Jeûne et cardiomyopathie

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne et cardiomyopathie

Message  Yvettebis le Jeu 9 Juin 2016 - 14:27

Bonjour,

En 2009, suite à un infarctus les médecins m'ont décelé une maladie cardiaque génétique (à 50 ans) : hypertrophie ventriculaire gauche.

Depuis toujours, j'ai une alimentation plutôt saine et "méditerranéenne" ; depuis décembre 2014, j'ai intégré pratiquement quotidiennement des jus de légumes et de fruits frais (extracteur), ce qui a eu pour effet de supprimer très rapidement tous les malaises périphériques qui ressemblaient à des malaises cardiaques.
Depuis cette date les urgences des hôpitaux n'ont plus eu ma visite, à mon plus grand bonheur !!

Les jus ont réglé d'autres problèmes tels qu'une forte douleur à la hanche dont je souffrais depuis 10 ans (arthrose ?).

Pour optimiser le nettoyage de mon organisme (car il reste certains dysfonctionnements : acouphènes depuis quelques mois, tendinite au coude depuis janvier, douleurs aux pouces des 2 mains...), je souhaite faire un jeûne mais le jeûne long soulève des peurs par rapport à ma cardiomyopathie.
Aussi, après pas mal de recherches, je m'oriente soit vers un jeûne intermittent sec (un jour sur deux) soit un jeûne sec (si je peux) court d'une durée de 2 à 3 jours.

Je ne peux pas en parler à ma cardiologue car je suis sûre qu'elle est contre ; il m'a fallu beaucoup de diplomatie pour lui faire admettre que ma nouvelle hygiène de vie permettait la diminution par deux de la prise du kardegic...
Qu'en pensez-vous ? Est-ce sans risque pour mon cœur ?

Sachant que :
- j'avais fait un jeûne de 21 jours à l'eau un peu citronnée il y a très longtemps et cela s'était bien passé
- je vais continuer à prendre mes médicaments dans très peu d'eau (cardensiel 3xjours et Kardegic 75 un jour sur 2)
- je crains de paniquer si je me sens trop faible ou si mon coeur s'emballe
- je suis freelance et travaille à la maison donc j'essaierai de me reposer
- je ne ferai pas mes 30 minutes de vélo quotidien

Merci d'avance pour votre aide

Yvettebis

Messages : 6
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et cardiomyopathie

Message  Luc le Ven 10 Juin 2016 - 10:00


Bienvenue sur le forum !

Tout d'abord, il faut comprendre que le jeûne agit globalement sur l'organisme. Lorsqu'on dit jeûne, cela englobe également les restrictions alimentaires temporaires ou permanentes. Par exemple, certains ne mangent qu'un repas par jour, d'autres ne vont manger que des fruits et des légumes pendant un certain temps ... etc. etc.

Le jeûne intégral est sans doute la méthode la plus radicale et la plus rapide afin d'arriver aux buts fixés. Voici ce qu'écrit la biologiste Nicole Boudreau à propos du jeûne :

"Puisque le jeûne stimule la régénération de tout l'organisme, la plupart des problèmes de santé, pris en charge avant qu'ils ne soient irréversibles, peuvent se résoudre. N'oublions pas que la capacité de régénération de l'organisme est fabuleuse et que des personnes qui se croyaient atteintes à jamais de problèmes pathologiques ont reconquis une pleine santé en jeûnant."

Sans être exhaustive, voici une liste des principaux dérèglements que le jeûne améliore:

l'obésité et les problèmes qui y sont associés; taux élevé de cholestérol ou de triglycérides, diabète précoce, foie gras;

les problèmes glandulaires (les glandes se régénèrent facilement); hypothyroïdie, problèmes liés au système de reproduction (règles douloureuses, irrégulières), au foie (qui est une glande), aux surrénales, aux parathyroïdes (qui régularisent, entre autres, le calcium sanguin) et au pancréas;

les troubles digestifs: constipation, diverticules, ulcérations diverses, cristallisations;

Les problèmes circulatoires: artériosclérose, hypertension, prévention des caillots, varices, problèmes liés à la circulation veineuse, migraines, frilosité;

les problèmes sanguins: anémie, polyglobulie (excès de globules rouges), déséquilibres divers de la formule sanguine;

la dégénérescence de l'appareil locomoteur: arthrite, rhumatisme, myosites, arthrose, ostéoporose;

les problèmes liés au système de défense: faiblesse immunitaire, allergies, maladies des ganglions, arthrite rhumatoïde, infections bactériennes récurrentes;

les maladies virales: mononucléose, grippes, bronchites, laryngites, vaginites;

les maladies de la peau: acné, eczéma, séborrhée, hyperacidité;

les maladies du système nerveux; insomnie, irritabilité, maladies dégénératives au stade précoce (sclérose en plaques), épuisement;

les problèmes du métabolisme des tissus: kystes, tumeurs bénignes, fibromes, inflammations, cancers précoces.

Lorsque les pathologies sont causées par la toxémie (alimentation, surmenage, mauvaises habitudes de vie ...) le corps peut se régénérer par le jeûne. Cependant, si nous sommes affectés par une maladie génétique, le jeûne n'y peut rien.

Précisons cependant, on peut prévenir une faiblesse héréditaire par le jeûne. Une faiblesse héréditaire n'est pas inéluctable; elle se manifeste dans un organe ou un tissu moins résistant, qui se dérègle en premier lorsque l'organise atteint un certain degré de toxémie. En évitant ce seuil de toxémie pathogène, on évite la manifestation de la faiblesse héréditaire. Un mode de vie sain et des jeûnes de régénération périodiques nous permettront de vivre aussi longtemps que notre ancêtre le plus endurant.
.
Donc, tout ce que tu fais pour ta santé (jus, fruits, légumes, sport, sommeil) fera en sorte que ton problème de santé (héréditaire) restera probablement bien tranquille.

En ce qui concerne les médicaments que tu prends : de l'aspirine afin de fluidifier le sang et des bêtabloquants pour baisser légèrement ta tension artérielle et diminuer l'arythmie cardiaque, ils sont certainement utiles chez les gens ayant une vie sédentaire, une alimentation plus ou moins correcte ainsi qu'un mode de vie laissant à désirer (stress, insomnies, alcool, tabac ...), mais de moins en moins utiles chez les gens ayant un mode de vie exemplaire. Nous ne disons pas que tu doives les arrêter, nous ne sommes pas médecins ni des professionnels de la santé. Bien sûr, la médecine traditionnelle ne sera jamais d'accord avec le jeûne ou les traitements naturels ... on n'y peut rien !

Personnellement, en raison d'une greffe rénale subie il y a 31 ans, je ne peux plus jeûner et je dois prendre une foule de médicaments afin d'éviter le rejet et toutes sortes de problèmes de santé reliés à cette greffe : problème cardiaques (petit infarctus il y a 22 ans), diabète, cancers ... etc. D'ailleurs je prenais des bêtabloquants et de l'aspirine depuis des décennies et, il y a quelques années, j'ai cessé les bêtabloquants et j'ai diminué de moitié l'aspirine. J'en ai parlé à mes néphrologues (après plusieurs mois d'arrêt de ces médicaments) et qui n'ont rien trouvé d'anormal dans mes tests sanguins et autres. Ils étaient placés devant le fait accompli et étaient menottés, ne pouvant pas me dire que l'arrêt de ces produits m'avait causé un tort. ;-)

Voilà ! Si tu as des interrogations, n'hésite pas.



Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et cardiomyopathie

Message  Yvettebis le Ven 10 Juin 2016 - 10:18

Bonjour Luc, je te remercie pour ta réponse Il ne me reste plus qu'à me lancer et vivre cette expérience ! A suivre donc

Yvettebis

Messages : 6
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et cardiomyopathie

Message  Luc le Sam 11 Juin 2016 - 0:05


Quelle est ta taille et ton poids afin de calculer l'IMC ?

En ce qui a trait aux battements cardiaques durant le jeûne, ils peuvent augmenter même en période de repos à cause de l'activité de l'autolyse, cela chez tous les jeûneurs, et c'est normal.  La biologiste Boudreau écrit :

"Pendant que le jeûneur est allongé et tranquille, son corps en autolyse est très affairé à certains moments du travail autolytique, le coeur travaille plus rapidement; il accélère son battement pour faire la livraison des matériaux requis pour le travail en cours et pour ramener les toxines délogées vers les organes excréteurs. Le sommeil en est affecté; le jeûneur se réveille souvent, fait des rêves burlesques et s'agite dans son lit.

Il est normal que les réactions d'autolyse soient plus fortes pendant la nuit; le repos sensoriel et l'apaisement nocturnes nous calment. Or plus nous sommes calmes, plus notre autolyse peut se déployer avec force; notre sommeil en est alors perturbé. C'est un joli paradoxe; plus on se repose, plus on autolyse; plus on autolyse, moins on dort."

En dehors des périodes de repos, si nous nous activons, il se peut que les battements cardiaques augmentent, non en raison de l'autolyse mais plutôt des efforts physiques.  Beaucoup de jeûneurs mentionnent qu'effectivement, leur cœur bat plus rapidement lorsqu'ils s'activent le moindrement, surtout  si le jeûne se prolonge dans le temps. Aussi, les muscles du jeûneur ne sont pas en état de fournir des efforts.


Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et cardiomyopathie

Message  Yvettebis le Dim 12 Juin 2016 - 5:51

Bonjour Luc,
Je mesure 1m68 pour 66.8 kg ; j'ai beaucoup de cellulite dont je souhaiterais pouvoir me débarrasser simplement grâce à mon alimentation pour améliorer la circulation veineuse de mes jambes. Mais peut-être est-ce un doux rêve ?!

Yvettebis

Messages : 6
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et cardiomyopathie

Message  Luc le Dim 12 Juin 2016 - 15:17


Voici des informations qui pourraient t'intéresser concernant le cœur et le jeûne :

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t26-coeur-sante-cardiovasculaire-et-jeune-occasionnel

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t133-coeur-et-jeune

Tant qu'à la cellulite et la circulation veineuse, certains jeûneurs disent avoir eu des résultats pour la cellulite, d'autres pas. Le jeûne améliore cependant la circulation veineuse. Parmi les bienfaits du jeûne, que la biologiste écrit précédemment on peut noter :
Les problèmes circulatoires: artériosclérose, hypertension, prévention des caillots, varices, problèmes liés à la circulation veineuse, migraines, frilosité;

En ce qui a trait à ton poids, on arrive à un IMC de 23.8 considéré comme normal et pouvant même soutenir un jeûne de longue durée.









Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et cardiomyopathie

Message  Yvettebis le Lun 13 Juin 2016 - 2:30

Merci Luc pour ces nouvelles infos, je vais regarder ça de près. J'ai trouvé beaucoup d'infos sur la partie cardiovasculaire mais pour l'instant rien en ce qui concerne mon type de maladie.
Bonne journée

Yvettebis

Messages : 6
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et cardiomyopathie

Message  Yvettebis le Jeu 16 Juin 2016 - 15:05

Bonjour !
Ce matin je me suis levée avec la décision de jeûner aujourd'hui. Ce soir je constate que cela s'est merveilleusement bien passé : pas de migraine, pas de fatigue, pas de tachycardie, pas de langue pâteuse, pas de faim... Le rêve quoi ! Je me suis obligée à faire une sieste et à mon grand étonnement j'ai dormi plus d'une heure.
Demain je ne vais pas pouvoir continuer car demain soir des amis viennent pour l'apéro mais je me ferais des jus dans la journée.

Cela m'encourage à continuer Quand j'avais jeûné par le passé, je me rappelle de maux de tête importants et de langue pâteuse... Mais mes deux années de jus ont dû me détoxifier grandement !

Yvettebis

Messages : 6
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et cardiomyopathie

Message  Luc le Jeu 23 Juin 2016 - 18:40


Et puis, comment s'est passé ce jeûne ?


Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et cardiomyopathie

Message  Yvettebis le Ven 24 Juin 2016 - 1:57

Cette semaine j'ai refait un jour de jeûne sec et il s'est aussi bien passé que le premier Et pourtant je bossais chez un client

Yvettebis

Messages : 6
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et cardiomyopathie

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum