Autolyse et rythme cardiaque

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Autolyse et rythme cardiaque

Message  bernie42 le Sam 16 Avr 2016 - 13:26

J'ai parcouru le forum et je n'ai pas trouvé de réponse à mon interrogation alors je la pose : Au départ j'avais lu que l'autolyse commençait après 48 heures de jeune, puis j'ai vu sur ce forum qu'on considérait qu'elle débutait plus tôt mais concernait plus l'intestin au départ.
Mon expérience personnelle concernant les jeûnes que j'ai effectué en dehors des 36 heures hebdomadaires ont été des jeûnes de 3, 5, 10 jours et à chaque fois, j'ai senti mon rythme cardiaque s'accélérer aux environs du deuxième jour pour ne retrouver un rythme normal qu'à la fin du jeûne, est que cela est en rapport avec l'autolyse ?
Apparemment il y a plusieurs schémas différents certains ont une accélération, une stabilité ou une accélération du rythme cardiaque, est ce que ça évolue au fur et à mesure des jeûnes, cela est il en rapport avec l'activité de l'autolyse ?
Merci par avance de vos réponses et éclaircissements.
Bernard

bernie42

Messages : 94
Date d'inscription : 03/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autolyse et rythme cardiaque

Message  Luc le Sam 16 Avr 2016 - 16:29

bernie42 a écrit:J'ai parcouru le forum et je n'ai pas trouvé de réponse à mon interrogation alors je la pose : Au départ j'avais lu que l'autolyse commençait après 48 heures de jeune, puis j'ai vu sur ce forum qu'on considérait qu'elle débutait plus tôt mais concernait plus l'intestin au départ.
Mon expérience personnelle concernant les jeûnes que j'ai effectué en dehors des 36 heures hebdomadaires ont été des jeûnes de 3, 5, 10 jours et à chaque fois, j'ai senti mon rythme cardiaque s'accélérer aux environs du deuxième jour pour ne retrouver un rythme normal qu'à la fin du jeûne, est que cela est en rapport avec l'autolyse ?
Apparemment il y a plusieurs schémas différents certains ont une accélération, une stabilité ou une accélération du rythme cardiaque, est ce que ça évolue au fur et à mesure des jeûnes, cela est il en rapport avec l'activité de l'autolyse ?
Le biologiste Rocan écrit en effet qu'en début de jeûne "l'organisme se nourrit de ses réserves contenues dans l'intestin grêle."  Cela dure sans doute une ou deux journées.  Puis, il doit aller chercher ce dont il a besoin pour se nourrir dans ses réserves accumulées; il n'a pas le choix car l'organisme doit se nourrir.

En ce qui a trait aux battements cardiaques, la biologiste Boudreau écrit :

"Pendant que le jeûneur est allongé et tranquille, son corps en autolyse est très affairé à certains moments du travail autolytique, le coeur travaille plus rapidement; il accélère son battement pour faire la livraison des matériaux requis pour le travail en cours et pour ramener les toxines délogées vers les organes excréteurs. Le sommeil en est affecté; le jeûneur se réveille souvent, fait des rêves burlesques et s'agite dans son lit.

Il est normal que les réactions d'autolyse soient plus fortes pendant la nuit; le repos sensoriel et l'apaisement nocturnes nous calment. Or plus nous sommes calmes, plus notre autolyse peut se déployer avec force; notre sommeil en est alors perturbé. C'est un joli paradoxe; plus on se repose, plus on autolyse; plus on autolyse, moins on dort."
En dehors des périodes de repos, si nous nous activons, il se peut que les battements cardiaques augmentent, non en raison de l'autolyse mais plutôt des efforts physiques.  Beaucoup de jeûneurs mentionnent qu'effectivement, leur cœur bat plus rapidement lorsqu'ils s'activent le moindrement, surtout  si le jeûne se prolonge dans le temps. Aussi, les muscles du jeûneur ne sont pas en état de fournir des efforts.

Boudreau écrit :
... puisqu'ils se vident de leurs réserves de sucres (le glycogène), les muscles du jeûneur ne sont pas aptes à des exercices importants; une personne qui jeûne supporte moins bien les exercices longs, mais bien des gens prennent, à tort, ce phénomène pour une dégénérescence des muscles.

Les efforts déployés dans de telles conditions peuvent sans doute faire augmenter le rythme cardiaque plus qu'à l'habitude.


Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autolyse et rythme cardiaque

Message  bernie42 le Sam 16 Avr 2016 - 16:50

Merci Luc, oui, c'est plus clair, pour ce qui est des rêves du sommeil agité et de l'autolyse durant la nuit, je l'avais remarqué, ensuite effectivement, les efforts sont beaucoup plus difficiles, il faut aller plus lentement.

bernie42

Messages : 94
Date d'inscription : 03/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autolyse et rythme cardiaque

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum