jeûne d'une semaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

jeûne d'une semaine

Message  peg peg le Dim 19 Aoû 2012 - 14:08

Bonjour à tous,

J'ai commencé un jeûne d'une semaine depuis hier. J'ai déjà effectué quelques jeûne courts, entre 5 et 11 jours.
Je souhaitais faire un jeûne long, 3 semaines, mais les conditions n'étant pas réunies, j'ai effectué un jeûne de 5 jours en juin et à présent j'en fais un de 7 jours.

Je n'ai pas de maladie grave, tout au moins à ma connaissance, mais je souffre de problèmes digestifs depuis longtemps et d'attachement à la nourriture. parallèlement à cette pratique du jeûne, je change progressivement ma nourriture. Je ne consomme déjà plus de gluten et de produits laitiers depuis longtemps, très peu de viande et de poisson (qu'à de rares occasions). Néanmoins je suis encore très attachée aux sucreries, même si je ne consomme pas de produits trop transformés et de sucre blanc, j'ai beaucoup consommé ces derniers temps de mousse au chocolat maison et de gâteau à l'amende. J'ai bien observé le mal que cela me fait et la spirale dans laquelle je suis rentrée: plus j'en mange, plus j'en veux et donc plus j'en mange!

Je fais donc ce jeûne dans l'optique de reposer mon appareil digestif et de le purifier un peu (autant que cela puisse être bénéfique lors d'un jeûne aussi court), de profiter de l'autolyse (lors de mes précédents jeûne, il semble qu'un problème au niveau de l'organe sexuel soit, peut-être pas totalement réglé, mais tout au moins en partie - problème dont je n'avais pas véritablement conscience auparavant), de me désintoxiquer du sucre et de continuer à améliorer mon alimentation.

Cette fois-ci, je n'ai pas du tout baissé mon alimentation. La veille j'ai mangé des frites, un oeuf et les sucreries habituelles dont j'ai parlé avant! Je m'étais pourtant dit qu'il fallait me cantonner aux crudités et aux fruits, voire qu'à ces derniers, mais la spirale "boulimique" si je puis dire, ou tout au moins mon intoxication au sucre m'a aveuglée!

En tous cas, le 2ème jour aujourd'hui se passe bien, un peu mal à la tête et une haleine très chargée, mais sinon pas de vertiges, alors que lors de mes précédents jeûnes, ils arrivaient, si ce n'est le premier jour, au moins le deuxième. Je pense que cela est dû au fait que je n'ai pas fait de descente alimentaire et que mon corps vit encore sur ce que j'ai mangé il y a deux jours. Qu'en pensez-vous?
Enfin, je verrai demain.

A bientôt

peg peg

Messages : 4
Date d'inscription : 19/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

la préparation d'avant-jeûne

Message  Luc le Lun 20 Aoû 2012 - 21:04



Bonsoir,

Qu’un jeûne soit court ou long, on en tire tous des bénéfices. L’entrée en jeûne peut s’effectuer de différentes façons, avec ou sans préparation selon ce qu’écrit Boudreau. Certains disent qu’une descente alimentaire facilite le passage au jeûne, plus en douceur alors que d’autre croient que l’autolyse démarre plus rapidement, donc plus d’effets dus à l’autolyse selon eux.

Donc, il ne faut pas trop s’en faire avec la préparation d’avant-jeûne. Plusieurs trouvent plus facile d’aborder directement le jeûne que de se priver pendant quelques semaines avant de jeûner. Boudreau écrit qu’avant un jeûne, ce n’est pas le temps de sauter des repas ou de trop peu manger car nous avons besoin d’augmenter nos réserves en vitamines, minéraux et oligo-éléments. Elle encourage les futurs jeûneurs à manger beaucoup de fruits et de légumes durant les semaines précédant le jeûne.



Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'une semaine

Message  peg peg le Mar 21 Aoû 2012 - 17:11

Bonsoir,

Je suis au soir du 4ème jour, j'ai un peu plus de symptômes dus à l'autolyse tels que nausées, vertiges si je me lève trop vite et quelques douleurs ciblées que je connais bien. Par contre, je ne suis pas aussi mal que lors de mes derniers jeûnes, surtout du dernier qui a eu lieu il y a seulement deux mois et a duré 5 jours. J'ai beaucoup souffert pendant celui-ci et j'avais hâte qu'il se termine, il m'a paru plus long que les précédents que j'avais fait qui avaient duré 8 et 11 jours. Mais je n'étais pas très bien psychologiquement, alors c'était peut-être lié. Avec mes différentes expériences (j'avais posté des messages de suivi lors de mon jeûne de 11 jours sur le groupe windows), je me suis aperçu à quel point les conditions sont essentielles: être au calme, éviter les odeurs de nourriture, avoir l'esprit calme, etc.

En tous cas, pour le moment, ça va. J'ai quelques envies de nourriture aujourd'hui, plus qu'hier mais moins que lors de mes précédents jeûnes. J'ai toujours eu des envies de nourriture jusqu'au dernier jour!

A bientôt

peg peg

Messages : 4
Date d'inscription : 19/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'une semaine

Message  Luc le Jeu 23 Aoû 2012 - 9:55



Bonjour,

Tant mieux si ton actuel jeûne se déroule plus facilement que tes précédents.

Quels étaient les buts de tes jeûnes et quels en furent les résultats?

Au plaisir!

Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'une semaine

Message  peg peg le Jeu 23 Aoû 2012 - 10:46

Bonjour,

J'ai fait mon premier jeûne pour des problèmes gastriques. Cela m'a en partie soulagée, en partie car le jeûne ne suffit pas, il soulage mais ensuite il est nécessaire d'avoir une bonne alimentation, la plus naturelle possible et éviter les aliments qui ne me conviennent pas. J'ai rejeûné ensuite pour ce même problème, mais aussi pour que mon corps se nettoie d'autres troubles dont je n'aurai pas conscience (en effet au cours de mes deux précédents jeûnes j'ai eu des écoulements vaginaux rouge-marron et des douleurs importantes dans les ovaires; depuis mes menstrues se sont alignées à la pleine lune et j'en souffre moins, il semble donc que j'avais un problème de ce côté; est-il complètement réglé? je ne sais pas mais cette fois-ci, en tout cas pour le moment je n'ai pas eu ces symptômes).

Je jeûne aussi pour apprivoiser mon rapport à la nourriture et améliorer mon alimentation, c'est plus facile pour moi d'améliorer celle-ci après un jeûne. Cette fois-ci, comme je le disais dans un précédent message je crois, j'ai eu une période de crise de sucre comme je l'appelle, pendant 3 semaines environ je n'ai pas arrêté de manger des sucreries, même si c'était du chocolat bio sans lécitine, des gâteaux à l'amende maison avec du sucre complet bio et du sirop d'agave et pendant quelques jours de la purée de cacahuètes, c'est tout de même trop gras et trop sucré et ça ne me réussit pas tant physiquement pour le foie et l'estomac (surtout l'acidité que créé le sucre) que psychologiquement, les aliments sucrés se comportant comme des drogues, j'en voulais toujours plus et n'arrivais plus à contrôler ma consommation. Le jeûne en stoppant cette folie alimentaire va me permettre de repartir sur une meilleure alimentation. Pour ce jeûne c'est la principale raison, avec le fait qu'avec ces abus, j'avais mal à l'estomac et une bonne putréfaction dans celui-ci. Ce jeûne me permet donc de reposer mon appareil digestif, de repartir sur une bonne alimentation, de vivre cette expérience qui amène une certaine acuité sensorielle et aussi éventuellement traiter à l'aide de l'autolyse d'autres problèmes.

Par la suite, quand cela sera possible pour moi, l'année prochaine ou plus tard, je souhaiterais faire un jeûne long pour traiter mon déchaussement dentaire. Je ne sais pas si cela va m'aider mais je pense qu'il faut essayer. J'ai déjà lu le témoignage du monsieur sur le groupe de windows sur ce sujet, dommage qu'on n'ai pas su ce qu'il est advenu finalement de ce problème.

A bientôt

peg peg

Messages : 4
Date d'inscription : 19/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'une semaine

Message  Luc le Jeu 23 Aoû 2012 - 12:08



Merci pour ces précisions à propos de tes jeûnes.

Tel que tu le dis, le jeûne ne suffit pas toujours et il faut changer nos habitudes en matière d’alimentation, sinon, tôt ou tard, ce sera à recommencer. Il est vrai qu’il n’est pas facile de se débarrasser d’habitudes ancrées depuis des décennies mais cela est réalisable en y mettant les efforts nécessaires. Bien souvent, ce n’est qu’une question de quelques jours, voire quelques semaines.

Personnellement, avant de connaître le jeûne, les méthodes naturelles et ce qu’est une alimentation convenable, des changements ont dû être apportés. Je fumais, buvais des boissons gazeuses en quantité industrielle, je mangeais plein d’aliments potentiellement cancérigènes contenant des nitrites et autres préservatifs chimiques … etc. Je ne faisais pas d’activité physique … etc. Donc, il y avait toute une marche à franchir pour donner une chance à mon organisme de se dépolluer et de le rester. J’ai cessé de fumer, cela n’a pris que quelques jours à me sevrer. J’ai cessé complètement les boissons gazéifiées, les charcuteries, les viandes rouges, pâtisseries industrielles … ce faisant, déjà l’organisme a moins d’effort à déployer pour se nettoyer.

Finalement, ce sont des efforts (temporaires) que nous devons faire, il n’y a pas de trucs sans douleur pour réussir. Nous devons nous dire que nous souffrons mentalement et physiquement mais que dans peu de temps, tout sera oublié.

Pour les problèmes de gencives, tu cites le cas de « Périples » un ancien participant du site « Le JEÛNE thérapeutique » qui avait de graves problèmes de gencives et dont son dentiste lui avait prédit la perte de toutes ses dents. Finalement, après quelques jeûnes, Périples ne perdit pas ses dents et, lorsqu’on lit son témoignage, se rétablit complètement au niveau buccal; il aurait voulu revoir son dentiste pour lui montrer les résultats mais celui-ci avait quitté la profession. Donc, dans son cas, le jeûne avait rétabli ses gencives, évitant la perte de ses dents.





Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'une semaine

Message  peg peg le Ven 24 Aoû 2012 - 17:34

Bonsoir,

Le cas de Périple est très intéressant pour moi et me motive pour entreprendre un jeûne long quand cela sera possible. Si je peux remédier à mon problème tout en évitant le long et coûteux traitement chez le parondotologue, et surtout en pratiquant un jeûne (c'est donc mon corps qui se soigne de lui-même), c'est magnifique. ça vaut vraiment le coup de tenter de toutes façons.

Je suis à la fin de mon jeûne, au soir du 7ème jour, demain je me réalimente. Ce jeûne a été très doux par rapport aux autres. De la faiblesse bien-sûr, quelques vertiges, un petit mal de tête le matin, et surtout une haleine fétide et un goût très mauvais et piquant dans la bouche (et langue blanche et urine trouble). J'ai l'impression que pour l'haleine c'était pire que les fois précédentes. Par contre, je dois être vigilante car le fait de ne pas être aussi mal que lors des précédents jeûnes, j'ai eu tendance à être un peu moins dans le repos. C'est une bonne expérience, ça m'apprend bien comme cela se passe et comment bien adapter mon comportement.

Par contre ce soir je commence à avoir des démangeaisons sur les cuisses et les fesses. J'ai eu la même chose pendant mes 2ème et 3ème jeûne, pas au cours du premier. Au cours du 2ème qui a été le plus long (11j), j'étais tapissée de boutons sur ces parties et dans le bas du dos. Au début des démangeaisons, j'ai cru que ça venait des draps alors je les ai changé! Ce qui m'a pris beaucoup d'énergie! Et cette fois-ci j'en avais pas beaucoup!

Je suis contente de me réalimenter demain (ah l'attachement à la nourriture!) mais j'ai une légère frustration (le mot est un peu fort mais je n'en trouve pas d'autre!) de ne pas aller au bout du nettoyage, surtout depuis que les démangeaisons ont commencé. Néanmoins, je prends la réalité telle qu'elle est et je savais que je ne pouvais faire que 7 jours. Ces différents jeûnes courts m'ont permis d'expérimenter et de me préparer à un jeûne plus long et bien-sûr, ce qui n'est pas négligeable, ont déjà bien nettoyer mon corps.

Au vu des symptômes relativement légers que j'ai eu cette fois-ci, je me demande si mes 3 jeûnes précédents (le premier a été effectué en septembre de l'année passée) n'ont pas déjà fait un bon nettoyage. Enfin "les jeûnes se suivent mais ne se ressemblent pas"!

Merci beaucoup Luc pour tes échanges sur ce forum, ainsi que sur le groupe de windows, et pour toutes les informations que tu mets à notre disposition. C'est grâce au groupe windows que je me suis lancée la première fois dans ce type de jeûne. Au départ je comptais reposer mon appareil digestif pendant 3 jours en ne consommant que des tisanes et des bouillons, mais le bouillon m'a fait quand même mal aux intestins et en tombant sur le groupe windows j'ai compris que je devais faire un jeûne à l'eau et je suis partie sur 8 jours. Ce fut une première expérience difficile mais également merveilleuse pour tout ce que cela m'a fait comprendre sur mon corps.

Alors merci, sincèrement.

peg peg

Messages : 4
Date d'inscription : 19/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'une semaine

Message  Luc le Ven 24 Aoû 2012 - 21:17



Bravo pour ce jeûne!

En effet, le cas de Périples montre bien les grandes capacités du jeûne. Il faut préciser que Périples était dans un état fort avancé d’intoxication, ayant pris de nombreux médicaments et en raison de son mode de vie inadéquat.

Généralement, même si « les jeûnes se suivent et ne se ressemblent pas », néanmoins, Boudreau ajoute que « les jeûnes s’additionnent ». C’est probablement pour cette raison que les effets de l’autolyse sont moins accentués, quoique pour certains, leurs jeûnes sont toujours difficiles. Cependant, plus les réactions sont accentuées, plus cela indique que l’organisme a besoin de nettoyage et de régénération.

Les éruptions cutanées sont assurément des signes indiquant que l’organisme cherche par tous les moyens mis à sa disposition à expulser les agents toxiques. Ces éruptions disparaîtront lors de la réalimentation et, si le jeûne était poursuivi, il est possible qu’elles disparaîtraient définitivement. Il ne faut pas oublier que durant la réalimentation, particulièrement si elle est très progressive et prolongée, l’action de l’autolyse se poursuit.

Plus nous observons la nature, plus nous nous rendons compte que tout est admirablement bien fait. C’est la NATURE qui a raison, aidons la par le repos et le jeûne à nous garder en santé.



Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'une semaine

Message  hald le Lun 27 Aoû 2012 - 4:37

Bravo pour tes jeûnes. Je suis également persuadé que c'est une excellente manière de se soigner.

J'ai fait quelques expériences courtes, et vu que 'les jeûnes s'additionnent', à condition que l'on ne se soit pas intoxiné entre temps, je me dis que faire une jeune d'une journée (soit 34/36h), tous les 15 jours ou toutes les semaines, doit être très bénéfique.

Cela peut aider de plus à être raisonnable en terme de nourriture, en se préparant au moins la veille du jeûne, et à la reprise, pour moi en tous cas, je n'ai pas forcement très envie de faire des écarts...

hald

Messages : 121
Date d'inscription : 18/06/2012
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'une semaine

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum