Jeûne pour résoudre un problème intestinal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne pour résoudre un problème intestinal

Message  cartejeûne le Mer 2 Nov 2016 - 14:37

Salut les jeûnes !

Avant tout, un grand merci à tous ceux qui font vivre ce forum et partagent l'info sur cette pratique qui semble d'utilité publique !

J'ai 29 ans, je mesure 1m83, pèse 68kg, et je me lance dans un jeûne.

Je m'intéresse au différentes pratiques de santé depuis quelques temps, en privilégiant les méthodes naturelles.
A mon arc : l'alimentation végane et bio, le sport, l'argile, la méditation.
J'ai fait un jeûne de quelques jours il y a environ deux ans et j'en garde un très bon souvenir.

J'ai des petits problèmes de santé de longue date, une fragilité que j'estime que la médecine classique n'a pas su traiter en profondeur.
Il y a quelques mois, les choses ont empirées, les symptômes étant : de la frilosité, des selles pas bien moulées et des envies pressantes, de la fatigue après avoir mangé, des allergies, des sinusites, une difficulté à prendre du poids.
En creusant la question, j'ai la conviction que tout ceci est lié à un problème intestinal : une dysbiose (des candidas en trop grand nombre), et une perméabilité de la paroi.
J'ai donc introduit dans mon alimentation de l'ail, de l'oignon et des piments, cela fait deux semaines et j'ai senti qu'il se produisait une bataille en interne et de la détox (reins qui travaillent).
L'argile par voie interne m'aide aussi.

La combinaison des deux a déjà amélioré beaucoup de choses (plus de frilosité, plus d'allergie ou de sinusite, des selles correctes)  mais j'ai envie d'accélérer encore le processus, et ce matin, je sentais que je n'avais pas vraiment faim mais j'ai mangé quand même.
Comme souvent, cela ne m'a pas été vraiment bénéfique, donc après je me suis dit, mais pourquoi se forcer à manger si je n'en ai pas vraiment l'envie.
J'ai repensé au jeûne, j'avais déjà lu pas mal de trucs et je viens d'en lire d'autres, et me voilà, je me lance.

Je viens ici pour partager mon expérience, je vais tâcher de faire un carnet de bord assez précis, et éventuellement poser des questions aux vétérans de la pratique.
Je vais essayer d'arrêter mon jeûne à l'instinct, aux sensations, a priori pas au delà de 7 jours.

Mon jeûne a donc commencé ce matin vers 9h après une petite collation (un mix : pomme, melon, un peu de protéines en poudre, quelques noix), j'ai eu une journée un peu active physiquement, mais les jours qui viennent je suis au calme chez moi.
Je vais essayer tout de même de garder une activité intellectuelle (de l'ordi, de la lecture), en faisant des siestes si nécessaire.
Il est 18h30 et je sens déjà que le fait d'avoir moins d'entrants que d'habitude, le corps s'active.
Les ressentis jusque là : des picotements dans le ventre, une force en mouvement au niveau de la gorge et du sommet du crâne, un peu plus froid qu'après des gros repas, petit mal de crâne.
J'ai l'impression que l'énergie circule plus que d'habitude dans mon corps.
Une forme d'euphorie qui s'installe.

Je vous tiens au jus !

cartejeûne

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour résoudre un problème intestinal

Message  cartejeûne le Jeu 3 Nov 2016 - 16:13


Jour 2

La nuit n'a pas été facile. J'avais des maux de tête et des sensations de froid qui allaient et qui venaient avant de me coucher.
J'ai tout de même réussi à m'endormir vers minuit mais je me suis réveillé vers 3h30 avec le corps chaud et un gros mal de tête.
J'ai pris mon mal en patience et j'ai bouquiné.
Je me suis rendormi entre 7h30 et 9h30.
Je me suis levé et j'avais plutôt une bonne énergie dans la journée, j'ai pu travailler sur l'ordi environ jusqu'à 17h en buvant beaucoup d'eau.
J'ai senti ensuite une fatigue plus grande puis un mal de ventre vers 19h.
Les choses semblent se stabiliser, je vais essayer de me coucher pas trop tard.
Les intestins travaillent, la langue est chargée, les urines idem.
J'ai de nombreuses pensées de nourriture.

Ce n'est pas une expérience de tout repos mais je suis très confiant sur le caractère bénéfique de l'expérience.
Quand l'énergie est bonne, je sens que s'installe une grande clarté mentale.

J'ai parcouru avec intérêt "Et si on arrêtait de manger de temps en temps" de Bernard Clavière.
De nombreux points intéressants, en particulier :
voir le fait de manger 3 repas par jour sans jamais s'interrompre comme une pratique d'addiction
1 repas par jour le soir
trouver un équilibre absorption - et donc du tox / détox est indispensable, déséquilibré avec 3 repas par jour sans jamais de jeûne
une société malade de ce déséquilibre, la maladie comme accumulation de toxines
le poids des croyances imposées par une industrie médicale dont on peut soupçonner le conflit d'intérêt (le jeûne ne rapporte pas grand chose et c'est un gros manque à gagner en terme de mauvaise santé / médocs)
la liberté de pouvoir vivre sans avoir un besoin impérieux de se nourrir - je me rends compte de la place que prend la nourriture dans mon quotidien

À la sortie du jeûne, j'envisage de passer à une habitude sur un repas par jour le soir, un jour sans repas par semaine, et soyons fous, une semaine de jeûne à chaque changement de saison.
À suivre.

cartejeûne

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour résoudre un problème intestinal

Message  Luc le Jeu 3 Nov 2016 - 19:45


Bienvenue sur le forum !

Il sera intéressant de suivre ton cheminement.

Pour qu'un jeûne soit le plus thérapeutique possible, le repos est primordial. Voir ce lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Au plaisir de te lire !




Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour résoudre un problème intestinal

Message  cartejeûne le Ven 4 Nov 2016 - 16:09

@Luc : merci pour ton message ! Il m'a bien aidé, tu vas comprendre pourquoi ci-dessous, après le compte-rendu.

Jour 3
Je me couche vers minuit, réveil à 5h30 en ayant chaud, soif, et la bouche acide.
Je me rendors de 7h30 à 11h.
Pas facile de se lever mais une fois debout, l'énergie revient.
La langue et l'urine sont moins chargés.
La fatigue revient vite, vers 13h30, je fais une sieste.
Je décide de rester au lit et d'arrêter de boire.
Le processus d'élimination semble s'accélérer, l'intestin travaille, la bouche aussi.
Je vais uriner à 18h30 même si je ne bois plus.
Je constate du sang dans mes crachats, je ne m'inquiète pas, ça m'est arrivé d'avoir du sang dans les gencives en me brossant les dents et des aphtes.
Donc je comprends que cela travaille. En regardant de plus près, c'est lié surtout à une dent, action anti carie du jeûne ?

Cette journée a été le lieu de deux avancées majeures dans ma réflexion.

Tout d'abord, la distinction entre un jeûne thérapeutique et un jeûne actif.
Certains témoignages parlent de périodes de jeûne pendant lesquelles les personnes restent actives et n'ont pas de baisse d'énergie.
Je pensais pouvoir faire de même mais je me suis rendu compte que ça ne marchait pas.
Je pense que ce type de jeûne est pour des personnes en bonne santé, qui ont l'habitude de jeûner, pour qui une détox pendant la nuit peut suffire.
Il me semble que le jeûne thérapeutique exige pour sa part du repos pour que l'organisme se concentre pleinement sur la détox.
J'ai vu qu'en restant au chaud sous la couette, en me contentant d'une activité intellectuelle plus modérée (du travail de lecture plutôt que d'écriture/de création), et en gardant une position allongée, le travail de détox était bien plus fort.

Ensuite, je me suis posé la question de l'hydration.
On nous bassine avec l'idée qu'il faut boire 1.5L d'eau par jour, mais finalement je crois que c'est la même bêtise celle des 3 repas par jour.
Il semblerait qu'une étude scientifique de l'Université de Pennsylvanie aille dans ce sens.
Je ne peux pas poster le lien par restriction du forum mais vous pouvez trouver l'article en cherchant "boire 1.5 litre inutile savezvousque".
Finalement, si un homme peut ne pas boire pendant 7 jours - voire 40 jours semble-t-il pour certains - et se contenter de peu, c'est qu'il y a des mécanismes de stockage et une assimilation qui peut varier, comme pour la nourriture.
Comme pour la nourriture, la stupide peur de manquer - la peur, ce fléau de nos sociétés - nous empoisonne probablement en fatiguant les systèmes d'absorption.

Je suis passé au jeûne sec par simple envie au début.
Je n'ai plus eu envie de boire, je sentais que l'eau me pesait, et j'ai senti dès les premières heures que le fait de passer au jeûne sec était très bénéfique dans la détox.
Intellectuellement, je me rends compte que cela fait aussi complètement sens.
Mais que les lecteurs se rassurent, je ne vais pas dépasser 3 jours pour commencer.
J'envisage pour la sortie de jeûne de passer à une seule hydratation par jour, en fonction de mes envies, comme pour la nourriture.
Peut être à un moment distinct de celui de l'absorption de nourriture, à creuser.

Je suis très confiant sur cette expérience de jeûne, pour la suite, je prévois de continuer en jeûne sec jusqu'à dimanche soir et de rompre le jeûne à ce moment avec quelques jus de fruits le premier jour, des fruits le second, un repas léger au troisième jour, et un repas plus conséquent au quatrième et à l'envie au 5è.
Je vais continuer le carnet jusque là.

À demain

cartejeûne

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour résoudre un problème intestinal

Message  Luc le Ven 4 Nov 2016 - 17:50


Merci pour tous ces détails !

Définitivement, l'organisme se réparera plus rapidement si nous lui en donnons l'occasion, par le jeûne + le repos.

Le jeûne éliminera les bactéries nuisibles au niveau intestinal. Selon des analyses faites sur des animaux ayant jeûnés, au bout d'environ une semaine, le contenu intestinal est complètement aseptisé.

Durant le jeûne, le contenu intestinal peut être évacué si l'organisme sent le besoin de le faire. Cependant, qu'il soit évacué ou pas, il n'est pas dangereux pour l'organisme. D'ailleurs, lorsqu'on examine les intestins d'un animal hibernant (ex: l'ours), au printemps. Shelton écrit :
"la chair de l'ours a subi un changement complet et remarquable. (...) A ce moment, on trouve peu de déchets dans les voies digestives, et l'intestin est sans odeur et tout à fait exempt de bactéries, aucune culture de flore intestinale ou de bacilles ne pourrait être obtenue."

"la présence de selles n'empoisonne pas le corps durant le jeûne. Le corps s'arrange pour qu'il en soit autrement. En effet, il s'en protège en déversant de la bile sur les selles puis en les desséchant, cela pour les empêcher de fermenter ou de se putréfier." (...) la bile rend aseptique le contenu intestinal. En effet, les animaux qui jeûnent ont les intestins totalement aseptiques au bout de 7 jours seulement. Quand on ouvre leurs intestins, on ne sent aucune putréfaction." (Mosséri)
Boire ou ne pas boire ? Buvons si nous en ressentons le besoin ! Cependant, comme Mosséri le suggère, il serait bon de boire 2 ou 3 verres d'eau par jour, que nous ayons soif ou pas. Néanmoins, on peut tout de même exécuter quelques jours de jeûne sec. L'eau bue aide les reins à excréter les déchets. Il semble qu'il soit plus important de boire en début de jeûne qu'en fin de jeûne, en raison des grandes quantités d'agents toxiques éliminés au départ. D'ailleurs, les urines sont toujours plus chargées durant les premiers jours de jeûne.

Bonne continuité !


Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour résoudre un problème intestinal

Message  cartejeûne le Sam 5 Nov 2016 - 14:53

Un court message pour dire que tout va plutôt bien. La détox semble assez intense, par contre,l'énergie est basse, je dors beaucoup, je vais donc attendre que l'énergie revienne pour taper le compte-rendu détaillé.

À demain, ce sera la rupture du jeûne.

cartejeûne

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour résoudre un problème intestinal

Message  cartejeûne le Dim 6 Nov 2016 - 13:12

Ça va mieux, voici la suite du carnet.

Jour 3
Je reprends mon carnet à la fin du troisième jour, vers 20h.
J'ai quelques heures où j'ai de l'énergie et une activité mentale débordante.
Je n'ai pas envie de dormir, les intestins travaillent.
J'ai un sommeil agité de 3h30 à 6h.
Le réveil est difficile, j'ai mal au ventre.
J'utilise des techniques de respiration et de relaxation pour m'endormir.
Je dors de 9h30 à 11h30. Je fais un rêve de nourriture.

Jour 4
Je suis faible au réveil. J'ai une miction chargée, ma langue est jaune, mon teint pâle.
Les efforts sont difficiles. Le ventre et la gorge sont douloureux.
J'ai un léger mal de tête mais le mental reste clair.
Je me détends avec de la méditation, j'arrive à faire une sieste de 16h à 18h30.
Vers 22h, je romps mon jeûne sec et décide de prendre de l'argile verte avec de l'eau, puis quelques verres d'eau.
Les douleurs ventrales disparaissent rapidement, elles sont remplacées par ce qui semble être des douleurs de reminéralisation, de reconstruction.
Je m'endors vers 1h.

Jour 5
Je me lève vers 10h30 après des rêves intenses, sans nourriture cependant.
Je décide de rompre le jeûne vers 12h avec deux petites pommes, une dizaine de petites tomates cerises, un demi-verre de jus de carotte, un autre de jus d'orange et un dernier de jus multivitaminé.
Le goût est exquis.
Je pèse 63 kg, 5 kilos de moins.
Je retrouve de l'énergie l'après-midi, je m'active à divers choses, y compris passer un peu de temps dans mon jardin.
Ce soir, je vais tenter de prendre directement un repas léger plutôt que simplement des fruits.
Si je suis en forme demain, ce sera le dernier jour de mon carnet.

J'ai de nombreuses réflexions sur cette expérience de jeûne, je consoliderai cela à la fin.

À demain

cartejeûne

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour résoudre un problème intestinal

Message  cartejeûne le Lun 7 Nov 2016 - 13:07

Nous voilà au bout du périple, enfin à peu près.

Je reprends à la fin du jour 5.

Jour 5
Je dîne à 20h d'une dizaine de tomates cerises, d'un verre de jus de carotte, d'une portion de riz/soja, et d'une pomme.
J'ai une sensation de grand calme.
Je me couche tôt, vers 21h30.

Jour 6
Je me lève avant l'aube à 5h après une nuit exceptionnellement bonne, les étoiles sont encore dans le ciel.
Je travaille avec énergie toute la matinée, avec deux petites siestes à 7h30 et 11h.
Vers 14h, j'ai mal au ventre.
Je suspecte les sucs gastriques.
Je me repose une heure puis je décide de prendre de l'argile.
Les choses s'améliorent et je reprends le travail, je sens tout de même que ça travaille dans le ventre.
Ce soir je vais prendre un dîner un peu plus copieux qu'hier.
J'arrête ici mon carnet.

cartejeûne

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour résoudre un problème intestinal

Message  cartejeûne le Lun 7 Nov 2016 - 13:19

Bilan de l'expérience

J'ai été en jeûne pendant un total de 4.2 jours : [hydrique et actif] 2.2 jours, [sec et au lit] 1.4 jours, enfin [hydrique et au lit] 0.6 jours.

Ce jeûne n'a pas été une partie de plaisir, en particulier les douleurs ventrales qui sont allées s'aggravant jusqu'à la prise d'argile et la réhydratation.

À la réflexion, je pense que cela est dû à la détox, mais aussi au fait que je suis passé brutalement d'une habitude de 3 ou plus repas par jour à zéro.
Ce faisant, l'estomac a produit énormément de sucs gastriques non utilisés qui m'ont acidifié le ventre.
L'argile m'a permis d'atténuer cela.

Je pense qu'il y a eu une détox importante, à la sortie du jeûne, j'étais heureux de faire l'expérience d'une sensibilité gustative et olfactive décuplée.
Je suis aussi très content d'avoir pu prendre du recul par rapport aux dogmes du trois repas par jour et un verre d'eau toutes les deux heures, de prendre conscience des mécanismes de réserve dont dispose mon corps.

Je vais maintenant m'orienter vers le jeûne intermittent, avec un unique repas par jour le soir pour commencer; puis je vais expérimenter, un repas tous les deux jours, tous les trois jours.
À chaque fois avec l'objectif de rester actif.
Je recommanderais à un jeûne novice de plutôt commencer par là, de diminuer progressivement la fréquence des repas pour et d'utiliser de l'argile s'il y a des douleurs.
Cela devrait éviter une décharge gastrique trop brutale et une perte d'énergie pénible à vivre.

Je compte aussi expérimenter la pratique d'une activité sportive pendant un jeûne intermittent avec lequel je suis confortable, pour voir comment cela se passe.
Une vidéo intéressante à ce sujet : youtube.com/watch?v=DldadJ6XQzQ

Bon courage à tous, je repasserai dans quelques semaines, d'ici là, n'hésitez pas si vous avez la moindre question.

cartejeûne

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour résoudre un problème intestinal

Message  Luc le Mar 8 Nov 2016 - 0:21


Bravo et merci pour ton témoignage !

Je vais relire quelques messages et m'exprimer bientôt sur ton cheminement.

À bientôt !

Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour résoudre un problème intestinal

Message  cartejeûne le Dim 4 Déc 2016 - 12:42

J'avais promis de repasser donc voilà quelques nouvelles et des réflexions rétrospectives.

Les nouvelles : j'ai essayé de passer au rythme d'un repas par jour pendant près d'une semaine, mais je n'étais pas très bien. J'étais tous les jours en déficit calorique et faire un gros repas ne s'est pas avéré être la chose la plus pratique au niveau digestif. J'ai repris une alimentation plus classique, mais en faisant plus attention au moment de manger (bien mastiquer, sentir le goût), et en me laissant la liberté de ne pas manger si je n'ai pas faim, ce qui est souvent le cas le matin par exemple. J'introduis aussi depuis peu des produits lactofermentés (de la choucroute). La digestion est bonne, mis à part quelques troubles qui semblent venir des produits lactofermentés, mais il parait que c'est normal au début. J'ai repris du poids, je suis aujourd'hui à 70kg.

Sur le jeûne en tant que tel, je vais peut-être ajouter une journée de jeûne par semaine pour voir, mais surtout, au moins un jeûne long par an, en privilégiant le repos. Je suis convaincu que c'est une expérience bénéfique et à renouveler régulièrement, tout en sachant que c'est aussi un moment éprouvant pour lequel il vaut mieux se préparer. Je me dis rétrospectivement qu'un lavement en début de jeûne ou une diète de fruits/légumes crus avant de commencer permet de lancer le jeûne avec un contenu intestinal plus facile à gérer.

Bon jeûne à toutes et tous.

cartejeûne

Messages : 8
Date d'inscription : 02/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour résoudre un problème intestinal

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum