Inde : un jeûne de 68 jours tourne au drame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Inde : un jeûne de 68 jours tourne au drame

Message  Klee le Ven 14 Oct 2016 - 13:49

Bonjour à tous,

Je relaie une information sur un jeûne hydrique de 68 jours effectué par une jeune fille de 13 ans qui a tourné au drame.

Ce n'est bien évidemment pas les conditions (durée/âge) préconisées sur ce forum.

Plus d'information sur ce lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Extrait :

Une adolescente indienne est morte au début octobre, après avoir observé un jeûne de deux mois. Sa famille est accusée d'homicide volontaire, des associations affirmant que la fille de 13 ans avait été contrainte à se soumettre à une pratique du jaïnisme.

La jeune fille a sombré dans le coma deux jours après avoir achevé un jeûne de 68 jours. Le 4 octobre, elle est décédée à Hyderabad, apparemment d'une crise cardiaque, a annoncé dimanche la police.

Ses parents et d'autres membres de la famille ont été inculpés d'homicide volontaire à la suite de plaintes déposées par plusieurs associations, a précisé le policier chargé de l'enquête.
«Pour l'instant, rien n'est clair, a-t-il souligné. Le corps a été incinéré et notre enquête reposera sur le rapport médical. Nous interrogerons la famille avant de poursuivre les investigations.»


Dernière édition par Klee le Ven 14 Oct 2016 - 19:04, édité 1 fois

Klee
Admin

Messages : 310
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inde : un jeûne de 68 jours tourne au drame

Message  Luc le Ven 14 Oct 2016 - 16:05


Merci pour ce témoignage !

Évidemment, il y a dans ce cas-ci, bien des morceaux manquant au "puzzle".  

À part de savoir que la jeune fille avait 13 ans, peu de détails sont fournis.

Il est probable que son IMC en débutant le jeûne ait été très bas puisque cette communauté pratique l'ascétisme. Elle avait déjà jeûné à deux reprises les années précédentes.

On ignore également dans quelles conditions ce jeûne s'est effectué.  

Un jeûne de 68 jours ne devrait pas, en principe, faire mourir une personne, à moins qu'il y ait des contre-indications.  Bien sûr, des gens peuvent mourir, mais pas nécessairement en raison du jeûne.  Cela me rappelle un cas survenu dans la maison de jeûne de Jean Rocan où Nicole Boudreau fit son apprentissage du jeûne.  L'autopsie démontra hors de tout doute que le jeûne n'était pas la cause du décès.  

En écoutant certains propos, même d'hygiénistes d'expérience, quelques-uns semblent dire que le jeûne soit réellement dangereux et pourrait même faire mourir des gens.  À noter que la mort de jeûneur existe, cela arrive et dans le peu de cas où cela est arrivé, il pourrait être démontré que le jeûne n'y était pas la cause. À titre d'exemple, dans le livre "Survivre" écrit par la biologiste Nicole Boudreau, suite à la mort d'un jeûneur dans la maison de jeûne du biologiste Jean Rocan au Québec, le 6 février 1985, une poursuite fut intentée par la famille.  Suite à l'enquête du coroner, la mort ne fut pas attribuée au jeûne. Le coroner, le Dr Jean Hould, médecin légiste qui a pratiqué l’autopsie écrivit :
« On peut dire que monsieur Fréchette était un mort ambulant. Vous savez, on
autopsie parfois des cadavres et quand on découvre l’état pathologique de leurs
organes, on se demande comment ils faisaient pour respirer, marcher, vivre.
Monsieur Fréchette était l’un de ceux-là. Son coeur à lui seul présentait quatre
pathologies majeures. Il aurait pu mourir n’importe quand, à n’importe quel
moment et le jeûne n’a rien à voir avec le décès.» "Survivre" p. 121

En rapport avec la mort de jeûneurs, Shelton écrit dans son livre "Le Jeûne"

C'est une habitude courante pour la presse d'annoncer bien haut chaque
cas de mort survenant pendant un jeûne (...).
Les milliers de gens qui jeûnent et vivent, qui jeûnent et retrouvent la santé,
ne sont pas mentionnés. Les parents horrifiés et les journalistes entreprenants
agissent en sorte que le monde entier soit tenu au courant de chaque cas de
mort survenant pendant un jeûne. (...)

On doit d'abord noter que de tels exemples de mort survenant pendant le
jeûne sont extrêmement rares. Des exemples de jeûne prolongé, chez des gens
de tous âges et dans toutes les conditions physiques possibles, sont très communs (...)

Des malades meurent à tout moment et il est rare que l’on se tourne vers
le jeûne avant d’être dans un état désespéré. Par conséquent, il est inévitable,
parmi de tels malades dont l'état ne laisse que peu d’espoir, que quelques cas
de mort puissent survenir.(...)

Chez beaucoup de malades il y a des conditions qui conduisent inévitablement
à la mort. Si un malade ainsi affligé meurt pendant le jeûne, les gens
ne sont que trop empressés pour rendre le jeûne responsable de la mort.
Shelton termine le chapitre XIX en écrivant :
La peur du jeûne devrait certainement être évitée. Je ne doute pas que
les parents et amis bien intentionnés et mal informés aient causé plus d’une mort
en entretenant la peur chez des jeûneurs.

À noter que le présent forum a pour but de faire connaître le jeûne et d'aider ceux qui veulent jeûner chez-eux pour diverses raisons.  Sur ce forum, nous encourageons toujours les gens à jeûner dans une maison spécialisée, mais c'est à eux de décider selon leurs moyens financiers s'ils le feront. Il faut aussi préciser que ce ne sont pas tous les centres spécialisés qui supervisent des jeûnes thérapeutiques (eau et repos), particulièrement en France.

En conclusion, sur le présent forum, des jeûnes de 50 jours et 54 jours (ncm, Valérie H.) ont été effectués et, loin d'approcher la mort, ces gens se sont guéris de problèmes de santé importants et sont toujours aujourd'hui en très grande forme.

Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inde : un jeûne de 68 jours tourne au drame

Message  Klee le Ven 14 Oct 2016 - 19:02

Merci pour ces rappels, Luc ! C'est vrai qu'il nous manque des informations dans cet article.

Si effectivement, des jeûnes de 50 et 54 jours ont été conduits par des participants de ce forum, on peut néanmoins rappeler les principes de précaution rappelés par les spécialistes du jeûne pour être certain de ne pas se mettre en danger : le fait de ne pas dépasser 40 jours ou une baisse de 25% par rapport à son poids de forme.

Nicole Boudreau indique également un autre cas dans "Jeûner pour sa santé" :

Nous avons tous entendu parler des jeûnes politiques menés jusqu'à la mort. La documentation médicale rapporte également le déroulement d'un suicide par le jeûne : un japonais, désespéré et rebuté par l'idée d'un suicide violent, s'est laissé mourir de faim. Son médecin traitant, le docteur Yeo, en a profité pour observer et consigner les évènements de ce jeûne suicidaire, qui a requis quatre-vingt-dix jours.

Il est évident que nous mourrions tous après une si longue période de jeûne. Le jeûne mal mené ou trop long est néfaste. Le jeûne est un exercice exigeant, qui met en jeu toutes nos forces et nos énergies ; il convient donc de ne pas outrepasser ces forces et ces énergies, et de les utiliser sciemment.

Par ailleurs, Mme Boudreau rappelle à propos de l'âge :

Les enfants jeûnent : quand ils ne se sentent pas bien, ils refusent d'instinct la nourriture. Bien des parents s'en inquiètent et poussent l'enfant à manger contre son gré. Ils devraient plutôt inciter leur bambin à garder le lit et lui lire des contes pour qu'il se repose.

[...]L'enfant qui jeûne réagit vite et fort : sa détoxification est beaucoup plus rapide que celle de l'adulte. Dès le deuxième jour de jeûne, son haleine est fétide et sa langue devient très blanche. Son corps devient très chaud, et son élimination rapide se traduit souvent par des diarrhées ou des vomissements. Il devient amorphe, garde le lit, mais a besoin de compagnie.

On calcule que le jeûne d'un enfant ne doit pas dépasser en jours le chiffre de son âge. Par exemple, un enfant de quatre ans s'abstiendra de manger un maximum de quatre jours ; un enfant de six ans ne jeûnera pas plus de six jours.

A mon sens, ce qui interpelle dans cette histoire en Inde, c'est la durée du jeûne par rapport à l'âge de cette jeune fille. Un jeûne long (plus de 20 jours) conduit par un adulte, ça, d'accord, mais il s'agit ici d'une personne qui n'a pas encore un corps d'adulte. Sans rentrer dans un débat sur les motivations présentées dans l'article, un jeûne de 13 jours maximum pour cette jeune fille, comme l'indique Mme Boudreau, paraît plus adapté qu'un "jeûne héroïque" d'une durée aussi longue.

Klee
Admin

Messages : 310
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inde : un jeûne de 68 jours tourne au drame

Message  Luc le Ven 14 Oct 2016 - 19:31

Klee a écrit:
A mon sens, ce qui interpelle dans cette histoire en Inde, c'est la durée du jeûne par rapport à l'âge de cette jeune fille. Un jeûne long (plus de 20 jours) conduit par un adulte, ça, d'accord, mais il s'agit ici d'une personne qui n'a pas encore un corps d'adulte. Sans rentrer dans un débat sur les motivations présentées dans l'article, un jeûne de 13 jours maximum pour cette jeune fille, comme l'indique Mme Boudreau, paraît plus adapté qu'un "jeûne héroïque" d'une durée aussi longue.

Bien d'accord avec cela.  Définitivement, pour une personne de 13 ans, un si long jeûne serait effectivement dangereux.  D'ailleurs, les gens sur le présent site ayant jeûné 50 jours et plus, étaient adultes avec des réserves suffisantes.

Il faut aussi souligner que la perte de 25% du poids normal du jeûneur est très très sécuritaire.  Beaucoup de jeûneurs ont perdu bien au-delà de 25% en toute sécurité ... mais ce n'étaient pas des enfants !

Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inde : un jeûne de 68 jours tourne au drame

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum