J'apprivoise ma "faim", j'écoute mon corps.

Aller en bas

J'apprivoise ma "faim", j'écoute mon corps.

Message  TheMightyEggplant le Ven 14 Avr 2017 - 18:59

Bonjour,

Comme expliqué dans ma présentation + sur un autre post, je suis en train de modifier mes habitudes alimentaires. Je prends désormais un petit déjeuner plus fourni et sain, que je mange tranquillement, et je saute le déjeuner. Je reste donc à l'eau pendant 10-11h par jour.

Ce que je n'avais pas précisé, c'est que j'ai souffert pendant longtemps d'une gastrite à cause de laquelle j'étais incapable de rester sans manger. Au boulot, j'attendais que ma supérieure s'en aille pour filer chercher un truc à grignoter (que j'ai au fur et à mesure remplacer par des trucs plus sains, passant des barres de céréales premier prix à la galette de riz au chocolat noir bio, puis des noix et fruits secs). Cette gastrite (ou plutôt ce retour de gastrite, parce que j'en avais déjà eu une) avait été déclenchée par un traumatisme psychologique : une personne, pensant que j'étais chatouilleuse, a outrepassé ma limite "physique" et m'a touché le ventre (chose qui m'est insupportable, allez savoir pourquoi).

Et donc, cela faisait plus d'un an que ce problème me pesait, quand il y a quelques semaines je me suis rendue compte que, absorbée par mes tâches, je n'avais pas pensé à aller chercher mon snack habituel. Et pourtant, je n'avais pas mal au ventre ! Comme il était trop tard pour grignoter, je me suis résolue à attendre le dîner.
Le lendemain, pareil, pas de mal de ventre. J'en ai donc profité pour prendre contact avec mon corps, et essayer de vraiment écouter cette sensation de "faim" qui était jusqu'alors douloureuse, et m'obligeait à manger avant même que mon corps ne le réclame.

Cette semaine, j'ai donc changé encore plus mes habitudes en sautant le déjeuner, et en ne grignotant pas. Ce n'est même pas dur : je suis au travail, à un poste où personne ne mange, donc quand j'ai mon ventre qui gargouille je ne suis (heureusement!) pas tentée.
Par contre, jusque là, J'avais tout de même hâte de rentrer chez moi et de manger. Penser au dîner était évidemment un calvère, je commençais à loucher sur les sites de repas en livraison gras et unhealthy au possible... Mais pas aujourd'hui.

Aujourd'hui, quand mon homme m'a demandé ce que je voulais manger ce soir, je n'ai vraiment pas su. Je n'ai pas une hâte folle de rentrer et manger. Rentrer et lui faire un câlin, ça oui, mais le dîner n'est plus le point d'orgue de ma soirée.
Je trouve cela très intéressant, moi qui ai toujours été food-driven je me découvre tout à fait capable de supporter une longue période sans manger, sans avoir mal au ventre, et sans devenir obsédée par mon prochain repas. Je crois que je suis sur le bon chemin.

J'aimerais marquer ici mes avancées dans mon style de vie, que je veux plus serein et à l'écoute de mon corps. Expérimenter mon corps sans l'urgence de la bouffe, c'est un bon début, je trouve...

Bonne journée/soirée/nuit à vous !

(Bon, aujourd'hui j'ai un peu triché : j'ai mes règles donc je me suis permis un carré de chocolat 100% cacao bio pour me remonter le moral, car je douille fortement...)

TheMightyEggplant

Messages : 7
Date d'inscription : 12/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'apprivoise ma "faim", j'écoute mon corps.

Message  Luc le Lun 17 Avr 2017 - 14:56

Merci pour le récit de l'évolution de tes habitudes alimentaires.  

Définitivement, nous mangeons tous généralement  trop ... et trop souvent.

Sauter un repas, ou encore le réduire à peu d'aliments n'est que bon pour l'organisme. Ça lui laisse le temps de souffler un peu.

Il y a diverses habitudes régionales plus ou moins correctes.  Ici au Québec, en général les gens déjeunent (ce que vous appelez le petit-déjeuner) en mangeant relativement beaucoup.  Ce peut être du pain, des œufs, bacon, café.  Pour le dîner (que vous appelé le déjeuner) c'est aussi un repas assez consistant, tout comme le souper (que vous nommé le dîner).  Finalement, ici les gens mangent trop, et souvent pas assez de végétaux.  Néanmoins depuis quelques décennies, les habitudes s'améliorent de ce côté-ci de la flaque !

Tant qu'à nous personnellement, pour le repas du matin, nous ne mangeons généralement que quelques fruits et de l'eau.  Le midi, ce peut être des légumineuse avec une salade, ou un riz avec tofu et légumes, ou poisson, pomme de terre et salade ... ou une salade repas. etc.  Pour le repas du soir ce peut être un spaghetti avec sauce à spaghetti maison au tofu (jamais à la viande), un sandwich aux tomates ... etc. ou parfois des pomme de terre frites au four avec un peu de fromage ...
Mais à la maison, nous ne mangeons jamais entre les repas.  Cependant, la majorité les gens prennent une collation en avant-midi et en après-midi, sans parler du "grignotage" en tout temps !

En conclusion, mangeons moins ... mangeons mieux !
avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4665
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'apprivoise ma "faim", j'écoute mon corps.

Message  Sommerlund le Lun 17 Avr 2017 - 15:46

C'est vrai, nous mangeons trop en général. Personnellement je ne mange ni ne bois plus le matin. Et depuis mon dernier jeûne, j'ai aussi décidé de faire en plus un jeûne de 24H tout les samedis (Je ne bois ni ne mange de vendredi soir à Samedi soir). Mais je pense qu'un vrai jeûne serra probablement encore nécessaire pour mes problèmes de santé, et dès que j'en trouverais le courage (parce que je jeûne plutôt difficilement, avec nausées etc.) je m'y remettrais.

Sommerlund

Messages : 152
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Après le premier jeûne de 24h...

Message  TheMightyEggplant le Lun 24 Avr 2017 - 13:49

Hello à tous !

Histoire de pas multiplier les posts je vais raconter ici (si cela vous convient) mes avancées dans mes changements de rythmes + mes expériences de jeûne.

La semaine dernière, mon chéri et moi avons fait notre premier jeûne de 24h. Plus facile pour lui que pour moi apparemment : il n'a eu aucun "effet secondaire indésirable" contrairement à moi qui ai eu une vision troublée (j'avais parfois du mal à lire ce qui était à l'écran), un mal de tête ambiant mais tout à fait gérable (rien à voir avec les migraines qui me forcent parfois à garder le lit), et la fébrilité générale qui m'a accompagnée toute la journée. Je me demande si c'était vraiment physique ou si c'était psychologique... Parce que, bon, 24h, ce n'est pas grand'chose au final.

Cette semaine, nous essayons 3 jours, mardi-mercredi-jeudi. C'est une idée de Monsieur, qui aimerait y aller progressivement. Si les 3 jours se passent bien, on attendra un peu puis on fera 7 jours.

Le jeûne de 24h a pas mal été gâché par la façon dont on s'est nourris par la suite. On a cédé à la facilité des repas à emporter et pas très sains. Il va falloir qu'on travaille le self-contrôle à ce sujet... Malheureusement, comme ce n'est pas moi qui cuisine le soir (je ne rentre que vers 21h15 et mon homme est déjà à la maison depuis 19h) et que Monsieur a souvent la flemme de faire des plats élaborés, dès qu'on a envie de quelque chose un peu fancy on se rabat sur des plats en livraison. Peut-être qu'en limitant ça à une seule fois par semaine...?

Je n'ai pas bien tenu mon rythme de "pas de repas à midi" non plus parce que j'ai eu peu de matinées à la maison, et donc peu de possibilité de faire un vrai repas le matin. Je continue de penser que ce serait un rythme qui me conviendrait, il faut juste que je l'adapte à mon train de vie (au final, même si je commence le taff à 13h je suis rarement à la maison toute la matinée...).

Voilà où nous en sommes pour l'instant, la suite à la fin de la semaine pour un rapport sur le jeûne de 72 heures !

Bonne semaine à vous !

TheMightyEggplant

Messages : 7
Date d'inscription : 12/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'apprivoise ma "faim", j'écoute mon corps.

Message  Luc le Lun 24 Avr 2017 - 21:43


L'avant-jeûne, le jeûne et l'après-jeûne ... c'est toujours une question d'autodiscipline !

Il est trop facile de renoncer, de tomber et de remettre à demain ... qui ne vient jamais finalement.

Pour jeûner ou pour tout autre régime, c'est toujours la motivation qui est importante, qui fera en sorte que nous réussirons ou pas, même si c'est parfois difficile.

Il vaut mieux souffrir un certain temps en ne mangeant pas, que de souffrir toujours en mangeant continuellement !

avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4665
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Petit update

Message  TheMightyEggplant le Mer 26 Avr 2017 - 20:02

Un petit update de mon projet de jeûne de 3 jours...

C'est la fin du 2e jour et je vais rompre le jeûne ce soir. J'ai subi beaucoup d'inconfort aujourd'hui : nausées et migraine au réveil, courbatures dans le dos, fatigue et maladresse toute la journée. Si j'étais restée chez moi ça aurait pu le faire je pense, mais au travail c'est trop dur. Comme je suis mal j'ai le réflexe d'avoir envie de manger pour me réconforter (classique...), mais comme je m'en empêche je suis encore plus mal à l'aise.
Je suis contente d'avoir tenu les 2 jours ceci dit, ça fait une expérience. Je me demande si je ne vais pas, dès la semaine prochaine, reprendre mon rythme d'un repas le matin et un le soir, plus 24h de jeûne par semaine.

Mon chéri n'a aucun symptôme négatif à part qu'il a froid (ce qui ne lui arrive que quand il est malade) et qu'il a envie de manger. Il ne voit pas non plus trop d'effet positif (en même temps, en juste deux jours...). Il dit cependant qu'il est mieux motivé pour manger moins par la suite. Il n'a plus envie de malbouffe, m'a-t-il dit, et sera plus enclin à manger sainement lemidi (d'habitude il achète n'importe quel plat tout fait soldé car la date de péremption approche)

La suite au prochain épisode !

Merci Luc en tout cas pour vos avertissements, je n'ai pas été trop surprise ni trop déçue en me rendant compte que je n'allais pas réussir à faire les 3 jours...

Bonne journée/soirée/nuit à vous

TheMightyEggplant

Messages : 7
Date d'inscription : 12/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'apprivoise ma "faim", j'écoute mon corps.

Message  Luc le Jeu 11 Mai 2017 - 22:35


Au plaisir de lire vos prochaines péripéties en matière de jeûne ! ;-)

Finalement, jeûner et travailler est rarement compatible. Pourtant dirons certains, les stages de 'jeûne et randonnée' ne le font-ils pas ?

Ce type de cure où les jeûneurs prennent des jus, bouillons, miel, tisanes sont pour les gens en bonne forme physique comme cela est écrit sur leurs sites. Bien sûr ils perdent du poids, ce qui n'est jamais mauvais, sauf que ce type de privation n'est pas réellement thérapeutique, la raison est que l'organisme doit fournir trop d'efforts musculaires, n'en laissant plus pour l'autolyse. Dans les faits, l'autolyse pour la régénération ne s'exécute qu'en périodes de repos. Voir pourquoi ICI

avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4665
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'apprivoise ma "faim", j'écoute mon corps.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum