Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Guillaume SEE le Mer 19 Juil 2017 - 17:45

Bonjour à tous

Je souhaitais partager mon expérience de jeûne avec vous, qui malheureusement ne se termine pas par un happy end dans mon cas, à ce stade tout du moins. Je l'ai fait en début d'année. J'avais eu l'occasion d'échanger avec Luc et certains d'entre vous pendant l'expérience, encore merci pour les informations partagées alors.

Caractéristiques de mon jeûne :

  • 36 jours
  • incluant 5 jours puis 7 jours de jeûne sec ; le reste s'est fait "à l'eau" entre 12h et 20h, le reste de la journée sans eau.
  • J'ai privilégié le repos, à mon sens en tout cas : devant mon ordinateur ou devant la télé ou devant un livre, 2 temps de sieste par jour,  hébergé chez une amie sans enfant, une marche douce de 20-30 minutes par jour
  • Problèmes que je voulais régler : multiples intolérances alimentaires, flore bactérienne très déséquilibrée d'après une analyse de selles. Symptômes : de l'acné sur le visage (à 37 ans..., depuis l'âge de 12 ans), beaucoup de pellicules et un corps qui me semble vieillir plus vite que la normale
  • Reprise alimentaire par paliers, à la Désiré Mérien, étalée sur une période de même durée que le jeûne
  • Un détail qui a peut être son importance : j'ai perdu environ 14 kilos, quasiment tous pendant la première quinzaine comprenant mes deux sessions de jeûne sec. Après mon poids est resté relativement stable.

Mes symptômes sont malheureusement réapparus quelque semaines après la reprise, approximativement au même niveau : je suis très déçu.
Une analyse de selles a montré que ma flore intestinale avait fortement évoluée, mais restait toujours pauvre et déséquilibrée.
Avez-vous des conseils à me donner pour la suite ?

A ce stade, je me dis qu'il est possible que plusieurs jeûnes soient nécessaires, notamment compte tenu de l'ancienneté de mes symptômes.

  • J'ai déjà fait un jeûne à l'eau de 28 jours à l'été 2016
  • Je viens de commencer un jeûne sec, que j'aimerais pousser jusqu'à une dizaine de jours, en suivant les recommandations de Sergei Filonov et Anna Yakuba. Au moment où je vous écris, je termine le 4e jour et tout va bien.
  • Je compte refaire un jeûne long mixte sec/hydrique en début d'année prochaine. Au regard de ma stabilisation de poids pendant mon jeûne de début d'année, je vais tenter de suivre les recommandations de Mosséri, et de faire une sorte de demi-jeûne (version moderne) en me supplémentant avec un multivitamine. J'étais plutôt d'avis, comme plusieurs d'entre vous,  que le corps trouve de lui-même les micronutriments dont il a besoin pour ces actions de nettoyage/reconstruction, mais cette stabilisation de poids (assez inattendue) me fait envisager la possibilité de carences qui auraient pu stopper le travail.

Vos avis m'intéressent !

Bien à vous

Guillaume

Guillaume SEE

Messages : 25
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Luc le Mer 19 Juil 2017 - 19:43


Bonsoir Guillaume,

Merci beaucoup pour ce retour, il est apprécié.

Je ne comprend pas pourquoi, avec tous ces jeûnes qui me semblent bien exécutés (au repos), que tes ennuis subsistent.  En plus, tu es relativement jeune, ce qui devrait accentuer la rapidité de guérison.
"Puisque le jeûne stimule la régénération de tout l'organisme, la plupart des problèmes de santé, pris en charge avant qu'ils ne soient irréversibles, peuvent se résoudre. N'oublions pas que la capacité de régénération de l'organisme est fabuleuse et que des personnes qui se croyaient atteintes à jamais de problèmes pathologiques ont reconquis une pleine santé en jeûnant."  (Boudreau)
Il peut y avoir deux principales raisons à cet insuccès, soit qu'il s'agisse d'une maladie génétique (qui ne se guérit pas par le jeûne),  ou que le processus de guérison est très lent chez-toi, un peu comme chez une personne âgée qui jeûne. Mais encore là, une personne âgée se serait assurément guérie par de tels jeûnes !
Lorsque les pathologies sont causées par la toxémie (alimentation, surmenage, mauvaises habitudes de vie) le corps peut se régénérer par le jeûne.  Cependant, si nous sommes affectés par une maladie génétique, le jeûne n'y peut rien.

Précisons cependant, qu'on peut prévenir une faiblesse héréditaire par le jeûne. Une faiblesse héréditaire n'est pas inéluctable;  elle se manifeste dans un organe ou un tissu moins résistant, qui se dérègle en premier lorsque l'organise atteint un certain degré de toxémie.  En évitant ce seuil de toxémie pathogène, on évite la manifestation de la faiblesse héréditaire.  Un mode de vie sain et des jeûnes de régénération périodiques nous permettront de vivre aussi longtemps que notre ancêtre le plus endurant.
Avec 28 jours de jeûne en 2016 + 36 jours cette année, peu de problèmes résistent à de tels jeûnes, surtout s'ils sont exécutés au repos et à l'eau.  Tout cela me dépasse.

Mosséri écrit qu'un organisme en carence cessera de perdre du poids, et que le demi-jeûne devrait régler le problème.  Si donc tu es en carence, le demi-jeûne devrait agir.  D'ailleurs, Shelton semblait assez d'accord avec Mosséri puisqu'il écrivit dans son livre :
"Les diètes de fruits, de légumes, de jus, les mono-diètes sont utiles, dans
la mesure où elles réduisent la quantité de nourriture ingérée quotidiennement.
Leur valeur augmente dans la mesure où la quantité totale de nourriture prise
quotidiennement diminue. Plus on se rapproche du jeûne et plus on retire de
bienfaits de la diète « curative »." (...) puis il ajoute : "Une diète de fruits et de légumes verts, même insuffisante, ne crée jamais de tels états (de carences). "Le Jeûne : Shelton p.174 (Shelton)
J'ignore ton poids actuel, mais il est assurément bas, suite à de tels jeûnes et du fait que tu n'as pas perdu beaucoup de poids.  Ceci est souvent noté chez des jeûneurs relativement maigres.  Quelle est ta taille et quel était ton poids avant ce jeûne que tu viens de débuter.

Je ne pense pas que ce soit nécessaire de prendre des suppléments, ils ne seraient sans doute pas assimilés et interféreraient dans le jeûne.  Les fruits et les légumes absorbés en demi-jeûne sont suffisants (comme l'écrit Shelton) plus haut.

Au plaisir de te lire !
avatar
Luc
Admin

Messages : 4427
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Guillaume SEE le Jeu 20 Juil 2017 - 4:10

Merci pour ta réponse Luc, je te réponds entre les lignes

Luc a écrit:
Bonsoir Guillaume,

Merci beaucoup pour ce retour, il est apprécié.

Je ne comprend pas pourquoi, avec tous ces jeûnes qui me semblent bien exécutés (au repos), que tes ennuis subsistent.  En plus, tu es relativement jeune, ce qui devrait accentuer la rapidité de guérison.
Je partage ton étonnement, j'ai été très déçu. Surtout que les troubles des intestins et de la peau font partie des indications classiques, celles pour lesquelles le jeûne est réputé très efficace.

Deux éléments supplémentaires :

  • A la fin de ces deux jeûnes, ma langue était toujours blanche et la faim n'était pas revenue. D'après les critères classiques, le "travail" ne serait pas fini. Donc pour le moment j'ai envie de continuer l'option jeûne ;
  • les auteurs de référence, le site Internet de la clinique Buchinger et de l'Hôpital de Berlin, les médecins russes interviewés par Thierry de Lestrade, Sergei Filonov, etc. indique tous que, pour les maladies chroniques sérieuses, datant de plusieurs années, plusieurs jeûnes sont classiquement nécessaires. Cela plaide également pour essayer encore quelques jeunes.


Luc a écrit: Il peut y avoir deux principales raisons à cet insuccès, soit qu'il s'agisse d'une maladie génétique (qui ne se guérit pas par le jeûne),  ou que le processus de guérison est très lent chez-toi, un peu comme chez une personne âgée qui jeûne. Mais encore là, une personne âgée se serait assurément guérie par de tels jeûnes !

Les mécanismes identifiés à ce stade (flore intestinale, intolérances...) et mes antécédents familiaux, ne me semblent pas suggérer une hypothèse génétique (au-delà d'une sensibilité transmise, pas de chose incurable/ingérable a priori).
J'ai pris beaucoup de produits chimiques dans ma vie (Roaccutane en continu, après l'échec de 5 ou 6 cures de cheval + antibiotiques régulièrement entre les deux), je ne me suis pas préoccupé de mon alimentation avant la trentaine et j'étais bien glouton ; de telles excès ne se résolvent peut être pas en quelques semaines.

Luc a écrit: J'ignore ton poids actuel, mais il est assurément bas, suite à de tels jeûnes et du fait que tu n'as pas perdu beaucoup de poids.  Ceci est souvent noté chez des jeûneurs relativement maigres.  Quelle est ta taille et quel était ton poids avant ce jeûne que tu viens de débuter.

Je mesure 1m86. Mon poids standard est d'environ 80 kg. Lors des deux jeûnes j'ai perdu une quinzaine de kilos, que j'ai repris en quelques semaines. Je suppose que tu me demandes ça pour estimer les réserves d'énergie restante au moment de la stagnation du poids ; si c'est le cas, la réponse est : il restait pas mal de réserves encore.

Et pour répondre précisément à ta question : 82 kg au départ. Après 4,5 jours je pèse 75,5 kg

Guillaume SEE

Messages : 25
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Luc le Jeu 20 Juil 2017 - 7:43


Merci pour ces détails.

On obtient un IMC à 23 considéré comme très bon. Mais il se peut tout de même qu'il y ait certaines carences. Est-ce que des tests sanguins ont démontré cela ? (calcium, magnésium, sodium, potassium ... fer, ferritine, B¹² et autres ...). Habituellement, le jeûne rétablit l'équilibre, plus particulièrement en ce qui concerne l'hémoglobine et la ferritine.

Tant qu'au poids perdu rapidement durant les premiers jours plus particulièrement, cela est dans la normalité puisque nous consommons et ne remplaçons pas le contenu de l'intestin grêle. Par la suite, surtout à partir de la deuxième semaine, ce sont les lipides qui deviennent le carburant principal. Étant très concentrés, leur utilisation fait perdre moins de poids.

Suite à tes jeûnes, prenais-tu du yogourt, surtout ceux ayant de grandes quantités de probiotiques afin de refaire ta flore intestinale ? Cela pourrait probablement aider.

Finalement, étant donné ton poids encore suffisant, un autre jeûne (au repos) pourrait être entrepris, ou encore une demi-jeûne de type Mosséri (toujours au repos), quoiqu'une courte marche d'une vingtaine de minutes chaque jour ne soit pas contre-indiqué, surtout si le jeûne s'étire en longueur.



avatar
Luc
Admin

Messages : 4427
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Guillaume SEE le Jeu 20 Juil 2017 - 10:48

Luc a écrit:
il se peut tout de même qu'il y ait certaines carences.  Est-ce que des tests sanguins ont démontré cela ? (calcium, magnésium, sodium, potassium ... fer, ferritine, B¹² et autres ...).  Habituellement, le jeûne rétablit l'équilibre, plus particulièrement en ce qui concerne l'hémoglobine et la ferritine.

Le médecin qui me suit m'a fait faire quelques analyses, environ 4 semaines après le début de la reprise alimentaire. Parmi les paramètres que tu cites :

  • Sodium : 140 mm/l - ok
  • Potassium : 4,7 mm/l - un peu haut
  • Ferritine : 84 ng/ml - ok
  • Fer : 0,58 mg/l - un peu bas
  • Hémoglobine : 12,4 g/dl - un peu bas

Quelques insuffisances, que je ne pense pas que l'on puisse qualifier de carences.

Luc a écrit:
Tant qu'au poids perdu rapidement durant les premiers jours plus particulièrement, cela est dans la normalité puisque nous consommons et ne remplaçons pas le contenu de l'intestin grêle. Par la suite, surtout à partir de la deuxième semaine, ce sont les lipides qui deviennent le carburant principal.  Étant très concentrés, leur utilisation fait perdre moins de poids.
Selon toi au point de perdre moins de deux kilos en deux semaines de jeûne ???

Luc a écrit:
Suite à tes jeûnes, prenais-tu du yogourt, surtout ceux ayant de grandes quantités de probiotiques afin de refaire ta flore intestinale ? Cela pourrait probablement aider.
J'y ai pensé et j'y pense toujours. Pour le moment, j'essaye de rester dans l'esprit du jeûne : "laisser le corps faire, ne pas introduire d'intervention basée sur un raisonnement intellectuel dans des phénomènes dont la complexité nous dépasse"

Guillaume SEE

Messages : 25
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Klee le Jeu 20 Juil 2017 - 17:21

Bonjour Guillaume,

Eh bien, quel parcours ! Je constate que tu as été très rigoureux dans la manière d'aborder ton jeûne de 36 jours. Ta déception est d'autant plus compréhensible.

Roaccutane... Un mot qui résonne en moi comme un mauvais souvenir. J'avais, autour de la vingtaine, un acné difficile à traiter et je suis passé également par ce traitement. Ma peau n'a plus jamais été la même par la suite et je me considère aujourd'hui comme quelqu'un qui a été empoisonné par ce médicament.

Autre point commun avec toi, même si j'ai réussi à franchir certains paliers grâce aux jeûnes, je vois moi aussi les symptômes revenir pour des problèmes de peau (eczéma). Le jeûne est assurément un outil intéressant pour aller vers une meilleure santé. Si celui-ci ne semble pas suffisant, il alors nécessaire de réfléchir à ce que l'on peut faire durant les périodes d'inter-jeûne. Je n'ai pas de réponse toute faite, d'autant que chacun a un corps et un vécu différents. Pour ma part, depuis mon dernier jeûne, j'essaye par exemple de voir ce qu'un changement d'alimentation peut apporter. C'est probablement la somme de petites choses, de tentatives, et aussi de remises en cause de ces essais, qui permettent au final de mieux comprendre ce qu'il se passe en nous et ainsi viser une amélioration globale.

Un petit mot cependant sur les pellicules. J'étais moi aussi sujet à ça depuis l'adolescence, de manière plus ou moins importante selon les périodes. J'ai longtemps traité ça en essayant des tas de shampoings. Et puis, après quelques lectures sur le sujet, j'ai profité de mon second jeûne pour ne pas me laver les cheveux pendant un mois. Par contre, je me brossais les cheveux tous les jours avant de les frictionner à l'eau claire. Au bout d'un mois, on a qu'une seule envie : laver nos cheveux ! Je les ai lavés avec le shampoing le plus neutre possible. Et depuis, plus de pellicule et je n'ai besoin de me laver les cheveux qu'une seule fois par semaine. Mon cuir chevelu va beaucoup mieux depuis cette expérience.

Bon courage à toi pour ton jeûne et au plaisir de lire la suite de ton parcours !

Klee
Admin

Messages : 464
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Guillaume SEE le Jeu 20 Juil 2017 - 17:47

Bonjour Klee

Merci pour ton partage d'expérience.

Je te rejoins complètement sur l'alimentation, que j'ai très largement modifiée il y a 3-4 ans, et que j'essaye encore d'affiner au regard de mes symptômes. Que c'est dur de faire des tests où une seule variable bouge à la fois pendant au moins plusieurs jours !
Depuis que j'ai une meilleure compréhension du phénomène d'apparition des pellicules (et aussi depuis que les shampoings antipelliculaires n'arrivent même plus à supprimer le symptôme ), je ne me lave plus les cheveux aussi qu'une fois par semaine, une fois sur deux juste à l'eau.
Malheureusement, les améliorations sur ces deux axes de travail n'ont pas suffi. C'est alors que je me suis tourné vers le jeûne. Je vais en refaire deux, j'aimerais donner une vraie chance à cette option.

En inter-jeûne, je me suis orienté vers du jeûne intermittent, en ne mangeant plus le matin. Si les deux derniers jeûnes ne fonctionnent pas, je pense partir sur une routine de type "Warrior Diet". Les quelques fois où je l'ai mis en oeuvre sur quelques jours, il m'a semblé que ma peau allait mieux.

Guillaume SEE

Messages : 25
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Klee le Ven 21 Juil 2017 - 7:31

Bonjour Guillaume,

Je ne connaissais pas la "warrior diet".

Je copie colle ici ce que j'ai trouvé sur le net à ce sujet, pour les personnes de passage qui comme moi ne connaîtraient pas ce type de régime :

Doc Savate du forum musculaction.com a écrit:Résumé
======

La Warrior Diet est un régime alimentaire / style de vie qui pourrait se résumer ainsi :

- On se sous-alimente la journée. Soit on jeûne tout simplement, soit (et de préférence) on s'alimente légèrement à base d'aliments riches en nutriments et pauvres en calories telles que légumes et fruits crus.

- Le soir, en compensation, on se suralimente en faisant un gros repas.


D'après l'auteur, Ori Hofmekler, ceci reproduit le style de vie d'une certaine élite romaine qui mangeait frugalement le "crudus" la journée et ripaillait le soir lors de la "cena".


Les bases théoriques avancées par l'auteur pour justifier l'intérêt de ce régime sont les suivantes :

- Notre système nerveux, qui commande toutes nos fonctions biologiques, volontaires comme involontaires, se divise en deux sous systèmes :

1. Le système sympathique, principalement actif le jour, qui nous tient éveillé et dirige notre énergie vers notre activité volontaire.

2. Le système parasympathique, principalement actif la nuit, qui dirige notre énergie vers diverses activités inconscientes dont la digestion.

- Les deux systèmes fonctionnent en parallèle, mais de façon inversement proportionnelle l'un par rapport à l'autre. C'est à dire qu'à un moment donnée, notre énergie est dirigée soit par le système sympathique, soit par le système parasympathique. Celle qui est dirigée par le système parasympathique n'est plus disponible pour le système sympathique et inversement.

- La journée nous aurions intérêt à laisser notre système sympathique diriger un maximum d'énergie. Pour ce faire, nous aurions tout intérêt à ne pas le contrarier en faisant massivement appel à des fonctions régies par le système parasympathique comme la digestion. D'où l'idée de se sous alimenter la journée et de se suralimenter le soir en sachant que le système parasympathique va prendre le relais durant la nuit.

- Par ailleurs cette approche permettrait de se recharger en micronutriments la journée, notamment en enzymes, pour mieux assimiler le contenu du repas du soir.

- La consommation du "crudus", met l'accent sur la détoxification. L'une des théories de l'auteur est que si l'on stocke de la graisse corporelle, ce n'est pas uniquement une réserve d'énergie mais également un moyen d'immobiliser un certain nombre de toxines en circulation dans le corps là où elle feront le moins de mal. Les tissus adipeux serviraient ainsi d'entrepôts à toxines. En supprimant les toxines on supprimerait les raisons pour la graisse d'exister en qualité d'entrepôts à toxines.


Les bénéfices attendus sont une meilleure acuité mentale la journée du fait que notre énergie n'est pas détournée vers la digestion et une meilleure composition corporelle du fait d'une meilleure utilisation des nutriments par le corps.

Il ne s'agit pas d'un régime hypocalorique. Si on tourne à 3000 Kcal / jour, celles-ci peuvent être consommées en intégralité lors du repas du soir.

Quasiment tous les aliments sont autorisés, même si certains sont encouragés par rapport à d'autres, à l'exception des sucres raffinés qui sont proscrits (comme dans la plupart des régimes en fait).
La warrior diet ne se réclame pas de la mouvance "low carb", les céréales étant autorisées.

Pour aller plus loin, on peut trouver le fil de discussion -> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <-

En lisant le résumé de cette "warrior diet", ça m'a fait penser à -> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <- qui s'est soigné en n'effectuant qu'un seul repas par jour.

Finalement, en mangeant moins de fois par jour, l'objectif revient toujours au fait de ménager son système digestif, chose que tu réalises par exemple en ayant supprimé le petit déjeuner...

Pour ma part, j'ai conservé pour le moment le fait de manger trois fois par jour (mais il m'arrive de ne manger que deux fois voire qu'une) : j'essaie simplement de faire généralement des repas facilement digestes en essayant de respecter quelques règles des combinaisons alimentaires. Mais je ne suis pas non plus obnubilé par le respect de ces règles et m'autorise à des repas plus "lourds" si j'en ai envie. Je ne suis pas atteint par la maladie de Crohn et il n'y a pas de raison à ce que je m'impose de manière drastique ces règles. Cela étant, le fait de suivre ces quelques principes m'a conduit à changer progressivement certaines habitudes : aujourd'hui, 90% du temps, je ne mange que des fruits le matin et ça me convient bien ainsi. Je ne me refuse pas de temps à autre de la confiture avec du pain sans gluten, notamment le weekend lorsque j'ai envie de prolonger ce moment du petit déjeuner. Bref...

Mais effectivement, qu'est ce que c'est long (et parfois fastidieux !) de faire des tests sur son alimentation... J'essaie de faire en sorte de ne pas supprimer la dimension "plaisir", notion importante des repas (en tout cas pour moi).

Klee
Admin

Messages : 464
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

quelle fu ta reprise alimentaire ?

Message  Thx le Ven 21 Juil 2017 - 12:10

Bonjour Guillaume,

Merci pour ton retour d'expérience.

Je suis moi-même actuellement en jeune pour tenter de résoudre principalement un problème d'acné localiser sur le visage( pommettes et joues principalement)

Ton témoignage m'inquiète un peu car je sais que mon acné vient de mes intolérances alimentaires et donc de mes intestins principalement ( et peux etre aussi du foie) .

J'aurais aimé savoir quelle fut ta reprise alimentaire ( jus ou bouillon ? après cuite ou crue ? légume fermenté ? complement alimentaire ? ) et j'aimerais savoir ou se localise ton acné ?

J'entrepris un long jeûne et je voudrais avoir une guérison, totale .
Le côté génétique me fait peur aussi car ma mere à toujours un peu d'acné ( non inflammatoire) et quelque problème de constipation...
Merci pour ton retour en tout cas

Thx

Messages : 57
Date d'inscription : 06/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Guillaume SEE le Ven 21 Juil 2017 - 12:55

Hello Thx78

Pour te répondre précisément, voici le protocole de reprise que j'ai suivi :
7-11/3 : jus de légumes bio, bouillon d'os, puis introduction de soupes et de purées de légumes bio - éventuellement ajout de psyllium pour calmer la faim
12-16/3 : ajout de jus de fruits frais et de compotes (bio, sans sucre ajouté, "brut")
17-21/3 : ajout de légumes cuits, dont poireaux et courgettes, de fruits crus et des légumes crus les plus mous (concombre sans la peau, courgette sans la peau, champignons...)
22/3-26/3 : ajout de céréales cuites, en commençant par le riz basmati refroidi, de fruits riches en graisses (olives, avocats, noix de coco...), d'huiles (olive, colza, coco dans une moindre mesure), de purées de fruits secs (amandes, noisettes...)
27-31/3 : ajout de tubercules et de fruits secs entiers (crus, non salés). Considérer les topinambours à ce palier
1-5/4 : ajout de légumes secs et des légumes crus plus durs
6-12/4 : ajout de protéines animales : poisson, volaille, œufs ; un jour sur deux pendant la première semaine.
Les différents ajouts se font progressivement, en étant attentif aux réactions du corps. La prise alimentaire se déroule entre 12h et 20h. Elle est accompagnée d'un supplément en probiotiques "soil-based", dont l'objectif est de mimer une alimentation naturelle (c'est-à-dire avec un peu de terre résiduelle).


Ce protocole est principalement issu du médecin qui me suit, il ne reflète pas vraiment mon point de vue sur ce qu'est une bonne reprise (mes ajouts portent sur le psyllium, les légumes crus mous, le probiotique "soil-based"). Néanmoins, il présente l'avantage d'être très "sûr". Si je me rappelle bien mes lectures de Désiré Mérien, je pense que cela est très proche de ses recommandations.

Après, sur le côté efficacité, je pense que c'est du cas par cas. Les problèmes de peau et d'intestins font partie des déséquilibres classiquement bien améliorés par le jeûne. C'est pourquoi je suis très déçu pour moi à ce stade, et c'est pourquoi je t'invite à rester confiant pour ton propre cas.
A ce stade, pour ce type de symptôme, la génétique ne me semble que pouvoir apporter un sensibilité initiale. Je pense qu'il n'y a pas de fatalité venant de ce aspects.

Tu jeûnes à l'eau ou sec ?

Guillaume SEE

Messages : 25
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Luc le Ven 21 Juil 2017 - 15:14


Tu sais Thx78, le cas de Guillaume SEE est particulier et peu fréquent. Avec de tels jeûnes, effectués comme il se doit, des gens auraient pu guérir d'à peu près n'importe quelle maladie !
C'est un peu comme le cas de Klee qui effectua trois jeûnes de 21 jours et + chacun !!! Pourtant, il n'est pas venu à bout de son problème d'eczéma assez particulier. Si d'autres personnes étant atteintes d'eczéma 'habituels', il est certain qu'ils auraient eu de bons résultats, en beaucoup moins de temps. Le cas de Klee est également très particulier.

avatar
Luc
Admin

Messages : 4427
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Yogu le Ven 21 Juil 2017 - 15:41

Bonjour !

Effectivement faire autant de jeûne avec si peu de résultats parait assez contradictoire par rapport à certains témoignages.

Personnellement je suis en train de faire mon premier jeûne donc je n'ai pas assez d'expérience sur la question pour juger.

Cependant le jeûne doit être pris comme un outil participant à la guérison mais pas "miracle".

En tout cas moi qui ai également des soucis d'intestins et de peau j'ai déjà remarqué que je me porte mieux quand j'ai une alimentation moyenne (en faisant attention néanmoins un minimum) mais un état mental plus apaisé. Alors que certaines fois avec une alimentation parfaite mais soumis à un stress important, rien ne se passe correctement.

Si au bout de plusieurs jeûnes effectuées sérieusement rien ne se passe peut être faut il chercher à résoudre son problème autrement.

Il est vrai qu'une bonne alimentation est essentielle, mais elle ne suffit pas à tout expliquer.

Nombres de maladie sont déclenchées par l'esprit, cela peut être un signal du corps pour nous indiquer que quelque chose ne vas pas (problèmes psy non réglés durant l'enfance par exemple).

Je ne juge pas la situation mais il faut prendre en compte l'environnement et avoir une approche systémique pour régler un problème. Le corps est une machine bien complexe et l'alimentation n'est qu'une brique parmi d'autre.

Je vois qu'il y a certaines dérives qui me paraissent assez sectaires, comme par exemple le crudivorisme dont certains peuvent parler ici. Quand on voit l'état maladif de Thierry C pronant ses bienfaits, cela fait assez peur.

Bien évidemment mon message n'a pas pour but à créer une polémique mais simplement d'aider.

Yogu

Messages : 32
Date d'inscription : 13/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Luc le Ven 21 Juil 2017 - 20:21

Luc a écrit:
Tant qu'au poids perdu rapidement durant les premiers jours plus particulièrement, cela est dans la normalité puisque nous consommons et ne remplaçons pas le contenu de l'intestin grêle. Par la suite, surtout à partir de la deuxième semaine, ce sont les lipides qui deviennent le carburant principal.  Étant très concentrés, leur utilisation fait perdre moins de poids.
Selon toi au point de perdre moins de deux kilos en deux semaines de jeûne ??? (Guillaume)

Oui, il n'est pas rare, surtout chez une personne relativement maigre de perdre +ou-  2 kg durant les 14 jours suivants la première semaine.

Voir le cas de mon épouse lors d'un jeûne de 23 jours : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Elle perdit  beaucoup la première semaine, mais très peu durant les deux autres semaines.

Cependant, dans ton cas, il est vrai que tu n'étais pas maigre lors de ton jeûne.  Tant qu'à Lison, son poids en début de jeûne donnait un IMC à 23.2

avatar
Luc
Admin

Messages : 4427
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Klee le Sam 22 Juil 2017 - 5:28

Yogu a écrit:Bonjour !

Effectivement faire autant de jeûne avec si peu de résultats parait assez contradictoire par rapport à certains témoignages.

Personnellement je suis en train de faire mon premier jeûne donc je n'ai pas assez d'expérience sur la question pour juger.

Cependant le jeûne doit être pris comme un outil participant à la guérison mais pas "miracle".

En tout cas moi qui ai également des soucis d'intestins et de peau j'ai déjà remarqué que je me porte mieux quand j'ai une alimentation moyenne (en faisant attention néanmoins un minimum) mais un état mental plus apaisé. Alors que certaines fois avec une alimentation parfaite mais soumis à un stress important, rien ne se passe correctement.

Si au bout de plusieurs jeûnes effectuées sérieusement rien ne se passe peut être faut il chercher à résoudre son problème autrement.

Il est vrai qu'une bonne alimentation est essentielle, mais elle ne suffit pas à tout expliquer.

Nombres de maladie sont déclenchées par l'esprit, cela peut être un signal du corps pour nous indiquer que quelque chose ne vas pas (problèmes psy non réglés durant l'enfance par exemple).

Je ne juge pas la situation mais il faut prendre en compte l'environnement et avoir une approche systémique pour régler un problème. Le corps est une machine bien complexe et l'alimentation n'est qu'une brique parmi d'autre.

Je vois qu'il y a certaines dérives qui me paraissent assez sectaires, comme par exemple le crudivorisme dont certains peuvent parler ici. Quand on voit l'état maladif de Thierry C pronant ses bienfaits, cela fait assez peur.

Bien évidemment mon message n'a pas pour but à créer une polémique mais simplement d'aider.

Bonjour Yogu,

Effectivement, si le jeûne est un outil puissant, il ne faut pas en attendre des "miracles", notamment si on a pas ménagé son hygiène de vie pendant de nombreuses années ou si on a abusé au long cours de traitements médicamenteux lorsque cela n'était pas forcément nécessaire, se substituant parfois ainsi au rôle de certains organes.

Je précise tout de suite que je n'ai rien contre l'allopathie, bien au contraire : la découverte de l'insuline a sauvé de nombreuses vies de par le monde lorsqu'il était constaté que la fonction pancréatique était insuffisante. Le tout est de comprendre quand et pourquoi utiliser des médicaments.

Pour régler certains de nos problèmes de santé, le mental est effectivement quelque chose d'important : celui-ci peut se révéler être une aide précieuse comme un poison. Comme tu le soulignes, chercher à être apaisé avec soi-même peut se révéler bénéfique dans la vitesse de guérison. C'est un point à méditer pour des personnes qui, comme moi, n'arrivent pas à résoudre leurs problèmes après plusieurs jeûnes.

Autre point à regarder de près : le sommeil. Celui-ci est-il réellement réparateur ? Ce facteur aussi peut se révéler décisif.

Le mieux-être peut aussi passer par une activité physique : sans forcément se rendre à la salle de muscu deux fois par jour, 7 jours sur 7 (je dis ça car j'ai l'impression que la musculation est à la mode en ce moment), faire du sport 2-3 fois par semaine, ne serait-ce que de la marche, peut améliorer la situation globale.

Agir sur l'alimentation aussi, on en a déjà parlé ci-dessus. Tout comme toi, j'ai une méfiance naturelle vis à vis des préceptes qui peuvent virer au 100% "tout" ou 100% "sans". Cependant, en essayant de conserver un minimum d'esprit critique, il peut être intéressant de faire quelques tests avec son corps et de constater les améliorations ou au contraire les dégradations. J'ai ainsi compris que, au moins momentanément, il était préférable dans mon cas de supprimer le gluten. Cette règle qui vaut aujourd'hui ne vaut pas forcément pour le reste de ma vie : peut-être pourrais-je en remanger un jour, peut-être pas, je verrai bien.

Et finalement, une fois dit tout ça, je pense qu'il est important de ne pas s'en faire toute une montagne. On a pas forcément l'envie ou l'énergie d'investir immédiatement ces différents domaines (ou d'autres encore). C'est parfois très frustrant de constater que sa situation ne s'améliore pas aussi rapidement qu'on le souhaiterait. C'est parfois très frustrant de s'entendre dire "t'es gentil avec tes histoires de jeûne mais, tu vois, ça marche pas ou pas bien, donc arrête de jouer à l'apprenti-sorcier". Ce qui est par contre encourageant, c'est que, à défaut de résultats immédiats, on se sent engagé dans une démarche qui nous responsabilise et nous pousse à chercher, à avoir l'esprit plus ouvert sur des solutions que l'on aurait dédaignées auparavant, à s'autonomiser au fur et à mesure. Et ça, c'est déjà un grand pas.

(pour l'aparté sur Thierry Casasnovas : les premières fois que je l'ai vu, j'étais moi aussi très sévère vis à vis de ce personnage qui en faisait des tonnes pour convaincre et avait un discours trop peu nuancé. Quand on regarde ces dernières vidéos, on constate tout de même des progrès : physiquement, il a l'air de bien mieux se porter que lors de ses premières vidéos, tant mieux pour lui. Même si je n'avais à la base pas beaucoup de sympathie pour lui, comme il est une des personnes qui parlent le plus des jeûnes, forcément, je suis retombé plusieurs fois sur ses vidéos. Et au fond, mon regard a changé sur lui. Même s'il assène encore trop souvent des vérités absolues à mon goût, il est capable d'avoir un regard critique vis à vis de lui-même. A force de faire des vidéos sur des tas de thématiques très différentes, son discours est de plus en plus argumenté et force est de constater qu'il a développé une certaine expertise : au moins, je trouve qu'il apporte des arguments mieux construits qu'autrefois. Comme pour tout, à nous ensuite d'en faire la critique, ou d'aller voir ailleurs, tout simplement. Par contre, il y a un truc qui m'agace toujours autant chez lui, c'est son côté supérieur qui me donne une impression de "regarde, petit cloporte que tu es, comment je vis dans un super cadre dans le sud de la France, comment je mange des fruits qu'ils sont tellement mûrs et à point que j'en ai des orgasmes gustatifs, comment j'ai l'air tellement heureux et épanoui que forcément tu m'envies à mort, misérable petite chose")

Klee
Admin

Messages : 464
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Yogu le Sam 22 Juil 2017 - 6:31

Salut Klee,

Merci pour ta réponse !

Concernant les médicaments, je pense aussi que beaucoup sont inutiles voire dangereux à long terme, je me contente du strict minimum.

Comme tu le dis le sport est important, à condition bien évidemment que cela reste un plaisir. Personnellement je ne peux m'en passer.
Après beaucoup de personnes sont très équilibré sans pratiquer de sport, elles ont d'autres activités (dessin, musique, théatre...), il faut se faire plaisir !

L'ensemble des tests que j'ai pu faire ne m'ont pas procurer d'amélioration, bien au contraire. Par exemple le fait de s'imposer un régime draconien va procurer un stress important car il faudra sans arrêt faire attention, et cela peut aussi compromettre la vie sociale...ce qui atteindra le moral et ensuite le corps forcément.

Oui il faut garder l'esprit ouvert et essayer d'agir sur sa vie dans la globalité effectivement.

Concernant Thierry C, pour être honnête je n'ai pas regardé beaucoup de ses vidéos, tellement il m'insupporte. On voit effectivement dans son discours comme tu dis qu'il prend un air supérieur. Il doit certainement avoir des problèmes psychologiques qui le pousse à se comporter ainsi.

Beaucoup de gens se radicalisent (quelque soit le domaine) pour finalement juste se sentir différent des autres, et donc "supérieur", même s'ils ne se l'avouent pas à eux-mêmes. Et ils passent à côté de beaucoup de choses car ils sont prêt à tout sacrifier pour maintenir ce qu'ils pensent être leur "identité" (alors qu'il n'ont pas compris qu'il y a pleins de choses à faire et à savourer dans la vie).

Yogu

Messages : 32
Date d'inscription : 13/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Thx le Sam 22 Juil 2017 - 18:52

Guillaume SEE a écrit:Hello Thx78

Pour te répondre précisément, voici le protocole de reprise que j'ai suivi :
7-11/3 : jus de légumes bio, bouillon d'os, puis introduction de soupes et de purées de légumes bio - éventuellement ajout de psyllium pour calmer la faim
12-16/3 : ajout de jus de fruits frais et de compotes (bio, sans sucre ajouté, "brut")
17-21/3 : ajout de légumes cuits, dont poireaux et courgettes, de fruits crus et des légumes crus les plus mous (concombre sans la peau, courgette sans la peau, champignons...)
22/3-26/3 : ajout de céréales cuites, en commençant par le riz basmati refroidi, de fruits riches en graisses (olives, avocats, noix de coco...), d'huiles (olive, colza, coco dans une moindre mesure), de purées de fruits secs (amandes, noisettes...)
27-31/3 : ajout de tubercules et de fruits secs entiers (crus, non salés). Considérer les topinambours à ce palier
1-5/4 : ajout de légumes secs et des légumes crus plus durs
6-12/4 : ajout de protéines animales : poisson, volaille, œufs ; un jour sur deux pendant la première semaine.
Les différents ajouts se font progressivement, en étant attentif aux réactions du corps. La prise alimentaire se déroule entre 12h et 20h. Elle est accompagnée d'un supplément en probiotiques "soil-based", dont l'objectif est de mimer une alimentation naturelle (c'est-à-dire avec un peu de terre résiduelle).


Ce protocole est principalement issu du médecin qui me suit, il ne reflète pas vraiment mon point de vue sur ce qu'est une bonne reprise (mes ajouts portent sur le psyllium, les légumes crus mous, le probiotique "soil-based"). Néanmoins, il présente l'avantage d'être très "sûr". Si je me rappelle bien mes lectures de Désiré Mérien, je pense que cela est très proche de ses recommandations.

Après, sur le côté efficacité, je pense que c'est du cas par cas. Les problèmes de peau et d'intestins font partie des déséquilibres classiquement bien améliorés par le jeûne. C'est pourquoi je suis très déçu pour moi à ce stade, et c'est pourquoi je t'invite à rester confiant pour ton propre cas.
A ce stade, pour ce type de symptôme, la génétique ne me semble que pouvoir apporter un sensibilité initiale. Je pense qu'il n'y a pas de fatalité venant de ce aspects.

Tu jeûnes à l'eau ou sec ?

Je fais actuellement un jeune à l'eau . Je compte d'ici le 9e jour ( je suis au 6e jour actuellement( les deux premiers jours étant des bouillons de légumes) faire un jour sec et un jour eau jusqu'à la fin ensuite .

Je constate que tu as réintroduit les fruits ( au bout de 5 j) et les céréales ( environ au bout de 15 j) , je trouve le délais court pour des problèmes intestinaux ( nourrissement des bactérie pathogène par le biais des amidons)

De mon côté, pour optimiser les bienfaits du jeune et de la guérison intestinale, je compte mettre en place le régime GAPS ( sans amidon et sucre principalement) donc réintroduire les fruits au moins après 1 ou 2 mois ( et fruit cuit) et les céréales bien plus tard ( au moins 6 mois).

Te souviens-tu des aliments après ton jeune qui justement te redonna de l'acné ? ( Fruit ? céréales? viandes ? )

En tout cas, je te souhaite de trouver la voie de la guérison !

N'hésite pas à me poser des questions si tu le souhaite sur mon mode de vie alimentation, complement utiliser après pour fructifier les efforts du jeune


Thx

Messages : 57
Date d'inscription : 06/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Thx le Sam 22 Juil 2017 - 19:12

Luc a écrit:
Tu sais Thx78, le cas de Guillaume SEE est particulier et peu fréquent.  Avec de tels jeûnes, effectués comme il se doit, des gens auraient pu guérir d'à peu près n'importe quelle maladie !  
C'est un peu comme le cas de Klee qui effectua trois jeûnes de 21 jours et + chacun !!!  Pourtant, il n'est pas venu à bout de son problème d'eczéma assez particulier.  Si d'autres personnes étant atteintes d'eczéma 'habituels', il est certain qu'ils auraient eu de bons résultats, en beaucoup moins de temps.  Le cas de Klee est également très particulier.


Merci Luc pour ce réconfort, cependant, si cela n'a pas marché dans son cas, ça pourrait également ne pas marcher dans mon cas même si je suis jeune (25 ans), j'espère me tromper en tout cas et que tu as parfaitement raison.)

Mes problèmes d'acné étant liés à mes intestin et foie, je sais que c'est souvent le plus difficile à traiter .
en tout cas, j'aime beaucoup ce forum, qui permet d'avoir une véritable vision de la nouvelle médecine...

Je compte tout de même fructifier les efforts du jeune de 30 jours par un régime gaps au moins de 6 mois histoire de bien fortifier mes intestins( en espérant que cela vale la peine)

Toujours quelques gaz cependant et quelque gargouillement dans l'intestin au bout du 6eme jours.

Petit aparté sur Thierry Casanovas, ( pas vis-à-vis de vous Luc) : même si le personnage peut paraître un peu "hautain" ou bien "supérieur", et bien c'est pour cela que je le suis en partie, c'est vidéo sont complets et souvent bien expliqués, il lance pas mal de challenge pour ce lancer . j'aime bien ce leader ship ressentie, c'est sure que ça peut en agacé certains, mais sans cela, je ne pense pas qu'il se serait lancé dans ses vidéos, et concrètement, je ne connais aucun autre Youtubeur comme lui qui a fait autant de vidéo précise et sur autant de sujets.
je ne peux que le remercier pour la transmission d'information de santé disponible pour tous.

Thx

Messages : 57
Date d'inscription : 06/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Guillaume SEE le Dim 23 Juil 2017 - 5:59

Hello Thx78

Je crois que le régime de reprise est très "cas spécifique". Mes symptômes et de ma compréhension des potentiels mécanismes sous-jacents ne me semblent pas suggérer qu'un régime type GAPS puisse être particulièrement utile dans mon cas.
Pour ton info, pas mal d'auteurs de références (Shelton, Mosséri, Filonov...) indiquent que les intestins sont (quasi-)stériles après une dizaine de jours de jeûne. Si on se fie à ce retour d'expérience, il me semble qu'il n'y a plus vraiment besoin d'agir comme s'il y a avait des pathogènes, mais plutôt de se focaliser sur comment reconstruire une flore saine et robuste. Et dans ce cas, introduire une bonne diversité d'aliments sans trop tarder pourrait être une pratique utile. J'ai du mal à imaginer une flore saine sans apport de sucres et d'amidon. Ceci étant dit, je serais bien resté sur une dominance grasse un peu plus longtemps ; mon médecin avait un point de vue différent.

Après mon jeûne, les aliments qui ont reproduit mes symptômes étaient ceux pour lesquels une intolérance m'avait été diagnostiquée. Cela ne correspond pas vraiment à une catégorie d'aliments.

Thx78 a écrit:N'hésite pas à me poser des questions si tu le souhaite sur mon mode de vie alimentation, complement utiliser après pour fructifier les efforts du jeune
Je n'ai pas vraiment de question particulière, mais oui ça m'intéresse. Pourrais-tu en dire un peu plus stp ?


Pour aller dans ton sens, je vais aussi me permettre une petite apologie de Thierry Casasnovas. A mon sens :
  • la robustesse de son argumentation a très fortement augmentée avec le temps, ce qui est assez logique compte tenu de la passion qu'il affiche et du travail accumulé avec les années (surtout par quelqu'un qui n'a pas eu de CDI et d'enfants pendant des années !!! )
  • il me semble que ces dernières vidéos (disons depuis un an environ) présentent un argumentaire dont la robustesse n'a pas grand chose à envier à d'autres acteurs plus reconnus, et s'articulent avec cohérence dans sa proposition de cadre général. Bien entendu, ceci ne veut pas dire que je pense qu'il a toujours raison ;
  • Ses "Questions-réponses" n'éludent pas des questions très critiques de lecteurs ; j'apprécie cette démarche ;
  • Ses premières vidéos, certaines étant vraiment moins fines que les plus récentes, m'ont fait découvrir plein de domaines intéressants, pleins de pistes de travail que j'ignorais alors. J'ai approfondi de mon côté. Pour certains je suis tombé en accord avec lui, pour d'autres en désaccord. Dans tous les cas, je lui suis très reconnaissant.

Guillaume SEE

Messages : 25
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  bernie42 le Dim 23 Juil 2017 - 8:15

Bonjour Guillaume SEE, simplement un petit mot pour te souhaiter bon courage dans ton aventure.
Tu as l'air d'avoir bien étudié la façon de remédier à tes problèmes notamment en matière d'alimentation post jeûne.
Bonne continuation.

bernie42

Messages : 129
Date d'inscription : 03/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Guillaume SEE le Dim 23 Juil 2017 - 11:01

Merci pour tes mots gentils bernie42.

Dans quelques heures je boucle mon 8e jour de jeûne sec. Sans forcer à l'excès, j'aimerais bien atteindre les 10 jours.

A ce stade, dans mon cas, cette expérience appuie l'affirmation selon laquelle le jeûne sec présente moins d'effets secondaires que le jeûne hydrique : pas de vertige en me levant, pas de sensation de froid, des nuits pas trop "blanches" haha (mais bon Filonov rapporte beaucoup de petites nuits parmi ces patients dans son livre).
La perte de poids est assez impressionnante : 10 kg en 7 jours (!).

Guillaume SEE

Messages : 25
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Thx le Lun 24 Juil 2017 - 11:25

Guillaume SEE a écrit:Hello Thx78


Après mon jeûne, les aliments qui ont reproduit mes symptômes étaient ceux pour lesquels une intolérance m'avait été diagnostiquée. Cela ne correspond pas vraiment à une catégorie d'aliments.

Thx78 a écrit:N'hésite pas à me poser des questions si tu le souhaite sur mon mode de vie alimentation, complement utiliser après pour fructifier les efforts du jeune
Je n'ai pas vraiment de question particulière, mais oui ça m'intéresse. Pourrais-tu en dire un peu plus stp ?




J'ai également fait un test intolérance alimentaire, poulet dinde et blé en sont ressortie... pourtant la dinde passe tout seul et me donne pas de réaction alors que le poulet oui ...(réaction =acné) vraiment bizarre cet intestin...

Mode de vie : sédentaire, derrière un bureau ou assis en cours (étudiant ) les deux .

-j'ai arrêté les produits laitiers depuis 4 -5 ans, j'en consomme très rarement et souvent dans des produits autres qui en contiennent.

- je mange principalement du poisson et légume depuis la même durée mais je n'ai jamais su arrêter le gluten ou la pomme de terre ( Chips ou frites) ( pas de réaction avec ) donc difficile de passer à cote d'une source de plaisir en sachant que cela ne faisait pas d'effet . j'en mangais occasionnellement mais assez régulièrement quand même .
cependant je n'ai jamais oublié mes légumes et poisson, de tant à autre de la viande .

-Les crudites passent sans soucis donc j'en mangais pas mal avant mais après lecture j'ai constaté que c’était contre-indiqué pour les intestins .

-très peux voir rarement de produit sucré, donc pas de dessert! sauf quand je pensais avoir trouvé la solution mais enfete non, j'ai fait quelques dégâts sur ma peau au passage à cause de ca...

-Certains produits frits passent alors que d'autres non , c'est aléatoire ça.

-pas de boisson gazeuse, aucune exception sur ce point. Et alcool rarement sauf quand la situation l'oblige...


- Complement utiliser principalement cette dernière année sont : les enzymes digestives, gel aloe verra, quercétine, argile en interne, psyllium ,chlorella

- après le jeune je souhaite prendre:
probiotique
gelatine et collagène de boeuf
glutamine
l'algue klamath
omega 3
gallixier pour le foie de la marque salus
(peut-être des enzymes digestives et quercétine)

tout n'est pas encore défini mais voila le grand axe pour les compléments.
sinon j'explique la reprise que je voudrais faire dans mon sujet juste derrière le tien n'hésite pas à aller checker...

Petite question guillaume, après tant de jeunes, ta peau doit quand même assez bien ? non ? et ressent tu encore des gargouillements ou autres sensation négatif au niveau de ton intestin après certains repas où pas du tout ?

Courage à nous, on s'en sortira,
Bonne après midi en tout cas !

Thx

Messages : 57
Date d'inscription : 06/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Guillaume SEE le Lun 24 Juil 2017 - 12:51

Hello Thx78

Merci pour le partage d'expérience intéressant.

Je voudrais attirer ton attention sur un point : ton programme me parait très interventionniste et, même si tu ne le détailles pas je le sens derrière, être le fruit d'un raisonnement intellectuel rigoureux, dont je crois deviner certaines parties. Cela ne me semble pas un problème en soi, bien au contraire, mais cela me semble contradictoire avec l'esprit du jeûne. Tel que je comprends ce dernier, c'est "laisser faire le médecin intérieur, ne pas intervenir avec notre intelligence". Or les auteurs classiques (et Luc !) indiquent que les effets du jeûne se déploient surtout après le jeûne, sur la base des transformations opérées pendant le jeûne. Si on retient cette hypothèse, intervenir avec des compléments à la reprise pourrait interférer avec la production des effets attendus.


C'est difficile de te répondre, car l'appréciation de l'état d'une peau est très subjective. J'imagine que la mienne est bien biaisée, après tant d'années à avoir souffert de ce problème, physiquement et surtout mentalement.

Je pense que, en moyenne, les gens me voit comme un peu "rougeot" et avec une peau pas très belle. Après tout ce changement de vie et les expériences de jeûnes, je ne crois pas qu'on m'est montré du doigt en public. Je profite aussi du fait que de plus en plus de gens ont des peaux en mauvaise santé, cet état se "normalise" en quelque sorte, malheureusement.
Après, ma peau est toujours sujette à certaines crises. Ces jours-là, je suis plutôt d'humeur à raser les murs. Quand on me croise et qu'on m'en parle, on pense que j'ai fait une allergie à un aliment.  

"gargouillements ou autres sensation négatif au niveau de ton intestin" : je n'ai jamais vraiment eu de sensations significatives de ce type, régulières tout du moins.

Comme toi, et même si à ce stade les chemins pour y arriver ne sont pas encore clairement dessinés, j'ai la certitude de ma complète guérison à terme.

Guillaume SEE

Messages : 25
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Guillaume SEE le Mar 25 Juil 2017 - 5:02

Luc a écrit:
Je ne pense pas que ce soit nécessaire de prendre des suppléments, ils ne seraient sans doute pas assimilés et interféreraient dans le jeûne.

Bonjour Luc
Je ne suis pas sûr de bien comprendre : est-ce que tu pourrais développer stp ?
Je voyais les multivitamines à très large spectre comme des micronutriments facilement disponibles, dans lesquels le corps est libre de choisir selon ses besoins

Guillaume SEE

Messages : 25
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Luc le Mar 25 Juil 2017 - 8:19

Luc a écrit:
Bonsoir Guillaume,
(...)
Mosséri écrit qu'un organisme en carence cessera de perdre du poids, et que le demi-jeûne devrait régler le problème.  Si donc tu es en carence, le demi-jeûne devrait agir.  D'ailleurs, Shelton semblait assez d'accord avec Mosséri puisqu'il écrivit dans son livre :
"Les diètes de fruits, de légumes, de jus, les mono-diètes sont utiles, dans
la mesure où elles réduisent la quantité de nourriture ingérée quotidiennement.
Leur valeur augmente dans la mesure où la quantité totale de nourriture prise
quotidiennement diminue. Plus on se rapproche du jeûne et plus on retire de
bienfaits de la diète « curative »." (...) puis il ajoute : "Une diète de fruits et de légumes verts, même insuffisante, ne crée jamais de tels états (de carences). "Le Jeûne : Shelton p.174 (Shelton)
J'ignore ton poids actuel, mais il est assurément bas, suite à de tels jeûnes et du fait que tu n'as pas perdu beaucoup de poids.  Ceci est souvent noté chez des jeûneurs relativement maigres.  Quelle est ta taille et quel était ton poids avant ce jeûne que tu viens de débuter.

Je ne pense pas que ce soit nécessaire de prendre des suppléments, ils ne seraient sans doute pas assimilés et interféreraient dans le jeûne.  Les fruits et les légumes absorbés en demi-jeûne sont suffisants (comme l'écrit Shelton) plus haut.
Ici il était question de demi-jeûne où il semblait que tu voulais ajouter des suppléments aux fruits et légumes ingérés.  Les hygiénistes sont d'avis que les vitamines des fruits et légumes s'assimilent car elles sont dans leur milieu, en symbiose avec tout ce que l'aliment contient, alors que la vitamine prise en supplément n'a rien de cela ou à tout le moins, les proportions des éléments nécessaires ne sont peut-être pas équilibrés comme dans l'aliment naturel.
avatar
Luc
Admin

Messages : 4427
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Guillaume SEE le Mar 25 Juil 2017 - 8:34

D'accord j'ai bien compris maintenant, et je suis complètement en phase.
Je vois deux inconvénients à l'option fruits-légumes :
  • le spectre est moins large. Mosséri tournait autour de salades, tomates, agrumes, de mémoire. Si la carence qui bloque le processus porte sur de la vitamine D (exemple pris au hasard), cela n'aidera pas beaucoup, tu ne crois pas ?
  • ils apportent avec eux une petite quantité de calories, suffisante pour faire resurgir la faim. Quand tu es dans un centre dédié où ta nourriture t'est servie, je veux bien croire que cela puisse marcher. Par contre je pense qu'on se rapproche du supplice quand on doit gérer ça tout seul chez soi haha !

Guillaume SEE

Messages : 25
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 36 jours - partage d'expérience

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum