THÈSE: échanges sur la thèse du Dr Michel Duverney-Guichard U. de Grenoble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

THÈSE: échanges sur la thèse du Dr Michel Duverney-Guichard U. de Grenoble

Message  Luc le Lun 24 Sep 2012 - 20:39

Discussion sur le site "Le JEÛNE thérapeutique"

De : amisympatoche (Message d'origine) Envoyé : 2005-12-03

Salut luc

Dans le poste d'anaelle "prise de vitamines..." tu parles d'une these faite par un medecin qui a suivi les parametres biologique d'un jeuneur de 42 jours

Voila qui est tres tres interessant

as-tu + de precisions (année de la these)

Ne penses tu pas qu'il serait super de reproduire cette these sur le site?? ou au minimum de donner les references tres precises pour que qq interessé puissse se la procurer??

__________________________________

De : Luc Envoyé : 2005-12-03 16:52

Bonsoir amisympatoche,

En ce qui concerne la thèse du docteur en médecine Duverney-Guichard, tout ce que je sais actuellement c'est qu'un jeûne de 42 jours fut observé et noté par lui. La note suivante a été tirée du livre "Jeûner pour sa Santé" de Nicole Boudreault, biologiste et spécialiste du jeûne.

Le Dr Duverney-Guichard* n'a rapporté aucune carence en fer, en zinc, en cuivre, en manganèse et en sélénium pendant le jeûne de quarante-deux jours qu'il a analysé. D'ailleurs, le plupart des études effctuées à ce sujet ont révélé un taux de zinc sanguin plus élevé que la normale.

* Dr Michel Duverney-Guichard; thèse de doctorat présentée en 1985 à l'Université de Grenoble en France.dans laquelle il étudie l'évolution d'un jeûne.

J'ignore si "le commun des mortels" peut avoir accès à cette thèse. Peut-être qu'en faisant une recherche sur internet pourrions-nous trouver une partie de ses recherches sur le jeûne. Personnellement, je trouve que ce serait un outil formidable pour démontrer aux sceptiques que même des médecins, en l'occurence le Dr. Duvernay-Guichard ont déjà supervisé des jeûnes.

Si quelqu'un trouve quelque-chose sur le sujet, il serait intéressant d'en avoir les résultats.

________________________________________

De : amisympatoche Envoyé : 2005-12-04

je vais essayer de retrouver cette these

je pense qu'il faudrait chaque fois que l'on aborde une reference citer tous les details possibles

exemple:dr michel duverney guichard, theses de doctorat 1985 a grenoble, d'apres n boudreau dans son livre etc...

et non simplement dr duv guichard de grenoble

Ceci afin d'apporter des pistes de reflexion et du "consistant" au site... si je puis me permettre :-)

Dès que je trouve la these je fais un rapport.

________________________________________

De : Luc Envoyé : 2005-12-04 09:10
Bonjour amisympatoche,

Je suis entièrement d'accord avec ce que tu mentionnes concernant les références que nous plaçons lorsque nous citons des extraits tirés d'ouvrages sur le jeûne. Cependant, parfois, sur certaines informations glanées ici et là, on mentionne que le Dr untel ou le biologiste x ou y a dit que ... mais souvent, les références à ces ouvrages ne sont pas citées. Elles le sont probablement dans le volume d'où est tirée cette information mais n'est pas disponible sur le commentaire cité.

Si tu trouves des informations sur la thèse de doctorat du docteur Michel Duverney-Guichard, n'hésite pas à nous en faire part.

Voici d'ailleurs quelques recherches faites à propos du Dr Duverney-Guichard:

Dans le livre "Jeûner pour sa santé" Nicole Boudreau dit ceci à la page 23:

"Il existe malheureusement peu d'études scientifiques contemporaines sur le jeûne, à part des allusions fréquentes mais non exhaustives dans divers livres de physiologie ou de diététique. L'étude la plus complète que je connaisse est la thèse de doctorat du Dr Michel Duverney-Guichard, présenté en 1985 à l'Université de Grenoble, en France. Même si sa thèse n'a pas pour véritable objectif de démontrer les effets thérapeutiques du jeûne, on y trouve des données complètes sur les processus physiologiques liés à cette pratique. J'ai également assisté à une comission parlementaire sur le jeûne thérapeutique tenue en Italie en avril 1991, qui rassemblait des médecins italiens, allemands, suisses et anglais, experts dans le domaine. On retrouvera les données présentées à cette commision tout au long du présent ouvrage (Jeûner pour sa santé)."

De : Luc Envoyé : 2005-12-04 09:30


Voici l'adresse du Dr Michel Duverney-Guichard qui figure dans la liste des médecins et naturopathes français qui utilisent le jeûne comme thérapie. On peut retrouver cette liste sur le sujet: "clinique du jeûne en Allemagne" du panneau de messages.

Dr. DUVERNEY-GUICHARD,

13, ave Jean Jaurès

73000 CHAMBÉRY 04 79 96 34 16

En faisant des recherches sur le jeûne, des informations ont été trouvées.

Quelques thèses de doctorat avaient pour thème le jeûne; en voici quelques-unes:

Thèse de Doctorat en Médecine : A propos d'un jeûne de 42 jours. M. Michel Duverney-Guichard, Fev. 86, Université de Grenoble.

Le jeûne. Thèse de Médecine, Michèle Plas, Clermont, 1977.

Le jeûne total & l'obésité. Thèse de Médecine, M. Despas, Lille, 1968

Dimension hygiénique du jeûne et de l'abstinence dans la tradition judéo-chrétienne, Thèse en Médecine, Paris Ouest, 1982

_________________________________________

De : Luc Envoyé : 2005-12-05

Voici ce qui a été trouvé sur le site de recherche sur les thèses de doctorat. On y retrouve la thèse du Dr Duverney-Guichard sur le jeûne.

Avec ces informations, est-il possible de retrouver cette thèse? Il semble qu'elle soit disponible dans certaines bibliothèque de France.

Qu'en penses-tu amisympatoche, toi qui habite en France crois-tu que tu pourrais retrouver cette thèse?

Numéro de notice : 042901936

Titre : A PROPOS D'UN JEUNE VOLONTAIRE DE 42 JOURS
/ MICHEL DUVERNEY-GUICHARD Mémoire ou thèse (version d'origine)
Auteur(s) : DUVERNEY-GUICHARD, MICHEL Date(s) : 1986 Langue(s) : français Pays : France Editeur(s) : [S.l.] : [s.n.] Description : 169 F. : ILL. ; 30 cm

Thèse : Thèse de doctorat : Médecine : Grenoble 1 : 1986

Sujets : MEDECINE : METABOLISME/NUTRITION
JEUNE

_________________________________________


De : amisympatoche Envoyé : 2005-12-06

Oui a priori cette these est disponible a la bibliotheque medecine grenoble 1 et a Marne la vallée ctles

À chaque fois il devrait y avoir un exemplaire pour le prêt interbibliothecaire et un pour la consultation sur place.

Pour l'avoir deja fait, on peut consulter les theses, mais pour les reproduire , voire les publier, j'en sais rien.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: THÈSE: échanges sur la thèse du Dr Michel Duverney-Guichard U. de Grenoble

Message  Luc le Lun 24 Sep 2012 - 20:45



De : Luc Envoyé : 2007-02-09

Bonjour,

Thierry, un participant de ce groupe et qui a fait un jeûne de 31 jours pour essayer d'éliminer une tumeur au cerveau a communiqué avec le Dr. Duverney-Guichard.

Je remonte cette discussion qui était sur une page précédente pour que Thierry en prenne connaissance.

Amisypatoche a également communiqué avec le Dr Guichard et selon ce qu'il m'avait personnellement écrit, il semblait que le Dr. Guichard soit un peu pris entre deux feux, la médecine officielle et la médecine alternative. Il sait que le jeûne pourrait sans doute régler bien des problèmes et il déplore qu'il n'y ait pas d'études sur ce sujet.

Vous comprendrez que dans sa situation, il ne veut probablement pas se mettre à dos le collège des médecins qui lui, bien souvent se bat contre ces médecines alternatives.




Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: THÈSE: échanges sur la thèse du Dr Michel Duverney-Guichard U. de Grenoble

Message  Luc le Lun 24 Sep 2012 - 20:51



Message reçu de Mélanie, une participante française sur le site "Le JEÛNE thérapeutique"

Bonjour à tous,

Je suis personnellement très enthousiaste à la perspective de purifier et soigner mon corps par le jeûne depuis que j'ai lu les articles de Lucky sur le forum de passeportsanté.net. Cependant lorsque je l'ai pratiqué fin mai cela a été éprouvant pour mes proches : on m'a parlé de carences irréversibles, de sectes, de manipulations etc etc. Ma mère surtout était très inquiète. Cela a eu des répercussions sur ma façon de vivre le jeûne : moi aussi j'étais inquiète lorsque je sentais mes pulsations cardiaques s'accélérer ou lorsque mes reins me faisaient souffrir.

Nous avons chacun nos croyances et lorsque nous allons chez le médecin nous choisissons aussi de le "croire". J'ai dans ce sens voulu consulter la thèse du Dr Duverney-Guichard, ce qui est possible pour moi qui habite à Paris.

C'est une thèse de 167 pages. Elle comporte de nombreuses informations techniques et complexes. Elle n'est pas accessible (sur le point de la compréhension) au grand public : c'est un vocabulaire spécialisé qui est employé et l'étude est très détaillée. J'ai ainsi découvert qu'il existait 5 différentes sortes de fer, plusieurs de zinc, etc.

Après avoir compulsé les différents chapîtres je me suis rabattue sur la conclusion qui était la partie la plus compréhensible pour moi. Il s'est agit pour le Dr Duverney-Guichard de suivre un jeûne volontaire hydrique de 42 jours. Le jeûneur a été suivi pendant les 32 premiers jours ce qui a impliqué de nombreux déplacements de ce dernier à l'hôpital pour les différents examens et analyses sanguines. Le suivi s'est arrêté au bout de 32 jours car il devenait critique de fatiguer ainsi le jeûneur.

Le Dr Duverney-Guichard mentionne dans sa thèse qu'aucune carence en vitamines ou en minéraux, ni aucune altération des fonctions du corps, ni aucune défaillance du système immunitaire n'ont été à déplorer chez le jeûneur. Les analyses sanguines ont porté sur : le fer, le cuivre, le manganèse, le sélénium, les vitamines A, B2, B6 et B9.

Si aucune carence en vitamines ou en minéraux n'a été constatée, la thèse mentionne tout de même une baisse très lente des quantités présentes dans le sang. A noter que le jeûneur ne souffrait d'aucune carence avant son jeûne (pas d'anémie notamment).
La seule altération mentionnée concerne une très légère baisse de la vue dans l'obscurité, ce qui correspond aux apports en vitamine A que le corps reçoit principalement par l'alimentation quotidienne. Ces facultés se recouvrent aisément à la reprise d'une alimentation équilibrée.

Me voilà rassurée et confortée par ma démarche et ce que j'en ai appris. Je me sentirai plus sereine la prochaine fois que je déciderai de jeûner ou que j'aurai l'occasion d'en parler autour de moi.

Bien à vous,

Mélanie

__________________________________________

Bonjour à tous,

Voici les informations pratiques pour pouvoir consulter la thèse du Dr Duverney-Guichard à Paris.

Il faut tout d'abord se rendre à la bibliothèque de l'université de médecine, le BIUM. Voir toutes les infos sur le site de la BIUM : adresse, horaires. Il faut s'y inscrire et pour cela une participation de 3 euros est demandée. On peut ensuite commander la thèse qui est rapatriée de province à une date ultérieure.

Lorsque la thèse est arrivée au BIUM on est contacté au numéro que l'on leur a laissé. A partir de cet appel, on a un délai de 15 jours pour consulter la thèse sur place. Dans ce délai de 15 jours on peut la consulter plusieurs fois. Passé ce délai, la thèse est renvoyée.

Les références de la thèse à fournir pour la commander sont les suivantes :

Dr DUVERNEY-GUICHARD

"A PROPOS D'UN JEUNE VOLONTAIRE DE 42 JOURS"

n° 5023 (CTLes) / 1986, Grenoble

Bonne consultation !

Mélanie


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Ostéopathe j'ai étudié à thèse de Duverney-Guichard

Message  Luc le Lun 22 Oct 2012 - 1:25


2008-10-18

Bonjour,

Kiné et étudiant en 6eme année d'osteopathie, et m'interessant au jeûne depuis une dizaine d'annees, je prépare un mémoire sur le thème "jeûne et ostéopathie" dans lequel je vais faire une étude comparee des deux "méthodes" et tenter de vérifier expérimentalement si des techniques d'osteopathie viscérale peuvent aider, accélérer, ou pas la detoxination. Malgré les nombreux ouvrages en ma possession, Il me manque cruellement des sources scientifiques.

Hugo R.

________________________________________


Pour obtenir davantage d'informations scientifiques, probablement que la thèse de doctorat du Dr Michel Duverney-Guichard pourrait t'aider. Si tu habites en France, elle peut être consultée. Le docteur Duverney-Guichard observa et nota l'évolution d'un jeûne de 42 jours effectué par un homme.

________________________________________


Merci pour votre message de bienvenue !

Je vais en effet tenter de récupérer cette thèse... Vous ne savez pas s'il en existe une version numérique ? Sinon je vais essayer de joindre l'auteur...

Savez vous s'il est possible de joindre Nicole Boudreau ? De part sa formation, elle saurait peut-être dans quelle direction m'orienter... Et puis c'est un peu (beaucoup !!!) grâce a elle et son ouvrage si, passée la curiosité première, j'ai poursuivit dans cette voie passionnante !

Au plaisir de vous lire !

Hugo

PS : bien sur, si cela vous intéresse, je vous ferais parvenir modestement mon mémoire quand il sera achevé.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Ostéopathe j'ai étudié à thèse de Duverney-Guichard

Message  Luc le Lun 22 Oct 2012 - 1:32



J'ai contacté le docteur duverney-guichard, qui a l'air fort sympathique, et qui devrait m'envoyer un exemplaire de sa thèse ! Après avoir raccroché j'en ai hurlé de joie !!! Mes voisins ont dû me prendre pour un fou !!!

Mon mémoire a avance tout doucement, mais il commence a prendre forme. Ne me restera "plus" que l'expérimentation a mettre au point et a effectuer (j'ai encore quelque problème pour trouver des tests validables afin d'objectiver le degré de detoxination...)

Je vous remercie encore pour votre gentillesse et vous souhaite une bonne journee.


_________________________________________


Mon mémoire est terminé, rendu, approuvé et m'a permis d'obtenir mon diplôme d'ostépathe en juin 2009. Ouf ! Enfin terminé ! :-)

J'ai bien reçu la thèse du Dr Duverney-Guichard. Je l'ai étudiée avec soin. Elle est très interessante. Elle porte sur l'étude d'un seul cas clinique. Elle ouvre des portes passionnantes. Malheureusement les conclusions tirées ne peuvent être valables scientifiquement puisque la population étudiée est bien trop restreinte pour être statistiquement valable. Il aurait été interessant qu'elle soit suivie par d'autres études...

D'ailleurs Nicole Boudreau, à ma connaissance ne le mentionne pas, ou en tous cas n'insiste pas vraiment sur ce fait. Ce qui est dommage, car scientifiquement (et elle se présente comme telle) c'est une information capitale ! Ce qui est présenté comme un fait avéré scientifiquement, en devient une hypothèse, certe passionnante, mais une hypothèse malgré tout.

Cette thèse n'est pas la seule étude sur le sujet. Duverney-Guichard en cite quelques-unes. Il y a dû en avoir d'autres depuis. Reste à les identifier, les traduire etc.

Le Dr Françoise Wilhelmi de Toledo, directrice des cliniques Buchinger, en a publié quelques-unes. Son petit livre sur le jeûne est d'ailleurs, à mon sens, le plus sérieux scientifiquement parlant. Bien complété par celui de Nicole Boudreau.

J'avais en effet essayé de la contacter. Elle ne m'a pas répondu. N'étant plus "active" dans le domaine du jeûne, je n'ai pas insisté, respectant son possible désir de s'en écarter.

Mon Mémoire devait être une étude clinique comparative sur les effets combinés de jeûne et de l'ostéopathie. J'ai malheureusement manqué de temps et surtout du matériel necessaire pour mener à bien ce projet dans des conditions scientifiquement valides. Je me suis donc contenter d'une étude bibliographique comparée des effets du jeûne et de l'ostéopathie, permettant donc de faire découvrir cette pratique à mes collègue. Et j'ai donc pû en tirer quelques conclusions interessantes sur l'interêt d'associer les deux thérapeutiques...

Mon mémoire a beaucoup plu. Je suis d'ailleurs en contact avec un éditeur, pour, pourquoi pas, l'imprimer après l'avoir augmenté et modifié pour un accès grand-public.

Je vous remercie encore pour votre écoute, votre aide et votre disponibilité ! Je vous ai d'ailleurs remercié dans mon mémoire ;-)

Pour le moment, je ne peux vous le faire parvenir tant que je ne connais pas son avenir chez l'éditeur. Je vous tiendrai au courant ensuite.

J'ai également fait un complément de formation sur le jeûne et les diètes chez Daniel Kieffer à Paris, naturopathe. Je reflechi au moyen de faire partager tout celà avec mes patients, et pouvoir leur faire bénéficier éventuellement d'un encadrement du jeûne allié à l'ostéopathie.

Au plaisir de vous lire

Hugo R.

Masseur-kinésithérapeute DE
Ostéopathe DO





Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: THÈSE: échanges sur la thèse du Dr Michel Duverney-Guichard U. de Grenoble

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum