jeûne vs cancer du sein

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

jeûne vs cancer du sein

Message  sebastien57380 le Lun 10 Juil 2017 - 18:28

Bonsoir
Je me nomme Sébastien et j'ai 37ans. Ma conjointe (Stéphanie,40ans) et moi-même pratiquons le jeûne intermittent depuis 1an et demi et nous en sommes très satisfaits, que ce soit sur le plan santé, mentale ou esthétique.
Pour ma part, j'ai également fait 3 jeunes à l'eau d'une période d'une semaine avec 2, 3 jours de reprise au jus.
Ces jeunes m'ont permis de me débarrasser de quelques problèmes de santé devenus chroniques(rhino, bronchite, fortes fièvres pdt 5 jours parfois...),des blessures entorses, tendinites. Et je peux dire que maintenant, je suis en parfaite forme.
Mais voilà, récemment ma femme a constaté une grosseur au niveau aisselle/sein, palpable facilement.
Je précise qu'il y a des antécédents familiaux, sa grand-mère est décédée du cancer du sein à 40ans et sa mère a eu ce même cancer à l'âge de 58ans.Cette dernière est porteuse du gène BRCA2 mais pas Stéphanie.
Egalement, il y a deux ans, les résultats de la mammographie étaient bonnes et l'année dernière, la palpation par un gynécologue n'a révélée aucune anomalie.
Suite à la dernière mammo et biopsie, voici les résultats:
Mammographie
Apparition d'une opacité male limitée supérieure et externe gauche correspondant au nodule palpable
Echographie
Nodule de la forme d'une plage hypoéchogène à contours légèrement irréguliers mesurant 11*10
Quelques ganglions avec centres lipomateux.
Biopsie
Carcinome mammaire infiltrant nos(Oms 2012) de grade 3 d'Elston et Ellis (3.3.2) associé à des lésions de carcinome intracanalaire de haut grade nucléaire avec nécrose.
Indice de prolifération évalué avec le MIB1/Ki67 à 70%.
Donc de ce que j'ai compris un cancer du sein agressif et qui se développe rapidement.

Dans l'attente du rendez-vous avec le cancérologue le 17/07, ma femme a décidé de jeûner(avec mes recommandations) et sans aucun suivi médical.
Les deux premiers jours se sont bien passés, un peu de frustration, fini le pti verre de vin accompagné de fromages.
Un peu de sortie au grand air, avec cette chaleur, elle fatigue vite mais ça passe.
Arrivée des règles, aïe, j'avais oublié celles-là.
Ce matin, perte de sang relativement importante mais sans être inhabituelle(2°jour des règles). Je dois avouer que ça m'inquiète un peu, je n'ai qu'une petite expérience du jeûne et gérer ce problème supplémentaire me refroidit quelque peu. Bref, allons-y.
Cette après-midi, une vraie loque. Courbatures, lourdeurs, elle squatte le lit, parfois le canap mais elle garde le sourire.Parfait C'est la crise d'acidose.
Le soir ça va un peu mieux, mais elle s'ennuie et j'ai peu de mal à la divertir surtout que ma fille est en vacances.
Remarque importante, elle commence à avoir de petites douleurs à l'endroit exact de la grosseur. ChicL'autolyse est en place.
Voilà pour ces 3 premiers jours.




sebastien57380

Messages : 10
Date d'inscription : 10/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  Luc le Lun 10 Juil 2017 - 18:54


Bienvenue sur le forum !

Merci Sébastien pour tous ces détails.

Il est difficile de dire si le jeûne intégral aura du succès sur un cancer, quel qu'il soit. Mais, chose certaine, le jeûne ne nuira pas, bien au contraire.

Afin qu'un jeûne soit réellement thérapeutique, c'est le repos qui est important. Pourquoi ? voir ICI

Autre point important, il faut y mettre le temps qu'il faut ... voire plusieurs semaines de jeûne.

Quant aux règles, le jeûne les fait souvent devancer, mais cela est toujours positif dans l'ensemble, surtout si les femmes avaient auparavant des règles difficiles.

Au plaisir !

avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  sebastien57380 le Mer 12 Juil 2017 - 18:37

Afin qu'un jeûne soit réellement thérapeutique, c'est le repos qui est important. Pourquoi ?
Je suis d'accord mais je pense que l'activité, par exemple, d'une journée habituelle, modérée, lors des deux premiers jours de jeûne peut permettre d'épuiser plus rapidement ses réserves de glycogène, glucose et de ce fait, rentrer plus rapidement en phase de cétose, d'autolyse. Je vois ça comme cela, j'ai déjà pratiqué la diète cétogène.
Il est certain qu'à des fins thérapeutiques le repos est conseillé même obligatoire.
4 et 5 jour
Madame ce sent un peu mieux, la crise d'acidose est terminée. Au réveil, quelques douleurs au dos, 6h de sommeil, généralement 1 à 2 siestes par jour. Elle vit au ralenti sur mes conseils, je lui apprends à s'économiser. Elle me parle de ses envies alimentaires mais avec humour.
Le pire dans le jeune , c'est de lutter contre l'ennuie? On est habituellement très actifs. Le sport lui manque(elle se levait à 4h du mat pour aller courir)
Là,on sort très peu. La météo n'est vraiment pas terrible donc elle s'est remis au puzzle et ça l'occupe pas mal. Quelques jeux de sociétés en famille.

Son odorat est très développé, donc à sa demande, j'ai réalisé quelques cookies à la cannelle(épice qu'elle adore), une poêlée de pommes de terre aux courgettes avec du thym.(épice que j'adore)
Certaines personnes ont la capacité de s'alimenter grâce aux rayons du soleil, ma femme c'est avec les d'odeurs de mets. donc j'ai délibérément disposé un cookies sur le plan de cuisine afin qu'elle puisse humer de temps à autres.
Pour une première fois, je constate qu'elle gère bien. Elle est positive, toujours le sourire, zen. Elle est de nature stressé, un peu parano.Je pense que le jeûne lui fera un grand bien sur le plan mental, plus forte, plus de confiance. Elle est tellement gentille.Une fois le corps libéré, l'esprit plus claire, reconnaitre ses priorités devient une évidence et le restant parait tellement futile.

Ces plus grosses douleurs sont localisées au sein gauche, lieu du carcinome et en-dessous, derrière les côtes, au niveau de la rate. Sur ses dires, elle sont oppressantes mais tenables.Je sais que la rate à un rôle immunitaire, je rêve que ce soit la cavalerie qui se mette en place avant l'attaque fatidique mais je pense également à autre foyer infectieux ce qui requiert d'être nettoyer en priorité. Allez savoir.
Avant le jeûne, son poids était de 57/58 kg pour 1m65, ce matin il se stabilise à 53.6kg, ce dernier jour, elle n'a perdu que quelques centaines de grammes, est tant mieux.
Son IMC est à 19 ce qui ne veut rien dire car visuellement, elle doit être à 15/17 de MG, ses os sont fins.

sebastien57380

Messages : 10
Date d'inscription : 10/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  Luc le Mer 12 Juil 2017 - 22:45


Merci pour les nouvelles !

Tout semble bien se dérouler, certains malaises ... ce qui est dans la normalité.

Les pertes de poids sont habituellement assez importante durant la première semaine, mais diminuent à partir de la deuxième semaine. Il ne faut pas trop s'inquiéter, il devrait même y avoir quelques jours à l'occasion où les pertes seront nulles.

Il est bien de faire des puzzles (nous on dit casse-tête au Québec), cela est désennuyant et permet de passer le temps. On peut lire, exécuter des mots croisés ... tricoter ... s'occuper quoi !

Si certaines douleurs deviennent insupportables, un peu de jus de fruits donne du répit ... l'autolyse reprendra un peu plus tard. Boudreau écrit qu'on peut aussi appliquer une source de chaleur aux endroits douloureux, de façon temporaire.

Bonne continuité !
avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  sebastien57380 le Sam 15 Juil 2017 - 18:10

bonsoir et merci Luc pour vos conseils

En fait, je me suis planté au 5° jour, elle était à 54.6kg.
Donc
Jour 6.7.8
Pesée de ce matin, steph est à 52.8kg.
Ces règles ce sont terminées normalement.
Elle est allée à la selle, hier je crois et sur ses dires, une boulette d'un pti centimètre (désolé pour les détails).
Plus de douleurs au sein gauche et ni à la rate.
Bonne forme physique.
Mais l'alimentation et le sport lui manquent terriblement, j'ai l'impression qu'elle commence à baisser les bras.
Vous comprendrez que c'est dans la tête que tout ce joue.
Elle est frustrée et de temps à autres,irritable dû également à  sa perte de masse musculaire,diminution de sa poitrine et sa peau qui a un aspect particulier, comme plissée et sèche.

Le contrat moral est je m'occupe de tout et elle ne fais rien mais qu'elle aille jusqu'au bout donc je la motive au quotidien.
J'essaie de ne pas lui mettre de pression. Un pas à la fois.
J'y crois tellement à ce jeûne qui pour moi est une évidence. Je lis "Jeûne" de Shelton ainsi que "l'histoire du corps humain" de Daniel E. Lieberman, l'un propose une solution à un problème évolutionniste, les deux se rejoignent.
Mais je suis certain qu'elle serait capable de m'échanger contre une part de tarte.lol
Je lui ai proposé un jus frais de betteraves mais madame a refusé.
J'ai palpé son sein, la grosseur me semble moins dure, plus longiligne, mince, ce qu'elle confirme également mais ce n'est pas significatif. On espère tellement, que nos imaginations peuvent  nous jouer des tours.
Dans l'ensemble, ça se passe correctement. Elle est régulièrement au repos, une petite escapade en solo, de deux heures dans un magasin pour lui changer les idées et retour au bercail.
Si ça peut la booster.
Rendez-vous, lundi matin avec le practicien.

sebastien57380

Messages : 10
Date d'inscription : 10/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  maricali le Sam 15 Juil 2017 - 21:36

Je souhaite bon courage à ta moitié... et elle a un avantage c'est que tu la soutiennes et l'encourages car parfois on se retrouve soit en butte à notre entourage soit complètement seul pour être en paix

Amitiés à vous deux

maricali

Messages : 66
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  Luc le Sam 15 Juil 2017 - 21:50


Pour un cancer du sein ou tout autre cancer, il est évident qu'il faut jeûner plusieurs semaines.

Tant qu'à la perte de poids (et de muscles) le tout rentre dans la normale dans les semaines de la réalimentation. Mon épouse qui jeûne régulièrement, a accouché de 5 enfants et a allaité quatre d'entre-eux en moyenne 24 mois chacun a, malgré ses jeûnes, l'allaitement et l'âge une poitrine tout à fait dans la normale, voire même mieux.

Naturellement, on ne peut pas forcer quelqu'un à jeûner. Qu'est-ce que quelques semaines dans une vie ... surtout si cette pratique peut la sauver !

avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  sebastien57380 le Lun 17 Juil 2017 - 9:48

Merci pour ton soutien, je comprends très bien, cette étroitesse d'esprit qui m'exaspère, nous pousse(surtout moi) à m'isoler.

Je suis entièrement d'accord, l'abstinence alimentaire pour moi ce n'est rien. Habituellement, je ne suis pas d'une grande tolérance vis-à-vis de ces choses futiles. Mes parents m'interdisaient de me plaindre et cela est resté gravé.
Ce n'est pas moi qui est ce cancer et je le regrette presque car je suis, objectivement, un battant, un obstiné mais  je ne peux que l'emmener le plus loin possible dans cette démarche thérapeutique et ça reste sa décision.
Donc
9°jour
Même état que les jours précédents, je lui ai fait un pti jus de concombres, avec un peu de citron bien dilué et le tout passé au sac à lait végétal donc plus de fibres. Cela lui a fait un très grand bien.
10° jour
Rendez-vous avec le médecin dans un hôpital public. Une personne,la cinquantaine, plutôt cool, humaine, franche et ouverte, on ressent le vécu.
Il nous a pris plus tôt, une heure d'entretien, tout a été expliqué clairement. Il m'a même parlé du professeur Joyeux, de l'importance de l'alimentation, de la mise en garde sur les produits laitiers et de la viande, et ce, à titre personnel.
Sincèrement, je ne m'attendais pas à ça, il nous a plu.
Malgré la petite taille du carcinome, cette valeur de 70% de prolifération, l'inquiète car cela est assez élevé et rare.
Donc les éventualités:
opération, études pathologiques du nodule, scintigraphie, scanner la totale afin de voir si d'autres organes ne sont pas atteints.
10à 12 jours après les réultats et début de la chimio et des radio.
Le protocole.
Possibilité de commencer la chimio avant l'opération.
Pour moi, il est hors de question de commencer une chimio sans savoir ce qu'il en est. C'est un non sens.
Alors, intervention possible le 23/07 ou le 03/08 et on a jusqu'à demain dernier délai pour donner notre réponse.
Stéphanie est pressée de se le faire enlever et de savoir.
Je ne pense pas pouvoir l'emmener jusqu'au 3/08 en jeûnant.
Le 23/07, elle sera à 18jours de jeûne, ce qui est pas mal. Peut-on subir une anesthésie avec cette période de jeûne? je sais bien qu'il n'est pas évident de répondre à cette question  mais personnellement je ne vois pas de contre-indications.
En espérant que la diminution du nodule soit conséquente, en tout cas je commence à remarquer une différence et ce n'est pas mon imagination qui me joue des tours. Il est moins dur, plus mobile, j'ai de plus en plus de mal à le pincer entre mes doigts malgré la perte graisseuse du sein qui, devrait me permettre de mieux le sentir.

sebastien57380

Messages : 10
Date d'inscription : 10/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  sebastien57380 le Lun 17 Juil 2017 - 10:03

Ah oui, le médecin radiothérapeute se nomme LONGO. Si nous devions attendre un signe,il est là.

sebastien57380

Messages : 10
Date d'inscription : 10/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  Klee le Lun 17 Juil 2017 - 11:12

Déjà, une grosse pensée à vous deux dans ce moment difficile. Vous faites preuve, l'un comme l'autre, de courage.

C'est un vrai dilemme que tu exposes là, Sébastien. Et sans doute atteint-on là les limites de ce forum, d'autant qu'aucun d'entre nous n'est médecin ou n'a de formation médicale. On peut simplement se référer aux écrits et récits de spécialistes en médecine, en physiologie, en jeûne, etc... et les rappeler ici sur ce forum. Mais il serait malvenu, je crois, de vous pousser dans un sens ou un autre.

Tu l'as sous-entendu ou rappelé dans un de tes messages, Sébastien : la santé se rapporte aussi et avant tout à des convictions intimes et personnelles. Le fait que tu respectes les avis de ta compagne et ne lui mettes pas la pression, même si tu as tes propres convictions qui peuvent diverger, est important. A mon sens, le fait d'y aller pas à pas, ensemble, comme vous l'effectuez jusqu'à présent, est une méthode qui a le mérite d'être pragmatique et respectueuse l'un de l'autre.

"Est-ce que ce jeûne ira jusqu'à l'opération ?" est finalement la question que tu poses. Il est normal de se poser la question mais il n'est pas certain qu'il faille y répondre immédiatement. Pas après pas, ta compagne sentira ces prochains jours si elle veut aller dans cette direction ou non.

Je ne sais pas si ma réponse peut vous apporter quelque chose... A défaut, recevez mon soutien !

Pour la question technique "anesthésie pendant un jeûne", Luc a peut-être lu des choses à ce sujet...

Klee
Admin

Messages : 345
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  sebastien57380 le Lun 17 Juil 2017 - 15:14

Merci Klee pour ton soutien

Cette opération peut se faire sous anesthésie local, qui, statistiquement(qu'es que je déteste ce mot), comporte moins de risques.
Je pense pourvoir négocier, le report de l'opération au 03/08 et ainsi prévoir une reprise alimentaire avant l'opération.
Petit à petit, l'oiseau fait son nid.
Stéphanie est à 52.7kg, peu de perte de poids. Mentale d'acier, souriante, manifeste de la bonne humeur.
Petit HS: deux semaines que je fais la cuisine, beaucoup de fruits, crudités, produits frais, plats simples et sains, pas de pain, plus de lait de vache pour la petite,etc.
J'ai récupéré mon poids de jeûne à 15% mg environ, jeûne d'une semaine du mois dernier et concernant ma fille, je constate qu'elle déborde de biens plus d'énergie, qu'elle a bien plus de créativité qu'à l'accoutumé.
Elle n'arrête pas messieurs,dames.

sebastien57380

Messages : 10
Date d'inscription : 10/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  Luc le Lun 17 Juil 2017 - 17:34

Bonjour,

Je trouve que Klee a très bien répondu ... que dire de plus !

Définitivement, il n'est pas facile pour vous de prendre des décisions si importantes.  Quant à l'anesthésie, il ne devrait pas y avoir de problème, surtout si elle est localisée.  D'ailleurs, pour n'importe quelle opération, il est toujours demandé que le patient soit à jeun lorsqu'il y a anesthésie générale. Longo (le vrai loll) fait jeûner ses patients avant et après la chimiothérapie.  C'est une excellente façon d'évacuer les agents toxiques des médicaments de notre organisme.

Il semble que vous ayez un médecin assez spécial ... il parle du Pr. Joyeux, qui souleva la colère du Collège des Médecins français avec ses prises de position sur la vaccination. Il bouscule l'ordre établi en matière de santé ... depuis plusieurs années en France.  Je reçois presque quotidiennement de ses articles.

Voir le sujet sur le cancer écrit par Shelton dans son livre : "Tumeurs et cancers" ICI

Bon courage à vous deux !
avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

J-4

Message  sebastien57380 le Sam 22 Juil 2017 - 6:42

Bonjour

Semaine chargée en examens.
Madame a décidé de se faire opérer le 25/07 en ambulatoire. Elle est pressée de se débarrasser de cette grosseur. Sage décision? je ne sais pas.
Rendez-vous avec l'anesthésiste. L'intervention(masectomie partielle, ganglions sentinelles) se fait exclusivement sous anesthésie générale, donc ce sera une première pour Stéphanie.
J'avais lu qu'il était possible de le faire en local, ce qui m'avait été confirmé par le médecin. On ne nous laisse pas trop le choix.

Prolongation de l'arrêt maladie et on en profite pour nous donner le protocole, le compte-rendu de leur réunion. Le médecin est étonné de la bonne humeur de ma compagne mais maladroitement il en rajoute une couche sur la maladie, pensant qu'elle n'avait bien pris conscience de son état.  Désolé mais ma femme est devenu un roc inébranlable donc passons.
Il nous reparle de la pose d'un cathéter, qu'il l'effectuera pendant l'intervention. Euh? on attend pas les résultats de l'histologie? tant qu'à faire, il est préférable de le faire à ce moment plutôt qu'en local, on peut toujours le retirer par la suite me dit-il.
J'ai l'impression d'un entretien avec un garagiste, une discussion du genre
moiBonjour, je viens pour changer la courroie.
garagiste Lui, ok, on vous change la pompe à eau?
moiEuh, pourquoi la pompe à eau?
garagisteBen tant qu'à faire si on démonte tout autant la changer, en général elle pète quelques temps après et faut tout  démonter à nouveau(j'imagine qu'il y a une étude là-dessus), c'est plus sûr mais vous faites comme vous voulez.
Bref, le doc(et pas le garagiste) nous reparle de chimio, protocole, certes mais on a toujours pas les résultats histologiques? si ganglion atteint ou pas?est-il nécessaire de nous en rajouter une couche?la charrue avant les boeufs? bref ça commence à m'énerver et il le voit.Ma femme le constate également.
Pour que vous imaginiez la scène, lui est un cinquantenaire d'une soixantaine de kg, pour 1m60 et moi c'est 1m77 pour 90kg, athlétique(qu'es qu'elles ont mes chevilles?), 31 ans de sport, le sang un peu chaud et beaucoup de mal à cacher ma crispation.
j'ai également une veine sur le côté du front, qui gonfle et devient bien visible quand je suis agacé.
Mais vous pensez que la tumeur va disparaître?ne va pas se développer? je ne suis plus certain de ces propos mais vous voyez l'idée.
Là, je repense au garagiste et à la pompe à eau.
Et c'est reparti pour la tartine de statistiques.
Je me demande s'il a conscience que nous avons un système immunitaire, qu'à un instant T, une tumeur infiltrante a les capacités de proliférer mais quand sera-t-il, la semaine prochaine, dans un mois, début de la chimio et oui on a presque une date.
Je passe mes nuits à m'informer, je ratisse large, le jeûne je pense en avoir fait le tour, mais sur le dépistage, où le sur-dépistage devrais-je dire.
Un pti lien:
http://www.neosante.eu/bernard-junod-notre-definition-du-cancer-est-fausse/
Conflit d'intérêt?Sur-diagnostic?
En résumé, 36000 sur-diagnostic par an, soit une centaine par jour, autant de traitement pour rien, de mutilations, avec leurs lots de conséquence. Des constatations sérieuses, étayées d'un homme de science(Bernard Junod) qui a été rapidement licencié.(encore un)
J'attends un bouquin "no mammo", de Rachel Campergue, une enquête sur le dépistage du sein.
j'imagine le contenu, les tenants, qui vont renforcer, après quelques années d'intérêts, mes convictions en ce système.
Je ne vais pas m'étendre plus longuement sur le sujet mais si une personne passe par là, en quête d'assurance, qu'elle soit informée sur la réalités des diagnostics.
Revenons à ma patiente,Stéphanie.
Elles a quelques craintes concernant le jeûne et l'opération, il ne s'agit plus de d'anesthésie local mais général.
Donc coupons la poire en deux, plutôt le concombre et le citron.
Au 14° jour de jeûne, elle débute sa reprise alimentaire au jus. Vaguement, une centaine de calories quotidienne sous forme liquide, filtrés (donc absence de fibres) qu'elle consommera jusqu'à dimanche.
Puis, de dimanche soir et jusqu'à mardi matin(jour de l'opération), elle sera à jeun.
D'autres informations en vrac:
Retour d'examens sanguins, hématologie et hémostase, résultats parfaits, ce qui est bon pour le moral de mon pti bout de femme.
Pesée du matin, 52kg. Langue bien marron.
Humeur?Moral?
Positive, elle est gonflée à bloc.
Apparence générale?
Elle est belle, séduisante, rayonnante.

sebastien57380

Messages : 10
Date d'inscription : 10/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  maricali le Sam 22 Juil 2017 - 6:49

Contente de lire que Stéphanie est gonflée à bloc. Continuez dans cette voie. Je vous envoie plein d'ondes positives.
Merci de nous tenir au courant

maricali

Messages : 66
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  Klee le Sam 22 Juil 2017 - 10:48

Merci pour ces nouvelles, Sébastien.

Le rapport médecin-patient que tu décris et dans lequel beaucoup se reconnaîtraient laisse évidemment un peu songeur... En ces temps de doutes, jusqu'où puis-je faire confiance à mon médecin ? Mon propre avis vaut-il quelque chose face aux paroles d'un expert qui a vu passer devant lui de nombreux cas ? Ai-je des raisons objectives de remettre en cause la préconisation effectuée ? Difficile de trouver des réponses à ces questions.

La comparaison avec le garagiste m'a particulièrement parlé : j'ai moi-même fait changer la courroie de ma voiture il y a quelque mois et le garagiste m'a changé la pompe à eau en même temps, avec l'argument statistique à l'appui. Bon, moi, j'ai haussé les épaules et laissé faire. Mais au fond, est-ce que ma voiture avait besoin qu'on lui change sa pompe à eau, ça, ça fera partie des grands mystères de l'univers...

Dans la veine de l'interview de Bernard Junod que tu proposes : si tu n'es pas tombé dessus, un petit lien écrit par une médecin généraliste à propos des dépistages des cancers, avec un titre qui appelle au sourire -> Et mes fesses, elles sont roses, mes fesses ? <- et qui ne dévoile pas toute la profondeur de l'article derrière.

En tout cas, tout comme Maricali, heureux de voir que Stéphanie a un moral en béton.

Klee
Admin

Messages : 345
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

petite théorie de comptoir

Message  sebastien57380 Hier à 9:17

Merci pour vos ondes positives et merci également pour le lien  Et mes fesses, elles sont roses, mes fesses ?

Je vous propose une petite théorie de comptoir afin de tenter d'expliquer le jeûne de manière scientifique.
Ce n'est qu'une pensée après avoir regardé quelques études, recherches.
Je fais succinct car je n'ai pas trop le temps.
Je vais brièvement résumé l'idée et ce qui m'y amène.
Donc veuillez m'excusez pour la forme.
beaucoup connaissent les études du professeur Otto Warburg sur la découverte de l'utilisation du sucre par une cellule cancéreuse.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Otto_Heinrich_Warburg
On se dit le plus simplement du monde que pour éviter le développement de la cellule cancéreuse, abstenons nous de manger du sucre. Abstinence que l'on retrouve dans le jeûne, le régime cétogène.
Un moyen très simple.
Récemment, j'avais visionné une vidéo, un témoignage du réalisateur Thierry de Lestrade au sujet d'un médicament "LE METABLOC" la combinaison de l'acide lipoïque et de acide hydroxycitrique.
Cette découverte est issue du travail de monsieur Laurent Schwartz cancérologue basé sur l'étude métabolique de la cellule cancéreuse.
https://www.youtube.com/watch?v=_6DyJQo_YKc
Je résume:
La cellule cancéreuse est basique mais vie dans un environnement acide. Elle capte beaucoup de glucose pour se développer. Elle a une forme particulière(fractal, stellaire). Et pour, finir, elle est dure.
Ce sont les seuls certitudes, à propose des cellules cancéreuses au niveau métabolique.
La cellule cancéreuse comme toutes les cellules se nourrit, brûle la nourriture pour produire de l'énergie. Quand la cellule ne brûle plus la nourriture, elle grossit et se divise.(la synthèse)

A la différence des autres cellules vivantes, la cellule cancéreuse n'est que capable d'utiliser le sucre pour brûler puis se diviser. Donc pas de cétogenèse, pas d'utilisation de corps gras.
S'il n'y a plus d'énergie, la cellule cancéreuse ne se reproduit plus et elle s'ouvre d'après le docteur Schwartz.
Je n'ai pas bien saisi son explication brève sur le fonctionnement de la cellule cancéreuse et son ouverture.

On connait les études du professeur Longo, sur le jeûne des souris, les cellules saines par réaction atavique, se protège, caractère important que non pas les cellules cancéreuses.
L'autolyse, sanogénèse, le grand nettoyage du jeûne, vous connaissez.
Le mode survie de notre corps, qui s'auto-alimente et de ce fait utilise les déchets de notre corps dont les cellules cancéreuses. Observations effectuées à maintes reprises, chez les animaux, en labo in vitro.
Pour ce faire, nous comptons sur l'efficacité de notre système immunitaire, qui en état de jeûne est censé être totalement renouvelé.
D'où, la difficulté pour certains jeûneurs, affaiblis par les traitements, l'âge, le stade avancée de la maladie, le système immunitaire n'est plus compétitif.(dsl du terme)
Mais pour ce faire, la cellule cancéreuse doit être reconnue par nos systèmes de défense. Ce qui n'est pas tout le temps le cas.
Elle sait se rendre invisible, une histoire d'antigène ou bien une déficience de notre système immunitaire, des facteurs extérieurs? Je n'en sais rien. Beaucoup d'hypothèses. Mais peu de certitudes.
Dans le metabloc, on retrouve de l'acide lipoïque.
On sait que le jeûne prolongé, occasionne une légère acidité dans le sang.
Je sais que la nature est bien faite et que les réponses aux problèmes rencontrés sont souvent très simple.
Donc le plus simplement du monde, je me pose la question, si l'acide lipoïque du metabloc, produit synthétique, qui montre un intérêt dans le traitement de cancers et le taux d'acidité dans le sang rencontré pendant la période de jeûne(mais de quel acide parle-t-on?) ne pourrait pas avoir tous deux, la même utilité?
Vlà ma réflexion de pilier de bar, n'hésitez pas à intervenir.
Au besoin, le sujet peut être déplacé.....bon dimanche

sebastien57380

Messages : 10
Date d'inscription : 10/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  Luc Hier à 20:27


Voilà bien des questions auxquelles je ne saurais répondre.  

Tout ce que je sais, c'est que selon le médecin français Jean-Pierre Willem, un organisme en jeûne s'acidifie et empêche les cellules mutées ou cancéreuses de se développer. Tout cela est en accord avec les recherches de Otto Warburg, prix Nobel en 1931. Voir divers sujets sur le forum le concernant : ICI
Voir aussi : http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t127-cancerisation-agents-de-et-prevention

avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

petite théorie de comptoir

Message  sebastien57380 Hier à 21:25

Beta hydroxybutyrate, un des corps cétoniques les plus abondant, responsable de l'acidité dans le sang.

sebastien57380

Messages : 10
Date d'inscription : 10/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne vs cancer du sein

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum