Une dame meurt suite à un jeûne de 4 mois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une dame meurt suite à un jeûne de 4 mois

Message  Luc le Ven 1 Avr 2016 - 17:43


Décès de Sonia Blanchette :

le coroner dépose son rapport d'enquête

La coroner Denyse Langelier vient de rendre public le résultat de son enquête sur le décès de Sonia Blanchette survenu le 16 janvier 2015. La femme était accusée d'avoir tué ses enfants Anaïs, Loîc et Lorelie dans son appartement de Drummondville en décembre 2012.

Selon la coroner, Sonia Blanchette, qui avait 35 ans au moment de son décès, a commis un suicide en jeûnant volontairement sur une période prolongée. Elle a ainsi voulu éviter les longues années de détention auxquelles elles auraient pu être condamnée au terme d'un procès qui n'a jamais eu lieu estime la coroner.

Elle a expliqué son choix à ses proches et a aussi écrit une lettre, le 26 novembre 2014, dans laquelle elle demande qu'on respecte son droit à mourir et que sa décision de mettre fin à ses jours est irrévocable. Sonia Blanchette ne veut pas qu'on utilise de technique médicale pour l'alimenter et prolonger ses jours. Elle obtient même des avis juridiques sur son droit à mourir.

Sonia Blanchette était incarcérée à l'établissement de détention Maison Tanguay depuis le 4 janvier 2013, et ce, jusqu'au moment de sa mort. Entre temps, elle a fait plusieurs séjours à l'Institut Pinel où elle a vu un psychiatre. Ce dernier pose un diagnostic de trouble d'adaptation avec humeur anxieuse et dépressive avec des traits de personnalité passive agressive et obsessionnelle. Aucune dépression majeure ni trouble psychotique n'est diagnostiqué.

C'est à compter du 16 septembre 2014 que l'accusée a cessé de s'alimenter et de s'hydrater et à refuser les soins médicaux. Le 4 décembre, on la transfère à l'Hôpital Sacré-Coeur, car son état de santé s'est dégradé. Un médecin spécialisé en soins palliatifs l'examine et juge que son état ne requiert pas ce type de soins. Sonia Blanchette retourne donc au centre de détention.

Son état a continué de se dégrader si bien qu'on la retourne à l'Hôpital Sacré-Coeur le 19 décembre où l'équipe de soins palliatifs la prend en charge et lui offre des soins de confort. Son décès est constaté le 16 janvier 2015 à 1 h 35. Des proches étaient présents à ce moment.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Luc
Admin

Messages : 3467
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une dame meurt suite à un jeûne de 4 mois

Message  Luc le Ven 1 Avr 2016 - 18:06

Dans ce cas-ci, il ne s'agit pas d'un jeûne accidentel mais d'un suicide.  

Cette histoire montre que le jeûne peut être fatal, surtout s'il manque d'hydratation.

On peut penser qu'après plus de  trois mois de jeûne (90 jours), ses réserves devaient être presque entièrement utilisées et  l'inanition avait assurément débuté.  Néanmoins, des jeûnes de plus de 90 jours ont déjà été exécutés avec des résultats extraordinaires.

Dans les récits de Shelton, on donne même le cas d'un homme ayant jeûné 101 jours.  

Voir ce récit et quelques autres cas de très longs jeûnes :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

À midi, le 31 octobre 1932, un homme d'affaires anglais âgé de 53 ans, domicilié à Leeds, Londres, qui refusa la publication de son nom, mais qui discuta de son jeûne librement avec les reporters, commença un jeûne sous la direction de John W. Armstrong, qui, bien que n'appartenant à aucune école de médecine, a conduit des centaines de jeûnes avec beaucoup de succès.

Cet homme ne reçut rien d'autre que de l'eau jusqu'au 8 février 1933, à 18h 30; on lui donna alors le jus d'une orange. Après cela il ne reçut rien d'autre que de l'eau jusqu'au midi du 9 février. Il pesait 86 kg 500 au commencement du jeûne; 59 kg 800 à la fin des cinquante jours de jeûne; et 46 kg 200 et à la fin des cent un jours sans nourriture: soit une perte de 40 kg 300.

Avant de jeûner, le patient était aveugle (cataracte des deux yeux, n'avait pas le sens de l'odorat, avait un durcissement des artères et des troubles cardiaques. Il avait été traité précédemment avec de l'iode, de l'aspirine, de l'atropine et d'autres médicaments. En août, avant de commencer le jeûne, il était incapable de distinguer la nuit du jour.

M. Armstrong raconte qu'au cinquante-sixième jour de jeûne la cataracte avait cessé, et le patient était capable de voir un peu. Après cela, la vue s'améliora graduellement jusqu'à ce que la vision redevint normale. Il retrouva son sens de l'odorat, l'état du coeur s'améliora ainsi que celui des artères.

Le journaliste qui interviewa le malade le dernier jour du jeûne raconte que le patient disait: "J'étais à bout. Rien ne me faisait du bien et j'essayai le jeûne en dernier ressort. J'aurais essayé n'importe quoi dans l'espoir de me remettre. Je commençai le jeûne comme une expérience de dix jours, puis constatant une légère amélioration, je continuai jour après jour. Je m'arrêtai au 101 ième jour. Mais j'aurais pu continuer une dixaine de jours encore si je l'avais désiré." Il ajouta: "Il est facile de jeûner, après la première quinzaine" ; mais durant la première quinzaine il dut faire preuve d'une grande volonté pour résister à la nourriture.

Par une lettre datée du 12 avril 1933, et qui me fut adressée par Mr. Armstrong, je fus informé que son malade était capable de se promener journellement durant le jeûne et de parler rapidement aux reporters, pendant des heures, au 101 ième jour. Le patient était dans une excellente condition au moment où fut écrite la lettre mentionnée ci-dessu. Mr Armstrong raconte aussi "qu'au cinquantième jour du jeûne il n'y avait aucun résultat apparent excepté que sa peau était d'une apparence plus naturelle et ses artères plus souples".

_____________________________________________

Ces cas, écrit Shelton, devraient convaincre n'importe quelle personne impartiale et intelligente, qu'il n'y a aucun danger immédiat d'inanition quand un malade jeûne. Si la condition pathologique est remédiable, le corps y remédiera avant qu'il n'y ait danger d'inanition.

Luc
Admin

Messages : 3467
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une dame meurt suite à un jeûne de 4 mois

Message  roch37 le Sam 2 Avr 2016 - 4:20

Ah ! que c'est bon Luc de rappeler tout ça !
Ca fait du bien, ça donne le moral, ça chasse l'anxiété, on sait que quoi qu'il arrive on a les moyens de ...
Ca me rappelle mes débuts dans le jeûne, j'étais inquiet ... comment peut-on vivre sans manger ?
Et les lectures de Sheton, Mosséri et bien d'autres en France ... m'ont rassuré : certains, 50-60 jours de jeûne tous les ans ... et ils étaient toujours vivants ! Ca rassure, ça donne envie !
Il faudrait que tout débutant dans le jeûne puisse lire ces deux cas.

roch37

Messages : 89
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : France - Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une dame meurt suite à un jeûne de 4 mois

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum