeûne de 25 jours la délivre de son obésité et du même coup lui redonne la vue à un oeil aveugle à 100% depuis 10 ans. Pas de retour à la cécité après 8 ans.

Une dame est venue accompagnée de son mari. Elle était fortement opposée au jeûne et accepta difficilement de jeûner 7 jours seulement. Elle était aveugle d'un oeil depuis des années. Au bout des 7 jours, elle commença à voir les ombres, les formes et même les couleurs. Ces résultats positifs et miraculeux n'ont pas suffi à la porter à continuer son jeûne. Son esprit était bloqué!

Une autre demoiselle de 18 ans s'amène accompagnée de sa mère. Elle avait un oeil bandé, totalement aveugle à cause d'un herpès (ulcère dans l'iris). Au bout de 18 jours de jeûne, le pus fut éliminé et le bandeau fut enlevé. Sa vue devint normale de nouveau. Son jeûne n'était pas assez long pour éliminer ses toxines en profondeur et elle risquait une rechute. Elle refusa toutefois de prolonger le jeûne.


21) Névrite et surdité

Femme, 48 ans, névrite à l'avant-bras droit. Un jeûne de 36 jours lui redonne l'ouïe de l'oreille droite qu'elle avait perdue durant 25 années! (surprise!)


22) Rhumatisme

Mme Harriet D. Closs de l'Iowa a jeûné 45 jours et se délivra totalement de son rhumatisme (New-York Time - reportage)


23) Estomac et surdité

L'ingénieur Roland Mueller a jeûné 57 jours et se délivra de troubles stomacaux et de surdité partielle. Ce cas ausi fut relaté par les journaux de l'époque.

Ces cas sont tirés de "Jeûner pour revivre" (Mosséri)


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Dim 7 Oct 2012 - 1:11



24) Dépression, insomnies

Une jeune infirmière qui souffrait de dépressions nerveuses, d'insomnies et d'apathie totale. Elle parlait avec une lenteur désespérante et ne pouvait rien lire, ni écouter personne. Elle fit un jeûne de 30 jours sans histoires au bout duquel elle se mit à lire tous les livres hygiénistes, à bavarder avec les autres curistes. Les idées 'noires' comme elle les décrivait, s'en allèrent, et elle n'eut plus envie de se suicider. Son sommeil revint naturellement car ses centres nerveux s'étaient désintoxiqués durant le jeûne.


25) Enceinte (nausées, vertiges, hépatite, chute de tonus)

(courrier)

Comme convenu, je viens vous donner quelques nouvelles de mon état de santé à la suite du jeûne de 18 jours que j'ai effectué chez vous. Je suis allée à la selle 4 jours après mon retour et cela sans aucune difficulté. Dès le 8 ième jour, j'ai commencé à reprendre du poids

Les forces sont revenues très rapidement et depuis un mois, je me sens merveilleusement bien. Plus de nausées, de vertiges, de chutes de tonus et stabilité d'humeur.

J'ai effectué un prise de sang un mois après et le médecin n'a pu que contater la guérison de l'hépatite. Il me reste un peu d'anémie, mais la prise de sang a été faite un peu trop vite après le jeûne. Le bébé semble très bien se porter. Il commence à se manifester. Je tiens encore à vous remercier. M.D.





Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Dim 7 Oct 2012 - 1:15



26) Pessimisme

(courrier)

Voilà des mois que j'ai quitté votre Maison ... je vous écris pour vous remercier de votre accueil et de votre assistance.

Ce que je considère comme la véritable réussite de mon mois de jeûne est cet état de joie que j'avais connu lors de mon séjour chez vous et que je garde toujours, bien que soucis et ennuis m'aient déjà rudement bousculée après mes vacances.

Dites à vos jeûneurs que le pessimisme est vraiment un état physiologique et qu'à un corps remis en état correspond un esprit beaucoup plus sûr. E.P.V. Paris



_________________________________________


En effet, il suffit souvent d'un jeûne pour éliminer l'état toxémique des nerfs qui est à la base de la majorité des états de psychose et de névrose, sans qu'on ait besoin de recourir à la psychanalyse ou autres fraudes à la mode. Cette dame a jeûné 30 jours. La joie a remplacé le pessimisme dans son esprit.

Cela nous rappelle le cas de cet étudiant en médecine de 24 ans. Anxiété, névrose, pessimisme, dépression nerveuse, sensation d'échec et d'incapacité, découragement, tentatives de suicide. Il avait absorbé des médicamens en quantité depuis plusieurs années. Un jeûne de 60 jours dont 20 jours sur un jeûne presqu'intégral à l'eau n'a pas suffi à le désintoxiquer totalement.

En effet, à la fin de ce long jeûne, sa langue était encore trop blanche et son haleine fétide. Au bout des 40 premiers jours, il fut ajouté `a l'eau deux doigts de jus de carottes pour relancer l'élimination qui avait faibli. Les crises de foie se sont ainsi succédées la nuit durant quelques heures avec, en même temps, des dépressions nerveuses profondes, pour disparaître le matim. Nous faisions remarquer à notre jeûneur que les phases de dépression étaient accompagnées de douleurs hépatiques violentes, de langue chargée et d'urines fortes, donc d'élimination intensive. En effet, c'est la nuit que le corps reposé trouve les forces nécesssaires pour éliminer. Or les toxines éliminées par le foie sont rejetées dans le sang en masse, puis sont rejetées par l'urine. Or la présnce de ces toxines en trop grandes quantités dans le sang dérange le système nerveux: d'où les dépressions qui accompagnent ces phases d'élimination. Les dépressions sont donc des symptômes d'élimination qu'on peut atténuer en buvant un peu plus d'eau pour laver les reins et éviter que la concentration des toxines ne soit trop élevée et qu'elle ne perturbe le système nerveux. On sait, par analogie, qu'un milieu trop acide permet le passage de l'électricité dans les fils électriques plus rapidement. C'est la même chose qui se produit pour l'état nerveux du patient.

Malheureusement, certains médicaments à base métallique ne sont pas éliminables par le corps qui n'a pas été constitué pour éliminer l'argent, l'or, le mercure, etc., comme tous les métaux lourds qui empoisonneront l'organisme jusqu'à la mort.

Deux mois après, ce jeune homme nous téléphone. Il avait repris tout le poids perdu et voulait refaire un deuxième jeûne. Nous refusâmes car l'intervalle entre les deux jeûnes nous avaient semblé très court pour combler les réserves. Le poids retrouvé ne signifie pas que toutes les réserves 'essentielles' soient comblées. Nous nous sommes trompés peut-être dans ce refus, car Shelton fait jeûner une deuxième fois à quelques semaines d'intervalle seulement. L'effet d'un deuxième jeûne rapproché serait cumulatif et ne comporte aucun danger du moment qu'on le coupe avant les signes de l'inanition.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Dim 7 Oct 2012 - 1:27



27) Arthrose, périarthrite, arthritisme ...

L'arthrose est une maladie qui touche le cartilage entourant les os des articulations. Elle donne lieu à des douleurs chroniques. Chez les personnes atteintes, le cartilage s'use progressivement et perd ses qualités d'origine, c'est-à-dire sa souplesse et son élasticité. À cela vient s'ajouter une perte de qualité du liquide synovial, un liquide limpide et épais semblable à du blanc d’oeuf qui, normalement, lubrifie l’articulation.

L’arthrose est la maladie rhumatismale la plus fréquente. Dans la majorité des cas, un faisceau de facteurs concourt à son développement - par exemple, la sollicitation excessive d'une articulation avec des mouvements répétitifs, l'excès de poids, le manque d'activité et les traumatismes aux articulations. Leur effet est nécessairement néfaste sur les cellules du cartilage et sur leur cycle de vie. On croit qu'au sein des articulations des personnes atteintes, il y aurait un déséquilibre des mécanismes naturels de construction et de dégradation du cartilage, à la faveur de la dégradation.

Mentionnons que l'arthrose affecte principalement les articulations supportant une grande partie du poids corporel, comme celles des hanches ou des genoux, mais parfois aussi les mains, les épaules et la colonne vertébrale. (PasseportSanté.net)
(arthrose: détérioration du cartilage - arthrite: inflammation des articulations. Le jeûne agit plus rapidement dans les cas d'arthrite puisqu'il s'agit d'une inflammation alors que dans les cas d'arthrose, il faut qu'il y ait régénération du cartilage, ce qui demande plus de temps. Donc, si une personne souffre d'arthrite et d'arthrose, le jeûne peut rapidement diminuer l'inflammation et faire disparaître, à tout le moins partiellement les douleurs et raideurs, même si le problème d'arthrose n'est généralement pas réglé par un court jeûne)


Ceux qui ont pris des médicaments durant des années et qui ne sont plus jeunes doivent subir une série de jeûnes prolongés, un par an, avant d'avoir un rétablissement total. Un seul jeûne, même très long, ne suffit pas.


M.H. 50 ans a une arthrose à la hanche. 90 kg, 1,70 m. Il jeûne 44 jours et pèse 72 kg. Il rajeunit de 15 ans, mais son arthrose n'est pas guérie. J'ignorais à ce moment-là (en 1962) qu'il fallait plusieurs cures pour rétablir ces sujets. avec 'l'échec' de cette première cure, il perdit tout espoir dans le jeûne et se livra aux chirurgiens. Il marche actuellement avec une canne. C'est un invalide. Je ne lui avais pas dit qu'il falait recommencer une cure longue durant plusieurs années de suite, ou mieux encore plusieurs cures rapprochées.

Mme S. de Digne subit un jeûne de 40 jours. Elle avait de l'arthrose à l'épaule depuis 20 ans. Plusieurs mois auparavant, elle ressentit une crise très violente qu'elle arrêta par des infiltrations de cortisone. Mais son épaule se bloqua. Les résultats du premier jeûne ont été nuls. Il n'a servi sûrement qu'à éliminer les médicaments pris. Un deuxième jeûne éliminera l'arthrose et débloquera l'épaule en partie. Un troisième jeûne achèvera le rétablissement.

M. P. 29 ans, souffre de périarthrite. Douleurs et jointures bloquées depuis longtemps. Mécicament quotidiens pour soulager les douleurs depuis plusieurs années. Un jeûne surveillé sans histoires durant 50 jours (la dernière semaine le jeûne est atténué: l'eau est teintée d'un jus) et son arthrose régresse de 50 a 70% selon ses dires. Par endroits, la douleur a complètement disparu et le blocage aussi. Un deuxième jeûne fera le reste. (en supposant une bonne hygiène de vie entre temps)

(courrier)

G. R. Marseille: jeune homme de 24 ans qui a jeûné 60 jours (les deux premières semaines était teintée d'un peu de jus). Son rétablissement fut total à 100%. Il souffrait d'arthrose et de blocage un peu partout: colonne vertébrale, nuque, plante des pieds, etc. L'année précédente, il avait jeûné 56 jours, mais en plusierus étapes variables ne dépassant pas 15 jours de jeûne. Le résultat fut nul. Il fallait un jeûne long d'une seule traite pour aller jusqu'au fond du puits et le nettoyer à fond. Avec des jeûnes courts et répétés, on ne s'éloigne jamais de la surface du 'puits', on ne va jamais en profondeur.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Dim 7 Oct 2012 - 1:29



28) Cirrhose du foie

C. V. W. Belgique: Athlète belge d'une quarantaine d'années, 1,90 m. Vers le 40 ième jour de son jeûne, ses muscles impressionnants étaient sculptés sur sa poitrine, le torse étant nu tout le temps à cause de la chaleur du mois d'aout. On lui avait donné tout juste 2 ans environ à vivre. Le médecin qui l'avait visité au début du jêune avait palpé son foie et n'avait trouvé que du 'bois'. Son pronostic était sombre au point qu'il réclama une prise de sang suivie d'une analyse. Mais le jeûneur refusa catégoriquement toute analyse. 'Je sais que je suis fichu, disait-il. L'analyse ne me servir à rien. Le jeûne c'est ma dernière chance.' Le médecin avait menacé de se laver les mains de ce cas si une analyse n'était pas faite. (finalement) Le médecin n'insista pas pour une prise de sang immédiate, surtout que notre curiste malin se tint hors des regards au moment des visites médicales ...

Bref, le jeûne de 40 jours se termina et le séjour tira à sa fin. Le médecin appelé constata un tel renversement de la situation qu'il dit au curiste: vous êtes remis et vous n'avez pas besoin d'une analyse de sang. Le miracle s'était produit.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Lun 8 Oct 2012 - 15:46

29) Aménorrhée (absence de mensturation)

(courrier)

Cher monsieur, je tiens à vous faire part du résultat de mon second jeûne chez vous. Depuis octobre, je suis réglée tous les mois et je me sens beaucoup plus équliibrée ... M. C. Autriche

________________________________________


En général, deux semaines de jeûne suffisent pour ramener les menstruation même si elles ont été absentes depuis des années. (Mosséri)


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Zona, colite, brûlures à l'anus

Message  Luc le Lun 8 Oct 2012 - 18:38


30) Zona, colite, brûlures à l'anus

(courrier)
J'ai 67 ans et c'est ma première cure de jeûne. J'ai donc jeûné 20 jours, plus 9 jours de demi-jeûne. J'ai supporté de nombreux malaises durant ce jeûne tant bien que mal. Je suis très content du résultat car j'étais gravement malade depuis 25 ans et la médecine n'a jamais pu me soulager. Au contraire, mon état s'aggrravait tous les jours. Mes symptômes sont: le zona, la colite spasmodique, des gaz, des ballonnements, des brûlures après chaque selle, rhumatisme, etc.

Maintenant je mange avec appétit. Je fais de la marche à pied 3 km matin et soir sans me fatiguer. Le résultat est très bon et je compte refaire une deuxième cure L'année prochaine. P. P. Strasbourg


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Lun 8 Oct 2012 - 18:43


31) Arthrose, dépression

(courrier)
Ayant lu les ouvrages du Dr Shelton et de M. Mosséri je reconnus la véracité de leurs observations et enseignements. Sans apréhension quant à la difficulté de jeûner, je puis observer la cessation progressive de tous mes maux physiques: douleurs cervicales et lombaires (arthrose), état dépressif (angoisse, maux de tête violents, états de prostration, troubles nerveux).

L'ancienneté de cet état nécessita un long jeûne: 30 jours de jeûne intégral et 30 jours à l'eau parfumée de jus d'orange ou de pomme. Je dois préciser que durant toute cette période, je n'ai subi aucun soin particulier, ni traitements (purges, lavements), ayant eu seulement quelques difficultés dues aux évacuations intestinales survenues le 50 ième jour. B. R. - Niort

__________________________________________


Un an plus tard, ce jeune homme de 26 ans nous rendit visite. Son rétablissement a bel et bien été total sans aucune rechute.

Cetains cas de rhumatisme ne nécessitent que 15 jours de jeûne quand ils ne sont vieux que de 3 ou 4 ans et que les sujets n'ont pas été traités avec des médicaments.

Mais la méthode utilisée peut aussi déterminer le succès ou l'échec de la cure. C'est ainsi que Mme X, de Belgique, souffrait de rhumatismes depuis 2 ou 3 ans. Elle entreprit de jeûner sous la surveilance d'un médecin belge. Dès que les douleurs rhumatismales dans son dos s'exacerbèrent, il lui ordonna de rompre le jeûne. C'est ainsi qu'elle entreprit plusieurs jeûnes qui furent tous rompus dès l'apparition de fortes douleurs. Le résultat fut nul et son rhumatisme inchangé.

Elle vint jeûner sous notre suveillance. Les douleurs rhumatismales augmentèrent au bout d'une semaine de jeune, mais le jeûne ne fut pas rompu. En effet, ces douleurs signifient un appel de sang au siège affecté, sang nécessaire pour effectuer l'élimination des cristaux encrassants. La douleur est donc un bienfait. Il y a alors inflammation, chaleur locale, bref un travail intense d'élimination. Si on coupe le jeûne à ce moment précis, le corps n'aura pas à sa disposition toute l'énergie nerveuse nécessaire dont une partie ira vers les travaux digestifs. Il s'ensuit que l'autolyse se relâche et le rhumatisme persistera.

Voilà aussi pourquoi il n'est pas indiqué de masser ou d'exercer les jointures inflammées. L'immobilité est nécessaire à la poursuite salutaire de l'élimination. Et quand cette élimination aura été accomplie à fond et totalement, l'ankylose sera levée par la nature. Car l'ankylose est instituée par la nature avec raison pour immobiliser les endroits affectés dans le but d'entreprendre correctement l'autolyse. Le mouvement des jointures affectées empêche ce travail l'élimination.



Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Lun 8 Oct 2012 - 18:48




32) Asthme

(courrier)
... De fait, ici (à la maison de jeûne) on ne se contente pas de jeûner vraiment, ce qui est déjà énorme. Quels bénéfices en ai-je retiré? Ils sont étonnants. Après 3 jours de jeûne, plus d'allergie, ni d'asthme dont je souffrais depuis 15 ans avec traitements à la cortisone, aux vaccins, etc. Le nettoyage des sinus étonnant par crachats de pus abondants pendant pratiquemnt 15 jours s'était poursuivi après 12 jours de jeûne, évacuation des calculs du foie, disparition des hémorroïdes! J. S. Belgique



Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Lun 8 Oct 2012 - 18:49




33) Vésicule biliaire

Dame de 49 ans, 18 jours de jeûne afin d'éliminer ses toxines dont la cortisone prise suite à l'ablation de la vésicule biliaire. Perte de poids: 11 kg

Les 6 premiers jours du jeûne, cette dame ressentit une forte faiblesse au point de ne plus pouvoir quitter le lit. Par la suite, les forces revinrent. Cette expérience est courante chez la plupart des jeûneurs.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Lun 8 Oct 2012 - 18:53




34) Goitre, calcul rénal, athrose, rajeunissement

(courrier)
Avant de quitter la maison de M. Mosséri après 41 jours de jeûne, je voudrais en toute simplicité donner mon témoignage.

J'ai 41 ans et je pessais 83 kg en arrivant ici. Ayant un petit goitre depuis l'âge de 25 ans et qui avait plutôt tendance à grossir les dernières années, j'acceptai de passer les examens thyroïdiens qui révélèrent l'existence d'un nodule froid dans le lobe gauche et d'un nodule autonome hypersécrétant dans le lobe droit. Mon médecin traitant me conseilla vivement l'intervention chirurgicale. Je décidai alors de tenter un jeûne dont je ne sais aujourd'hui comment en dire tous les bienfaits.

En plus de la disparition des 3/4 de mon goitre, j'ai fait au 22 ième jour de mon jeûne un calcul rénal dont j'ignorais l'existence, une bonne élimination de mon arthrose dont j'avais déjà pas mal souffert, une perte de 19 kg et un rajeunissement total. Mme M. M. - Belgique

_________________________________________


Il y a deux sortes de goitre. Le goitre bénin qui disparaît par un jeûne long et le goitre malin. Ce dernier type de goitre se reconnait à un pouls très rapide tout le temps, à des yeux brillants et exhorbitants. D'après notre expérience, le jeûne ne rétablit pas ce type de goitre. Ni les médicaments, ni les opérations. Peut-être qu'un régime strict peut-il remédier à cet état en quelques années.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Lun 8 Oct 2012 - 18:57



35) Artérites graves

(courrier)
Après 2 opérations chirurgicales pour l'artérite (la première pour le débouchonnage de l'artère fémorale gauche et l'autre en 1974 pour une sympatectomie), j'ai pris la décision de supprimer mes 12 cachets quotidiens et de tenter le jeûne.

Arrivé chez M. Mosséri, le 28 août 1975, j'ai commencé cette profitable expérience qui s'est achevée le 27 septembre, soit après 22 jours de jeûne complet.

En effet, à mon arrivée, je ne pouvais marcher plus de 500 mètres, souffrant de crampes et de lourdeurs au mollet. À l'heure actuelle, je parcours 4 km sans difficulté. Je signale en même temps que je souffrais d'artérite à la colonne cervicale et de rhumatisme aussi à la colonne vertébrale. Tous ces maux ont diminué progressivement pour se résorber maintenant, je l'espère totalement et féfinitivement.

Je ne saurais trop conseiller à quiconque de profiter au maximum de cette méthode. Mon seul regret est de ne pas avoir connu, avant mes opérations, cette méthode radicale de la thérapeutique. A. B. - Belgique

________________________________________


Une erreur s'est glissée dans ce témoignage car le jeûne a été atténué dès le 8 ième jour par la prise d'une orange chaque soir. Durant la première semaine, le jeûne était intégral, à l'eau. Mais le jeûneur avait des symptômes trop pénibles: palpitations continues, pouls très élevé, prostration totale, impossibilité de quitter son lit, c'est pourquoi le jeûne a été atténué par une orange chaque soir, ce qui lui a permis de se lever, d'avoir un pouls moins rapide.

Un autre cas: une jeune étudiante en médecine de 20 ans. Un jeûne de 40 jours fut entrepris sans aucun résultat pour son artérite.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Luc le Mar 9 Oct 2012 - 20:10



36) Blessures infectées, foie, maigreur, estomac, etc.

(courrier)
"La voix du bon sens et de la vérité me dit de témoigner de la valeur de la cure de jeûne.

J'ai 67 ans, j'arrive à l'Hôtel de Cure dispeptique, souffrant du foie, de l'estomac, d'un lumbago et d'une grande maigreur. En 2 semaines, tout symptôme a disparu. Au bout de 3 semaines, j'ai été réalimenté.

Ce résultat confirme ce que je savais sur le jeûne, à savoir qu'en 1917 mes parents et leurs 4 enfants ont été sauvés de la grippe Espagnole après 10 jours de jeûne complet. En 1975, à la suite d'un accident grave à la main gauche, j'ai jeûné 10 jours, mes blessures ne me faisaient plus mal et la cicatrisation a été très rapide. R. R.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de rétablissements par le jeûne

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum