Psoriasis, Rosacée, eczema et premier jeûne

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Psoriasis, Rosacée, eczema et premier jeûne

Message  Timiga le Ven 7 Juil 2017 - 7:29

Bonjour à tous !

J'ai découvert ce forum en cherchant des témoignages de personnes souffrant de maladies de peau ayant fait un jeûne.

C'est le fil suivant : http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t1518-rosacee-de-la-peau-et-rosacee-oculaire, qui m'a donné quelques inquiétudes.

Je voulais donc ajouter mes questions à la longue liste de celles posées sur le forum. Tous vos conseils seront vraiment bienvenus, et j'apprécie le temps que vous voudrez bien m'accorder.

Cela fait plusieurs années que je souhaite effectuer un jeûne. Ma prof de russe a fait l'interprète pour un documentaire dont une partie se passe au bord du Baikal (je l'ai visionné mais je ne sais pas s'il s'agit du "docu d'Arte" dont on parle par ailleurs) et elle a elle même soigné une maladie auto-immune, qu'elle avait depuis toujours, grâce à cela. C'est comme cela que j'ai découvert le fonctionnement du jeûne.

J'ai du psoriasis depuis l'âge de 11 ans, qui me complexait beaucoup mais je j'ai fini par accepter et ignorer un peu. Ma philosophie est que je ne veux pas me pourrir plus la vie et m'obséder avec cela, et puisque le pso est psychosomatique, autant penser à mon bien être avant tout. Il va et vient, il est surtout sur mon cuir chevelu et mon dos, et il se voit surtout à cause des pellicules qu'il laisse.
Je précise que je vois une psy depuis jeune ado, et depuis quelques années une haptothérapeute (quand je suis en France uniquement, donc de manière intermittente), qui m'a beaucoup aidée à "entrer dans mon corps" plutôt que de théoriser mes problèmes.

Est ensuite venue la rosacée, bien plus tard, vers 26/27 ans, alors que je déménageai pour un an à Chicago (ce n'était pas mon premier échange aux Etats Unis, pourtant). Je ne sais pas ce qui a déclenché cette nouvelle crise, mais cela m'a beaucoup déprimée, car impression que mon corps voulait me dire quelque chose mais que je n'étais pas capable de le comprendre, et qu'il n'y avait pas de vraie solution (c'est en rentrant de cette année que j'ai commencé l'haptospy)
J'ai repensé au jeûne dont m'avait parlé ma prof de russe. Je me suis dit que si les maladies de peau étaient l'expression d'un "intérieur" qui cherchait à évacuer les toxines, le trop-plein, et les angoisses, alors le jeûne devait logiquement m'aider. Mais, à cause du docu, je me disais que le jeûne devait être encadré, et je n'ai jamais eu assez de temps ou d'argent pour aller au Baikal et je ne savais pas si d'autres centres existaient, aussi abordables économiquement.
La rosacée va et vient elle aussi, mais elle est plus difficile à chasser et je la trouve plus "étrangère" que mon pso, qui est mon vieux compagnon de route. Le pso aime le soleil et la mer, il aime quand je prend du bon temps, alors que la rosacée explose quand l'été vient, elle rend le fait le transpirer franchement compliqué, elle n'aime pas le soleil, la mer, la baignade, le vent, les road trip, les soirées arrosées. Et elle se voit beaucoup, et elle me gêne. Mais elle est intermittente et disparait parfois totalement, je l'oublie parfois.

Est ensuite venu ... l'eczema, quand j'ai eu 28 ans. Retour du coup de déprime-panique, mais aussi l'envie d'écouter mieux mon corps, d'en faire une priorité, de changer d'alimentation ... et de tenter de faire un jêune. J'ai d'abord refusé d'aller voir un dermato (ils n'ont jamais rien pu pour moi, je pense, et ils semblent méconnaitre tout de l'âme humaine) mais j'ai dû m'y résoudre et les crèmes à la cortisone, dont j'avais un terrible souvenir à cause de mes années psoriasis ado, ont finalement été nécessaires. Heureusement, l'eczema s'est calmé assez vite. Quand il est revenu (encore un déménagement aux Etats Unis en septembre dernier) j'ai eu peur qu'il n'empire mais j'ai trouvé une crème chez Lush qui l'a finalement totalement calmé. Pourvu que ça dure.

Durant cette année, j'ai toutefois remarqué que j'avais de plus en plus de pilosité faciale, au niveau du cou en particulier mais c'est en revenant en France que j'ai commencé à me demander si je n'avais pas un problème de dérèglement hormonal (la question s'était posée lorsque j'étais ado, mais on n'a jamais pu élucider la question). Il se trouve que j'ai aussi pris 6 kilos durant cette année : j'ai commencé une thèse et le mode de vie très sédentaire, à raison de journées de 6 à 11 heures assises à un bureau, a eu des effets.

J'ai désormais 30 ans, je mesure 1m50 et mon poids tourne autour de 56-57 kilos. Je me donne comme objectif de redescendre en dessous de 52kilos. Ce n'est pas beaucoup à perdre, mais cela demande un vrai changement d'alimentation, que je n'ai pas fait depuis toutes ces années. Je ne me goinfre pas de saletés, mais je n'ai pas supprimé le gluten, la charcuterie, l'alcool, je n'ai pas privilégié les légumes, les céréales complètes etc. Je sais bien que là est sans doute le noeud de tout, ainsi qu'une pratique plus régulière du sport. Je ne suis pas une grande cuisinière et j'ai du mal à changer mes habitudes durablement car je n'aime pas m'empoisonner la vie avec des restrictions.

Tout cela pour dire que mon corps a connu pas mal de mésaventures, et les connais encore. J'ai beaucoup réfléchi à ce que je devrais faire en priorité, mais les conseils sur le bien-être pullulent tellement sur internet que c'est une véritable cacophonie. J'ai toujours trouvé les forums sur mes problèmes de peau absolument déprimants et je les évite. Pourtant je sais bien qu'ils "sont" moi et que je dois être clémente avec eux.

Je me dis que l'important à présent n'est pas de "traiter" ma peau de l'extérieur (je n'utilise pour le moment que les produit Lush car ils sont bio, peu transformés et sentent bons, bref, ils me font plaisir) mais de transformer plus durablement mon alimentation et de faire du sport.

Vous allez me dire : quel rapport avec le jeûne ? J'y viens.

Durant cette première année de thèse aux USA, j'avais d'ailleurs prévu de faire trois jours de cure de jus de légumes.
En rentrant en France, ne amie m'a raconté son désir de faire un jeûne, idée que j'avais donc encore derrière la tête. Je me suis donc dit : c'est l'occasion rêvée de le faire : ENFIN !

En vacances "pour de vrai", nous avons pu organiser de passer plusieurs jours à la campagne.
Nous avions au départ convenu de faire 6 jours, dont 5 pour le jeûne, et un pour commencer la reprise.
Mais j'ai finalement raccourci à 3 jours de jeûne et un de reprise, car j'ai aussi accepté de partir immédiatement après faire de la randonnée dans les Cévennes (randos à la journée). Impossible de décaler les dates de cette randonnée et donc de faire un jeûne plus long.
Mon amie va continuer le jeûne sur 5 jours.
Dans tous les cas, nous allons préparer le jeune à l'amont et reprendre progressivement. C'est mon amie qui s'est le plus renseignée sur le déroulement du jeûne.

Ma question est donc : faire seulement trois jours de jeûne "pour voir", en sachant que certains de mes problèmes de peau (en particulier la rosacée) vont peut-être s'accentuer et que je ne pourrais pas prolonger le jeûne, est-ce quand même une bonne initiative ?
Dois-je "choisir" entre jeûne et rando ? (ce qui me fend un peu le coeur, car les Cévennes sont magnifiques)
Est-il envisageable de continuer le jeûne tout en randonnant ? (il me semble que c'est déconseillé, mais je me trompe peut être)

Mon instinct est de me dire que sauter enfin le pas du jeûne est ce qui compte, et que ce sera une première étape à d'autres jeûnes, et l'aboutissement d'une intuition passée. Mais ma peur est justement d'être déçue après une si longue attente, et de revenir encore une fois au désespoir de cette peau incontrôlable.

D'une manière générale, je suis prête à faire régulièrement des jeûne de trois jours, mais jeûner au repos pendant plusieurs semaines (ce qui est recommandé pour les problèmes de peau, si je comprends bien) est beaucoup plus difficile quand on travaille autant que moi.
Est-ce justement ce temps de repos qu'il faut ajouter à sa vie pour se soigner ?

J'imagine des solutions de jeûne encadrés pour les plus longues périodes mais cela demande de l'argent et ne peut se faire qu'en été...


Raconter tout cela m'a fait du bien et j'espère que vous aurez le courage de me lire jusqu'au bout. Tous vos conseils me seront très précieux

Timiga


ps : pour l'anecdote, le seul tatouage que j'ai est "timi"(corps en inuit). J'ai décidé d'y ajouter le "ga" (mon) quand je sentirai que je me serai vraiment réconciliée avec mon corps.

Timiga

Messages : 1
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psoriasis, Rosacée, eczema et premier jeûne

Message  Luc le Ven 7 Juil 2017 - 9:39


Bienvenue sur le forum !

Pour faire une histoire courte, oui le jeûne agit positivement sur la plupart des problèmes de l'épiderme.  

Il faut cependant que le jeûne soit exécuté au repos le plus complet possible et durer le temps qu'il faut ... c'est-à-dire quelques semaines.  

Un jeûne en étant actif n'est pas thérapeutique car l'énergie nécessaire au nettoyage et à la régénération est déviée vers les efforts musculaires et autres.  Voir ce lien :
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t164-que-fait-on-durant-le-jeune-2

et celui-ci concernant le psoriasis : ICI

Au plaisir de te lire et de répondre à tes interrogations !

avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psoriasis, Rosacée, eczema et premier jeûne

Message  LeilaBekele Aujourd'hui à 5:36

De mon expérience . je conseille aussi de faire une descente alimentaire sur plusieurs semaines . Au vu de tout tes symptomes , ton organisme doit etre très acide , donc faire des purges pendant ces descente afin d'éliminer le plus possible de toxine .J'ai eu de l'eczema pendant 13 ans et tout est complètement partie rien qu'en faisant une descente alimentaire avec purges . Lorsque vient le moment du Jeune , les moments de détox seront moins intenses ( bien qu'intenses ) . Pour une maladie de peau , je pense qu'il faut au moins dix jours au repos total . Je ne suis pas experte , mais c'est mon expérience .

LeilaBekele

Messages : 3
Date d'inscription : 23/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psoriasis, Rosacée, eczema et premier jeûne

Message  Luc Aujourd'hui à 8:42


Merci pour ton témoignage !

avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psoriasis, Rosacée, eczema et premier jeûne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum