Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Ricnat le Dim 23 Avr 2017 - 10:26

Bonjour,
C'est la première fois que j'écris sur un forum.
J'en suis à mon 11 ième jour de jeûne et cela va très bien. Cela est mon troisième jeûne. J'ai fait un jeûne il y a 2 ans suite à un zona dans l'oreille qui m'a paralysé le visage (syndrome de Ramsay Hunt). J'ai été très faible et incapable de travailler durant près de six mois. J'avais du mal à m'expliquer pourquoi j'étais tant fatigué et c'est uniquement par le jeûne que je suis redevenu actif. Après ce jeûne, j'avais retrouvé un certaine mobilité du visage, cessé d'être étourdi, j'ai pu reprendre la conduite automobile, retrouvé le goût dans ma bouche et retrouvé une bonne partie de mon énergie. J'ai dû cessé de travailler comme entrepreneur car l'énergie n'est jamais totalement revenue.
Ces dernier temps, mon énergie était à la baisse, j'avais plein de douleurs articulaires, le bras gauche engourdi la nuit avec douleur, et une perte de sensation sur le devant de la jambe droite qui me faisait comme sentir des mouvements sous ma peau depuis plus d'un an.
Étant la plupart du temps végétarien (25 ans) avec 1 ou 2 repas de poisson ou fruits de mer par mois, suivant le plus souvent le régime hypotoxique, je ne comprenais pas pourquoi ma santé était toujours aussi basse.
Suite à l'écoute d'un reportage télévisé sur la maladie de Lyme, cela m'a parlé très fort. Le soir même je suis allé sur des sites sur la maladie de Lyme et remplis le questionnaire. Je dois dire aussi qu'au courant des dernières années, j'ai eu des pertes de conscience d'au moins vingt minutes auxquelles les docteurs n'ont rien pu expliqué malgré tout les test passés. Le lendemain je commençais mon jeûne.  
Alors voici, après 11 jour de jeûne, mes douleurs articulaires sont disparue à 90%. La seule chose qui me fait continuer c'est que le fourmillement dans ma jambe n'est pas disparue. J'ai été capable de travailler la dernière semaine à mon atelier d'ébénisterie, mais je ne me vois pas continuer encore mon jeûne et travailler. Votre expérience peut certainement m'aider à y voir clair et m'aider avec ma santé.

Ricnat

Messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2017
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Luc le Dim 23 Avr 2017 - 11:37


Bienvenue et bravo pour ce jeûne !

Oui, le jeûne peut de grandes choses, surtout s'il est effectué au repos. Dans les faits, c'est le repos qui permet à l'autolyse d'effectuer la réparation (régénération) de nos ennuis de santé. Voir pourquoi : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je dois quitter pour l'instant ... je poursuivrai ma réponse plus tard en journée !

Au plaisir de te lire !

Si tu as des questions, n'hésites pas.

avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Ricnat le Dim 23 Avr 2017 - 16:44

Merci de répondre si rapidement en cette belle journée ensoleillée!
J'ai lu et appris cette semaine, sur le forum, l'importance du repos durant le jeûne. Lors de mon dernier jeûne, j'étais au repos par besoin et nécessité. Pour le jeûne présent, je ressentais une urgence d'en faire un malgré le fait que mon travail ne me permet pas de m'absenter. Je suis en pleine production et mes employés manquent encore de formation pour tout accomplir.
J'ai donc choisi de jeûner tout en travaillant avec plus de pauses qu'à l'habitude. Même si tout l'effet désiré par le jeûne n'a pas atteint son maximum, les bénéfices sont quand même nombreux. Du point de vue de l'expérience de travailler tout en jeûnant, j'ai été surpris de ma capacité physique et énergique en ne buvant que de l'eau. Mon travail consiste à fabriquer des marches en bois et j'ai besoin de lever des charges lourdes. Mes muscles sont restés aussi fort même après 10 jours à l'eau. Peut-être moins d'endurance mais quand même présent et actif. J'en ressort avec une plus grande confiance dans mon corps, moi qui en avait perdu beaucoup après les pertes de consciences inexpliquées, et le zona.
Je termine aujourd'hui mon jeûne et je me sens prêt à continuer plus fort et plus confiant qu'avant!
Je reviendrai plus tard pour vous faire part des changements que ce jeûne a produit dans mon corps et ma pensée.
Merci!

Ricnat

Messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2017
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Luc le Dim 23 Avr 2017 - 22:22


Bonsoir,

On peut constater que ton premier jeûne exécuté au repos a donné de bons résultats. Le deuxième en étant actif n'aura sans doute pas été aussi bénéfique que le premier. La raison est bien expliquée dans le lien proposé sur le message précédent.

Concernant la perte de conscience, cela est souvent dû à une baisse rapide de la tension artérielle. Cela se produit généralement lorsqu'on passe de la position couchée à debout trop rapidement. Est-ce que cela c'est produit dans ces circonstances ?

Oui, on peut travailler en jeûnant si nous en avons la capacité. Cependant si nous voulons guérir, ce n'est pas de cette façon que nous devons jeûner.

Lorsque tu parles de zona, que veux-tu dire ? Est-il apparu ou disparu durant un de ces deux jeûnes ?

Au plaisir !

avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Ricnat le Lun 24 Avr 2017 - 7:21

Merci Luc de vos conseils.
Effectivement, mon dernier jeûne au repos a été très efficace au niveau de ma santé.
Celui-ci a aussi donné de bons résultats, pas aussi grand qu'il aurait pu être, mais quand même plus que si je serais resté à continuer sans rien faire faute de temps pour jeûner. J'avais de la difficulté à marcher car j'avais la hanche gauche très douloureuse à chaque pas, je n'ai maintenant qu'une légère sensation de douleur et ma démarche est revenue parfaite. J'avais une bosse sur le côté droit interne du genoux droit qui nuisait au mouvement de mes muscles ou tendons et créait un frottement continu très inquiétant. Cela aussi a disparu. La tendinite dans mon bras droit aussi est disparue.
Je sais très bien que cela peut être temporaire, mais au moins pour un bout de temps, je vais pouvoir travailler sans douleur.
Pour les pertes de consciences, si c'était aussi simple qu'une baisse rapide de tension, je n'en parlerais pas.
Désolé de ne pas continuer mais je dois partir travailler. Je continu ce soir.
Merci de m'aider.

Ricnat

Messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2017
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Ricnat le Lun 24 Avr 2017 - 22:26

Pour les pertes de conscience, je vais vous situer un peu plus. (si vous trouver que cela n'a pas sa place dans le forum, n'hésitez pas à l'enlever)
Première fois.
Je suis assis tranquillement dans mon salon à lire un livre en attendant de partir voir un client. Je commence à sentir comme une bouffée de chaleur monter en moi. Je me sens très chaud. Je me lève et vais voir ma conjointe dans son bureau et je lui demande si je suis rouge. Elle me confirme que oui et que je suis même très rouge. Je retourne m’asseoir pour respirer et me détendre pour calmer la pression subite. Au lieu de se calmer, cela continu d'augmenter, et j'entends dans mes oreilles le pouls de mon sang qui est fort comme le bruit d'un train. Je décide de m'allonger au sol en ouvrant la porte pour avoir de l'air frais. Je ne peux y rester car je sens un besoin subit et pressant d'aller aux toilettes. Je me lève prudemment pour aller à la toilette et je me rappelle avoir voulu me baisser pour éviter de tomber et perdu l'équilibre. Je me suis retrouvé étourdi au sol et j'avais toujours ce besoin urgent de m’asseoir sur la toilette. Ma conjointe m'a aidé à me relever et encore une fois je suis parti vers l'avant. Par la suite tout ce que j'entendais c'est ma femme me crier de rester éveillé, le téléphone à l'oreille en contact avec le 911. Elle m'a retenu sur la toilette 20 minutes inconscient car elle avait peur que je me blesse en tombant sur le bain. Quand je me suis éveillé, c'est avec le masque d'oxygène des ambulanciers.
À l'hôpital ils ont fait des test d'allergies, une irm du cerveau pour voir si c'était une crise d'épilepsie, radiographie du coeur, etc. Cela a été classé comme une syncope.
Deuxième fois.
Environ 8 mois plus tard, je suis à l'épicerie et je me sens très relax. Rendu à la caisse, je vide le panier et je ressens une bizarre d'impression qui ressemble beaucoup à la dernière crise. Je sens que ça travaille dans mon cerveau. J'avertis ma conjointe que je pense vivre la même chose que la dernière fois que j'ai perdu la carte. J'ai le temps d'emballer l'épicerie, de payer et de me rendre à l'auto. Une fois tout placé dans la valise, je dis à ma conjointe de prendre le volant car je ne me sens vraiment pas bien. Aussitôt que je me suis assis, je me suis senti partir. J'entendais ma femme crier pour que je reste éveillé, mais rien à faire je sombrais. Elle m'a conduite jusqu'à l'hôpital, car cela ne lui tentait pas de risquer encore d'attendre l'ambulance. Je me suis réveillé, sur la table de réanimation alors que les docteurs étaient prêt à me donner une décharge électrique pour me ranimer. Même procédure avec plus de test cette fois. Je suis en parfaite santé.
Troisième fois.
Je viens de terminer une ballade en montagne avec ma fille et mes 2 petits enfants. Nous arrêtons pour une bouchée dans un petit restaurant. Après le repas, nous marchons dans un petit marché extérieur. Je passe près d'un homme qui fume une cigarette qui sens très mauvais. Aussitôt, même impression dans la tête. Voila que ça recommence. Je vais vite m'étendre derrière le commerce sur une petite brouette. Cette fois je lutte énormément pour rester conscient. Je me verse de l'eau sur la tête, serre les poings, lève les pieds en l'air, et me retiens encore pour ne pas aller à la selle. Ma fille et mes petits enfants sont autour de moi. Ma fille me parle de façon très autoritaire pour que je reste avec elle. Cette épisode a durée au moins 30 minutes. J'ai perdu conscience à peine 1 minute. Cette fois je n'ai pas été à l'hôpital.
Et il y en a eu d'autres... J'ai réussi au cours des dernières à rester conscient par force de volonté.

Pour le zona, les symptômes sont partis avec le jeûne. Je l'avais eu 4 ou 5 mois avant et j'éatis encore beaucoup trop faible pour travailler.

Je suis désolé si j'ai pris trop d'espace.

Ricnat

Messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2017
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Luc le Mar 25 Avr 2017 - 0:04


Bonsoir Ricnat,

Oh là là !  Quelle histoire préoccupante ! Quelle insécurité pour toi et ta famille.

Vraiment je ne sais trop  quoi penser de tout cela.  Est-ce que le jeûne pourrait remettre les pendules à l'heure, produire un rééquilibrage quelconque ? Pourquoi pas !

Le jeûne a des capacités insoupçonnées.  La biologiste Boudreau écrit :
"Puisque le jeûne stimule la régénération de tout l'organisme, la plupart des problèmes de santé, pris en charge avant qu'ils ne soient irréversibles, peuvent se résoudre. N'oublions pas que la capacité de régénération de l'organisme est fabuleuse et que des personnes qui se croyaient atteintes à jamais de problèmes pathologiques ont reconquis une pleine santé en jeûnant." Pour lire la suite :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Si un jeûne est entrepris, il faudrait qu'il soit exécuté au repos complet afin d'activer au maximum sa capacité thérapeutique.  Je sais que tu es un entrepreneur très occupé et qu'il t'est difficile de t'arrêter, mais je crois que le jeu en vaut la chandelle.  Et si ce problème se réglait naturellement par un jeûne de quelques semaines !  Ce serait tout un investissement !

De toute façon, même après plusieurs examens, tes médecins n'arrivent pas à cerner le problème. Tu n'as rien à perdre et tout à gagner à mon avis.

En tout cas, tes précédents jeûnes, même le dernier fait en travaillant a donné certains résultats positifs; on peut s'imaginer ce qu'un jeûne au repos complet pourrait donner !

Questions pratiques :
Quel est ton poids actuel et ta taille ?
As-tu un ou des problèmes de santé demandant la prise de médicaments ?
Quel est ton âge ?

PS. De quel pays es-tu ?
avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Ricnat le Mar 25 Avr 2017 - 7:11

Bon matin,
Après 12 jours de jeûne complet, mon poids était de 155 lbs il y a 2 jours. Avant le jeûne il était de 175 lbs. Je mesure 5' 10 1/2". J'ai 55 ans et sans compter quelques symptômes ennuyant, je suis en parfaite santé. Question de médicaments, je n'en prends aucun et je me tourne vers les plantes ou des changements alimentaires quand quelque chose ne vas pas. Je suis du Québec au Canada.

Ricnat

Messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2017
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Luc le Mar 25 Avr 2017 - 16:40


Merci pour ces détails.

On constate que tu as de bonnes réserves, et assurément bonnes en quantité et en qualité, car ton alimentation semble excellente depuis de nombreuses années. Aussi, ne prenant aucun médicament, ton organisme devrait en principe se régénérer facilement, contrairement à ceux intoxiqués depuis des décennies par des médicaments.

En fait, tu es un peu comme mon épouse et moi, et ça depuis des décennies. Nous nous soignons par les plantes, cuisinons et mangeons le plus naturel possible, sans viande rouge, mais un peu de poisson et fruits de mers quelques fois par mois (moi je mange un peu de volaille à l'occasion).

Je t'avais demandé d'où tu étais car je notais quelques expressions d'ici. Aussi, le fait de t'exprimer en livres, en pieds et pouces ... là c'était évident. Ici sur ce forum, il n'y a peut-être que 1 ou 2 % des participants qui sont du Canada, tous les autres sont d'Europe pour la plupart ou de quelques pays francophones outre-Atlantique.

Nous habitons au Québec en Chaudière-Appalaches dans la région du lac Aylmer (près de Thetford Mines).

avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Ricnat le Mar 25 Avr 2017 - 21:12

J'ai fait ce jeûne très facilement. C'est vrai qu'une alimentation saine aide à garder le corps libre de résidus non désirables. À part la sensation de faim les 2 premiers jours qui a grandement été atténué en prenant de l'eau à chaque fois que je ressentais la faim, je n'ai eu aucun malaise, pas de maux de tête, pas de douleur, une bonne énergie sauf quelques baisses car j'oubliais de me reposer, mauvaise idée, mais il faut bien être un peu badboy quelque part Je n'ai même pas senti le passage en acidose.
Ma femme hésitais à faire à manger et je lui disais d'en faire car l'odeur m'apaisait et me faisais du bien. J'ai même été dans ma famille entouré de 30 personnes à Pâques. Quel festin pour les papilles ;)). Je commence à comprendre les gens qui disent se nourrir du Prana! Ce n'est pas un but, mais au moins j'en ai une idée, pour une autre vie... quand je ne voudrai plus d'amis :)))
Juste pour le plaisir de goûter à nouveau les fruits et légumes, le jeûne a une grande valeur qui me place en grande appréciation avec ce qui se retrouve dans mon assiette.
Bien content de savoir que vous êtes du Québec, et que mes écris le disent aussi. (Il n'y a pas qu'antidote qui me corrige en disant "expression familière du Québec"!!
Je suis de Laval et le seul dans mon entourage qui pratique le jeûne comme mode de guérison. Ça fait jaser...

Merci Luc pour tes commentaires et ton implication à démystifier le jeûne. Ça en prend au Québec!!!

Ricnat

Messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2017
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Luc le Mer 26 Avr 2017 - 14:53


Aussi bizarrement que cela puisse paraître, il y a des jeûneurs qui, dans la vie de tous les jours s'alimentent très bien et qui, lors des jeûnes ont de fortes réactions dues à l'autolyse, sont épuisés et jeûnent très difficilement.  L'inverse est également vrai !  Donc, bien malin qui peut prévoir comment son jeûne se déroulera.

En principe, celui qui a une bonne hygiène de vie devrait jeûner plus facilement ... et heureusement c'est ce qui se produit le plus souvent.

Un autre point qui peut faire en sorte que le jeûne se déroule facilement ou difficilement.  À titre d'exemple, mon épouse, qui jeûne depuis maintenant quarante ans (ses premiers jeûnes en 1977), connut deux types de jeûne ... ou devrais-je dire ... surtout un type de jeûne, les difficiles.  Mais, curieusement, lors d'un jeûne de 22 jours exécuté sans changer son rythme de vie (elle s'occupait des tâches familiales et de notre enfant), ne sentit aucun effet indésirable, aucune véritable fatigue.  Son jeûne fut malgré tout relativement efficace.  Entre autre, son médecin lui avait précédemment dit qu'elle n'aurait sans doute plus d'enfant (nous en avions un qui avait alors 7 ans).  Nous n'avions aucune méthode de planification familiale, et son cycle menstruel était pour ainsi dire inexistant, peut-être une ou deux fois par année.  Lison avait également beaucoup d'acné dans le dos.  Malgré que son jeûne fut exécuté sans véritable repos. Son cycle menstruel redevint normal, son acné disparu totalement puis, dans les années suivante elle accoucha à quatre reprises.  Tout ceci pour dire que le fait d'être actif diminue l'autolyse, qui en fait ne peut que s'exécuter durant la nuit, diminuant d'autant les symptômes désagréables.  Donc, on peut penser qu'un jeûne actif s'exécute plus facilement qu'un jeûne au repos, mais moins efficace.

Dans un de tes précédents messages, il était question de la maladie de Lyme ; qu'en est-il pour toi, est-ce qu'on a décelé ce problème de santé chez toi ?  Sur le présent forum, quelques participants étant atteint de cette maladie ont jeûné.  Cependant, il semble que le jeûne n'ait pas donné le succès escompté.  Est-ce parce que les jeûnes ne furent pas assez long ?  Peut-être.

Voir quelques sujets où il est question de cette maladie : ICI

Et oui, le jeûne est tabou, autant en Europe (sauf quelques pays comme l'Allemagne où le jeûne est reconnu et même payé par la sécurité sociale) et ici au Canada où les médecins condamnent cette pratique, la jugeant nuisible, voire mortelle !!!  Pourtant, de nombreux traitements médicamenteux ou autres tuent des milliers de gens chaque année ... mais ce sont des "complications" soi-disant normales ... et le tout passe bien.  Mais si une personne vient qu'à décéder dans une maison de jeûne, là alors, tous les médias prennent l'affaire en main et le personnel de ces maisons peuvent être accusés d'homicide involontaire ... rien de moins ... à moins d'avoir un bon avocat ! Un tel cas est arrivé dans une maison de jeûne ici au Québec en 1985.

À noter que la mort de jeûneur existe, cela arrive et dans le peu de cas où cela est arrivé, il pourrait être démontré que le jeûne n'y était pas la cause. À titre d'exemple, dans le livre "Survivre" écrit par la biologiste Nicole Boudreau, suite à la mort d'un jeûneur dans la maison de jeûne du biologiste Jean Rocan au Québec, le 6 février 1985, une poursuite fut intentée par la famille.  Suite à l'enquête du coroner, la mort ne fut pas attribuée au jeûne. Le coroner, le Dr Jean Hould, médecin légiste qui a pratiqué l’autopsie écrivit :
« On peut dire que monsieur Fréchette était un mort ambulant. Vous savez, on
autopsie parfois des cadavres et quand on découvre l’état pathologique de leurs
organes, on se demande comment ils faisaient pour respirer, marcher, vivre.
Monsieur Fréchette était l’un de ceux-là. Son coeur à lui seul présentait quatre
pathologies majeures. Il aurait pu mourir n’importe quand, à n’importe quel
moment et le jeûne n’a rien à voir avec le décès.» "Survivre" p. 121

avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Ricnat le Mer 26 Avr 2017 - 21:40

Plus je lis dans le forum, plus j'apprends à mieux comprendre les principes du jeûne avec toutes les références disponibles. Je réalise que je pensais qu'une fois mes organes internes au repos et nettoyés, j'aurais fait ce qu'il fallait pour repartir à zéro avec un corps en meilleure santé. Je ne pensais pas aux effets de l'autolyse sur les cellules. Oui mes organes vont certainement mieux fonctionner et probablement fournir à mon organisme une meilleure énergie. Mais pour combien de temps?
C'est peut-être de remettre la mémoire de mes cellules comme à l'origine, en donnant le temps, par un repos de dépense d'énergie, de permettre à l'autolyse de faire tout son travail... Combien de temps est-il souhaitable?

Je crois bien que je vais entreprendre mon prochain jeûne avec une autre approche, et une meilleure compréhension.
Quand j'ai terminé le jeûne suite au Zona, je me sentais comme qui j'avais formaté mon ordinateur et remis le disque d'origine et tout allait bien. J'étais au repos durant ce court jeûne de 7 jours.
Le jeûne que je viens de terminer, qui a duré 12 jours, a produit des changements positifs, mais avec le peu de repos que je me suis accordé, je vais attendre quelques temps avant de lui donner une échelle de valeur, question de mieux documenter ma propre expérience.

Pour la maladie de Lyme, je pense que cela puisse avoir un rapport avec les malaises qui m'habitent, mais pas de confirmation. Je cherche, j'explore et je fais des expériences. En recommençant à m'alimenter, je vais prendre soin d'éviter les aliments qui peuvent créer de l'inflammation. Et si l'inflammation revient, c'est peut-être que quelque chose d'autre provoque cela en moi. Je n'exclu pas les émotions, le style de vie que je mène, mon emploi du temps, etc...

Pour les craintes vis-à-vis du jeûne, j'ai un docteur autour de moi qui parle de l'importance de prendre des prises de sang dépassé dix jours, pour si j'ai bien compris vérifier les électrolytes... Qu'en est-il selon vous?

Ricnat

Messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2017
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Luc le Mer 26 Avr 2017 - 22:23


Plus je lis dans le forum, plus j'apprends à mieux comprendre les principes du jeûne avec toutes les références disponibles. Je réalise que je pensais qu'une fois mes organes internes au repos et nettoyés, j'aurais fait ce qu'il fallait pour repartir à zéro avec un corps en meilleure santé. Je ne pensais pas aux effets de l'autolyse sur les cellules. Oui mes organes vont certainement mieux fonctionner et probablement fournir à mon organisme une meilleure énergie. Mais pour combien de temps?  
C'est peut-être de remettre la mémoire de mes cellules comme à l'origine, en donnant le temps, par un repos de dépense d'énergie, de permettre à l'autolyse de faire tout son travail... Combien de temps est-il souhaitable?

Selon la toxémie présente, ce qui dans ton cas, compte-tenu de ton excellente alimentation est sans doute à un bas niveau, et si en plus ton mode de vie est correct (sommeil, activité physique, peu d'alcool ...), le jeûne agit plus rapidement.  Néanmoins, un jeûne de 7 jours fait surtout le grand ménage, mais peu de régénération. Il est même surprenant que tu aies éliminés un zona en seulement 7 jours de jeûne.  Lors de la deuxième semaine, on peut dire que la réparation débute vraiment et se poursuivra de plus en plus en profondeur, au fur et à mesure que le jeûne se prolongera. Dans les faits, voici ce qu'écrit Boudreau concernant un jeûne de 21 jours :
Les jeûnes longs permettent au corps de corriger les déséquilibres internes causés par la toxémie. Certains dérèglements physiologiques entraînent de multiples effets secondaires. Les gens qui, par exemple, souffrent d'hypertension, ont le coeur et les reins fatigués. Les personnes arthritiques montrent toujours une hyperacidité du tube digestif. La présence de cristallisations n'arrive jamais seule: elle s'accompagne le plus souvent de "pierres au foie" et de raideurs articulaires.

... Le jeûne long est donc un point tournant de la vie physiologique; il constitue une "opération chiriurgicale sans scalpel" (Helmut Lutznert). Il doit cependant être pratiqué avec précaution.

Je crois bien que je vais entreprendre mon prochain jeûne avec une autre approche, et une meilleure compréhension.
Quand j'ai terminé le jeûne suite au Zona, je me sentais comme qui j'avais formaté mon ordinateur et remis le disque d'origine et tout allait bien. J'étais au repos durant ce court jeûne de 7 jours.
Le jeûne que je viens de terminer, qui a duré 12 jours, a produit des changements positifs, mais avec le peu de repos que je me suis accordé, je vais attendre quelques temps avant de lui donner une échelle de valeur, question de mieux documenter ma propre expérience.

Je suis persuadé que le fait d'avoir exécuté ton premier jeûne au repos, même s'il ne fut que de 7 jours est à l'origine de cette victoire rapide sur le zona. Aussi, le fait que tu avais assurément peu d'agents toxiques à éliminer y a fait pour beaucoup. Étant végétarien depuis de nombreuses années cela était un atout pour toi. Dans la réalité, ton jeûne de 7 jours au repos fut probablement plus efficace que ce dernier de 12 jours en étant actif.

Pour la maladie de Lyme, je pense que cela puisse avoir un rapport avec les malaises qui m'habitent, mais pas de confirmation. Je cherche, j'explore et je fais des expériences. En recommençant à m'alimenter, je vais prendre soin d'éviter les aliments qui peuvent créer de l'inflammation. Et si l'inflammation revient, c'est peut-être que quelque chose d'autre provoque cela en moi. Je n'exclu pas les émotions, le style de vie que je mène, mon emploi du temps, etc...

Est-ce que tes médecins ont fait des tests concernant la maladie de Lyme ?

Pour les craintes vis-à-vis du jeûne, j'ai un docteur autour de moi qui parle de l'importance de prendre des prises de sang dépassé dix jours, pour si j'ai bien compris vérifier les électrolytes... Qu'en est-il selon vous?

Tu peux me tutoyer Ricnat, ici nous avons tous le même âge !

Oui, les médecins s'inquiètent toujours pour nos électrolytes, pour notre fer, notre vitamine B¹² ... surtout si nous sommes végétariens. De ce côté, un médecin français, Michel Duverney-Guichard fit sa thèse de doctorat sur le jeûne. Il supervisa deux jeûnes, un de 30 jours et un de 42 jours. Il mesura une foule de paramètres. Pour en savoir davantage sur la peur des carences en période de jeûne, voir le sujet :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Après avoir lu ce sujet et ce qu'écrit Duverney-Guichard, et les nombreux graphiques, plus jamais tu auras peur de créer des carences en jeûnant.


 
avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Ricnat le Mer 26 Avr 2017 - 23:52

Merci Luc, ça confirme ce que je pensais sur mon dernier jeûne. C'est à mettre au calendrier vers la fin de 2017, ou avant si mon état de malaise revient. Ça demande réflexion et beaucoup de préparation avec mon entreprise... Mes amis me trouvent soit insensé de faire un jeûne ou super courageux. Je leur dis que je suis juste désespéré de filer mal... et que la meilleure méthode que je connaisse est le jeûne!

Pour la maladie de Lyme, je rencontre le docteur demain. J'ai préparé une liste des symptômes que j'ai depuis des années et voir ce qu'elle en pense et demander de passer un test sanguin pour cela. Je vais aussi voir ses peurs face au jeûne... De mon côté, avec l'expérience de tant d'année à travailler physiquement de longues heures par semaine dans la construction, et d'être végétarien depuis 26 ans, je suis convaincu que les peurs véhiculées sont uniquement reliées à l'inexpérience et le manque de connaissance.

J'ai passé un test sanguin il y a 3 semaines, je vais lui demander le rapport et elle va sûrement me demander de passer un autre test. Je pourrai comparer, ou du moins te proposer de comparer s'il y a lieu, comme tu as fait dans le lien proposé plus haut. Un lien très intéressant!

Il y a tellement de gens autour de moi inquiets que je manque de protéines, de B12, etc. que c'est comique à la fin. Et de savoir qu'en plus je ne bois pas de lait animal, ouf mes os.... Je dis cela sans porter de jugements parce que ce sont des gens qui m'aiment qui me disent cela et qu'ils s'inquiètent pour moi. Avant je débattais mon point, aujourd'hui je dis que je me fais suivre régulièrement par le médecin et que tout est OK!

Si toi et ton épouse êtes comme nous le sommes, vous devez avoir eu ces commentaires plus d'une fois.

Ricnat

Messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2017
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Luc le Jeu 27 Avr 2017 - 21:19



Merci Luc, ça confirme ce que je pensais sur mon dernier jeûne. C'est à mettre au calendrier vers la fin de 2017, ou avant si mon état de malaise revient. Ça demande réflexion et beaucoup de préparation avec mon entreprise... Mes amis me trouvent soit insensé de faire un jeûne ou super courageux. Je leur dis que je suis juste désespéré de filer mal... et que la meilleure méthode que je connaisse est le jeûne!

En effet, ta situation d'entrepreneur demande de la planification.  Ces pertes de conscience sont vraiment mystérieuses, inquiétantes, voire dangereuses. Tant qu'à nos proches, bien sûr qu'ils veulent notre bien être, mais n'ayant aucune connaissance des capacités du jeûnes, (d'autant plus que la médecine est contre sans savoir pourquoi), ce n'est rien pour les rassurer.  Dans les faits, jeûner dans la nature, est aussi normal que manger, boire et dormir ! Aussi, puisque la médecine semble impuissante devant ton cas, pourquoi ne pas tenter un véritable jeûne thérapeutique ?


Pour la maladie de Lyme, je rencontre le docteur demain. J'ai préparé une liste des symptômes que j'ai depuis des années et voir ce qu'elle en pense et demander de passer un test sanguin pour cela. Je vais aussi voir ses peurs face au jeûne... De mon côté, avec l'expérience de tant d'année à travailler physiquement de longues heures par semaine dans la construction, et d'être végétarien depuis 26 ans, je suis convaincu que les peurs véhiculées sont uniquement reliées à l'inexpérience et le manque de connaissance.  

J'ai bien hâte de voir la réaction du médecin face au jeûne.  Il y a quelques mois nous avons rencontré notre médecin de famille, que nous visitions pour la première fois. Lison et moi avons mentionné que ses jeûnes avaient réglé certains de ses problèmes articulaires dans le passé ... la réaction du médecin fut nulle.  Elle n'a pas posé de questions ni fait de commentaires ...

Donc, ce soir tu pourras sans doute me parler de ta visite chez ton médecin aujourd'hui à propos de la maladie de Lyme, ce qu'elle en pense.

Oui, définitivement, les peurs des médecins et de nos proches ne sont qu'un manque de connaissance. Et le malheur est qu'ils ne veulent pas se renseigner.

J'ai passé un test sanguin il y a 3 semaines, je vais lui demander le rapport et elle va sûrement me demander de passer un autre test. Je pourrai comparer, ou du moins te proposer de comparer s'il y a lieu, comme tu as fait dans le lien proposé plus haut. Un lien très intéressant!

Bonne idée ... si tu pouvais avoir une copie de tes résultats ce serait parfait.  Personnellement, à chaque que je passe des tests sanguins, j'en demande toujours une copie.  Dans les faits, j'en passe trois fois par année à cause de ma greffe rénale.  Ils doivent te les donner si tu en fais la demande.

Il y a tellement de gens autour de moi inquiets que je manque de protéines, de B12, etc. que c'est comique à la fin. Et de savoir qu'en plus je ne bois pas de lait animal, ouf mes os.... Je dis cela sans porter de jugements parce que ce sont des gens qui m'aiment qui me disent cela et qu'ils s'inquiètent pour moi. Avant je débattais mon point, aujourd'hui je dis que je me fais suivre régulièrement par le médecin et que tout est OK!

Si toi et ton épouse êtes comme nous le sommes, vous devez avoir eu ces commentaires plus d'une fois.

Oui oui, ça fait longtemps qu'on connaît leur chanson et celle des médecins ... mais nos prises de sang sont toujours belles, sans carences, ils ne peuvent donc rien dire de plus.  Pour la vitamine B¹², je ne sais pas si tu connais la levure alimentaire Red Star qu'on trouve dans les boutiques d'alimentation naturelle.  Une seule c. à table de cette levure contient tous nos besoins quotidiens en vitamine B¹² et des autres vitamines du complexe B.  Et cette levure est délicieuse.  Nous on en met partout ... sur nos salades, notre mais soufflé, dans nos soupes ... partout.  Nous en mangeons même comme ça, par exemple, c'est très sec, nous prenons une peu de soupe dans notre cuillère puis nous la remplissons comble de levure Red Star ... miam miam ... et c'est plein de vitamine du complexe B qui sont difficile à trouver dans une alimentation végétarienne. Voici le tableau des valeurs alimentaires de cette levure :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Ricnat le Jeu 27 Avr 2017 - 23:11

Luc a écrit:

Merci Luc, ça confirme ce que je pensais sur mon dernier jeûne. C'est à mettre au calendrier vers la fin de 2017, ou avant si mon état de malaise revient. Ça demande réflexion et beaucoup de préparation avec mon entreprise... Mes amis me trouvent soit insensé de faire un jeûne ou super courageux. Je leur dis que je suis juste désespéré de filer mal... et que la meilleure méthode que je connaisse est le jeûne!

En effet, ta situation d'entrepreneur demande de la planification.  Ces pertes de conscience sont vraiment mystérieuses, inquiétantes, voire dangereuses. Tant qu'à nos proches, bien sûr qu'ils veulent notre bien être, mais n'ayant aucune connaissance des capacités du jeûnes, (d'autant plus que la médecine est contre sans savoir pourquoi), ce n'est rien pour les rassurer.  Dans les faits, jeûner dans la nature, est aussi normal que manger, boire et dormir ! Aussi, puisque la médecine semble impuissante devant ton cas, pourquoi ne pas tenter un véritable jeûne thérapeutique ?


Pour la maladie de Lyme, je rencontre le docteur demain. J'ai préparé une liste des symptômes que j'ai depuis des années et voir ce qu'elle en pense et demander de passer un test sanguin pour cela. Je vais aussi voir ses peurs face au jeûne... De mon côté, avec l'expérience de tant d'année à travailler physiquement de longues heures par semaine dans la construction, et d'être végétarien depuis 26 ans, je suis convaincu que les peurs véhiculées sont uniquement reliées à l'inexpérience et le manque de connaissance.  

J'ai bien hâte de voir la réaction du médecin face au jeûne.  Il y a quelques mois nous avons rencontré notre médecin de famille, que nous visitions pour la première fois. Lison et moi avons mentionné que ses jeûnes avaient réglé certains de ses problèmes articulaires dans le passé ... la réaction du médecin fut nulle.  Elle n'a pas posé de questions ni fait de commentaires ...
Je n'ai pas abordé ce sujet car la rencontre se déroulait bien et elle était à l'écoute des symptômes que je lui disais.
Elle a fait l'examen et vérifié la perte de sensation dans ma jambe. Elle se posait des questions et m'a proposé un test d'électromyographie pour vérifier les conductions nerveuses.


Donc, ce soir tu pourras sans doute me parler de ta visite chez ton médecin aujourd'hui à propos de la maladie de Lyme, ce qu'elle en pense. Quand je lui ai parlé de Lyme, elle a été très ouverte à l'idée et je dirais même que cela l'aidait à relier tous les symptômes que j'ai eu depuis quelques années. Elle m'a aussitôt proposé de passer un test. Le seul prôblème qu'elle disait c'est qu'ils n'ont aucune formation sur la maladie de Lyme et elle cherchait sur internet le protocole à suivre pour que je puisse avoir le bon test pour cela. J'ai la feuille avec sa signature et demain ma conjointe (journaliste) va chercher ou est le meilleur endroit pour cela.

Oui, définitivement, les peurs des médecins et de nos proches ne sont qu'un manque de connaissance. Et le malheur est qu'ils ne veulent pas se renseigner.

J'ai passé un test sanguin il y a 3 semaines, je vais lui demander le rapport et elle va sûrement me demander de passer un autre test. Je pourrai comparer, ou du moins te proposer de comparer s'il y a lieu, comme tu as fait dans le lien proposé plus haut. Un lien très intéressant!

Bonne idée ... si tu pouvais avoir une copie de tes résultats ce serait parfait.  Personnellement, à chaque que je passe des tests sanguins, j'en demande toujours une copie.  Dans les faits, j'en passe trois fois par année à cause de ma greffe rénale.  Ils doivent te les donner si tu en fais la demande.
Elle m'a l'a donné tout de suite sans aucune objection. En fait tous mes test sont parfait!
Il y a tellement de gens autour de moi inquiets que je manque de protéines, de B12, etc. que c'est comique à la fin. Et de savoir qu'en plus je ne bois pas de lait animal, ouf mes os.... Je dis cela sans porter de jugements parce que ce sont des gens qui m'aiment qui me disent cela et qu'ils s'inquiètent pour moi. Avant je débattais mon point, aujourd'hui je dis que je me fais suivre régulièrement par le médecin et que tout est OK!

Si toi et ton épouse êtes comme nous le sommes, vous devez avoir eu ces commentaires plus d'une fois.

Oui oui, ça fait longtemps qu'on connaît leur chanson et celle des médecins ... mais nos prises de sang sont toujours belles, sans carences, ils ne peuvent donc rien dire de plus.  Pour la vitamine B¹², je ne sais pas si tu connais la levure alimentaire Red Star qu'on trouve dans les boutiques d'alimentation naturelle.  Une seule c. à table de cette levure contient tous nos besoins quotidiens en vitamine B¹² et des autres vitamines du complexe B.  Et cette levure est délicieuse.  Nous on en met partout ... sur nos salades, notre mais soufflé, dans nos soupes ... partout.  Nous en mangeons même comme ça, par exemple, c'est très sec, nous prenons une peu de soupe dans notre cuillère puis nous la remplissons comble de levure Red Star ... miam miam ... et c'est plein de vitamine du complexe B qui sont difficile à trouver dans une alimentation végétarienne.
Je ne connaissais pas cela, mais je vais ajouter cela à la prochaine épicerie pour y goûter. Merci

Voici le tableau des valeurs alimentaires de cette levure :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ricnat

Messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2017
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Luc le Sam 29 Avr 2017 - 19:45


Il serait intéressant de voir les résultats de tes prises de sang, d'autant plus que tu viens de terminer un jeûne de 12 jours.   On pourrait les placer sur le sujets  "Carences" comme pour les tests sanguins de Lison.

À propos de ta jambe, les conductions nerveuses qui semblent ne plus se faire correctement, nous avons un cas cité par la biologiste Boudreau qui t'intéressera assurément, montrant la capacité d'un jeûne thérapeutique :
"À 60 ans, Charles décide de jeûner pour des problèmes intestinaux.  Ayant participé à la guerre de Corée, trente ans plus tôt, il avait reçu dans la cuisse un éclat d'obus qui avait à jamais, pensait-il, insensibilisé sa jambe.

En cours de jeûne, la vieille blessure s'est réveillée :  Charles a ressenti, en plein jeûne, les mêmes malaises qu'au moment où il avait subi sa blessure, trente ans plus tôt.  Cette douleur aiguë a duré quarante-huit heures.  Après ces deux "jours du souvenir", il a constaté avec surprise que la sensibilité de sa jambe était revenue normale."

PS. À propos de la levure Red Star, Lison vient de me dire que tu peux en avoir chez IGA dans la section des aliments naturels. Elle a également précisé qu'elle n'est pas plus chère (probablement moins) que dans les boutiques d'alimentation naturelle.

avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Ricnat le Dim 30 Avr 2017 - 8:47

Pour les prises de sang, le docteur n'a pas jugé nécessaire de me faire passer de test sanguin global pour l'instant. J'ai uniquement le test avant le jeûne. J'ai une prise de sang à faire pour la recherche de dépistage de Lyme et j'ai un kit reçu de Igenex en Californie que j'ai fait venir gratuitement. Il me reste à faire remplir les documents par mon docteur pour envoyer les échantillons de sang pour analyse moyennant des coûts assez élevés. Je préfère me fier aux analyses de cet état qui sont mieux reconnus que ceux effectués ici, au Québec. De toute façon, depuis des années, ma façon de me soigner avec les plantes, les diverses thérapies, l'alimentation, les soins avec les médecines alternatives a toujours été à mes frais sans recourir aux gouvernements, sauf avec quelques reçus pour déductions minimes d'impôt. Alors quelques dollars de plus pour confirmer ce qui m’apparaît de plus en plus comme une évidence vaut certainement quelque chose pour documenter mon expérience personnelle.

Je vais expliquer plus tard, en détail, mon retour à l'alimentation et la vitesse et la force de ce "quelque chose" qui a élu domicile dans mon corps. Je sais maintenant que ce contre quoi je lutte est très puissant et qu'avec la meilleure volonté du monde, et une alimentation même hyper saine, ce n'est pas assez. Je n’attendrai pas les résultats de mon analyse sanguine pour agir.

Pour la levure red star, vous allez rire, mais j'en prends régulièrement et je ne le savais pas... Ma conjointe m'a montré le sac et elle en met souvent dans les plats qu'elle cuisine et je trouve ses repas excellents! Je vais peut-être changer le Bjast que je mets dans mes céréales pour du red star.



Ricnat

Messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2017
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Ricnat le Mar 2 Mai 2017 - 21:04

J'ai suivi un retour progressif à l'alimentation après mon jeûne terminé dimanche le 26 avril. J'ai commencé avec une demi orange en allant progressivement, j'ai ajouté des petits fruits, fraises et bleuets, j'ai commencé par des bouillons de légumes suivi de légumes bouillis pour quelques jours. J'y ai été avec ce que mon estomac était capable car je me sentais vite le ventre plein. Je considère y être allé modérément pour me réalimenter considérant le fait que je travaillais. Après 7 jours, j'ai recommencé à manger presque normalement, mais pour moi, "normal", c'est manger des fruits et des légumes...
Ce qui m'a le plus troublé de mon retour à l'alimentation, c'est la rapidité avec laquelle les symptômes qui m'ont poussés à entreprendre ce jeûne, et qui avaient presque disparus, sont revenus aussi fort qu'avant.
En 6 jours, tout est revenu!!!
Les yeux fatigués constamment et douloureux, l'inflammation dans mes jambes, la bosse à l'intérieur du genoux droit qui fait obstacle au mouvement des tendons, la sensation de brûlure devant la jambe droite, la sensation de gonflement des muscles du mollet droit et du côté interne de la cuisse. La difficulté de marcher est aussi revenue par la douleur dans la hanche gauche qui me donne la sensation d'avoir une pointe de flèche qui passe bord en bord de ma hanche. Même mon énergie est moindre que durant le jeûne.
Bref, je suis déçu de recommencer à manger ...
Ce jeûne a quand même été positif pour moi. Avant le jeûne, je croyais que quelque chose dans mon alimentation faisait en sorte que j'avais accumulé tous ces maux. Après 12 jours de jeûne, et un début d'alimentation hyper saine, je suis forcé de voir qu'il y a autre chose qui cloche dans mon système. Je dois continuer de chercher c'est quoi cette bactérie qui crée autant d'inflammation dans mon corps et qui est assez résistante pour réussir à survivre sans être alimentée par de la nourriture.

Ricnat

Messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2017
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Luc le Mer 3 Mai 2017 - 8:53


En effet, cela est peut-être décevant de voir se pointer à nouveau les ennuis pour lesquels tu as jeûné, et ça en si peu de temps. Pourquoi en est-il ainsi ?

Il semble que les muscles et articulations sollicités avec les années, n'aient pas eu le temps de se régénérer, ce qui peut demander parfois un jeûne au repos beaucoup plus long, voire plusieurs jeûnes (toujours au repos) car si ces muscles et ces articulations sont toujours actifs, il est impossible qu'ils soient rétablis.

On sait que le jeûne est un anti-inflammatoire très efficace et que la plupart des jeûneurs notent des améliorations en quelques jours. Pour ceux ayant de l'arthrite, de la polyarthrite-rhumatoïde ... au bout de 7 à 9 jours de jeûne au repos, tout rentre dans l'ordre, à tout le moins pour quelques mois, voire une année même. Ces gens, doivent alors refaire un jeûne de le même durée, et habituellement leurs ennuis réapparaissent à plus longue échéance et de façon moindre. Finalement leurs ennuis à ce niveau finissent par disparaître.

Dans les faits, d'un jeûne à l'autre, des progrès s'effectuent. D'ailleurs, la biologiste Boudreau écrit :
"D'un jeûne à l'autre, l'autolyse progresse; la détoxication reprend là où elle s'était arrêtée. (...) Les réactions s'enchaînent d'un jeûne à l'autre, en autant que l'état physiologique n'ait pas été détérioré par la reprise d'habitudes nocives (alcool, cigarette, excès de viandes ou de gras). Les habitudes de vie inadéquates qui polluent le corps raniment l'état toxémiques et compromettent l'amélioration de la santé." (Boudreau)
À titre d'exemple, lors des premiers jeûnes de mon épouse, des malaises importants à endurer au bas du dos rendaient ses jeûnes très difficiles, particulièrement durant la nuit (l'autolyse s'active davantage la nuiit). Je devais la masser afin de la soulager. Puis, un jour, lors de ses jeûnes subséquents, plus aucune douleur n'était ressenti à ce niveau. L'autolyse avait donc terminé le travail à faire, et ça après quelques jeûnes.

Tu parles d'une ou de bactéries nuisibles pouvant être la cause de tes ennuis. Peut-être, mais un jeûne d'une dizaine de jour devrait en principe s'attaquer à elles selon le biologiste Rocan :
"Le comportement homéostatique de l'organisme s'est toujours révélé d'une logique infiniment supérieure à celle de l'intellect humain. (...) Toutes les énergies de l'organisme se liguent pour autolyser un foyer d'infection à la fois, et le plus urgent en premier lieu. (...) Tout au long du jeûne, l'organisme procède par étapes bien définies ..."

avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Ricnat le Dim 7 Mai 2017 - 10:31

Concernant les muscles et les articulations, les problèmes qui m'occasionnent des douleurs sont très récents, moins d'un an. Je ne peux pas parler de problème qui sont incrusté dans mon corps et contre lesquels je lutte depuis longtemps. Avant le jeûne, j'avais une tendinite dans le bras droit qui lui a toujours été très sollicité par mon travail. Cette tendinite, causée par un surplus de travail, est complètement disparue avec le jeûne.
C'est la raison pour laquelle je différencie la douleur et la perte de sensation sur le devant de ma jambe, mon pied droit, la pointe de flèche dans l'aine gauche et les yeux fatigués. Sans compter les pertes de consciences inexpliquées, etc... Après avoir lu sur la force de la bactérie Borrelia burgdorferi, avec la maladie de Lyme, je tends à suspecter cette bactérie d'être en cause avec ce que je vis. J'ai pris le temps de faire un historique des maux que j'ai eu dans ma vie depuis les 25 dernières années et cela me confirme que je dois investiguer dans cette voie, soit voir si j'ai cette bactérie présente en moi.
Pour l'instant je n'ai pas rien lu qui relie le jeûne et la maladie de Lyme et qui rapporte une guérison soutenue, au contraire, les jeûnes, du moins les courts, ont l'air de rendre cette bactérie plus agressive. C'est du moins ma courte expérience personnelle. Je pense privilégier, pour le prochain jeûne, une action qui va inclure les plantes, (suggérées dans le livre Healing Lyme de Stephen Harrod Buhner, ou de celui du Dr Richard Horowitz, Soigner Lyme et les maladies chroniques inexpliquées), réputées pour être actives contre la bactérie.

Ricnat

Messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2017
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Luc le Mar 9 Mai 2017 - 7:46


Bonjour Ricnat. Tu écris :

Concernant les muscles et les articulations, les problèmes qui m'occasionnent des douleurs sont très récents, moins d'un an. Je ne peux pas parler de problème qui sont incrusté dans mon corps et contre lesquels je lutte depuis longtemps. Avant le jeûne, j'avais une tendinite dans le bras droit qui lui a toujours été très sollicité par mon travail. Cette tendinite, causée par un surplus de travail, est complètement disparue avec le jeûne.

Le jeûne agit généralement bien sur les problèmes articulaires.  Naturellement, plus ils sont récents, plus le jeûne aura du succès.  Néanmoins, de vieux ennuis peuvent également se régler en cours de jeûne, surtout si le jeûne est relativement long (3 ou 4 semaines).  Parfois quelques manipulations d'un chiropraticien ou d'un ostéopathe peuvent aider le corps à régler plus rapidement et efficacement de vieux ennuis articulaires ou musculaires.

C'est la raison pour laquelle je différencie la douleur et la perte de sensation sur le devant de ma jambe, mon pied droit, la pointe de flèche dans l'aine gauche et les yeux fatigués.

Encore là, en plus du jeûne, quelques traitements chiropractiques ou ostéopathiques pourraient aider. Nous connaissons quelques professionnels très compétents dans ce domaine.  Un situé à Magog et un autre à Thetford Mines, ce dernier étant à notre avis le meilleur de tous.  Il a plusieurs cordes à son arc puisqu'en plus de son cous en chiropractie fait au Collège Palmer de Chicago (un des plus réputés de tous), il applique différentes techniques ostéopathiques et autres qu'il a étudié.  Cet homme mature, début soixantaine possède un bagage incroyable de connaissances.  Au fil des années, nous avons côtoyé d'innombrables praticiens au Québec (Victoriaville, Joliette, Trois-Rivières, Magog, St-Jean sur Richelieu, Montréal ... et celui de Thetford Mines est à notre avis sûrement le meilleur parmi ceux rencontrés. Il y a plusieurs chiropraticiens dans cette clinique, mais c'est Jean Vaillancourt (clinique Vaillancourt), le plus expérimenté et le plus compétent.  Tout est fait manuellement, pas de machines comme on en voit annoncées à la télé.  

Dans mon cas, à titre d'exemple, suite à une chute importante en vélo (sans casque protecteur) il y a trois ans, j'ai eu un commotion cérébrale et une perte d'équilibre.  Si je me penchais vers l'avant je perdais l'équilibre et je devais me tenir après quelques choses car je tombais par terre.  Même lorsque j'étais couché, toute la pièce commençait à tourner, c'était très épeurant.  La médecine parlait d'opération au niveau des oreilles .... Mais Jean Vaillancourt a réglé le tout en deux traitements et je n'ai jamais eu de séquelles depuis ce temps.

Sans compter les pertes de consciences inexpliquées, etc...

Ces pertes de conscience m'interpellent vraiment !  Particulièrement du fait qu'elles apparaissent sans crier gare, n'importe où, n'importe quand.  Je ne sais vraiment quoi penser de tout ça.  Selon tes recherches, feraient-elles partie des symptômes de la maladie de Lyme ?

Après avoir lu sur la force de la bactérie Borrelia burgdorferi, avec la maladie de Lyme, je tends à suspecter cette bactérie d'être en cause avec ce que je vis. J'ai pris le temps de faire un historique des maux que j'ai eu dans ma vie depuis les 25 dernières années et cela me confirme que je dois investiguer dans cette voie, soit voir si j'ai cette bactérie présente en moi.
Pour l'instant je n'ai pas rien lu qui relie le jeûne et la maladie de Lyme et qui rapporte une guérison soutenue, au contraire, les jeûnes, du moins les courts, ont l'air de rendre cette bactérie plus agressive. C'est du moins ma courte expérience personnelle.

Ce qui me désarçonne actuellement concernant la maladie de Lyme, est que si c'est une bactérie qui la provoque, cela va à l'encontre des capacités du jeûne d'éliminer les bactéries nuisibles de l'organisme en relativement peu de temps. Voir des sujets où il est question de bactéries et du jeûne : ICI

Sur le présent forum, quelques jeûneurs ayant été diagnostiqués porteurs de la maladie de Lyme ont jeûné, mais les résultats semblent mitigés ... Voir les sujets où il en est question sur le forum. Est-ce que leurs jeûnes furent suffisamment long, avaient-ils vraiment la maladie de Lyne ???

Je pense privilégier, pour le prochain jeûne, une action qui va inclure les plantes, (suggérées dans le livre Healing Lyme de Stephen Harrod Buhner, ou de celui du Dr Richard Horowitz, Soigner Lyme et les maladies chroniques inexpliquées), réputées pour être actives contre la bactérie.  

Pourquoi pas tenter l'approche de Buhner ou Horowitz ?
avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Ricnat le Mar 9 Mai 2017 - 21:28

Bonsoir Luc,

J'ai probablement les mêmes réflexes pour mes soins que vous avez dans votre famille. J'ai été voir une bonne ostéopathe avant mon jeûne pour ma jambe. Après le traitement, pendant 1 journée, c'était comme si la vie revenait dans ma jambe après une longue période d'engourdissement. Un peu comme quand on se réveille après avoir dormi sur le bras. Je ressentais des picotements froid. Cela a duré une journée et après toute la sensation ou plutôt, la perte de sensation est revenue.
J'ai eu un autre rendez-vous la semaine après mon jeûne avec l’ostéopathe. Elle a vérifié ma jambe et cette fois rien ne passait. Elle ressentais bien une énergie particulière dans ma jambe qu'elle ne s'expliquait pas. Elle a aussi travaillé mon visage pour m'aider avec les séquelles de la paralysie faciale, et au lieu de m'aider, cela m'a amené plus de douleur, comme si elle avait remis en circulation la bactérie. J'ai un autre rendez-vous de prévu au début de juin.

Pour vous situer sur cette bactérie de Lyme voici un extrait du site , [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 Comment la bactérie Borrelia échappe au système immunitaire

Il est désormais mondialement reconnu que la bactérie Borrelia possède des capacités de défense contre le système immunitaire de son hôte. Cela lui donne un avantage notable par rapport à d’autres bactéries moins évoluées.

1. Elle se déplace plus rapidement que les globules blancs

La bactérie Borrelia se déplace plutôt lentement dans les liquides. C’est pourquoi elle n’est pas souvent présente dans le sang.

Par contre, elle est extrêmement rapide (jusqu’à 2800 µm/min) dans les milieux à consistance de gels, dont les tissus conjonctifs qui entourent tous nos organes. Sa vitesse de déplacement y est de 10 à 100 fois supérieure à celle des globules blancs chargés de l’éliminer (30 µm/min au maximum) (polynucléaires neutrophiles et macrophages).

2. Elle se « camoufle »

La bactérie Borrelia est également capable de se camoufler de son hôte, en utilisant des molécules acceptées par le système immunitaire.

Elle est capable d’entrer à l’intérieur d’un lymphocyte et, lorsqu’elle en ressort, elle s’est couverte des antigènes de surface* du lymphocyte. En s’habillant avec les antigènes de surface propres aux cellules de son hôte, Borrelia ne peut plus être repérée par le système immunitaire et donc détruite.

* Antigènes de surface : molécules présentes à la surface des cellules, qui représentent leur « carte d’identité ». C’est grâce aux antigènes de surface que le système immunitaire reconnaît les cellules qui font partie de notre corps, et les distingue des cellules étrangères.

Par ailleurs, Borrelia utilise une protéine (Salp15) présente dans la salive de la tique pour faciliter l’invasion de l’ hôte vertébré. Le taux de cette protéine chez la tique est augmenté quand la tique est infectée, et les Borrelia se montrent capables (in vitro et in vivo) de s’enduire de cette protéine pour se protéger des lymphocytes (Rosa, 2005).

3. Elle détruit activement les lymphocytes

Lors de longues infections par Borrelia, après plusieurs mois ou années (borréliose chronique), le taux de certains lymphocytes diminue drastiquement. Il est probable que Borrelia tue activement ces lymphocytes, comme le virus du SIDA s’attaque à un type de lymphocytes, les T4.

Le taux normal des lymphocytes CD57 se situe entre 200 et 400/mm3 mais les malades atteints de maladie de Lyme chronique ont un taux souvent en-dessous de 60/mm3 voire moins. Seule la borréliose chronique fait baisser spécifiquement les lymphocytes CD57 (Dr Joseph Burrascano). Le dosage des CD57 est un excellent moyen de détecter une borréliose chronique.

4. Elle leurre le système immunitaire et l’amène à attaquer ses propres cellules

Les malades de Lyme sont sujets à des maladies auto-immunes, ou du moins à des symptômes évocateurs qui conduisent à des diagnostics de maladies auto-immunes : lupus érythémateux, polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, thyroïdite de Hashimoto, etc. D’ailleurs, Borrelia burgdorferi a été découverte en 1982, suite à une investigation à propos d’une épidémie d’arthrite rhumatoïde. Les mécanismes par lesquels Borrelia amène le système immunitaire à se tromper de cible et à attaquer les cellules propres à l’organisme sont encore en cours d’étude.

"Blebs" de Borrelia burgdorferi (flèches)
« Blebs » de Borrelia burgdorferi (flèches)
Miklossy et al, 2008

Un mécanisme possible est la libération par les Borrelia de petites vésicules comprenant une membrane et des fragments d’ADN bactérien, appelées liposomes, ou plus couramment « blebs ». Ces vésicules ont la faculté de pénétrer jusqu’au noyau des cellules de l’hôte, où l’ADN bactérien pourrait s’incorporer à l’ADN des cellules humaines. Cela ressemble beaucoup à ce qui se passe avec les virus.

Ces cellules recevant l’ADN bactérien sont appelées cellules « transfectées » plutôt qu’infectées, car elles ne contiennent pas des bactéries Borrelia entières mais seulement des fragments de leur ADN. Mais ces cellules transfectées deviendraient la cible de notre système immunitaire, puisqu’elles expriment des antigènes de surface de Borrelia (Lawrence et al. 1995). Ce pourrait être la cause de nombreux symptômes de la maladie de Lyme chronique et des phénomènes d’auto-immunité en particulier (Whitmire et Garon, 1993).

5. Elle provoque une inflammation disproportionnée

Borrelia amène le système immunitaire de son hôte à se tromper de cible, en larguant derrière elle des myriades de vésicules « leurres », exactement comme les leurres que les sous-marins lâchent derrière eux pour dévier les torpilles ennemies.

Les blebs (voir ci-dessus), avant de s’incorporer à d’autres cellules, sont également la cible du système immunitaire car leurs membranes contiennent des antigènes de surface (protéines) qui provoquent une intense réaction immunitaire ; les OSPA, B, et C (Outer Surface Protein). Comme ces blebs sont très nombreux, ils affolent le système immunitaire et sont en partie responsables de l’inflammation chronique des malades de Lyme, avec libération massive de cytokines inflammatoires. Mais pendant que le système immunitaire s’épuise à détruire ces blebs inoffensifs, les bactéries réelles se promènent dans les tissus conjonctifs sans être inquiétées…  (Whitmire et Garon, 1993).



Comme vous pouvez le constater, c'est un peu comme être habité par un hôte indésirable qui a la capacité d'être invisible avec des ennuis eux très visibles et désagréables.

Pour ce qui est des pertes de consciences, oui cela fait parti des symptômes de la maladie de Lyme, de même que les tremblements, la tête qui chauffe, etc... lors de ces événements.
La paralysie faciale aussi en fait parti, de même que les problèmes d'arthrite inexpliqués, la fatigue, la dépression, la fibromyalgie, et bien d'autres.

J'attends que mon médecin me signe les documents pour passer les tests de sang en Californie pour savoir si j'ai la maladie de Lyme. J'espère pouvoir envoyer les échantillons de sang en début de semaine prochaine. D'ici là, j'ai commandé les herbes nécessaires pour le traitement selon le protocole de Buhner. J'ai tout trouvé en Ontario. Je vous tiendrai au courant de mon évolution si ça peut aider d'autres personnes.

Ricnat

Messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2017
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Luc le Mer 10 Mai 2017 - 1:10


En effet, nous semblons avoir les mêmes habitudes en matière de santé !

Merci pour ces explications, jetant un éclairage sur les capacités de cette bactérie (Borrélia) qui semble indestructible.  

Je croyais que rien ne pouvait résister à un jeûne de 3, 4, voire 5 ou 6 semaines.

Je suis à me demander qu'est-ce qui pourrait guérir ce que le jeûne n'arrive pas à soigner !

La médication peut probablement réussir à camoufler les symptômes, donnant au moins à la personne malade une certaine qualité de vie. Cependant, ce qui arrive souvent est que les médicaments deviennent de moins en moins efficaces et les doses doivent souvent être augmentées, intoxiquant graduellement l'organisme qui développe d'autres symptômes aussi dérangeants.  À titre d'exemple, on donne des anti-inflammatoires pour guérir l'arthrite, mais l'estomac en souffre avec risque d'ulcères d'estomac, voire des cancers à ce niveau ... et nous voilà embarqué dans l'engrenage.  (c'était ce qu'on avait proposé à mon épouse lorsqu'on découvrit chez-elle de la polyarthrite-rhumatoïde ... elle jeûna et régla son problème). Je suis bien placé pour en parler également, vivant avec une greffe rénale depuis plus de 30 ans. Mes médicaments me garde en vie, mais j'ai des problèmes de cancers, des ennuis d'épiderme, de vision, d'intestins ... alouette ... à cause des médicaments absorbés !!!
Pourtant, avant cette découverte de ma maladie rénale alors que j'avais 34 ans, nous avions de bonnes habitudes alimentaire et avions commencé à explorer le jeûne. Mais puisque ma maladie est d'origine génétique, le jeûne n'y pouvait rien. Heureusement, mon épouse et nos enfants on eu un bon départ dans la vie, ayant été allaités chacun en moyenne 2 ans, avec une bonne alimentation par la suite, sans vaccination ni médicaments.

D'un autre côté, lorsque le jeûne règle un problème, il est réglé pour un bon bout de temps, sans aucun effet secondaire pour l'organisme.  Tout ça sans couper ici et là l'organisme avec des séquelles souvent permanentes.

Finalement, c'est la Nature (la création) qui a raison.  Le problème est que nous vivons dans un monde où nous sommes attaqués de toute part par la pollution de l'air, de l'eau et de la nourriture.  Des éléments chimiques difficiles à éliminer par l'organisme s'accumulent dans celui-ci, et à moins de jeûner régulièrement chaque année, cette toxémie fini par nous tuer lentement mais sûrement.  

Les propos  des docteurs J. H. Tilden, et V. Vetrano, deux médecins de différentes époques et spécialistes du jeûne avait compris ce phénomène depuis longtemps. Voir ce qu'ils écrivent :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Définitivement, ce monde aurait besoin d'un changement radical à l'échelle mondiale ... mais comment cela pourrait-il être possible alors que chacun ne cherche généralement que ses propres intérêts !?!?

Personnellement j'ai une petite idée sur comment ce changement va éventuellement se produire !

avatar
Luc
Admin

Messages : 4055
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  maricali le Mer 10 Mai 2017 - 2:21

Bonjour Ricnat,
Je suis ton post depuis le début et je me permets un petit mot. Il existe un protocole de soins avec les huiles essentielles pour la maladie de Lyme qui est vraiment bien efficace. Il y a quelques mois il y a eu une page dans mon journal sur une personne guérie de cette maladie grâce aux HE, elle déposait plainte d'ailleurs pour le test de dépistage effectué en France sur ordonnance médicale qui était négatif car elle avait contourné le problème en faisant faire le test vétérinaire et qui lui par contre indiquait bien qu'elle avait la maladie de Lyme. J'ai donc deux documents, un en pdf et l'autre en word, par contre je ne sais pas comment je pourrais te les faire parvenir par le forum si tu es intéressé.
Bon courage

maricali

Messages : 66
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après 11 jours de jeûne... (maladie de Lyme)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum