Diabétique de type 1 et jeûne

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Diabétique de type 1 et jeûne

Message  JENNYFER6740 le Ven 4 Aoû 2017 - 12:58

bonjour a tous

je suis nouvelle

mais serge me connais déjà sur RGNER

je trouve ce sujet intéressant car je suis concernée
je suis diabétique de type 1

j'ai déjà posté un commentaire pour KarineH sur RGNER

Salut a tous

JENNYFER6740

Messages : 9
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Diabétique de type 1 et jeûne

Message  JENNYFER6740 le Ven 4 Aoû 2017 - 13:03

bonjour,

voici le MSG posté sur RGNER

Bonjour à tous,

bonjour à toi serge

J'ai le plaisir de faire connaissance de Karine à travers ses écris ; bonjour Karine.

Ca fait longtemps que je ne me suis pas connectée, et depuis il y a l'histoire de Karine qui vient enrichir ce forum.

Quand j'ai commencé à lire les Msgs de Karine, j'ai trouvé cela bien mais curieux
j'ai trouvé cela très intéressant surtout qu'elle a dit qu'elle est diabétique de type 1. Donc j'ai tout lu.
Mais la surprise est que finalement, elle était diabétique de type 2. Ce diabète peut devenir insulino-dépendant mais jamais un diabète de type 1.
Le principe du diabète type 2 est que le pancréas continu à sécréter de l'insuline mais en quantités insuffisante. LE régime alimentaire est vraiment la clef pour équilibrer le diabète de type 2. Le jeune et la limitation de la quantité des aliments peut avoir un effet très positif sur l'équilibre du diabète type 2.
Le principe du traitement efficace de ce diabète est le régime alimentaire équilibré, une activité physique quotidienne. le secret de la réussite de ces deux facteurs est la régularité. La meilleur façon c'est de prendre les repas aux mêmes heures tous les jours et faire une activité physique qui nécessite presque le même effort tous les jours à la même heure.

Si le diabète de type 2 est mal traité par le diabétique car il s'autorise des excès fréquent, ce diabète deviens insulino-dépendant mais pas de type 1

Il y a deux choses que Karine dois savoir pour mieux pouvoir interpréter ses résultat sont les suivantes :

- le diabétique de type deux a un pancréas qui continu à sécréter de l'insuline. Plus la masse corporelle diminue, plus l'effet de l'insuline se fait remarquer.
- L'effet de l'alimentation et celui des médicaments (insuline ou comprimés) est lattant. il ne se vois que trois jours après.
D'après mon expérience, la valeurs de la glycémie prise à un instant T est une résultante de +rs facteurs importants : ce qu'on a mangé et bu il y a trois jours au même moment, ce qu'on a mangé et bu au repas précédent, les efforts physiques effectués pendant les trois jours précédent et les prises des médicaments il y a trois jours avant au même moment. C'est pour cette raison que la régularité et presque la quantité et la qualité des repas doit être la même pour que l'on puisse corréler les valeurs des glycémies.

Le pancréas d'un diabétique de type 2 peut reprendre une activité relativement normale si l'on ne le mal traite pas par la consommation d'aliments comme le chocolat, les dessert sucrés et les viandes pannées. Le corps du diabétique de type 2 aspire à retrouver un comportement alimentaire totalement naturel. L'homme est un chasseur de nature et il mange les plantes et les produits de la nature.
Donc, pas souvent et pas des produits transformés et chargés de produits chimiques comme le chocolat et les viandes panées et conditionnées.
Donc l'Homme fourni un grand effort physique pour obtenir sa nourriture qui est naturelle et fraiche. et quand il en trouve pas, il s'abstient et jeune mais continu à faire les efforts nécessaires pour chasser le gibier et trouver les autres aliments pour continuer à vivre.

Dans cet esprit que l'on peut s'inscrire et réajuster son alimentation, le jeune et ses efforts pour retrouver un équilibre corporel.

Manger des légumes et fruits frais et bio si c'est possible. Manger de la viande fraiche mais en petites quantités et pas très souvent peut aider le diabétique de type 2 de se passer de la prise d'insuline.

Par contre, ce que j'ai trouvé bizarre c'est que Karine quand elle fait un effort, elle a une augmentation de la glycémie !
Normalement l'effort aide à diminuer la glycémie par le fait de bruler le sucre et produire l'énergie nécessaire aux muscles pour effectuer l'effort qui leurs est demandé.

Je pense que Karine, pendant son processus de jeune et d'hydratation, est rentrée dans une phase optimale de fonctionnement pour son corps à un certain moment. Mais en poussant à l'extrême (plus de jeune), elle a perdu cet optimum. Elle a également perdu cet optimum quand elle a commencé à se réalimenter d'une manière excessive (chocolat et poulet panné).

LA notion d'optimum coïncide avec la notion du juste milieu. il faut repérer le comportement optimal qui donne un résultat optimal et s'y tenir.

Quand j'ai lu les valeurs des glycémies de Karine, j'ai pensais qu'elle n'est pas malade de diabète. car se sont de très bonnes valeurs. presque normales.

Les glycémies sont significatives à jeun et 2 heures après la prise du repas. Elles sont plus stables même si l'on prend deux mesures à quelques instants d'intervalle, la variation existe toujours mais elle est minimale car le sans est hétérogène.

Une autre chose qui m'a interpelé c'est le fait que Karine n'a pas du tout parlé de son médecin dans l'histoire. Je pense qu'il est judicieux de lui parler de cette expérience, car elle sera constructive pour lui et il saura en tirer profit pour vous mieux que quand vous faite vos analyses toute seule.


Ce que je voulais dire après tout que le jeune d'un diabétique de type un reste toujours un mystère.
Je pense que je vais renouveler l'expérience en fixant clairement les paramètres de départ pour voir comment ça se comporte.

Je suis dans l'attente de la réaction de Karine. Car je me retrouve dans son combat et je comprend vraiment ses interrogations, car mon diabète joue également au chat et à la sourie avec moi comme tel est le cas chez elle. Sauf que mes glycémies sont de l'ordre de 4 g/l à 3,5 g/l au quotidien. A ce rythme, je risque de perdre la vue très rapidement.

A plus ::d

JENNYFER6740

Messages : 9
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  KarineH le Dim 13 Aoû 2017 - 11:30

Bonjour Jennyfer,

Merci pour l'intérêt que suscite mon expérience.
J'ai été absente un bout de temps de ce forum car j'ai eu qq soucis familiaux...

Bref, j'ai lu ton texte avec bcp d'attention.
D'abord, en aucun cas je ne suis diabétique de type 2.
Mon diabète a été découvert lorsque j'avais 17 ans avec des marqueurs très nets du T1. Faudrait que je ressorte mes résultats...
Mon diabète semble atypique peut être mais il n'en est pas moins un type 1. Le fait que le pancréas fonctionne encore un peu n'est pas un signe du diabète de type 2.
Par ailleurs, je crois beaucoup en la régénération des cellules notamment par le biais du jeûne. Peut être qu'à force d'en faire, même de courtes durées, il se passe des choses que l'on ignore.

Tiens d'ailleurs j'ai fait une prise de sang il a y a 2 jours et j'ai une hémoglobine glyquée à 7,1% contre 7,7 il y a quelques mois.
Je pense que les jeûnes que je fais y sont pour quelque chose mais je pense que pour un effet plus "spectaculaire", il me faut en faire un plus long.

Aujourd'hui j'entame un petit jeûne (sec) de 2/3 jours ça me fait tjs énormément de bien.

Je vais tâcher de venir régulièrement ici car c'est toujours très enrichissant.

Serge, j'espère que tu vas bien ?!

@+
Karine


KarineH

Messages : 20
Date d'inscription : 13/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  JENNYFER6740 le Dim 13 Aoû 2017 - 16:43

Bonjour Karine;

Merci pour ta réponse,

j'ai lu ce qui suit sur le forum de reger

de KarineH le 02 Juin 2017 17:34

Mon diabète a été découvert un peu "par hasard"... je n'avais pas de symptômes à proprement parlé du diabète mais j'avais parfois des douleurs au ventre.
Ma mère étant infirmière il était facile de faire une prise de sang à jeun et on s'est très vite rendus compte que j'étais un peu au dessus de la normale.

Je n'ai pas été sous insuline tout de suite. J'ai d'abord eu un régime alimentaire qui a tenu quelques années puis des comprimés.
Je n'ai commencé l'insuline qu'en 2001.

Seulement un diabète de type 2 passe par ces étapes avant de devenir insulinodépendant

Moi j'ai découvert mon diabète à 40 ans et j'ai tout de suite etais traitée par l'insuline car j'avait un diabète de type 1

je me trompe peut etre mais c'est ce que on m'avait expliqué.


JENNYFER6740

Messages : 9
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  JENNYFER6740 le Dim 13 Aoû 2017 - 16:46

moi je manque de volonté pour jeuner, mais pas seulement ca. quand mon diabète se deséquilibre, j'en ai pour une longue durée pour le remettre sur les rails

JENNYFER6740

Messages : 9
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  KarineH le Dim 13 Aoû 2017 - 17:18

Pour ma part, on m'a toujours expliqué que le diabète de type 1 s'il est pris tôt prend la tournure qu'a ete la mienne.
À savoir, un équilibre d'abord alimentaire puis les médicaments.et enfin l'insuline lorsque le pancréas est arrivé au bout de ce qu'il pouvait.
On parle également de Lune de miel...

Par ailleurs, et par rapport à mon parcours, si j'avais effectivement un type 2 il y a longtemps que j'en serais guérie car le type se guérit ! Ne serait ce que par l'alimentation.

Je n'ai pas le même vécu que toi pendant les jeûn es étant donné que je peux me passer d'insuline et que mes glycemies sont proches de la normale.
D'où mon idee qu'il existe des t'as de formes de diabète de type 1.
Peut être devrais-tu à nouveau te lancer dans un jeûn.

À bientôt et bonne soiree.
Karine

KarineH

Messages : 20
Date d'inscription : 13/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  Serge Falmagne 2 le Dim 13 Aoû 2017 - 17:29

Bonjour Karine et à tous.

Je vais bien, merci. J'espérais pouvoir te suivre dans un jeûne long lors de ces vacances d'été, mais il semble qu'un contretemps familial s'y soit opposé !? Au moment où on va réussir à se tirer d'affaire, les forces de l'ombre s'emploient à nous faire des crocs-en-jambe.

C'est pour cela que j'ai arrêté une date butoir pour mon prochain jeûne qui approche à grands pas. Je n'ai jamais jeûné publiquement. Cela vous serait-il utile que je rapporte mon jeûne en temps réel dans le forum Jeûne et Santé ? Comme vous le savez, c'est dans mon cas un sport de haute voltige, très structuré, inscrit dans un plan de guérison global, hors de toute contrainte sociale ou professionnelle. Je n'ai plus jeûné (long) depuis 2 ans. La partie post jeûne bénéficie maintenant d'une toute autre compréhension.

Bon mini jeûne, K. J'en ai fait un de 24 heures mercredi, après lequel j'ai pu me tenir à une activité intellectuelle sans envie d'aller siester ou abandonner pour une activité simpliste et ludique.

------------------

Bonjour Jennyfer.

Penses-tu que le type 1 est guérissable par le jeûne ?

Je ne trouve pas que tu manques de volonté pour jeûner. Personnellement, je n'ai pas de courage pour des petits jeûnes.

Tu as fait un jeûne de 24 heures qui s'est passé sans problème. Pour le suivant, tu avais planifié 3 à 5 jours et t'étais mise dans des conditions fortes pour atteindre ton but. A tel point que ton corps a pris l'exercice très au sérieux et s'est mis à provoquer de la nausée dès la 2ème moitié du 1er jour.

Vas-y, bouge. On t'aidera s'il le faut.

Serge Falmagne 2

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  JENNYFER6740 le Dim 13 Aoû 2017 - 18:22

Rebonjour Karine

d'après les médecins et les livres de médecine et jusqu'à preuve du contraire, le diabète d'une manière générale est une maladie évolutive qui ne se guérit pas.
Le but des traitement c'est d'agir sur les symptômes du diabète et diminuer leurs effet nocif.
Ce que tu avais était un diabète  de type 2, mais pour un enflent ce n'est pas normal. C'est bizarre.
Le diabète de type 1 ne se traite pas par des cachés. il n'y a pas d'autre manière que les injections d'insuline.

le diabète de type 2 se maitrise par un régime alimentaire mais il ne guéri pas.
Uniquement un diabète équilibré n'engendre pas de complications, sinon le diabète vieilli et dégénère

Le jeune est bien pour le type 2 mais le type 1 c'est compliqué.

Mon diabète a 10 ans mais il n'a jamais était équilibré hormis la première année où j'avais tout le temps la sensation d'avoir faim car je mangeais toujours la même chose et vraiment peu. maintenant j'ai 10 kg de plus et 4 points de plus sur mon hémoglobine glyquée de la première année. je pense qu'il y'a un poids optimal et un régime alimentaire optimal pour aider les médicaments à agir et équilibrer le diabète.


Dernière édition par JENNYFER6740 le Dim 13 Aoû 2017 - 18:48, édité 1 fois

JENNYFER6740

Messages : 9
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  JENNYFER6740 le Dim 13 Aoû 2017 - 18:44

Bonjour serge,

Je ne pense pas que le diabète se guéri par le jeune, mais on peut mieux le vivre avec mois de nourriture et surtout améliorer la qualité de la nourriture, mais chaque bouché en moins c'est un plus pour l'équilibre du diabète.
l'activité physique est une clé supplémentaire primordiale pour bien équilibrer le diabète.

il faut faire en sorte de ne pas être malade du diabète mais une fois dedans c'est trip tard je pense.
les nausées sont prévisibles par mon médecin.
Le problème quand je ne mange pas, mon corps se comporte comme une voiture qui essaye de démarrer mais sans carburant, elle vibre avant de s'éteindre. je sens ces vibration dans chaque cellule de mon corps quand il manque de sucre après un jeune de 2 jours.

Karine pense qu'il y a plusieurs type de diabète de type 1. pour ma part je pense qu'il y en a qu'un seul, mais autant de réactions que de personnes malades.

C'est vrai que j'ai remarqué une ignorance généralisée y compris dans le corps médicale quand au comportement du diabète.

chaque cas est unique.
par exemple, moi j'ai contracté le diabète de type 1 à 40 ans alors que Karine à contracter le diabète type 2 alors qu'elle était enfant alors que c'est le contraire qui aurait dû se passer.

je pense qu'il faudra concéderer d'autres paramètres pour essayer de comprendre le diabète




JENNYFER6740

Messages : 9
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  Serge Falmagne 2 le Dim 13 Aoû 2017 - 19:32

Jennyfer : "Je sens ces vibrations dans chaque cellule de mon corps quand il manque de sucre après un jeûne de 2 jours."

Aux jours 2 ou 3, quand la réserve de glycogène (foie et muscles) est épuisée, le corps tire son énergie des protéines car cela lui est facile et ce sont des protéines à éliminer. Aux jours 3 ou 4, il abandonne les protéines car elles sont indispensables à notre structure et passe aux réserves lipidiques. Les jours 2, 3 et 4 sont plus ou moins pénibles jusqu'à ce que la production de corps cétogènes à partir des graisses soit bien installée. Tu ne devrais donc pas tirer de conclusions avant d'avoir bien expérimenté l'état cétogène.


Dernière édition par Serge Falmagne 2 le Mer 16 Aoû 2017 - 16:55, édité 1 fois

Serge Falmagne 2

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  Luc le Dim 13 Aoû 2017 - 21:17


Même chez les personnes non-diabétiques, durant les trois ou quatre premiers jours de jeûne, la glycémie descent sous les normales basses. Ce fait a été vérifié à quelques occasions. À la quatrième ou cinquième journée, les glycémies remontent dans les normales et s'y maintiennent jusqu'à la fin du jeûne, même sur de très longs jeûnes, au-delà de 5 et 6 semaines.

avatar
Luc
Admin

Messages : 4293
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  JENNYFER6740 le Dim 13 Aoû 2017 - 21:38

Bonsoir Luc, on se tu toi si cela ne dérange pas !

pour ma part, ma glycémie monte en flèche, car le foie secrète le sucre nécessaire quand il n'y a pas d'apport extérieur. Et comme mon ponceras ne secrète aucune goute d'insuline, la glycémie monte très vite. pour les diabétiques de type 1 qui portent une pompe à insuline qui injecta une quantité basale constante en permanence, ceux la risquent l'hypoglycémie. les diabétiques de type 2 peuvent présenté également ce risque ou ils peuvent avoir une glycémie normale.

En tout cas je suis un peu fatiguée de compter chaque calorie et chaque chose que je met dans ma bouche. J'ai tendance à me laisser aller mais je vais certainement le payer cher à terme. je vais le regretter quand les complications seront la.

je pense que je vais entamer un jeune mais en octobre




JENNYFER6740

Messages : 9
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  Aldric le Lun 14 Aoû 2017 - 5:54

KarineH a écrit:Hello,

Alors, hier soir, couchée à 1,10 et ce matin 1,64. J'ai pris 250 mg d'aspirine pour étayer mon hypothèse de fluidité.
Résultat, 15 min seulement après, glycémie à 1,49.
A suivre

Karine
Bonjour Karine,
Pour fluidifier le sang tu peux aussi utiliser le jus de gingembre que tu peux obtenir en le passant à la centrifugeuse et en le diluant à l'eau.
Bon courage à toi.

Aldric

Messages : 84
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 42
Localisation : Paris (France )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  KarineH le Lun 14 Aoû 2017 - 13:01

Bonjour à tous,

@Serge, bien sûr que ton expérience serait instructive et intéressante pour nous tous.
Pour ma part, je pense me lancer dans un jeûne plus long un peu avant les vacances de la Toussaint pour pouvoir le poursuivre au calme mais si je tiens 10/15j ça sera déjà bien.

@Jennifer
Depuis plus de 20 ans, tous les médecins que j'ai vu, que ce soit des généralistes, des endocrinos ou même encore 1 prof à Strasbourg et 2 à Paris, tous s'accordent sur un diabète de type 1. Après on peut effectivement se poser la question comme tu le fais par rapport aux symptômes que j'ai mais... c'est un type 1, malheureusement pour moi, avec un pancréas qui sécrète toujours un peu et une évolution très lente.
J'aurais préféré un type 2 on est d'accord car je suis convaincue qu'il se soigne.

Ce que je ne comprends pas te concernant, c'est pourquoi tu as un diabète aussi déséquilibré avec des glycémies très élevées (4/5 g/L c'est tout de même beaucoup). Tu n'arrives pas à le gérer avec l'insuline ?
A combien est ton HB ?

@Aldric
Merci pour le tuyau mais j'ai laissé tomber cette piste
Ce qui ne m'empêche pas de chercher encore... ;-)

A bientôt
Karine

KarineH

Messages : 20
Date d'inscription : 13/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Diabétique de type 1 et jeûne

Message  JENNYFER6740 le Sam 19 Aoû 2017 - 5:44

Bonjour Karine,

Si tu va sur REGENER et tu lis mon premier message posté quand je me suis inscrite sur le forum, tu lira l'histoire de début de mon diabète.

Cela était à cause d'un choc émotionnel. Ce choc est en relation avec un divorce qui s'est très mal passé et où ma fille qui était à l'époque enfant de 3,5 ans. Aujourd'hui elle a 20 ans dans quelques mois et a pu s'en sortir mieux que moi. J'ai chopé le diabète à cause d'un stress intense qui a duré plusieurs années. et aujourd'hui, je n'ai pas encore beaucoup avancé sur la question. du coup mon diabète est toujours aussi déséquilibré et me jure tout les jours que c'est lui qui finira par me détruire. je reçois ce message impuissante tous les jours et je me vois descendre dans le ravin doucement mais surement.

il y'a 1,5 années j(avait une Hémoglobine glyquée de 11 Unités. Après une années de combat, je suis descendue à 7,3 Unités. Aujourd'hui je suis à 8,3. Ca remonte. J'ai constaté que j'ai pris 3kg de plus


JENNYFER6740

Messages : 9
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  Serge Falmagne 2 le Lun 21 Aoû 2017 - 20:21

C'était quoi le stress intense lié au divorce et qui t'occupe encore aujourd'hui ? Ne peux-tu faire la paix avec toi-même, pardonner tout à tous et à toi-même, te replier sur ton enfant intérieur et l'écouter te conseiller ?

Crois-tu que le jeûne long est une reprise du contrôle de notre existence ?

Le jeûne long nous libère sur tous les plans en même temps : physique, émotionnel, mental et spirituel. C'est vraiment impressionnant, c'est reconnu et rapporté par tous les jeûneurs. C'est comme si la nourriture traditionnelle était une mauvaise habitude qu'on arrête !

Serge Falmagne 2

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  JENNYFER6740 le Mar 22 Aoû 2017 - 17:32

Bonsoir serge

a ton avis, c'est quoi la différence entre le jeune et l'anorexie ?

JENNYFER6740

Messages : 9
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  Serge Falmagne 2 le Mar 22 Aoû 2017 - 19:47

Je ne sais pas, il faudrait plancher sur la question. L'anorexie est le contraire de la boulimie. La boulimie est un trouble du comportement alimentaire.

Serge Falmagne 2

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  Quark le Jeu 24 Aoû 2017 - 13:35

JENNYFER6740 a écrit:c'est quoi la différence entre le jeune et l'anorexie ?

Je ne connais pas grand chose à l'anorexie mais je me permets quand même une réponse:

- Le jeûne est une chose que l'on choisit d'effectuer et pour des raisons précises et que l'on connait.
- L'anoréxie est une chose que l'on subit. Ou plutot quelque chose que l'on se fait subir sans avoir de contrôle et sans vraiment savoir pourquoi.
- Autrement dit l'anoréxie est un problème psychologique alors que le jeûne est un acte choisi et controlé.
- L'anoréxie s'effectue généralement sur de longues durées, en continu même, et aboutit tot ou tard à un état de dénutrition.
- Le jeûne est effectué sur des périodes contrôlées et en respectant des intervalles bien plus longs que les périodes de jeûne et en reprenant
relativement rapidement une alimentation normale (équilibrée et correspondant à ses besoins).

Beaucoup de personnes qui ne connaissent rien au jeûne font fréquemment la confusion entre les deux et "rangent" les jeûneurs dans la catégorie
des gens qui ont quelques soucis psychologiques.

Quark

Messages : 28
Date d'inscription : 18/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  Serge Falmagne 2 le Jeu 24 Aoû 2017 - 17:33

Beau début de réponse.

Serge Falmagne 2

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  Serge Falmagne 2 le Ven 25 Aoû 2017 - 8:10

Je me suis toujours demandé si les anorexiques n'arrêtaient pas de manger à cause d'une perception inconsciente de l'erreur alimentaire qu'est l'alimentation conventionnelle. Mangent-ils trop pour jeûner et pas assez pour survivre ? S'ils pratiquent une forme de jeûne, on ne devrait pas trouver chez eux de souffrances physiques, ni même de symptômes de dysfonctionnements physiologiques.

Il y a le cas des personnes âgées mal en point (appelées vieillards) qui mangent tous les jours conventionnellement, mais tellement peu qu'elles maigrissent continuellement. On les voit passer de grosses à insignifiantes pondéralement en quelques années de cette "anorexie", puis mourir comme une plume emportée par le vent. Avant de mourir, elles n'ont pratiqué ni le jeûne (maximum 120 Calories par jour), ni le demi-jeûne (période suivant le jeûne et ne contenant que des aliments crus mangés à la croque en repas mono-aliments). Le demi-jeûne doit être poursuivi jusqu'au retour de la santé totale; la mort par inanition est impossible en demi-jeûne.

Les sous-mangeurs, mais qui apportent suffisamment de calories (mortes la plupart du temps) à leur organisme, ne passent pas en mode cétogène, ne passent pas en mode autolyse, ne consomment pas leurs crasses accumulées, ne sont pas en situation de stress pour survivre qui mène au retour à l'équilibre pour être le plus fort possible.

Serge Falmagne 2

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  gianny le Jeu 28 Sep 2017 - 11:35

Bonjour à tous,

Je suis ce fil de discussion (que j'avais lancé sur regenere mais plus trop suivi depuis un moment).

J'essaye de raccrocher les wagons, j'ai pas encore tout lu, donc désolé si certains de mes propos pourront être décalé (ou paraître comme tel)
Ca me surprend une guérison du diabète de type 1 (qui est à ne pas confondre comme il a été dit plus haut au diabète de type 2). Pour moi deux solutions :
- soit lune de miel ou assimilé (càd que le pancréas fonctionne encore un peu, mais pour un certain temps seulement: cela arrive souvent en début de découverte du diabète)
- soit un diabète mal diagnostiqué (c'est rare mais ca arrive) : un type 2 qu'on a confondu avec un type 1

Personnellement, je pratique la diète LCHF et le jeûne intermittent toutes l'année (le 16/8) avec un jeûne de 24h hebdomadaire, et quelques jeûnes un peu plus long pendant l'année (jusqu'à 5 jours, dont 3 sec) et pas vu de guérison, mais bon, sans doute qu'il faudrait tenter plus long, mais j'en ai pas les moyens ni le temps malheureusement (ou alors il faudrait que je prenne plusieurs mois sabbatiques auprès de mon boulot mais c'est compliqué). Mais bon, on est tous différent et on réagit différemment, donc je ne suis pas fermé à cette possibilité (même si j'attends des preuves plus tangibles)

Bref, je suis ca avec attention (dès fois que ^^). Le trouve le partage d'expérience toujours enrichissant

A+
Gianny


gianny

Messages : 4
Date d'inscription : 09/10/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  Klee le Jeu 28 Sep 2017 - 12:28

Bonjour Gianny et bienvenue sur ce forum ! Merci à toi de nous faire part de ton expérience (qui plus est intéressante !).

Tout comme toi, je crois qu'il est préférable d'être prudent sur les interactions Jeûnes / Diabète de type 1 et ne pas tirer de conclusions hâtives.

Je constate par ailleurs que tu suis une discipline stricte : régime cétogène + jeûne intermittent 16/8 + jeûnes de 24h hebdomadaires + quelques jeûnes de 3 à 5 jours de temps à autre, c'est un sacré challenge en soi ! Depuis combien de temps suis-tu ce protocole ? Même si tu n'as pas vu de guérison, as-tu tout de même aperçu quelques premiers changements ou cela n'a-t-il pas du tout agi pour le moment ?

Au plaisir de te lire !

Klee
Admin

Messages : 425
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  gianny le Jeu 28 Sep 2017 - 12:51

Bonjour Klee,

Merci !

Jeûne intermittent depuis 2 ans maintenant et un an et demi de diète LCHF.

Pour mes résultats :
- hémoglobine glyquée (hba1c) à 5,6% (avant : 6,9%)
- moins d'insuline : j'ai divisé mes apports par deux environ (je suis passé à 42U à 25U en moyenne au total sur la journée basale+bolus)
- meilleure concentration, meilleure mémoire, moins de fatigue
- et l'objectif principal : plus libre, je peux manger ou ne pas manger quand je veux sans angoisser, glucides ou pas, moins addict à la bouffe et ca c'est un vrai changement (les diabétiques comprendront)

Ce n'est pas si difficile une fois lancé, le plus dur sans doute c'est à l'extérieur où c'est parfois compliqué de bien se nourrir (y'a des glucides partout), mais ca se gère bien.
Je n'ai pas eu de difficultés particulières sur mes jeûnes, même secs: le tout est de bien surveiller sa glycémie et d'adapter ses débits en conséquence (je suis sous pompe à insuline)

A+
Gianny

gianny

Messages : 4
Date d'inscription : 09/10/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  Serge Falmagne 2 le Jeu 28 Sep 2017 - 16:54

Bonjour Gianny,

Merci pour ta visite sur le sujet dont tu es l'initiateur (à ma demande ;)).

C'est une information majeure que tu nous donnes : le diabétique de type 1 (pur et dur confirmé -:)) peut s'engager dans un jeûne long. Karine l'avait déjà prouvé, mais sa qualification de type 1 n'est pas acceptée par tout le monde.

Tu ne dis pas ce que tu manges (tu n'es pas obligé), mais si tes calories sont à 25% cuites (mortes, altérées et dangereuses), cela suffit à bien sabrer tes efforts en matière de jeûnes ... qui t'apportent quand même les 4 tirets que tu as écrits dont "meilleure concentration, meilleure mémoire, moins de fatigue".

Un pancréas (ou tout autre organe) en panne, cela n'est pas banal. Cela n'est pas arrivé par hasard. Dans la normalité des choses, on mange essentiellement des glucides. Comme je te l'avais déjà dit, le diabète de type 1, c'est ton corps qui refuse que tu manges des glucides, autrement dit, il te demande de ne plus manger jusqu'à nouvel ordre. De plus l'apport d'insuline externe concourt à maintenir le pancréas à l'arrêt.

Ma conviction est que l'addition de petits jeûnes ne fera jamais un jeûne long. Les petits jeûnes, c'est pour la maintenance. Cela règle les désordres banaux de première importance : surcharges, déséquilibres, système immunitaire dans le rouge ... toutes choses dues à l'alimentation traditionnelle.

Le jeûne long suivi du demi-jeûne règlent tous les problèmes en descendant jusqu'à leurs racines par strates. Pour aller de A (maintenant) à Z (après le demi-jeûne), il faut passer par toutes les lettres intermédiaires. Le niveau C a besoin que le niveau B fonctionne. Estimons que tu sois au niveau L. Tu as perdu l'usage des niveaux M à Z mais tu restes viable car la nature a parfaitement fait les choses.

Un organisme vivant (plantes incluses) est comme une montre suisse vivante. Si un ou plusieurs engrenages sont bloqués, la montre continue à fonctionner, mais elle ne donne plus l'heure exacte. (Survivre, c'est s'adapter.)

J'apprécie ce que tu fais. Tu sors du lot et c'est pour cela que je souhaite qu'un type comme toi remette tout en question et se dépoisse du "diabète".

99% Des mangeurs ne connaissent (ne peuvent connaître) le jeûne (court ou long). Le pourcent qui le connaît le connaît mal. On n'est pas sorti du marasme.

(Tout ceci est ma perception. Ne vaut-elle pas un clou ? Les choses sont ce qu'elles sont, à toi de voir.)

Petite information à Karine : indépendamment du respect que tu m'inspires, je ne partagerai jamais mes jeûnes en live.

Serge Falmagne 2

Messages : 42
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diabétique de type 1 et jeûne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum