Jeûne et ulcère (peut-être Hélicobacter Pylori...)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne et ulcère (peut-être Hélicobacter Pylori...)

Message  Soidizan le Jeu 10 Mar 2016 - 5:38

Bonjour à tous,

Tout d'abord, je remercie les Admins pour avoir eu la bonne idée de créer ce forum et de m'accepter dans la "famille".

Depuis des années, je vis avec un niveau de stress bcp trop élevé. Il y a quelques mois, j'ai vécu différentes alertes : tumeurs cutanées, allergies, fatigue anormale, et tout dernièrement, un ulcère (Duodénal) (peut-être Hélicobacter Pylori) : signaux de la nécessité d'un changement de mode de vie radical et urgent !

Il faut savoir que j'ai découvert l'hygiénisme il y a un peu plus d'un an, que j'ai "avalé" une quantité importante de livres, vidéos, et conférences à ce sujet, et que j'ai adopté l'alimentation (et mode de vie général) hygiéniste depuis plus de six mois. Je suis donc préparé au jeûne.

Globalement, je vais mieux depuis mon changement de mode alimentaire (et j'ai perdu 15 kg). Ceci dit, l'épuisement de mon système nerveux ces dernières années, la fatigue de mon système endocrinien et donc de mes glandes surrénales, ont réduit la création d'acide sulfurique dans mon estomac, laissant l'occasion à l'Hélicobacter Pylori (ou autre) de se développer il y a peu ! Je suis donc passé au jeûne (seul, à la maison) dans l'espoir d'une remise à zéro de mon organisme.

Aujourd'hui, je suis en jeûne depuis 4 jours. Tout va bien, excepté des douleurs importantes et régulières à l'estomac. J'ai lu Shelton, et je sais que les douleurs gastriques peuvent être importantes les premiers jours pour ensuite disparaître totalement. J'espère donc faire partie des bien-heureux qui ont eu cette chance très prochainement.

Ceci dit, étant donné que j'ai toujours très mal, mes questions sont les suivantes :
- Puis-je boire du bicarbonate de sodium dilué dans un peu d'eau chaude dès que j'ai mal, sans pour autant altérer mon jeûne ?
- Puis-je me faire des décoctions de gingembre (afin de mener la vie dure à l'Hélicobacter Pylori, si c'est le cas), sans altérer mon jeûne ?
- Aussi, puis-je boire de l'eau chaude avec du miel, sans altérer le jeûne ?
- Enfin, avez-vous des conseils à me donner pour la suite de mon aventure et concernant mon problème ?

En vous remerciant de votre aide, je souhaite à tous une excellente régénération et beaucoup de joie ! ;-)

Soidizan

Messages : 4
Date d'inscription : 10/03/2016
Age : 46
Localisation : Namur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et ulcère (peut-être Hélicobacter Pylori...)

Message  Luc le Jeu 10 Mar 2016 - 18:22

Bienvenue sur le forum !

Tout d'abord, le stress est la cause de bien des problèmes, particulièrement ceux en rapport avec le système digestif.  Nous connaissons des gens qui ne peuvent plus jeûner intégralement en raison de douleurs gastriques importantes.  Pour ces gens, le demi-jeûne est préférable, donnant de bons résultats en cependant plus de temps.

Évidemment, tout ce que nous prenons durant le jeûne a un effet sur l'autolyse.  Néanmoins, il vaut mieux prendre quelque chose que de rompre définitivement le jeûne.  Un peu de miel dans de l'eau chaude occasionnellement, tout comme un peu de jus de fruit peut calmer l'autolyse et ses effets dérangeants. Certains suggèrent les bouillons de légumes, moins acide que les fruits.  Tant qu'au bicarbonate, selon une jeûneuse ayant ce type d'ennui lors de ses jeûnes, il serait à éviter.
L'orme rouge (le liber) vendu dans les magasins d'alimentation naturelle, est très efficace pour les ulcères gastriques.  Il est vendu en poudre qu'on peut délayer dans un demi verre d'eau à raison d'une cuillère à soupe. En prendre quelques fois dans la journée.  Cela tapisse l'estomac et aide à la guérison. 

Il y a aussi le gel d'aloès buvable qui peut être utilisé ou encore de la chlorophylle.  Dans les faits, on peut alterner ces différents produits.  Personnellement nous croyons que l'orme rouge est le plus efficace.
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=orme_rouge_ps

Concernant l'hélicobacter pylori, en principe, le jeûne devrait l'éliminer s'il est présent.
"Outre les toxines circulantes et tissulaires, l'organisme autolyse, dès l'entrée en jeûne, les infections bactériennes ou virales. Les grippes, les otites, les gastrites, les infections de la vessie ou les laryngites actives sont autolysées en priorité. La défense orchestrée contre les virus dès le commencement du jeûne assure une protection unique de l'organisme; aucun médicament ne combat les virus; seuls les anticorps produits par nos globules blancs peuvent les neutraliser." (Boudreau)

Questions : Quelle est ta taille et quel était ton poids en début de jeûne?  Tu es une femme ou un homme ?

Au plaisir de te lire ?




PS.  Cette question des maux d'estomac est soulevé occasionnellement.  Voici une réponse donnée à un autre jeûneur.
En principe, le jeûne devrait améliorer la situation des gens chez qui on a diagnostiqué un ulcère à l'estomac. Néanmoins, même si Shelton n'en parle pas dans la documentation que nous possédons, chez certains, le jeûne devient presqu'impossible à se poursuivre en raison d'importantes douleurs à ce niveau.

Si dans ton cas, au bout de quelques jours de jeûne, des douleurs insupportables se présentent et ne semblent pas vouloir se calmer, il vaudrait sans doute mieux rompre le jeûne.

Une façon naturelle pour favoriser la guérison de l'ulcère gastro-duodénal est l'orme rouge en poudre, à prendre quelques fois par jour. Il tapisse l'estomac pour le protéger. Il y a également d'autres produits naturels

Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et ulcère (peut-être Hélicobacter Pylori...)

Message  Luc le Jeu 10 Mar 2016 - 20:59

Autre réponse donnée concernant les problèmes gastriques lors de jeûnes :

Il y a une dizaine d'années j'aurais sans doute été plus enthousiaste concernant les bienfaits du jeûne sur les problèmes d'acidité gastrique.  Cependant, ayant pu constater quelques cas où le jeûne semblait détériorer la situation me laisse un peu perplexe, voici ...

Parmi les cas où le jeûne ne semblait par réussir à éliminer les problèmes d'acidité gastriques, il y a celui d'une jeûneuse du présent site, Lyne qui effectua plusieurs jeûnes de 30 jours et plus et qui, à chaque fois, dû rompre ses jeûne en raison de violentes douleurs à l'estomac.  À chaque fois, cela se produisait après 25 ou 30 jours de jeûne.  À chaque fois, Lyne persistait dans son jeûne malgré les intenses douleurs pendant 4 ou 5 jours mais devait finalement rompre le jeûne.
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t68-estomac-et-lyne-jeune-30-33-et-35-jours-pour-revivre

Un autre cas sur le présent site, un jeune homme dans la trentaine, ayant des antécédants de problèmes d'acidité gastrique, jeûna également plus de trois semaines.  Vers la fin de son jeûne, il eut des douleurs gastriques, crachant même du sang.  Il dû lui aussi rompre son jeûne.
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t148-probleme-gastrique

Plus près de moi, une dame qui jeûnait régulièrement eut, après quelques jours de jeûne, des douleurs à l'estomac qui, loin de s'estomper, augmentaient.  Elle endurait malgré tout ces douleurs mais dû rompre le jeûne car les douleurs devenaient insupportables.  Ceci lui était arrivé une première fois après deux semaines de jeûne.  Environ six mois plus tard, elle décida à nouveau de jeûner mais là, les douleurs se firent sentir dès les premiers jours et dû rompre son jeûne.  Persuadé qu'elle en viendrait à bout, elle tenta à nouveau le jeûne mais ce fut peine perdu, les douleurs recommencèrent aussitôt et elle rompit le jeûne après seulement 4 ou 5 jours.

Fait à noter dans ce dernier cas, des selles noires lors de la reprise alimentaire montraient qu'elle avait sans doute perdu du sang au niveau de l'estomac.  Cela prit plusieurs semaines, voire quelques mois avant que ses douleurs gastriques diminuent et finirent par disparaître.

Voilà pourquoi je mets un certain bémol concernant le jeûne et les problèmes d'acidité gastrique.

Voir aussi : http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t148-probleme-gastrique


Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re :Jeûne et ulcère (peut-être Hélicobacter Pylori...)

Message  Soidizan le Sam 12 Mar 2016 - 8:17

Bonjour Luc,

Mille mercis de ta réponse. "Jeûne et Santé" figure, à présent, parmi mes sites favoris. ;-) Il n'est pas fréquent de trouver des portails à l'esprit hygiéniste (en tout cas, je n'en ai pas trouvé beaucoup).

Pour répondre à tes questions, je m'appelle Philippe (un homme donc). Je pesais 78 kg la veille de mon 1er jour de jeûne et j'en pèse 72 aujourd'hui (soit 6 kg de perdu après 7 jours de jeûne).

Je prends bonne note de tes conseils qui me serviront très certainement à l'avenir. Ceci dit, depuis hier matin, je n'ai plus aucune douleur gastrique !!! Youhoouuu ! :-) Visiblement, le jeûne à eu raison de mon ulcère. J'ai vécu 5 journées difficiles. Les douleurs augmentaient chaque jour. Je me suis accroché, car j'avais lu Shelton (et Mosséri) à ce sujet. Ils disaient que la douleur augmentait souvent au début, pour s'arrêter ensuite dans la grande majorité des cas. J'avais tellement mal que j'étais content de faire appel à votre aide.

Je n'avais fais que des jeûnes de courtes durées auparavant (2 ou 3 jours). J'ai eu un cancer, il y a quelques années. C'est à ce moment que j'ai découvert l'hygiénisme. Mettant la médecine allopathique de côté, j'ai modifié mon mode alimentaire et mon mode de vie radicalement. Je me suis guéri naturellement, avec des petits jeûnes, des jus de légumes et de fruits à la pelle mécanique, de l'eau de Quinton, du Pianto, de la chlorelle, etc. Bref, une minéralisation importante et un nettoyage de mes "humeurs". Cette expérience à changé ma vie. J'ai choisi, à présent, d'aider les autres à retrouver leur plein pouvoir d'auto-guérison en en faisant mon métier (je ne peux te communiquer l'adresse de mon site pour info, dommage :-)).

Bref... Je conseillerai ce site à mes patients désireux de jeûner (chez eux ou accompagné, car les différentes sources d'infos sont toujours inintéressantes) ! ;-)

En te remerciant une fois de plus de ton engagement, je te souhaite une excellente fin de journée, ainsi qu'aux nombreux lecteurs de ce site.

Philippe

Soidizan

Messages : 4
Date d'inscription : 10/03/2016
Age : 46
Localisation : Namur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et ulcère (peut-être Hélicobacter Pylori...)

Message  Luc le Sam 12 Mar 2016 - 11:51


Nous sommes ravis que tes douleurs à l'estomac se soient dissipées. Les gens que je connais avaient pourtant enduré plusieurs jours avant de jeter la serviette et rompu le jeûne. Le cas de Lyne entre autre où ses douleurs insupportables apparaissaient, bizarrement, après plus de 4 semaines de jeûne. Une autre était pliée en deux, arrivant difficilement à respirer tellement les douleurs étaient intenses, des électrodes d'un appareil (Alpha-Stim) furent installées afin de faire cesser les douleurs. Il était évident que pour cette dernière personne, que le jeûne devait être rompu.

Une question que je me pose concernant l'eau de Quinton : Puisque durant un jeûne hygiéniste (eau seulement), certaines personnes prennent cette eau qui, dans les faits est de l'eau de mer, très minéralisées ... cela ne serait pas compatible puisque l'eau qui doit être bue durant le jeûne devrait être la moins minéralisée possible n'est-ce pas selon Shelton ?

PS. Selon ton profil, tu es de Namur : est-ce Namur en Belgique ou Namur au Québec ?


Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et ulcère (peut-être Hélicobacter Pylori...)

Message  Soidizan le Dim 13 Mar 2016 - 13:45

Je suis de Namur en Belgique...

Je ne peux répondre à ta question concernant l'eau de Quiton et Shelton.

Au sujet de l'eau de Quiton durant le jeûne, j'avais demandé l'avis d'une connaissance hygiéniste qui possède un groupe sur Facebook qui s'appelle "L'Hygiénisme Authentique" (cela t'intéressera certainement). Il m'a répondu ceci :

" Je te remercie pour tes compliments.

Je pense écrire un article complet à propos de l'eau de Quiton, et le faire paraître prochainement — j'ai déjà bien du retard sur certains, plus importants.

Je vais répondre à tes questions, brièvement, bien que mes réponses mériteraient sans aucun doute quelques explications plus détaillées.

L'eau de Quinton a été utilisé par son maître, en tant que médicament.

Qu'il soit identique au plasma sanguin ne signifie pas que l'on peut l'ingérer sans s'empoisonner. Il faut toujours avoir en tête ceci : l'organisme produit le sang, et non pas de l'eau de Quinton ! Tandis que l'organisme est producteur de sang, l'eau de Quinton, elle, est ingérée dans l'organisme.

Nous savons tous que l'organisme produit ses propres protéines à partir de différents acides aminés ; mais faire pénétrer dans le sang des protéines étrangères non simplifiées par les processus de la digestion, cela équivaut à l'empoisonner. De même, bien que similaire au plasma sanguin, et non produit par l'organisme, faire pénétrer dans le sang du plasma de Quinton tel qu'il est, ne peut que causer un empoisonnement, puisqu'il s'agit là d'un corps étranger.

On ne peut pas assimiler l'eau de Quinton à de l'eau pure ; celle-ci est composée d'eau, certes, mais également d'une importante concentration en sodium, en plus de divers minéraux en plus petites concentrations. Que ce sodium soit inorganique ou organique, cela importe peu, car la concentration en sodium est tellement élevée dans l'eau de Quiton que celui-ci, entre autres, nuit au bon équilibre sanguin et vient, tout comme le sel de table, parasiter l'organisme ; irriter différents organes et tissus ; énerver le système nerveux, entre autres. Nous pouvons d'ailleurs boire une eau véritablement pure et sous plusieurs litres par jour, mais l'eau de Quinton ne peut être bue aussi aisément et en aussi grande quantité que l'eau pure, sans que l'on s'empoisonne, au bout du compte. Notre instinct, s'il n'est pas perverti déjà par le sel de table, nous conduit de facto à la diluer, nettement.

L'eau véritablement pure n'a pas lieu d'être diluée avec quelque produit que ce soit.

Il faut effectivement, durant le jeûne, ne boire que de l'eau pure, sans minéraux si possible (bien que si elle en renferme quelques-uns, ce n'est pas très grave non plus). "

Bonne fin de journée à vous tous.

Soidizan

Messages : 4
Date d'inscription : 10/03/2016
Age : 46
Localisation : Namur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et ulcère (peut-être Hélicobacter Pylori...)

Message  Luc le Dim 13 Mar 2016 - 16:34



Merci pour ces informations intéressantes !

Voici ce que j'ai lu sur le site : "L'Hygiéniste authentique" où il était question du jeûne :

• pour que le jeûne soit véritablement efficace, il doit se pratiquer dans un repos TOTAL en gardant le lit, loin de toute distraction physique et/ou mental particulière(s) ;

• le jeûne hygiéniste ne se pratique qu'avec de l'eau pure ; les tisanes, l'eau de Quinton, les jus et les bouillons de légumes entravent l'élimination.

• les jus et les bouillons constituent le demi-jeûne, qui se poursuit éventuellement après un jeûne à l'eau pure, s'il y a nécessité ;

• les purges, les tisanes, l'eau de Quinton… sont empoisonnantes pour l'organisme et n’aident en rien le travail d’élimination fournit par ce dernier.

• L'élimination (différent de l’évacuation) est un processus vital qui appartient à la cellule ainsi qu'aux organes, et ne peut être aidé, soutenu ou favorisé d'aucune manière que ce soit, ni à l'aide d'aucun produit que ce soit provenant de l'extérieur, outre l'énergie et les conditions adéquates de vie qui lui permette d'avoir lieu.

http://www.hygienismeauthentique.org/#!JEÛNER-EFFICACEMENT/c1rfl/56e1bd080cf2e27c76403273


Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et ulcère (peut-être Hélicobacter Pylori...)

Message  Soidizan le Lun 14 Mar 2016 - 7:54

Merci ! Comme quoi, les sources d'informations sur Internet ou ailleurs, doivent être sérieuses et surtout vérifiées (ce qui n'avait, visiblement, pas été mon fort à ce sujet). Un manque du lucidité dû au jeûne peut-être... lol

J'ai rompu mon jeûne ce matin (bouillon de légume). Des obligations dans les jours qui viennent m'empêche de poursuivre. J'ai perdu 8 kg sur la semaine ! J'espérais faire plus pour diverses raisons. Entre autres, j'espérais résoudre le problème de mon allergie aux acariens que je traîne depuis des années. Ce sera pour la prochaine édition.

Je te remercie vivement de l'échange que j'ai eu avec toi !
Il va sans dire que je reviendrai vers toi et ton équipe à l'avenir. Pour moi, mes proches, mes patients ou clients.

Excellente fin de journée à tous et à très bientôt. ;-)

Philippe

Soidizan

Messages : 4
Date d'inscription : 10/03/2016
Age : 46
Localisation : Namur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et ulcère (peut-être Hélicobacter Pylori...)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum