En avant Guingamp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En avant Guingamp

Message  Kwarf le Ven 6 Jan 2017 - 10:01

(Oui je suis français, mais pas de Guingamp)


Bonjour à vous,

Après avoir longuement hésité je suis aujourd’hui en pleine période de jeune.

Cela fait plusieurs mois maintenant que la démarche m’intéressait mais je n’avais pas décidé de sauter le pas, de plus avec mon travail je suis souvent en déplacement sur des chantiers. Difficile donc de concilier fatigue avec journée assez physique, je me demande parfois si ce n’était pas une bonne excuse. Cependant comme dis Yoda « Do... or do not. There is no try. »

Je m’étais assez renseigné à droite et à gauche sur le net, notamment sur « jeune et santé » (sans toutefois acheter de livres), donc j’avais les bases et les grandes lignes. Après Noel, j’ai vu que j’avais un une fenêtre de « tranquillité » me permettant de conjugueur mon jeune avec mon boulot mais derrière un bureau donc moins intense que d’accoutumé. J’ai donc décidé que c’était maintenant ou jamais pour tenter l’expérience.

Donc voilà je suis un homme de 35 ans, 1m72 pour 76kg, avec 2,3 ennuis de santé légers, le plus embêtant étant une dyshidrose sur 2 doigts de ma main gauche qui persiste et signe depuis plusieurs années maintenant.

Je fais surtout ce jeune car j’ai remarqué que ma relation avec la nourriture n’était pas (plus) saine. Le matin, par exemple, je devais absolument manger au petit déjeuner (voir compenser) car je savais qu’à midi je n’aurais pas le temps de manger…
Passer à table, n’étais plus ni un besoin vitale, ni un plaisir mais une sorte d’obligation sanitaire biologique, avec tant de protéines, tant de glucides et tant de lipides dans son assiette sinon c’est pas bien quitte à ne pas manger ce dont j’avais juste envie. Résultat frustration, énervement, envie, fringales etc.…
Pour moi le jeune est un moyen de faire un break de tout ça et je l’espère de ré harmoniser mes envies et mon besoin. En espérant régler mon problème de dyshidrose par la même occasion et toute autre pathologie interne à mon corps, dont je ne suis pas au courant.

Me voilà donc parti pour un jeune à durée « indéterminée ». A la base, l’objectif était de 14 jours. J’ai déjà du mal à réaliser que je suis arrivé à tenir une semaine entière... Apres la durée va se déterminer entre ma volonté, mon souhait de casser le jeune, ou les signes tel que l’haleine ou la couleur de la langue, la faim etc… Aujourd’hui je me dis que chaque jour est un jour nouveau, on verra bien ce qu’il me réserve et ne souhaite pas m’imposer de limite.

Début : le vendredi 30 décembre 2016 (les jours précédents étant léger compte tenu de la période… le jeudi 29, dû à l’emploi du temps je me suis contenté d’un seul et unique repas le soir : une soupe de butternut avec des chips de jambon et une tisane au romarin et des biscuits sans gluten)

1er jour : ok

2ème jour : faim et faible mais ok, comme c’est un samedi, je reste au chaud et au repos à la maison.

3ème jour : sensation d’être lourd d’avoir le poids de la terre sur le dos, fatigue et diarrhée fin de journée, sommeil difficile, bouche pâteuse. Dans la soirée apparition de douleur dans le bas du dos (rein ?).

4ème jour: plus léger, sommeil difficile, fatigue et sensation d’être dans le gaz toute la journée et mais un peu plus en forme l’après-midi. Sensation de froid très présente, bouche pâteuse, douleur bas du dos (rein ?).

5ème jour : sommeil un peu moins agité que la veille, n’a rêvé que de bouffe (cheesecake), réveil dans le gaz intense, estomac qui gargouille toujours , bouche pâteuse, meilleur forme à partir de 9h, sensation de froid intense toujours présente. Urine toujours chargée malgré une hydratation de 3l d’eau par jour, douleur bas du dos (rein ?), nez qui coule dans la journée et se bouche la nuit. En bien meilleur forme dans l’après-midi.

6ème jour  : Sommeil bien moins agité que les jours précédent (je me couche tôt, 21h45 la lumière est éteinte, j’en sens le besoin, non pas la fatigue mais le besoin de me reposer de mettre le corps au calme dans le noir sans bruit). Réveil bien moins dans le gaz qu’auparavant, je peux comparer mon état de forme avec celui d’hier après-midi je me sentirais même en mesure de faire une séance de sport. (J’ai encore révé de nourriture, principalement des chocolats de noël). C’est dingue de voir à quel point l’inconscient est aussi présent : le soir du 4ème jour, je feuillète un bouquin LCHF et je tombe sur une recette de cheesecake, la nuit je rêve de cheesecake, le 5ème jour des collègues reprenant le boulot ce jour la apportent des chocolats et bonbons de noël pour souhaiter la bonne année, la nuit je rêve de chocolat de Noel. Les tentations sont présentes partout mais je tiens bon. Un peu faim au réveil mais ça va. Langue toujours aussi chargée. Moins de douleurs au niveau des reins. Plus de focus. Ma dyshidrose au pouce est en train de ressortir. Nez qui coule dans la journée et se bouche la nuit.

7ème jour: Sommeil plus agité que la veille et plus de mal pour s’endormir. Réveil un peu plus difficile comparé à la veille là aussi, mais rien de trop significatif. Bouche toujours aussi pâteuse. Urine toujours aussi chargée. Langue chargée mais moins que les jours précédent il me semble, à voir. La poussée de dyshidrose est toujours présente sur mon pouce gauche. Bien moins en forme qu’hier, je me sens plus fatigué, c’est dur. Je reprends mal à la tête. J’ai faim mais : sensation ou besoin ? Pas de ventre qui gargouille juste envie de mettre autre chose dans ma bouche que de l’eau sans gout (même si je trouve que l’eau que je bois a de + en + de gout). Après cheesecake et chocolat c’est au tour du fromage de me torturer l’esprit.

8ème jour : Me suis couche plus tard que d’habitude, car j’avais cricket hier soir, la séance c’est d’ailleurs bien passée : échauffement, renforcement musculaire, gainage, 2,3 sprints, jeux sans problème. Nuit encore agitée, je sens toutefois que les périodes de sommeil sont de qualité. Réveil dure et matinée encore dans le gaz. Étonné d’avoir un estomac qui a émis 2,3 gargouillis ce matin puis terminé. Ne pas rêver de nourriture cette nuit ça change. Encore des chocolats présent à la machine à café, mais je n’ai pas ressenti le désir ni le besoin d’en manger. Je suis quand même content que le week end arrive pour me reposer. Toujours aussi froid, langue toujours chargée mais je note toutefois (je trouve) une légère amélioration, il me semble la voir plus rose que d’habitude. En règle général aucun mal à descendre mes 1.5l d’eau le matin mais là, je n’y arrive pas l’eau me dégoute… je vais me forcer pour rester hydrater et aider les reins (douloureux d’ailleurs) à éliminer. Petite sieste de 20min pendant la pause de midi.

Voila ou j'en suis aujourd'hui, la suite au prochain épisode.

J'en profite pour vous remercier pour la mine d'informations qu'il est possible de trouver sur votre site.

Kwarf

Messages : 3
Date d'inscription : 06/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: En avant Guingamp

Message  Luc le Sam 7 Jan 2017 - 14:58


Bienvenue sur le forum et bravo pour ce jeûne !

Tout semble se dérouler normalement, avec des hauts et des bas ... des envies de ci et de ça. Maux de dos ... un classique.

Afin que ton jeûne soit le plus thérapeutique possible : repos total lorsque cela est possible. Pas de sport surtout !

Je dois quitter mais je te reviendrai en fin de journée (ici il est bientôt 14 h)

Je te laisse et va lire entre temps ce sujet :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tu n'es pas obligé de boire autant d'eau ... boit selon ta soif, et si tu n'as pas soif, bois tout de même quelques verres par jour afin d'aider les reins à mieux fonctionner pour expulser les déchets vers la vessie.

Bon courage et à bientôt !

avatar
Luc
Admin

Messages : 4293
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

la suite

Message  Kwarf le Lun 9 Jan 2017 - 11:59

Bonjour Luc,
Et merci pour ton retour.

Pour te répondre, en fait, je ne me force pas du tout à boire. Dans un cadre journalier normal (hors jeune), je suis un grand buveur (d’eau je précise). Incluant les repas et les thés, je suis bien à 2.5 litres d’eau par jour voir 3litres sans difficulté.

9ème jour : il est samedi, me suis couché tot pour un vendredi (23h), réveil naturel à 8h30 et ouf, c’est dur. Je passe les réguliers bouche pâteuse (à ce stade de pâteux, je pense que mes glandes salivaires sont parties en vacances loin d’ici), sommeil agité, langue chargé mais en plus de touts ça, je suis envahi par une sensation de dureté et de fatigue assez présente. Au bout d’une heure cette sensation c’est dissipée. J’en ai profité pour faire une petite ballade à l’extérieur au soleil (depuis le temps qu’on ne le voyait plus celui-là, je n’ai pas résisté à l’envie de sentir ses rayons sur le visage). Ballade calme, vitesse lente, sans trop de soucis. Rentré à la maison, petite sieste de 30min. Puis après-midi tranquille. J’ai abandonné l’idée de lire. J’ai l’impression d’être complètement lobotomisé ou que mon focus est ailleurs. Du coup musique et vagabondage de l’esprit.

10ème jour : Grosse nuit de sommeil. De 22h à 9h30 du matin, merci le réveil de m’avoir dit qu’il fallait peut être se bouger. Mais là comme hier, pffiou que c’est dur. J’ai l’impression d’etre lent. Il m’est arrivé de lire que lors d’un jeune on gagnait une certaine euphorie, un certain focus =>right now i feel so sluggish. On dirait un opossum ayant trop abusé du whisky. Sensation qui a duré toute la journée. J’ai alterné canapé et lit toute la journée. La soirée a été dure psychologiquement. Compte tenu de cette difficulté physique, l’envie de casser le jeune était plus qu’omniprésente avec l’envie de junk food assez forte bizarrement sachant que mon dernier Mc Do doit remonter à environ 1 an…. Compte tenu de l’etat de fatigue et en prévision du début de semaine qui s’annonce au lit tôt (21h) pour extinction des feux.

11ème jour : bon ben 10ème jour bis. Pour le coup, j’ai plutôt bien dormi, c’est une première, mais J’ai l’impression de devoir m’économiser pour chaque mouvement ou chaque effort que je fais. Symptômes habituel avec en prime un petit mal à la tête omniprésent depuis ce matin. Là encore psychologiquement c’est dur et on se rêve de terminer son jeune le plus vite possible voir de le terminer demain. Tu conseillais de ne pas faire de sport : promis je ne vais pas en faire. En même temps à moins d’avoir un molosse  qui me pourchasse, je ne suis même pas sûr de pouvoir courir. Rien que l’idée me fatigue. J'y réfléchis à 2 fois avant de me lever de mon fauteuil. Ce soir j’ai rdv avec le podologue, une fois à la maison, je pense que je ne vais pas trainer avant de me mettre au lit.

Je profite de l’occasion pour vous demander un conseil sur la reprise du jeune. Sur l’un des postes présents j’ai pu y trouver un protocole de 14 jours que j’ai « modifié » à ma sauce. En effet souhaitant continuer de ma lancée sur l’acidocétose, j’aimerais limiter mon apport de glucide journalier. Voilà donc ce que cela donnerai (et tout faire pour s’y tenir):

Initial:

1er jour :
9h00 Jus d' agrumes frais pressé
11h30 à 18h30 Agrumes entier à toutes les deux heures
2er jour:
9h00 Une orange ou un pamplemousse
12h00 2 oranges ou 2 tomates ou un melon
17h00 3 oranges ou 3 tomates ou un melon
3er jour:
9h00 Jus d'agrumes ou agrumes entier ou fraises
12h00 Fruits mi-acides (pommes,raisins,poires.....
17h00 Laitue,crudités,chou-fleur et pomme de terre
4er jour:
9h00 Agrumes ou melon ou autres fruits frais
12h00 Fruits mi-acides avec yaourt ou avocat
17h00 Crudités, brocoli, choux-fleur et pomme de terre
5er jour:
9h00 Agrumes ou autres fruits juteux frais
12h00 Fruits mi-acides et avocat ou yaourt et bananes ou
Bananes et dattes fraiches ou salade et fromage blanc
17h00 Crudités, légumes verts et pomme de terre
6er jour:
9h00 Fruits frais de saison
12h00 Comme le 5e jour
17h00 Salade de crudités et légumes racines ou salade de crudité et pain de blé entier
7er jour:
9h00 Fruits frais
12h00 Epinards,tomates et crudités en salade avec fromage
17h00 Comme le 6e jour
8er jour:
9h00 Fruits frais
12h00 Yaourt nature et raisins secs et bananes
17h00 Légumes verts variés (haricots, asperges choux de Bruxelles) et pain blé entier
9er jour:
9h00 Fruits frais
12h00 Poivron, céleri, tomates et noix de grenoble
17h00 Légumes-racines  et salade de choux
10er jour:
9h00 Fruits frais
12h00 Fromage blanc et salade de crudités
17h00 Pommes de terre sucrées, chou chinois en lamelles
Légumes verts à la vapeur
11er jour:
9h00 Fruits frais
12h00 Noix ou amandes et fruits mi-acides
17h00 Pain de blé et salade de crudités
12er jour:
9h00 Fruits frais
12h00 Avocat et salade de fruits mi-acides
17h00 Légumes verts, crudités et riz brun
13er jour:
9h00 Fruits frais
12h00 Figues, dattes et yaourt
17h00 Mais en épis et salade de légumes verts
14er jour:
9h00 Fruits frais
12h00 Légumes en salade et fromage frais
17h00 Crudités, légumes-racines et légumes verts à la vapeur


Modif bibi

1er jour :
Orange
11h30 à 18h30 tomate toutes les deux heures
2er jour:
1 Orange
2 tomates
3 tomates
3er jour:
1 Orange
2 tomates
petite salade composée sans sauce
4er jour:
1 pomme
2 tomate + 1/2 avocat
Petite salade composée sans sauce + 1/2 avocat
5er jour:
1 pomme
Petite salade composée sans sauce + yaourt à la grec
Petite salade composée sans sauce + 1/2 avocat
6er jour:
1 Orange
Petite salade composée sans sauce + yaourt à la grec
Salade de crudité + huile d'olive
7er jour:
1 pomme
Epinards,tomates et crudités en salade avec fromage
Salade de crudité + huile d'olive
8er jour:
1 pomme
Petite salade composée sans sauce + yaourt à la grec
Légumes verts variés
9er jour:
1 Orange
Petite salade composée sans sauce + noix
Légumes-racines et salade de choux
10er jour:
1 pomme
Petite salade composée + huile d'olive + yaourt à la grec
Légumes verts à la vapeur et salade de choux + noix
11er jour:
1 pomme
Petite salade composée + huile d'olive + yaourt à la grec
Légumes verts à la vapeur et salade de choux + noix
12er jour:
1 Orange
Salade composée sans sauce + 1/2 avocat
Légumes verts, crudités et noix
13er jour:
1 pomme
Salade composée + huile d'olive + blanc de poulet
Légumes verts, crudités et 1/2 avocat
14er jour:
1 pomme
Salade composée + huile d'olive + blanc de poulet
Légumes verts à la vapeur et salade de choux + noix + yaourt à la grec

Kwarf

Messages : 3
Date d'inscription : 06/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: En avant Guingamp

Message  Luc le Lun 9 Jan 2017 - 17:51


Bravo pour ces 11 jours de jeûne !

Tu sembles faire partie des jeûneurs ressentant une fatigue importante durant tout le jeûne ... c'est approximativement 50% des gens.

J'ai bien apprécié ton humour, tu m'as fait sourire à plusieurs occasions !!!

Finalement, ce jeûne s'est déroulé correctement, à partir du moment où tu t'aies reposé. C'est le repos qui enclenche l'action positive de l'autolyse, sinon ce n'est qu'un transfert d'énergie sans régénération de l'organisme. Tel que tu l'as probablement lu, la régénération demande de l'énergie et si nous nous activons, cette énergie est déviée vers l'effort musculaire et non pour la réparation. Comme l'écrit Boudreau, un jeûne actif n'est pas vraiment thérapeutique. Nous allons perdre du poids, ce qui est bien, mais peu de résultats concrets sur nos problèmes de santé.

As-tu noté quelque bienfaits sur tes ennuis d'épiderme ou autres ?

Quant à ta reprise alimentaire, ce que tu te proposes de manger est excellent et, en plus, l'autolyse se poursuivra pendant plusieurs jours durant cette période ... si elle s'accomplie au repos ... à tout le moins si tu ne fais pas d'efforts physiques.

Au plaisir !



avatar
Luc
Admin

Messages : 4293
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En avant Guingamp

Message  Kwarf le Mar 17 Jan 2017 - 16:40

Bonjour Luc,

j'ai mis du temps a revenir, mais je n'avais vraiment pas la "force" de continuer le post la semaine dernière, mais voila aujourd'hui des nouvelles.

J’ai eu une plaque rougeâtre, un rash non irritant qui est apparu entre le plexus solaire et le nombril. Cette plaque de la taille d’une bonne paume est restée pendant 5 jours avant de disparaitre.
Concernant mes 2 doigts atteint de dyshidrose : les doigts ce sont mis à peler comme s’ils avaient pris un coup de soleil (je confirme vu le temps, ils n’ont pourtant pas pris de coup de soleil). J’ai l’impression que les doigts ont séché. A voir sur la durée, j’avais déjà vu ce phénomène quand je traitais la dyshidrose par des bains de javel. La javel étant un traitement « externe » j’espère que cette réaction est plus due à une réparation « interne ». A voir sur la longueur.

12ème, 13ème, 14ème, 15ème, 16ème et 17ème jour


Je vais aller plus vite pour les jours suivants qui se sont beaucoup ressembler avec les mêmes symptômes que précédemment cités plus haut et sans faire apparaitre de nouveaux signes particuliers, hormis un petit rash que j’ai mentionné plus haut.
Réveils durs, reprise d’énergie vers les coups de 8h du matin, pour reprendre un coup de massue vers 11h et ce jusqu’au soir. J’ai décidé au vu de mon état de forme de prendre ma journée de vendredi (le 15ème jour) et j’ai bien fait, je suis resté en pyjama toute la journée. Mal de tête, vertiges aux levés (même si je prenais mon temps) fatigue général. Bizarrement le jour suivant, samedi c’était complétement le contraire, mais je sentais toutefois que la réserve d’énergie était limitée (je me suis contenté de faire un petit ménage dans l’appart, ni plus ni moins) et le dimanche dernier jour du jeune, la même. A noter, tous les jours, je faisais une petite marche de 30min, à vitesse plus que modérée histoire de m’aérer un peu.

Lundi, le 16/01, soit le 18ème jour, j’ai mis un terme à mon jeune pour plusieurs raisons:


  • Cette semaine (déjà aujourd’hui) je suis en déplacement pendant 3 jours sur chantier à courir à droite et à gauche. Coté autolyse c’est pas tip top et au vu de mes nombreuses baisse de forme dans la journée, je ne pouvais pas « me permettre » de faire une chute de tension sur un charpente de 20m…



  • De plus la semaine suivante c’est 10 jours consécutifs de chantier, donc pour la même raison… j’ai préféré également prendre un petit moment encore « calme » pour faire ma reprise alimentaire correctement dès jeudi je serais à la maison et ce jusqu’au 24, je pourrai donc me concentrer sur des repas équilibrer et sur ma faim naissante.


Je suis un peu déçu d’avoir cassé ce jeune car, jour après jour, je voyais vraiment une amélioration sur l’état de ma langue et je n’avais toujours pas retrouvé la faim, hormis le soir mais c’était plus une envie de nourriture réconfortante (à cause de la température, de la saison et autre) et grasse qu’un besoin de mon corps. C’est donc avec un peu de regret que j’attaque ma reprise mais, d’une certaine manière hâte également de refaire un jeune de cette durée. En effet pour différentes raisons expliquées plus bas, cela a été une révélation (non non je n'ai pas découvert Dieu durant mon jeune, ni même fumé 3 pétards avant d'écrire ce post) et j'envisage d'intégrer une période de jeune d'une quinzaine/vingtaine de jours par an.

La seule hantise que j’ai aujourd’hui, c’est d’arriver à contrôler le phénomène de « fringale » et qui a l’air de toucher pas mal de monde (à l’issue de mon 2ème jour de reprise je n’ai pas ressenti cette sensation et j’espère ne pas à y faire face mais sait-on jamais, je n'ai que 2 jours de reculs... on va voir les jours suivants)


  • Voila donc mon menu:


Le premier jour de la reprise (lundi matin, 18ème jour) c’est bien passé :
Le matin : 50g de tomate, 50 g de concombre coupés en petit dé et manger lentement
Midi : Pareil que le matin auquel j’ai rajouté une orange (la meilleur orange que j’ai mangé de toute ma vie, enfin jusqu’à mon prochain jeune).
Le soir : 50g de tomate, 50 g de concombre coupés en petit dé et 50g de laitue sans sauce bien sûr.

J’avais tout préparé la veille et en faisant mes gamelles (moi qui était un saleur fou=> tout ce que pouvais saler je le faisais) j’ai hésité et résister à la tentation de mettre du sel. Je suis parti du principe que 17 jours de jeune était aussi une manière de reset le gout. Quelle bonne idée j’ai eu en mangeant mes salades, aucun manque de sel. Je me suis calé dans mon canap et mangé en pleine conscience appréciant même les nuances de gout de ma laitue (c’est pour dire) et sans sel (Victoire !!)


2ème jour
: Jour chargé et en speed, on ne va pas changer une équipe qui gagne par rapport au menu de la veille, mais le repas du matin ne fera pas partir de l’emploi du temps.
Midi : 100g de tomate, 100 g de concombre coupés en petit dé et 1 orange.

Petite anecdote amusante : je retrouvais un collègue sur un site qui m’a invité à manger au resto avec lui. Je lui ai expliqué la situation de mon jeune (il a compris sans problème) et lui ai donc dit que je le regarderai manger. Resto choisi => pizzeria…………. j’ai rêvé de pizzas pendant mon jeune : le fromage, la pâte croustillante etc… Anxieux avant d’aller le retrouver, je me suis fait mon petit repas de midi décrit plus haut (avec la 2ème meilleur orange de toute ma vie). Arrivé sur place, j’ai été entouré de gens mangeant des pizzas qui avaient l’air délicieuses, des escalopes panées, des gratins dauphinois (etc.. et je ne parle pas des desserts) et bien je suis sortis du resto sans aucune forme de frustration. INCROYABLE. Ayant mangé auparavant, (c’est peut être bizarre à dire) c’est comme si mon corps (et mon cerveau) m’avait envoyé le signal que je n’avais pas besoin de cette nourriture, ou qu’elle n’était pas fait pour moi à cet instant précis. Je suis resté là avec mon collègue préparant la réunion à venir, sans aucune envie de tout envoyer en l’air et de me commander un bon plat bien gras. Je n’en reviens toujours pas, moi avant le jeune, j’aurais commandé une pizza sans aucun remord… C’est une nouvelle révélation de ce jeune.

Le soir : 1tomate moyenne (appro 80g ben oui je suis en déplacement et je n’ai pas de balance XD), appro 100 g de concombre coupés en dé et 50g de mache.

3ème jour : comme le deuxième que j'envisage et préparé de la sorte.
Matin : 1tomate moyenne, appro 100 g de concombre coupés en dé et 50g de mache.
Midi : 1 orange
Soir : (en déplacement) un verre de jus de tomate.

Voilà ou j’en suis pour la reprise pour le moment.

Petite question en termes de durée/fréquence de jeune : que pouvons-nous nous permettre ?
Je pensais faire un jeune de 17jours (voir plus si mon emploi du temps le permet) tous les ans. => Raisonnable ?
Le bien être ressenti, la distance que l’on met avec la nourriture, le reset du gout et tous les bienfaits thérapeutiques qui se passe dans notre corps sans que l’on soit au courant, tout cela m’a conquis et me « pousse » à recommencer par la suite. Cependant j’envisagerai peut être une autre période de l’année, à savoir le mois d’aout. Cette période est également assez calme, donc je pourrais travailler mais me reposer par la même occasion et plus chaude (j’ai extrêmement souffert du froid)

Nota : Nouvel attrait du jeune => il faut promouvoir le jeune à toute la population lors des périodes les plus chaudes de l’année, en plus des bienfaits thérapeutique, ceux-ci auront froid et donc ne se sentiront pas obliger d’allumer leur climatiseur pour rafraichir leur domicile : économies d’énergie et donc du portefeuille garantie et réduction des gaz à effets de serre (ahah Trump qu’est-ce que tu as à répondre à cet argument XD)


Je voulais faire aussi un petit aparté sur la sensation de faim. Apres avoir arpenter les rues de mon jeune quand je faisais des petites ballades tranquilles au cœur de ma ville, j’ai noté la quantité phénoménales de magasin ou shop pour manger : resto, pizzeria, kebab, McDo, boulangeries, pâtisseries, chocolaterie, sandwicherie en tout genre avec des odeurs plus qu’alléchantes les unes que les autres et j’ai eu l’impression que dans notre société, dans la vie quotidienne, les gens ont plus peur d’avoir faim que de se découvrir atteint d’un cancer (je suis désolé de cette « image », ayant eu des proches touchés par ce crabe je me permets cette analogie et souhaite de tout cœur un bon rétablissement/rémission/combat contre cette sale bête à toutes les personnes qui en sont touchées et qui lisent ce post). Tout est fait quand vous êtes en villes pour ne pas avoir faim, tout est là pour satisfaire votre estomac. En tout cas au moindre « signal » de faim (encore que, on sait que le corps réagit au stimulus extérieur du coup le corps a-t-il réellement fait faim ?…) hop ni une ni deux on a déjà quelque chose à manger dans la main. C’est fou…
Et je ne mentionne même pas les supermarchés immenses (c’est bête avant cette période de jeune, même si je l’avais déjà remarqué, je n’avais pas pris conscience de cette ampleur)
Aujourd’hui, grâce à la nourriture qui nous est facilement accessible chaque jour, je n’ai plus l’impression que les aliments soient disponible pour subvenir à nos besoin (quitte à se faire plaisir par la même occasion de temps en temps bien sur) mais pour nous faire seulement plaisir, comme si la nourriture était devenue le seule exutoire bénéfique (et apportant du bonheur et du bien-être) de la vie de gens. Le constat est un peu sombre mais…

Kwarf

Messages : 3
Date d'inscription : 06/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: En avant Guingamp

Message  Luc le Mer 18 Jan 2017 - 23:05


Bravo pour ce jeûne et merci de nous l'avoir partagé !

Un jeûne de 7 à 14 jours par année serait l'idéal pour tous. Ou un jeûne de 7 jours aux six mois serait également très efficace pour tuer dans l'oeuf les cellules mutées ou cancéreuse selon le docteur Jean-Pierre Willem.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En effet, lors de la reprise alimentaire, le goût est décuplé et tout ce que nous mangeons (fruits et légumes) est un délice.

Il est bien d'avoir terminé ce jeûne en raison de tes déplacements. De toute façon, jeûnant en étant actif rapporte peu thérapeutiquement parlant.

Merci et au plaisir de te revoir sur le forum !


avatar
Luc
Admin

Messages : 4293
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En avant Guingamp

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum