Fin du jeûne selon Shelton

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fin du jeûne selon Shelton

Message  Luc le Sam 8 Avr 2017 - 16:39


Merci pour les nouvelles !

Nous nous demandions comment tu allais. Un jeûne de 38 jours est un long jeûne et cela peut prendre plusieurs semaines avant de reprendre la forme. Le cas d'Isabelle Moser cité précédemment, qui prit 6 semaines suite à son jeûne de 42 jours ... toi tu en es à ta deuxième ou troisième semaine. Cela devrait rentrer éventuellement dans l'ordre au fil des semaines.

Sur le présent forum, il y a plusieurs cas où il est question de palpitations importantes durant le jeûne et durant la réalimentation. Étaient-ce des cas comme le tien ... tu verras en les lisant : ICI

Ces palpitations sont parfois dues à l'anémie, même si généralement le jeûne règle les problèmes d'anémie. Selon le site PasseportSanté.net, voici quelques causes pouvant provoquer la tachycardie :

- une anémie ;
- de la fièvre ;
- des douleurs ;
- des efforts importants ;
- une hypovolémie ( diminution de volume du sang, par exemple à cause d’une hémorragie) ;
- une acidose (sang trop acide) ;
- une inflammation ;
- une défaillance cardiaque ou respiratoire ;
- une embolie pulmonaire ;
- une hyperthyroïdie ;
- La prise de médicaments ou de drogues…

Il nous est difficile de mettre le doigt sur le 'bobo' ... les tests sanguins pris récemment montaient-ils une anémie quelconque ? Selon les éléments mentionnés précédemment, une acidose pourrait provoquer de la tachycardie. Durant le jeûne et lors de la réalimentation, l'organisme est temporairement en acidose; les tests sanguins montraient-ils cela. Cela fait partie des 'avantages' du jeûne d'être en acidose temporaire. Selon de docteur J.P. Willem, ce faisant, les cellules mutées et cancéreuses sont éliminées par cette acidification temporaire de l'organisme.

Est-ce que le jeûne fut exécuté au repos complet ?

Actuellement, as-tu repris le travail ou encore une activité physique progressive ?

Que disent tes médecins (si tu les as consultés) de cette tachycardie selon les examens passés ?

Bravo encore pour ce jeûne !

Redonnes-nous des nouvelles.

avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du jeûne selon Shelton

Message  Pranaute le Lun 10 Avr 2017 - 13:54

Merci pour ta presence.
Les examens ne sont pas mauvais. Mais j ai l impression d avoir des fluctuations de sodium. Quand j urine ou mange sale ca a l air de changer (en bien ou mal).

Pranaute

Messages : 20
Date d'inscription : 14/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du jeûne selon Shelton

Message  Pranaute le Mar 11 Avr 2017 - 13:18

Quel examen permet de determiner une acidose ?

Pranaute

Messages : 20
Date d'inscription : 14/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du jeûne selon Shelton

Message  Luc le Mar 11 Avr 2017 - 16:03

Pranaute a écrit:Quel examen permet de determiner une acidose ?

Ce pourrait être l'analyse : Urée sérique ou acide urique sérique

L'acidité sérique (du sang), est normale en période de jeûne ou en période de restriction alimentaire importante (lors de la réalimentation par exemple).  Le médecin-chirurgien français Jean-Pierre Willem écrit :
"Les cellules cancéreuses, bouffeuses de sucre à outrance, ne peuvent survivre dans un organisme en jeûne parce qu'il est en état d'acidose légère. En obligeant l'organisme à consommer ses réserves, on crée un état acidosique, qui est le principal facteur d'extinction de la cellule mutée. Lors du jeune prolongé, l'organisme s'acidifie d'une manière stable, et le cancer ne peut plus utiliser le sucre dont il a tant besoin pour proliférer. En nous soumettant à un jeûne périodique, nous détruisons les cellules cancéreuses ou mutées de notre organisme avant que ces cellules cancéreuses ou mutées de notre organisme prolifèrent et créent des dommages importants." (Willem)
Le Dr Willem insiste sur l'importance de cette prévention active, car les méthodes médicales de dépistage et de traitement du cancer ne sont pas suffisamment efficaces pour éradiquer le cancer. La cause de cet échec repose en particulier sur la difficulté de déceler la présence d'un cancer à un stade où l'état cancéreux serait réversible.

Lorsqu'il est suffisamment gros pour être décelé, un cancer est déjà âgé de huit ans et a atteint en moyenne une masse de un milliard de cellules; il pèse un gramme ou mesure un centimètre de diamètre. Durant toutes ces années, il a évolué, sans révéler sa présence par des symptômes ou des signes cliniques. Comme l'écrit le Dr Willem, "que de temps perdu quand on considère que, plus le cancer est attaqué précocement, plus grandes sont les chances de le détruire et plus cette destruction sera facile". (Boudreau)
D'ailleurs, sur le présent forum, nous avons le cas de Viviane dont le père supervisait son jeûne. En tant que médecin, cela l'inquiétait (à tort) car le Dr Willem en donne la raison. Voir l'expérience de Viviane :
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t173-jeune-de-22-jours-supervise-par-mon-pere-medecin-viviane


avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du jeûne selon Shelton

Message  Pranaute le Mer 20 Sep 2017 - 8:18

Je reviens apporter le bilan de mon jeûne.
Sur le plan médical c'est un échec:
Après un soulagement de mon nerf pendant les quelques semaines de sortie de jeune (que j'ai fait proprement) tout est revenu lorsqu'il s'est remis en usage. C'est catastrophique pour moi.

Je tiens également à porter un message très important:
Il faut être très prudent avec le jeûne long. Les 2 incidents cardiaques (pas de simples palpitations, des tachycardies violentes) que j'ai eu ne sont pas anodins ils s'agissaient bien d'une faiblesse en électrolytes... Après quelques recherches et consultations j'ai confirmation que le taux de sodium potassium dans le sang n'est pas forcément révélateur des taux dans le milieu intracellulaire.
Je sentais bien que mon coeur "buggait" et pas qu'un peu et que ça ressemblait trop à un manque d'électrolytes malgré un ionogramme parfait.
Prudence donc...

Quant à mon problème de santé je suis dépité...
Cette inflammation qui bloque un nerf pudendal détruit ma vie mon esprit et mon âme...
Combien de temps je vais encore survivre.

Merci Luc néanmoins de ta présence et de ton suivi dommage que cela ne se termine pas en happy end.

Pranaute

Messages : 20
Date d'inscription : 14/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du jeûne selon Shelton

Message  Klee le Mer 20 Sep 2017 - 10:13

Bonjour Pranaute,

Désolé de lire que tu n'as pas eu les résultats escomptés malgré la durée de ton jeûne.

Comme l'a indiqué Luc dans ses précédents messages, les palpitations constituent un phénomène courant lors d'un jeûne. Cela étant, tu sembles bien connaître le ressenti de ton cœur : si tu sens que celui-ci était dans un état anormal, et pas uniquement dans un processus d'autolyse classique, peut-être que cela révèle sur le fond un problème cardiaque qu'il faudrait évoquer avec un spécialiste ? Au final, est-ce que tout est rentré dans l'ordre ou connais-tu encore des épisodes de tachycardies ?

Dans tous les cas, un jeûne long n'est jamais quelque chose d'anodin et il est important de savoir écouter son corps : merci à toi pour ce rappel.

Klee
Admin

Messages : 425
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du jeûne selon Shelton

Message  Pranaute le Mer 20 Sep 2017 - 10:57

Il ne s'agissait pas de l'autolyse. Je connais bien les palpitations pour avoir fait d'autres jeûnes (3 semaines) il ne s'agissait pas de simples palpitations mais bien de violentes tachycardies (avec évanouissement, impossibilité de bouger) qui auraient pu mal finir.
Je n'ai pas d'antécédents, j'ai fait beaucoup de sport mes examens ont toujours montré un bon coeur.

Il s'agissait bien d'une perte d'électrolyte non visible à l'ionogramme car les taux sanguins ont tendance à se normaliser rapidement en revanche le milieu intracellulaire peut être en grave carence ce qui était mon cas...
J'étais très vulnérable (crises de tachycardies au moindre effort, je ne pouvais rester seul,etc.) pendant un mois et demi de réalimentation ce qui correspond bien au temps qu'il faut pour normaliser le milieu intra cellulaire.

Je suis néanmoins bien vivant, mais j'insiste à ne pas prendre à la légère.
On est trop facilement rassuré par des taux d'électrolytes normaux dans le sang qui ne révèle absolument pas l'état de carence intra cellulaire.

Pranaute

Messages : 20
Date d'inscription : 14/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du jeûne selon Shelton

Message  Klee le Mer 20 Sep 2017 - 15:15

Oui, je ne remets pas en cause ton diagnostic, d'autant que tu as fait de précédents jeûnes qui te permettent de faire la différence avec des palpitations classiques dûs à l'autolyse.

N'étant pas médecin, je ne me risquerai à aucune hypothèse lorsque tu évoques cette perte d'électrolyte non visible à l'ionogramme. En revanche, tu es le premier cas que je croise déclarant des crises de tachycardies durant un mois et demi de réalimentation. Il y a là quelque chose qui paraît anormal : dans ton cas, il me semblerait bon d'aller voir un cardiologue.

Klee
Admin

Messages : 425
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du jeûne selon Shelton

Message  Luc le Mer 20 Sep 2017 - 19:27


(ce matin j'étais sorti et j'ai envoyé un message via ma tablette, mais il semble qu'il ne soit pas entré. Il faut dire que je ne suis pas très habile avec ces technologies.)

Bonjour Pranaute !

Merci beaucoup pour ton témoignage. Il est apprécié et nous sert d'avertissement.

Quelle histoire ! Je suis vraiment désolé d'apprendre les ennuis que tu as eu avec ce jeûne, d'autant plus que les résultats ne semblent pas être au rendez-vous.

En effet, ce n'est pas une mince affaire, puisqu'il semble vraiment que tu aies été affecté par un problème cardiaque et non seulement des réactions de l'autolyse. Qu'en pensent tes médecins ?

Si ce jeûne avait été exécuté dans une maison de jeûne, aurait-on décelé ce problème ? Je l'ignore.  Dans les maisons de jeûne, il n'y a pas nécessairement de  médecins ou de personnes qualifiées pour reconnaître de tels problèmes cardiaques.

Nous sommes de tout coeur avec toi !

Redonnes-nous de tes nouvelles.

Luc et Lison

avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du jeûne selon Shelton

Message  Pranaute le Jeu 21 Sep 2017 - 6:23

Merci Luc.
Je suis bien allé voir un cardiologue spécialisé qui confirme que la dénutrition n' est pas forcément visible sur l ionogramme. Tant qu' il le peut le corps privilegie le maintien des taux sanguin pendant que les cellules se vident. À avoir en tête surtout pour les taux ionique.

Pranaute

Messages : 20
Date d'inscription : 14/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re : Fin du jeûne chez Shelton

Message  Hildigrim le Jeu 21 Sep 2017 - 16:32

Voilà un fil de discussion intéressant. Et inquiétant aussi finalement, pour quelqu'un comme moi qui va se lancer dans un jeûne long au printemps prochain.

Si je comprends bien, l'ionogramme ne garantit rien finalement. Mais alors ? Comment savoir ? Seul le jeûne révèle la carence du milieu cellulaire, c'est ça ?

Je m'aperçois que j'ai souvent jeûné au jus, deux fois à l'eau mais à chaque fois, c'étaient des jeûnes courts.

Je suis impatient de faire ce jeûne long et, qui plus est chez un spécialiste mais cette histoire de coeur qui part en vrille, c'est sûr, c'est peu rassurant.

M'enfin, la fin de l'histoire est positive sur ce plan là même si, je le regrette bien sûr, le jeûne n'a pas été porteur de la guérison attendue.
Merci pour ce témoignage et les réponses.
Ce forum est vraiment une mine.

Bonne soirée.

Hildigrim

Messages : 21
Date d'inscription : 18/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du jeûne selon Shelton

Message  Luc le Jeu 21 Sep 2017 - 20:49

Pranaute a écrit:Merci Luc.
Je suis bien allé voir un cardiologue spécialisé qui confirme que la dénutrition n' est pas forcément visible sur l ionogramme. Tant qu' il le peut le corps privilegie le maintien des taux sanguin pendant que les cellules se vident. À avoir en tête surtout pour les taux ionique.

En effet, tel que Hildigrim le mentionne, comment savoir si nos électrolytes sont désiquilibrés alors que les tests sanguins nous indiquent qu'ils  sont corrects???

Les battements cardiaques élevés en cours de jeûne, particulièrement lorsque nous sommes au repos, comme l'écrit Boudreau, font parties du processus de l'autolyse. Elle écrit :
Pendant que le jeûneur est allongé et tranquille, son corps en autolyse est très affairé.  À certains moments du travail autolytique, le coeur travaille plus rapidement;  il accélère son battement pour faire la livraison des matériaux requis pour le travail en cours et pour ramener les toxines délogées vers les organes excréteurs.
Mais comment savoir si cet emballement du coeur est dû à l'autolyse ou à un autre problème comme celui cité ?

Il n'est donc pas évident d'avoir l'heure juste finalement.  Il me surprendrait même que les spécialistes du jeûne puissent faire la différence, même si un médecin fait partie du personnel de supervision des jeûneurs !

J'aimerais bien connaître le truc pour savoir si, à titre d'exemple, le sodium et le potassium sont réellement déséquilibrés dans l'organisme alors que les tests habituels montrent des taux normaux .

Toi Pranaute, puisque tu as plusieurs jeûnes à ton actif, tu voyais une différence en comparant tes ressentis de ton précédent jeûne et de celui-ci.

J'espère qu'un jour nous saurons faire cette différence.



Dernière édition par Luc le Lun 25 Sep 2017 - 18:34, édité 1 fois (Raison : correction)
avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du jeûne selon Shelton

Message  Pranaute le Lun 25 Sep 2017 - 15:25

Si on avance dans le jeûne. La probabilité que des battements soient dus à un baisse d électrolyte augmente c est le premier indice pour moi.
Sinon j ai pu faire la différence entre une palpitation sentir son cœur et vraiment avoir le coeur qui s emballe.

Pranaute

Messages : 20
Date d'inscription : 14/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du jeûne selon Shelton

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum