Cancer et jeûne : témoignage sur le site du Dr David Servan-Schreiber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cancer et jeûne : témoignage sur le site du Dr David Servan-Schreiber

Message  Luc le Mar 25 Sep 2012 - 21:37


Sur le site d'un médecin bien connu, le Dr David Servan-Schreiber (aujourd'hui décédé) où il est question du cancer, un sujet sur le forum traite du jeûne. À noter que sur ce site, à part cette discussion, le jeûne n'est pas réellement abordé.

À un certain endroit, le Dr Schreiber se contente de dire que cette thérapie peut sans doute être efficace dans certains cas mais qu'elle comporte des risques. Naturellement, le Dr Srhreiber n'a jamais jeûné, supervisé de jeûnes ou étudié le jeûne, comme tous les médecins d'ailleurs.

__________________________________________


Voici le commentaire très intéressant d'un participant (CHRISTO282) sur le forum du site du Dr David Servan-Schreiber sur le sujet qui traite du jeûne.

"Pourquoi pensez-vous qu'une chimio sera plus à même de venir "détruire" les cellules cancéreuses du cerveau de votre fils, alors que les produits toxiques utilisés en chimio seront (certes beaucoup plus faiblement) aussi destructeurs de cellules normales en cours de reproduction, qu'un jeûne total (sauf eau pure à discrétion: eau recommandée WATTWILLER car exempte de toute trace de nitrate et nitrite) bien conduit dans des conditions psychologiques et matérielles optimales où son corps commencera à auto-digérer, sans effet secondaire et aucune toxicité, ces mêmes cellules cancéreuses, avant que de commencer à s'attaquer aux cellules vitales de son corps (ce qui serait un commencement d'entrée en période d'inanition et non plus une période de jeûne proprement dite).

Regarder le cas de la jeune Délizia CIRROLLI à Lourdes, qui avait un sarcome osseux du genoux, que les médecins voulait amputer sans garantir pour autant à ses parents la survie de leur petite fille de 13 ans, son père a refusé l'amputation et elle rentrée à la maison pour mourir où elle est restée au lit pendant 2 mois et demi, entourée par les prières de ses proches qui se relayaient, sans manger car trop faible, et prenant seulement un peu d'eau. Après 2 mois et demi de jeûne, un matin elle s'est levée toute seule du lit et s'est dirigée vers la cuisine où se trouvait sa mère en réclamant à manger !!! Tous les examens ultérieurs ont montré la disparition complète de toute cellule cancéreuse !!!

Voyez aussi le livre de Monique COUDERC (femme de l'ancien commentateur sportif Roger COURDERC) qui s'est guéri d'un début de métaplasie (stade III quand même) pour lequel ses médecins conseillait une hystérectomie totale et qui s'est aussi guérie de son cancer par le jeûne !

Vous pouvez aussi regarder le témoignage de Jean Claude GRUAU qui s'est guéri d'un cancer de la vessie par le jeûne:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Dernière édition par Luc le Mar 25 Sep 2012 - 21:47, édité 1 fois

Luc
Admin

Messages : 3467
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cancer et jeûne : témoignage sur le site du Dr David Servan-Schreiber

Message  Luc le Mar 25 Sep 2012 - 21:40



suite ...

Ayez confiance en la nature, DIEU nous a fait parfait si nous savons nous remettre entre ses mains dans la confiance totale, la guérison est toujours au bout.

Suivez plutôt les traces de Delizia CIRROLLI, savoir :

- rester au lit au chaud (on a froid pendant qu'on jeûne)

- dans une chambre pas trop chauffée (pas plus de 20°C, quitte à être bien couvert pour ne pas sentir le froid), régulièrement aérée (ouverture des fenêtres pendant 5 mn toutes les 4 H) pour que le taux d'oxygène de la pièce reste suffisant.

- Pas d'activité dispersante, toute l'énergie du corps doit être dirigée vers la digestion des cellules anormales, repos complet, juste se lever pour aller aux toilettes. Même si on n'arrive pas ou plus à dormir, rester au lit, au repos, dans la confiance totale et la sérénité;

- boire régulièrement, par petites quantité, surtout pas plus que la soif.

- Etre dans le noir le plus complet (Si pas possible, placer un cache noir et opaque sur les yeux): en métabolisme basal, la consommation d'énergie par le corps pour la simple vision est de 30% du total, et même avec les yeux fermés, s'il y a un peu de lumière dans la pièce, même simplement la lumière du jour, le cerveau est stimulé par le peu de lumière qui touche la rétine, d'où perte d'énergie inutilement).

- dans le silence le plus total (chuchoter en présence du malade) pour que son cerveau ne soit pas dérangé par le moindre bruit, ce qui causerait des pertes d'énergie.

- prendre la tension du malade toutes les 12H pendant les 8 premiers jours de jeûne, toutes les 6H pendant les 8 jours suivants, toutes les 3 H pendant le restant du jeûne; si tension trop basse, ne pas lever le malade pour aller aux toilettes, utiliser un bassin de malade. on trouve des tensiomètres pas chers sur internet.

- A partir du 8è jour de jeûne, prendre la température rectale toutes les 24H; du 15è jour au 21è jour, la prendre toutes les 12H, et du 22è jour au 28è jour la prendre toutes les 6H, et jusqu'à la fin du jeûne, la prendre toutes les 3H.

==> ceci est une garantie de survie, pour éviter les accidents mortels de jeûne (surtout chez les imprudents qui ne restent pas au chaud, qui se dépensent trop physiquement ou nerveusement ou rompent le jeûne, croyant bien faire, en prenant par exemple une petite cuillérée de miel ou de sucre lors d'un malaise quelconque, ou une tisane ou n'importe quoi qui casse le processus de nutrition du corps par les corps cétoniques qui ne se remet en route que péniblement (il faut déjà 3 jours pour qu'il se mette en place au début du jeûne, qui sont les plus pénibles à supporter au point de vue de la faim) : en effet, bien surveiller que la température centrale corporelle ne descende pas sous 28° C; en effet, une persistance sous 28°C plusieurs heures conduirait inévitablement à la mort, traduisant l'inanition (c'est-à-dire que toutes les réserves de tissus non indispensables à la survie et toute la graisse auraient été consommées, et que le corps commencerait à puiser dans les cellules nécessaires à la survie); savoir que même si la température de 28°C était atteinte, un réchauffement rapide du corps par des couvertures chauffantes éviterait la catastrophe, et dès lors il faudrait commencer à réalimenter doucement la personne.



Luc
Admin

Messages : 3467
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cancer et jeûne : témoignage sur le site du Dr David Servan-Schreiber

Message  Luc le Mar 25 Sep 2012 - 21:45



suite ...

- En général, chez une personne qui jeûne dans les conditions optimales définies plus haut n'arrivera jamais à ce stade d'inanition et à cette température de 28°C, car sa faim naturelle l'aura remis sur pied avant, et lui aura fait reprendre de la nourriture tellement cette faim sera impérieuse, dès que son état la fera se sentir soudainement beaucoup mieux.

- Il est vivement conseillé pendant le jeûne de pratiquer des massages relaxants sur la personne qui jeûne, à type d’effleurements, pour générer un climat apaisant et relaxant par le biais des endorphines qui seront secrétées.

- De même, pour ceux qui sont croyants, se relayer pour prier dans la ferveur – à voix chuchotée bien sûr, et pour ceux qui ne le sont pas, encourager positivement la personne en lui délivrant des paroles apaisantes et de confiance dans la guérison naturelle.

- Ne pas avoir de stress pendant le jeûne, aucune inquiétude, aucune animosité envers quoi que ce soit, éviter toute contrariété; tous événements qui font secréter par le cerveau des produits neuronaux très toxiques.

- Ne pas s'inquiéter des malaises divers qui pourraient survenir pendant le jeûne, genre grosse fatigue, sensation de faiblesse, même évanouissement (mettre les pieds inclinés vers le haut pour favoriser le retour d'un bon flux sanguin au cerveau), douleurs diverses et variées, ne pas boire plus d'eau que la soif ne commande dans le but de faire passer ces symptômes douloureux d'élimination plus vite,

- N'écoutez pas ceux qui recommandent de faire des lavements rectaux pour éliminer les fécès résiduelles; les selles qui seront émises durant les premiers jours de jeûne seront suffisantes à évacuer le plus gros volume d'occupation du colon, le restant sera réhydraté et éliminé à la reprise alimentaire, sans aucun risque de toxicité; les lavements, s'ils soulagent dans un 1er temps, provoquent ensuite un regain de fatigue lié à une déminéralisation et une dévitamination par phénomène osmotique.

- Enfin, la reprise alimentaire doit se faire doucement, en petite quantité au début, en introduisant des aliments cuits à la vapeur principalement végétaux et fruitiers dans un premier temps avec peu de protéines, puis en augmentant progressivement les protéines après 2-3 jours; les selles bien moulées et non malodorantes témoigneront de la bonne reprise digestive.

Voilà, je vous souhaite bonne guérison.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

NB. Le lien proposé, placé en décembre 2010 n'est plus fonctionnel. Il est possible que depuis le décès du Dr Servan-Schreiber, ce site ne soit plus actif.





Luc
Admin

Messages : 3467
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cancer et jeûne : témoignage sur le site du Dr David Servan-Schreiber

Message  Luc le Lun 15 Oct 2012 - 10:53



Bien que le commentaire de CHRISTO282 donne des détails très précis sur certaines choses à faire ou à ne pas faire durant le jeûne, Shelton, Rocan, Mosséri et Boudreau n'en parlent pas spécifiquement. Exemple : cacher le jeûneur de toute lumière ou encore la prise de température allant jusqu'à huit fois par jour lorsque le jeûne est très avancé. Il est vrai qu'il est très important que le jeûneur n'ait pas froid et que dans certains cas, Mosséri écrit que cela pourrait être mortel, les autres auteurs mentionnés précédemment n'en parlent pas précisément. Toutefois, ces mesures citées par CHRISTO282 ne peuvent pas nuire, bien au contraire.

Il serait intéressant de savoir d'où sont tirées ces informations.


Luc
Admin

Messages : 3467
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cancer et jeûne : témoignage sur le site du Dr David Servan-Schreiber

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum