Activité intestinale : purges et lavements???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Activité intestinale : purges et lavements???

Message  Luc le Mar 25 Sep 2012 - 12:27

"Le Jeûne" (Shelton)

L'emploi du lavement pendant le jeûne, qui est tant préconisé dans de nombreux milieux, est à la fois inutile et pernicieux ... Les malades qui entreprennent de jeûner actuellement, et auxquels on ne donne pas de lavement, guérissent plus rapidement et d'une manière plus stisfaisante que ceux à qui on en donne.  L'effet énervant du lavement  est indiscutable, et aucune personne d'expérience ne niera que c'est une épreuve pénible pour la plupart des malades.  Dans beaucoup de cas, il  cause une faiblesse immédiate qui dure souvent pendant des heures.

L'emploi de drogues 'purgatives' et d'eaux minérales (laxatives) pendant un jeûne est encore plus mauvais que l'emploi du lavement.  Pris par la bouche, comme ils le sont, ils occasionnent un énervement et un gaspillage provoqués par la sécrétion d'une grande quantité de mucus aqueux tout au long du tube digestif;  quant au lavement, il atteint seulement le côlon, sauf dans ces nombreux cas de constipation chronique où il existe une insuffisance de la valvule iléo-cecale.  Dans ce cas, l'eau et les fèces du  côlon sont souvent  renvoyées, par mouvement péristaltique inverse dans l'intestin grêle, et dans certains cas, les fèces et l'eau sont retransportées jusqu'à l'estomac et de là sont vomies.  La même chose arrive parfois dans l'irrigation du     côlon, qui n'est qu'un lavement en plus grand qui coûte davantage et ne peut être administré par le patient lui-même.

Les animaux qui jeûnent, soit qu'ils hibernent, estivent ou jeûnent pendant la saison du rut, pendant la maladie, ou par manque de nourriture, ne reçoivent pas et n'ont pas besoin de lavements.  Certains jeûnent pendant des périodes beaucoup plus longues que celles durant lesquelles un homme pourrait jeûner, et ils ne meurent ni ne souffrent de l'intoxication tant redoutée, produite par absorption par le côlon.  

L'ours canadien entre en hibernation avec une chair qui est répugnante pour les mangeurs de viande.  Quand il sort de l'hibernation sa chair est douce et elle est considérée comme étant d'une grande finesse par les gens du Nord.  Les biologistes  canadiens décrivent les intestins d'un ours qui vient de prendre ses quartiers d'hiver et qu'ils ouvrent après l'avoir tué, comme émettant une puanteur qui est 'insupportable' ... Au printemps, la chair de l'ours a subi un changement complet et remarquable, de sorte qu'elle est 'la plus recherchée de toutes ...  A ce moment, on trouve peu de déchets dans les voies digestives, et l'intestin est sans odeur et tout à fait exempt de bactéries.  Aucune culture de flore intestinale ou de bacilles ne pourrait être obtenue.

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Activité intestinale : purges et lavements???

Message  Luc le Mar 25 Sep 2012 - 12:29



"Le jeûne permet également à l'instestin de se régénérer. Celui-ci rééquilibre sa flore bactérienne après avoir éliminé les déchets qui la perturbaient. Les diverticules se vident et se rétractent. Les occlusions se détendent et disparaissent. La paresse intestinale se corrige. Le nettoyage de la membrane intestinale amène une meilleure assimilation des nutriments vers le sang." (Boudreau)




Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Activité intestinale : purges et lavements???

Message  Luc le Mar 25 Sep 2012 - 12:35



Les purges et les lavements durant le jeûne (Jeûner pour revivre - A. Mosséri)


Les purges sont des médicaments utilisés depuis trop longtemps par les médecins. Les hygiénistes les condamnent comme tous les médicaments.

Durant le jeûne, il arrive qu'on remarque une selle de temps en temps quand la nature est prête. Faut-il forcer la nature à vider les intestins même si elle ne le désire pas? Les animaux qui jeûnent ne prennent jamais de purges. Ils prennent parfois quelques herbes coriaces pour les faire vomir exactement comme si on chatouille la gorge avec une plume pour se faire vomir.

Est-ce que le présence de selles empoisonne le corps durant le jeûne? Elle aurait tendance à le faire, mais le corps s'arrange pour qu'il en soit autrement. En effet, il s'en protège en déversant de la bile sur les selles puis en les desséchant, cela pour les empêcher de fermenter ou de se putréfier. Chaleur et humidité, voilà les deux facteurs de putréfaction. De plus, la bile rend aseptique le contenu intestinal. En effet, les animaux qui jeûnent ont les intestins totalement aseptiques au bout de 7 jours seulement. Quand on ouvre leurs intestins, on ne sent aucune putréfaction.

Ce ne sont pas les purges qui agissent sur les intestins pour les faire travailler, ce sont les intestins qui agissent sur les purges pour les expulser car ce sont des poisons. Ils sont corrosifs et décapent les muqueuses intestinales sensibles en ruinant la flore précieuse.

Y a-t-il danger à garder plusieurs semaines des matières dans les intestins? Y a-t-il absorption par la paroi du côlon? Le corps en est-il empoisonné? Les animaux ne se sont jamais occupés de leur intestins quand ils jeûnentl Nous venons de dire que le foie rend aseptique le contenu intestinal par le déversement de la bile et par le dessèchement des matières. La fonction du côlon est normalement d'emmagasiner les matières fécales tout en empêchant leur absorption. Par contre, la fonction des intestins grêles est d'absorber le bol alimentaire ou du moins en partie. Pour éviter cette absorption du côlon, le corps cherche le moyen le plus économique: ou bien vider les intestins, ou bien emmagasiner les matières en les dessséchant et en déversant dessus de la bile, plus les neutraliser.

Aucune absorption dangereuse durant le jeûne ne se produit par le côlon, mais elle pourrait se produire pendant qu'on mange. En effet, quand on mange le corps voit une grande partie de son énergie dirigée vers le travail de la digestion et il ne lui en reste plus beaucoup pour s'occuper des matières fécales.

Nous avons surveillé des jeûnes de 40 jours et plus. Or, il arive que la veille de la rupture du jeûne, la personne aille à la selle normalement.

Quand aux lavements, ils ont l'effet contraire à celui que le corps désire. Ils liquéfient le contenu intestinal permettant ainsi son absorption. Voilà ce qui provoque le mal de tête, la fatigue et la nausée après un lavement.

Quand on force les intestins à se vider, on n'accélère pas l'élimination car celle-ci se passe au niveau des cellules. Aller à la selle n'est pas éliminer. Le contenu des intestins n'a jamais fait partie des cellules du corps. Il se trouve en dehors du corps proprement dit. L'énergie utilisée dans le lavement ou la pruge est soustraite aux cellules pour leur travail d'élimination. D'où le retard dans l'élimination. (Mosséri)

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Hydrothérapie du côlon

Message  Luc le Mar 25 Sep 2012 - 12:38



tiré de la revue Coup de Pouce
17 juillet 2009
par: Mélanie Robitaille


"Aussi appelé hydrothérapie du côlon ou lavage du côlon, ce traitement vise à vider le contenu du gros intestin. On injecte de l'eau par une canule insérée à 5 cm dprofondeur dans le rectum. puis on stimule l'évacuation d'eau par des massages du ventre.

Pourquoi le faire? «Il y a autant de raisons que de clients, explique Jocelyne Varin, hygiéniste du côlon et naturopathe, mais plusieurs veulent soulager la constipation. Ça redonne du tonus à l'intestin. Ça accompagne aussi les cures du foie et les jeûnes pour éliminer les toxines.» Mme Varin explique que le système digestif est vu comme un tout en naturopathie et que libérer le côlon pourrait aider le foie à faire son travail de détoxication.

Par contre, le gastro-entérologue Pierre Paré, du Centre hospitalier affilié universitaire de Québec, pavillon Saint-Sacrement, croit qu'«il n'y a pas de raisonnement scientifique et médical qui recommande les irrigations du côlon. Je ne ferais pas ça à ma famille. J'ai vu plusieurs patients déçus par un tel traitement.» Aucune étude publiée dans une revue scientifique reconnue ne montre l'utilité ou l'efficacité d'un tel traitement.

De plus, il existerait toujours un risque de perforation du côlon par l'insertion d'une canule et la pression de l'eau, pouvant entraîner une grave infection dans la cavité abdominale. Les toxines, même si elles transitent par le côlon, n'y sont pas absorbées; donc, nul besoin de le vider pour l'empêcher de s'intoxiquer. «C'est une dépense inutile. Et il est surtout important que les gens n'adoptent pas cette pratique tout en interrompant un traitement médical utile et nécessaire», poursuit le Dr Paré."


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Point de vue de J. H. Tilden md

Message  Luc le Jeu 25 Oct 2012 - 23:02




On sait que le docteur John Tilden, médecin américain qui pratiquait la médecine à la fin du 19 ième siècle et début du 20 ième siècle avait commencé à utiliser le jeûne vers les années 1900. Bien qu'ayant eu recours à la pratique du lavement dans les débuts, il l'abandonna graduellement par la suite. Voici ce qu'il écrivait quelques années plus tard à propos de cette pratique et de l'irrigation colonique dans une lettre adressée au docteur Chester Nelson en 1928.

"Je n'ai jamais utilisé la thérapie des irrigations coloniques, ni les profonds lavements. En effet, chaque fois qu'une forte quantité d'eau est forcée dans les intestins, elle lave les sécrétions normales de la muqueuse et l'on doit alors attendre que la Nature se rajuste pour que les sécrétions normales puissent de nouveau reprendre leur travail normal.

Si on laisse faire la Nature, elle fera d'elle-même le ménage dans la maison. Et si on arrête de donner des aliments, les sécrétions auront le temps de se rattraper et pourront aussitôt commencer à effectuer leur travail de nouveau convenablement. Moins on s'ingère dans la loi et l'ordre naturels mieux c'est pour le patient" (Tilden)

D'après ses écrits, le docteur Tilden comptait de moins en moins sur les lavements, avec le temps.

D'ailleurs, on sait que le docteur H. M. Shelton, contemporain de Tilden en ce début du 20 ième siècle, utilisa également les lavements durant les cinq premières années de sa carrière. Par la suite, il limita son utilisation pour finalement les éliminer pour ainsi dire complètement.

Selon ces informations, on peut constater que l'irrigation colonique n'est pas récente puisqu'elle était déjà utilisée au début du XX siècle.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Lavement prescrit par Mosséri dans certains cas

Message  Luc le Dim 3 Mar 2013 - 21:46

NB. Voici ce que nous écrivait Albert Mosséri dans un courrier postal reçu le 17 avril 2009, suite à une question posée à propos des lavements et des purges dont il est question dans son livre "Jeûner pour revivre" écrit en 1980.


Mes chers amis,

Je ne recommande plus les purges, rien que la préparation de 7 à 15 jours.

Sincèrement

Albert Mosséri


PS. Pour les cas d'hémorroïdes, 1 lavement avant et 1 lavement à la fin du jeûne

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Activité intestinale : purges et lavements???

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum