Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Sandrine le Mer 22 Fév 2017 - 15:56

Bonjour à tous

Je voudrai tout d'abord remercier les administrateurs de ce site pour leurs excellents conseils et pour l'existence de ce site qui permet de profiter des conseils et des expériences de nombreux francophones à travers le monde :-)

De mon coté, je poste ce message car après avoir fait plusieurs essais de jeûnes de 2 jours, j'ai décidé de tenter un jeune de 10 jours.
J'en suis à mon 2eme jour, demain j'attaque le 3eme, et j'espère avoir la volonté d'arriver à tenir 10 jours. Le fait de parler de mon expérience sur ce forum devrait m'y aider.
Je suis décidée à tenter ce jeûne pour essayer de lutter contre mon diabète de type 2 et mon hypertension.
J'ai bien vu dans vos témoignages que l'idéal est de jeûner au repos, mais c'est impossible pour moi, aussi je vais jeûner tout en travaillant (j'ai un travail de bureau).
Mon problème c'est que je n'ose pas arrêter d'un coup tous mes médicaments, j'ai donc décidé de mesurer ma glycémie et ma tension tous les jours et de réduire la dose de médicaments en conséquence au besoin.
Mais tant que je prends de la metformine, je suis obligée de manger un tout petit peu en même temps, sinon j'ai des ballonnements, des douleurs, et l'estomac qui gonfle. Je ne peux donc pas faire de jeûne intégral pour le début de mon jeune.
J'ai donc besoin de vos conseils : est ce qu'il vaut mieux que je mange 100g de légumes cuits ou plutôt des légumes crus pour pouvoir accompagner mon cachet de metformine avec quelque chose de solide dans l'estomac? Pour l'instant j'ai tenté les 2 : une carotte rapée le midi et un bol de soupe au chou le soir.
Autre question à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse : dois je arrêter la pilule pour une meilleure détox de mon organisme ou puis je continuer à la prendre?
En vous remerciant d'avance pour vos précieux conseils ;-)

Sandrine

Messages : 11
Date d'inscription : 18/02/2017
Localisation : Paris - France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Luc le Mer 22 Fév 2017 - 20:04

Bienvenue sur ce forum !

La metformine peut être arrêtée durant le jeûne car nous ne mangeons rien ... donc la glycémie ne peut pas vraiment monter.  Fais-en l'expérience en vérifiant tes glycémie de temps en temps.  Tant qu'à la tension artérielle, elle devrait normalement baisser également d'elle-même. Cependant, puisque tu travailles, il est plus difficile de savoir si la tension baissera ou pas ... le stress la fait généralement monter.  Dommage que ce jeûne ne s'effectue pas au repos. Malgré tout, il faudrait vraiment te reposer dès que tu en as la possibilité.

L'idéal serait de jeûner en période de vacances!

Dans les faits, tous les médicaments doivent être arrêtés durant le jeûne, continuer de les prendre rend le jeûne pour ainsi dire inutile "thérapeutiquement" parlant. Le jeûne dans de telles conditions n'aura comme résultat qu'une perte de poids.

Au plaisir !
avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Sommerlund le Mer 22 Fév 2017 - 22:57

Salut Anthias,

Peut-être que tu connaît déjà cette série de vidéos salvatrices sur le diabète de Thierry Casasnovas, sinon en voici le lien vers la première: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sommerlund

Messages : 129
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Sandrine le Jeu 23 Fév 2017 - 1:58


Merci Sommerlund, je ne connaissais pas ces liens !

Luc, malheureusement il m'est impossible de jeuner pendant les vacances pour les 2 prochaines années.
Donc j'ai choisi cette période au boulot car c'est très calme en ce moment, j'espère y arriver. C'est mieux que rien.
Suite à tes conseils, je vais donc arrêter la pilule dès aujourd'hui.
De plus, ce matin je suis ravie, la glycémie est parfaite, au bout de 2.5 jours de jeûne ! Quel plaisir ! ;-)
Je vais donc diminuer mes médicaments et n'en prendre plus qu'un aujourd'hui, et aucun demain.
La tension est bonne (avec les médicaments) depuis le début du jeune et stable à 125/80.
Mais je vais aussi essayer de diminuer la dose par 2 dès aujourd'hui.

Sandrine

Messages : 11
Date d'inscription : 18/02/2017
Localisation : Paris - France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Luc le Jeu 23 Fév 2017 - 9:12


Il semble que la tension soit normale ainsi que la glycémie ...

Tu peux cesser la metformine complètement. Puisque la tension est également normale, la médication peut aussi être arrêtée. Vérifie-la de temps en temps, elle devrait demeurer à la baisse, même sans médicament. Quel médicament prends-tu pour ta tension ? Est-ce un bêta bloquant ?

Tu as quel âge ?
Quel était ton poids avant de débuter le jeûne ?
Quel est-il maintenant ?
Quelle est ta taille ?
avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Sandrine le Jeu 23 Fév 2017 - 16:05


J'ai eu une frayeur ce soir en trouvant ma glycémie à 0.6 g/l ! Je n'ai jamais eu de valeur aussi basse.
Mais je suppose, et j'espère, que mon corps va s'arrêter là et que ma glycémie va se stabiliser.
J'ai arrêté tous mes médicaments ! Et je reconnais que j'aurai du le faire avant, mais j'avais peur de tout arrêter d'un coup.
Pour la tension je prends 16 mg de Candésartan cilexétil, un antagoniste des récepteurs de l'angiotensine II.

J'ai 44 ans et je mesure 1.68 pour un poids en début de jeûne de 95 kg.
J'ai toujours été obèse, j'ai fait de l'hyper-insulinisme depuis ma naissance. Mon pancréas s'est naturellement épuisé assez vite et le diabète a commencé.
J'espère que le jeûne en tant que mode de vie, si je l'adopte, pourra m'aider à faire durer la sécrétion insulinique de mon pancréas quelques années de plus.
Pour l'instant en 3 jours j'ai perdu 2.5 kg.
A noter que je faisais depuis longtemps du jeune intermittent sans le savoir puisque je ne déjeunais jamais le matin, contrairement à tous les "bons conseils" que m'ont donné de très nombreux nutritionnistes et médecins au cours de ma vie ! ;-)

Sandrine

Messages : 11
Date d'inscription : 18/02/2017
Localisation : Paris - France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Luc le Jeu 23 Fév 2017 - 21:34


En effet, ta glycémie est descendue passablement basse, mais il restait tout de même une certaine marge de manoeuvre. Pour cette raison, il est nécessaire d'arrêter la metformine afin d'éviter d'importantes baisses.

Il n'est pas anormal lors des premiers jours de voir des glycémies en bas des normales, sans toutefois descendre dans la zone dangereuse. Néanmoins, il faut rester au repos et ne faire aucune activité physique, ce qui pourrait occasionner une baisse plus importante. Habituellement, à la 4e ou 5e journée, la glycémie remonte un peu et devrait rester à ce niveau jusqu'à la fin du jeûne, sans presque bouger. Nous l'avons testé à quelques reprises lors des jeûnes de mon épouse, et à chaque fois c'était la même chose ; basse glycémie puis tout revenait dans les normales jusqu'à la fin du jeûne. C'était des jeûnes de 21 à 23 jours.

Tant qu'à ta tension artérielle, qu'en est-il ? Quels étaient les valeurs obtenues hier et ce matin (vendredi) ?

Voir ce lien concernant la glycémie :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Sandrine le Ven 24 Fév 2017 - 13:16


Merci Luc, ton expérience et celle de ton épouse me rassure, mais j'avoue être quand même stressée car hier soir à 22h ma glycémie est descendue jusqu'à 0.52 g/l.
Comme il semble que le seuil critique de l'hypoglycémie soit <0.5 g/l, ça me fait peur, car je sais par expérience que la metformine agit 2 ou 3 jours encore dans le corps quand on l'arrête. Même si ce n'est pas un médicament hypoglycémiant, cela fait réfléchir quant à son fonctionnement en mode de jeûne. Mon mari (qui me soutient dans mon jeûne) a eu encore plus peur que moi et j'ai donc mangé 2 mandarines, qui ont fait remonter immédiatement ma glycémie, et nous avons été rassurés tous les 2.
Ce soir, à 17h30 en rentrant du boulot, ma glycémie était de 0.56 g/l. J'ai donc encore mangé 2 mandarines, histoire de ne pas stresser toute ma soirée à regarder descendre la glycémie comme hier soir.
Demain c'est week-end et donc repos complet, je vais essayer de rester zen en surveillant ma glycémie.

Pour répondre à ta question, hier ma tension était de 130/90 et aujourd'hui 135/90, donc même si ça monte un peu, tout va bien de ce coté là :-)
Merci en tout cas pour ton soutien, ça m'aide beaucoup.

Sandrine

Messages : 11
Date d'inscription : 18/02/2017
Localisation : Paris - France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Luc le Ven 24 Fév 2017 - 15:41

Concernant tes glycémies basses, elles sont sans doute dues au fait que tu sois active, même si selon toi tu fais très peu d'activités physiques, juste le fait de te déplacer pour aller au travail c'est déjà beaucoup et cela peut abaisser ta glycémie.

À propos de mon épouse, qui n'est pas diabétique, tous ses jeûnes étaient exécutés au repos complet.
avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Sandrine le Lun 27 Fév 2017 - 13:22

7eme jour de jeûne.
Mon jeûne se déroule extrêmement bien, du coup je peux le continuer en travaillant.
Paramètres physiologiques :
Pouls 52 (normal, puisque hors jeûne je suis à 62)
Glycémie : stabilisée à 0.50 g/l, constante du matin au soir !!
Tension : pas bon... Hier matin  dimanche elle était à 15/10, et ce matin, 16/10 ! Alors que j'étais au repos. La cata...
Mais le témoignage de Camille tiré du livre de Boudreau, que j'ai lu sur ce forum, m'a décidé à patienter.
Je vais donc essayer de tenir 15 jours, en espérant que ma tension baisse, comme dans son cas.

Ce qui m'embête le plus, c'est que mon urine est restée totalement claire et pas trop acide (Ph de 5 à 6) depuis le début du jeune.
Selon Shelton en page 137 "Durant les premiers jours de jeûne, l'urine est toujours de couleur sombre et de densité élevéee. La réaction en est fortement acide....
Son odeur est mauvaise et forte". Ce n'est pas mon cas, en 7 jours!
Je n'ai pas non plus transpiré, et je n'ai pas mauvaise haleine. Depuis le 2eme jour j'ai un léger mauvais gout dans la bouche.
Je pense quand même avoir eu une crise d'acidose le 3eme jour car j'étais très fatiguée et j'ai eu des migraines.
J'ai lu le témoignage de Klee qui dit que ses reins ont éliminés seulement à son 3eme jeûne, donc mon cas n'est pas unique.
Comment l'expliquez vous? Puisque d'après ce que dit Shelton, cela semble une exception.
Merci pour vos avis

Sandrine

Messages : 11
Date d'inscription : 18/02/2017
Localisation : Paris - France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Luc le Mar 28 Fév 2017 - 9:01


La tension artérielle peut varier beaucoup, selon différentes situations. Il faut vraiment la prendre alors que nous n'avons pas fait aucune activité durant au moins une dizaine de minutes. Il y a aussi le stress qui peut l'affecter. On sais aussi que lorsque l'organisme est en forte réaction autolytique, les battements cardiaques augmentent et la tension peut également varier. À titre d'exemple, étant un greffé du rein depuis 32 ans, je dois exécuter des visites régulières au CHUS (Sherbrooke), j'y passe divers examens et, la dernière fois, ma tentions était à 159/90, puis je leur ai dit que ce n'était pas ma tension habituelle ... on l'a reprise immédiatement, elle était à 149 et même là c'était plus haut qu'à l'habitude car normalement je suis plutôt vers 130/80.

Tant qu'aux urines, elles varient en fonction des quantités d'eau absorbée. En début de jeûne, elle peut être plus consistantes et foncées, mais cela dépend beaucoup des quantités de liquides absorbées. Nous ignorons combien de liquide tu bois durant une journée ?

Shelton écrit à propos des urines :
"La quantité d’urine excrétée pendant un jeûne, comme à d’autres moments de la vie, est déterminée par le volume d’eau absorbé, et par la quantité de sueur rejetée.

Durant les premiers jours du jeûne, l’urine est toujours de couleur sombre et de densité élevée; la réaction en est fortement acide et l’on note une grande quantité d’urée, de phosphates et de pigments biliaires. Son odeur est mauvaise et forte. Elle devient plus claire et perd son odeur désagréable à mesure que le jeûne continue. Lorsque la première augmentation de l’élimination est passée, la densité de l’urine baisse, et la quantité de substances minérales diminue. Le poids spécifique peut descendre aussi bas que 1,010 et la quantité de substances minérales diminue. Son activité est d’abord augmentée, mais vers la fin d’un jeûne total, l’urine peut redevenir neutre ou même être de réaction alcaline."
En ce qui concerne le cas de Klee, ses reins éliminaient normalement à ses trois jeûnes, mais lors du troisième, il élimina un ou des calculs rénaux. Certains éliminèrent un genre de boue rougeâtre granuleuse, possiblement des calculs désintégrés.

Bonne continuité !

avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Sandrine le Ven 3 Mar 2017 - 5:23

Bonjour Luc et merci pour tes encouragements.
Le cas de Klee semble en effet très différent du mien, puisque je mon coté je n'ai pas de calcul rénal.

Lors des 4 premiers jours de jeûne, je n'ai pas compté sur le moment mais il est vrai que j'avais très très soif ! Je passais ma journée à boire. Je l'estime entre 6 et 7 l d'eau par jour. Tu as raison, une telle quantité doit sûrement expliquer mes urines toujours très claires et sans odeur. Depuis le 5eme jour j'ai moins soif, mais je bois encore au moins 2 l d'eau par jour. Je serai incapable de faire un jeûne sec !

Depuis le 7eme jour, ma tension est à 16/10, stable tout au long de la journée (je l'ai pris 3 fois par jour, toujours assise au repos). Hier elle est montée à 17/10, stable toute la journée également à cette valeur. Ce matin à nouveau 16/10... Décourageant !

Je suis embêtée car je ne pourrai pas continuer mon jeûne au delà de 14 jours, malgré ma tension qui reste trés haute.
Je travaille dans une SSII dans la région parisienne et en fin de semaine prochaine je dois animer des formations chez un client, ce qui est un exercice bien plus physique que rester au bureau tout la journée devant un ordinateur ! De plus je serai obligée de prendre les transports en commun et donc de beaucoup marcher, de monter les escaliers, etc... Impossible en continuant le jeûne, je me rend bien compte que je me sens en forme mais que le moindre effort physique me fatigue.

Donc j'ai décidé d'arrêter à 14 jours, tant pis pour ma tension. Il faudra sûrement un 2eme jeune ou même plusieurs autres pour se débarrasser de ce problème, si j'y arrive un jour...
J'espère déjà avoir reposé mon foie et mon pancréas avec ce premier jeune "long", et qu'ils fonctionneront mieux à l'avenir.
Je vais donc préparer ma semaine de ré-alimentation la semaine prochaine. Je lis partout que l'idéal c'est le jus de fruits, puis les fruits entiers, mais dans mon cas comme je suis diabétique je vais plutôt commencer par des jus de légumes, des soupes de légumes verts bien liquides, puis des légumes crus mous style tomates, auquel j'ajouterai quelques fruits par la suite. Est ce que cela semble correct dans mon cas?

Sandrine

Messages : 11
Date d'inscription : 18/02/2017
Localisation : Paris - France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Luc le Ven 3 Mar 2017 - 12:13

En effet, ta tension est relativement haute.  Pourtant, durant les premiers jours de jeûne elle était dans les normales. Lorsque tu as réduit ou stoppé tes médicaments pour la tension, il semble qu'elle se soit mise à monter graduellement.

Puisque tu dois reprendre un travail demandant plus de déplacements et plus d'énergie, il serait sans doute mieux de couper ton jeûne et te réalimenter graduellement, puis reprendre tes médicaments pour ta tension si elle ne baisse pas.  Habituellement, lors des jeûnes, les gens voient une nette descente de la tension.  Peut-être que la cause pourrait-être les très grandes quantités d'eau absorbées ... jusqu'à 7 litres par jour dans certains cas.  Cela explique également les urines claires ayant peu d'odeur.

Bonne réalimentation !
avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Bilan de mon jeûne de 14 jours

Message  Sandrine le Mer 15 Mar 2017 - 14:37

Bonjour à tous,

Je reviens sur le forum pour faire un témoignage bilan de mon jeûne de 14 jours.
J’ai en effet parfois regretté en lisant les récits sur ce forum de ne pas avoir les témoignages « complets » jusqu'au bout des expériences réalisées, je vais donc tacher de faire de mon coté un bilan factuel qui, je l’espère, pourra être utile aux futurs visiteurs de ce forum.

Bilan jeune hydrique de 14 jours pour diabète et hypertension, en travaillant :
Le jeune : En résumé pour moi ce fût une expérience fantastique à vivre, très facile de mon coté, avec des résultats intéressants.
- Langue blanche à partir du 2eme jour et jusqu’à la ré-alimentation
- Soif intense au début du jeune (j’ai bu jusqu’à 7 l d’eau par jour la première semaine)
- Plus d’appétit au 3eme jour, le jeune est devenu très facile.
- Signes de la crise d’acidose au 3eme et 4eme jour (fatigue intense, céphalées, yeux qui piquent, problèmes de concentration)
- Plus aucun transit intestinal à partir du 3eme jour.
- Abandon progressif des médicaments les 2eme et 3eme jour : je regrette mon choix, j’aurai du écouter les bons conseils de Luc et les arrêter dès le début du jeune (j’avais peur de les arrêter, mais je ne ferai plus cette erreur la prochaine fois !)
- Pouls : mon pouls est descendu bas, j’ai perdu 15 battements/min en moyenne par rapport à mon pouls habituel.
- Tension : augmentation après l’arrêt des médicaments jusqu’à 17/10, puis régularisation à 15/09 les derniers jours.
- Glycémie : la glycémie s’est régulée très vite. La glycémie est devenue parfaite au réveil (0.7 g/l) par contre elle est descendue très bas certains soir (0.40 g/l) mais sans signe d’hypoglycémie, sauf un froid intense, je n’arrivais plus à réchauffer mes pieds et mes mains qui étaient gelés. Dans ces cas là, j’ai décidé de boire un jus de légume qui a fait remonter un peu ma glycémie et m’a permis de me réchauffer. Cela n’a pas rompu mon jeûne (langue toujours blanche).
- Pendant le jeûne, odorat surdéveloppé, peau lisse et sans ride : ces "symptômes" ont disparus à la ré-alimentation.
- Un psoriasis au niveau du cou a disparu la 2eme semaine de jeune et n’est pas revenu avec la ré-alimentation !
- A part les jours de la crise d’acidose, je me suis sentie bien pendant tout le jeune, et je n'ai eu aucun problème de sommeil. Par contre j’étais tout de suite fatiguée au moindre effort physique. J’ai arrêté tout sport dès le début du jeune. La 2eme semaine, le moindre effort physique était tellement épuisant que j’ai du poser quelques après midi au boulot car je n’arrivais plus à rester assise devant mon ordinateur, j’avais des maux de dos qui ne s’arrêtaient qu’une fois couchée à l’horizontale. Même marcher plus de 10 m devenait épuisant, je ne pouvais plus monter les escaliers sans avoir de vertiges, heureusement que j’ai des ascenseurs pour arriver à mon bureau.
- Perte de poids pendant le jeune : 10 kg

La ré-alimentation :
J’ai finalement décidé de suivre les envies de mon corps pendant la réalimentation, puisque je n’avais jamais eu aucun problème de digestion auparavant. Tout s’est très bien passé, avec reprise très rapide du transit sans aucune douleur d'aucune sorte.
- Jour 1 : bol de soupe de légume verts mixée avalée sans aucun appétit. J’ai du me forcer un peu.
- Jour 2 : la faim est revenue ainsi que le transit intestinal. Envie de légumes crus, de soupe de légume, de fromage, d’œuf, et de pain complet.
- Jour 3 : même envie + fruits + crevettes. La langue est redevenue rose.
- Jour 4 : envie de viande pour la première fois.
J’ai eu envie de reprendre le sport (course à pied) dès le 3eme jour. Aucun problème lors de la reprise du sport. Je ne pense pas avoir perdu des muscles, ou si peu que je ne m’en suis pas rendue compte. Lors des 4 jours de réalimentation, j’ai repris 5 kg de poids très rapidement, puis mon poids s’est stabilisé. Bilan stabilisé après réalimentation : -5 kg.
La tension est toujours à 15/9 après la réalimention. Le diabète s’est un peu amélioré mais c'est loin d'être parfait, je suis un peu déçue : j’ai repris de la metformine, mais 1/2 de la dose que j’avais auparavant, pour l’instant.
Je poursuis par des jeunes intermittents : j’ai arrêté de manger le matin, occasionnellement le soir, et j’ai décidé de faire 1 à 2 jours de jeune complet par semaine.
J’espère arriver à baisser encore un peu la tension et à stabiliser le diabète...

En résumé j’ai vécu une « aventure intérieure » tout à fait passionnante, qui a eu des effets bénéfiques visibles sur ma santé, même si tout n’est pas parfait. Mais je suppose qu’il faudrait que je renouvelle l’expérience avec une période beaucoup plus longue, 20 ou 30 jours, au repos complet. Ce qui est impossible à faire dans ma vie actuelle.
J’espère en tout cas avoir ralenti la progression inexorable de mon diabète, ma hantise étant de devoir passer à l’insuline.
Si certains d’entre vous ont réussi à ralentir, voir à soigner leur diabète via le jeûne, j’aimerai beaucoup échanger avec vous, sur cet excellent forum ou en MP.
Merci d’avance pour votre contact !
Et pour finir un grand merci à Luc pour son soutien et ses conseils avisés.

Sandrine

Messages : 11
Date d'inscription : 18/02/2017
Localisation : Paris - France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Luc le Jeu 16 Mar 2017 - 1:43

Anthias a écrit:Bonjour à tous,

Je reviens sur le forum pour faire un témoignage bilan de mon jeûne de 14 jours.
J’ai en effet parfois regretté en lisant les récits sur ce forum de ne pas avoir les témoignages « complets » jusqu'au bout des expériences réalisées, je vais donc tacher de faire de mon coté un bilan factuel qui, je l’espère, pourra être utile aux futurs visiteurs de ce forum.

En effet, il arrive souvent que les témoignages ne sont pas complets. La raison est que parfois les jeûneurs ne complètent pas leurs jeûnes et me reviennent pas nécessairement raconter la conclusion de leurs jeûnes.

Bilan jeune hydrique de 14 jours pour diabète et hypertension, en travaillant :
Le jeune : En résumé pour moi ce fût une expérience fantastique à vivre, très facile de mon coté, avec des résultats intéressants.
- Langue blanche à partir du 2eme jour et jusqu’à la ré-alimentation
- Soif intense au début du jeune (j’ai bu jusqu’à 7 l d’eau par jour la première semaine)
- Plus d’appétit au 3eme jour, le jeune est devenu très facile.
- Signes de la crise d’acidose au 3eme et 4eme jour (fatigue intense, céphalées, yeux qui piquent, problèmes de concentration)

Ces symptômes sont fréquents lors du jeûne, même si certains jeûnent sans ressentir de fatigue et peu se symptômes. Il est difficile d'en connaître la raison. En principe, plus notre toxémie est élevée, plus les symptômes devraient être plus accentués. Cependant, le contraire se voit également.

- Plus aucun transit intestinal à partir du 3eme jour.
- Abandon progressif des médicaments les 2eme et 3eme jour : je regrette mon choix, j’aurai du écouter les bons conseils de Luc et les arrêter dès le début du jeune (j’avais peur de les arrêter, mais je ne ferai plus cette erreur la prochaine fois !)
- Pouls : mon pouls est descendu bas, j’ai perdu 15 battements/min en moyenne par rapport à mon pouls habituel.
- Tension : augmentation après l’arrêt des médicaments jusqu’à 17/10, puis régularisation à 15/09 les derniers jours.

Selon ce que nous avons observé, en général, et c'est ce que Duverney-Guichard note également dans sa thèse : les glycémies sont basses, voire très basse durant les3 ou 4 premiers jours puis se stabilisent jusqu'à la fin du jeûne, peu importe sa longueur.
Il faut aussi comprendre que la glycémie peut varier à la baisse si nous ne jeûnons pas au repos.


- Glycémie : la glycémie s’est régulée très vite. La glycémie est devenue parfaite au réveil (0.7 g/l) par contre elle est descendue très bas certains soir (0.40 g/l) mais sans signe d’hypoglycémie, sauf un froid intense, je n’arrivais plus à réchauffer mes pieds et mes mains qui étaient gelés. Dans ces cas là, j’ai décidé de boire un jus de légume qui a fait remonter un peu ma glycémie et m’a permis de me réchauffer. Cela n’a pas rompu mon jeûne (langue toujours blanche).

En jeûne, il est important de se réchauffer, sinon l'énergie est déviée pour nous réchauffer. Des bouillottes chaudes pour les pieds et ailleurs sont très utiles.

- Pendant le jeûne, odorat surdéveloppé, peau lisse et sans ride : ces "symptômes" ont disparus à la ré-alimentation.
- Un psoriasis au niveau du cou a disparu la 2eme semaine de jeune et n’est pas revenu avec la ré-alimentation !

Très intéressants ces résultats, même si le jeûne ne fut pas exécuté au repos complet. On peut s'imaginer quels auraient été ces résultats en jeûnant au repos.

- A part les jours de la crise d’acidose, je me suis sentie bien pendant tout le jeune, et je n'ai eu aucun problème de sommeil. Par contre j’étais tout de suite fatiguée au moindre effort physique. J’ai arrêté tout sport dès le début du jeune. La 2eme semaine, le moindre effort physique était tellement épuisant que j’ai du poser quelques après midi au boulot car je n’arrivais plus à rester assise devant mon ordinateur, j’avais des maux de dos qui ne s’arrêtaient qu’une fois couchée à l’horizontale. Même marcher plus de 10 m devenait épuisant, je ne pouvais plus monter les escaliers sans avoir de vertiges, heureusement que j’ai des ascenseurs pour arriver à mon bureau.
- Perte de poids pendant le jeune : 10 kg

La fatigue est normale, même si certain jeûne sans trop de fatigue. Voir le lien :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


La ré-alimentation :
J’ai finalement décidé de suivre les envies de mon corps pendant la réalimentation, puisque je n’avais jamais eu aucun problème de digestion auparavant. Tout s’est très bien passé, avec reprise très rapide du transit sans aucune douleur d'aucune sorte.
-          Jour 1 : bol de soupe de légume verts mixée avalée sans aucun appétit. J’ai du me forcer un peu.
-          Jour 2 : la faim est revenue ainsi que le transit intestinal. Envie de légumes crus, de soupe de légume, de fromage, d’œuf, et de pain complet.
-          Jour 3 : même envie + fruits + crevettes.  La langue est redevenue rose.
-          Jour 4 : envie de viande pour la première fois.
J’ai eu envie de reprendre le sport (course à pied) dès le 3eme jour. Aucun problème lors de la reprise du sport. Je ne pense pas avoir perdu des muscles, ou si peu que je ne m’en suis  pas rendue compte. Lors des 4 jours de réalimentation, j’ai repris 5 kg de poids très rapidement, puis mon poids s’est stabilisé. Bilan stabilisé après réalimentation : -5 kg.
La tension est toujours à 15/9 après la réalimention. Le diabète s’est un peu amélioré mais c'est loin d'être parfait, je suis un peu déçue : j’ai repris de la metformine, mais 1/2 de la dose que j’avais auparavant, pour l’instant.
Je poursuis par des jeunes intermittents : j’ai arrêté de manger le matin, occasionnellement le soir, et j’ai décidé de faire 1 à 2 jours de jeune complet par semaine.
J’espère arriver à baisser encore un peu la tension et à stabiliser le diabète...

En résumé j’ai vécu une « aventure intérieure » tout à fait passionnante, qui a eu des effets bénéfiques visibles sur ma santé, même si tout n’est pas parfait. Mais je suppose qu’il faudrait que je renouvelle l’expérience avec une période beaucoup plus longue, 20 ou 30 jours, au repos complet. Ce qui est impossible à faire dans ma vie actuelle.
J’espère en tout cas avoir ralenti la progression inexorable de mon diabète, ma hantise étant de devoir passer à l’insuline.
Si certains d’entre vous ont réussi à ralentir, voir à soigner leur diabète via le jeûne, j’aimerai beaucoup échanger avec vous, sur cet excellent forum ou en MP.
Merci d’avance pour votre contact !
Et pour finir un grand merci à Luc pour son soutien et ses conseils avisés.

En ce qui a trait à la réalimentation, il aurait été préférable qu'elle soit plus progressive et plus longue afin que l'autolyse puisse se poursuivre plusieurs jours. D'ailleurs, le faim n'était pas là. Voir ce qu'écrit Boudreau sur la réalimentation et l'activité physique.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci pour cet excellent retour sur ton jeûne !

avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne contre le diabète... tout en travaillant

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum