jeûne et schizophrénie

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

jeûne et schizophrénie

Message  Dikih le Lun 15 Fév 2016 - 18:57

Il y a un autre (et plus grave) sujet que le tabagisme, qui me préoccupe : mon fils de 18 ans fait des bouffées délirantes ("schizophrénie aiguë" en anglais) depuis deux ans - ce qui lui a valu deux séjours en hôpital psychiatrique, et (depuis) un traitement neuroleptique assez pénible, et beaucoup d'inquiétudes pour son avenir. Or le documentaire de Thierry de Lestrade (diffusé avant hier sur Arte) disait que le point de départ des recherches du Dr Nicolaïev avait précisément été les maladies mentales. Peut-on vraiment espérer quelque chose du côté du jeûne thérapeutique pour une affection aussi lourde (et mystérieuse) que la schizophrénie ?

Dikih

Messages : 15
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne et schizophrénie

Message  Luc le Lun 15 Fév 2016 - 20:45

Ce sujet m'intéresse également puisqu'ayant dans ma famille un cas semblable.  

Nous croyons que le jeûne pourrait venir à bout de tels problèmes de santé.  Naturellement, il faut que le malade accepte de tenter l'expérience, ce qui n'est pas toujours le cas.  Aussi, pour ce genre de maladie, en raison des réactions violentes possibles, le jeûneur devrait, en principe, être surveillé dans une maison de jeûne habituée à de tels cas, qui peuvent avoir besoin d'une surveillance constante.  À noter qu'il peut ne rien se passer, tout comme il peut y avoir des incidents qui pourraient survenir,  dangereux pour le jeûneur et/ou pour ses proches.

Voici un cas dont le Dr Isabelle Moser (docteur en psychologie et hygiéniste) raconte.  En une seule semaine de jeûne intégral sec ...
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t1125-schizophrenie-et-jeune-par-isabelle-moser

Concernant le Dr Nicolaïev, oui le jeûne fonctionne chez les gens atteints de maladies psychiatriques. Voir le lien :
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t259-psychiatrie-et-jeune

Voir également les liens suivants :

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t821-maladie-mentale-1970-urss-la-reconnaissance-du-jeune

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t293-physiques-et-psychiques-problemes-elimines-par-le-jeune-en-russie

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t825-maladie-mentale-et-jeune-temoignage-du-psychiatre-valery-gurvitch


Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne et schizophrénie

Message  Kihdi le Mar 16 Fév 2016 - 5:12

Mille merci pour ces réponses et liens. J'ai envoyé un mail à la clinique Buchinger de Constance, pour leur poser la même question. Je vous ferai part de leur réponse, quand je l'aurai.
Les articles que vous m'avez transmis sont encourageants et font état de témoignages plutôt positifs : il est effectivement probable que le cerveau lui-même dispose de capacités d'auto-restructuration que le jeûne permettrait d'activer, indépendamment même des productions hormonales favorables - telles que la sérotonine -, et des diminutions d'hormones défavorables - telles que l'adrénaline.
Néanmoins, ce type de maladie pose probablement la question plus générale des maladies qui ont un fonds génétique, et qui pour cette raison ne sont peut-être pas entièrement rémissibles.
Quoi qu'il en soit, je vais poursuivre mes recherches, et en partagerai les résultats sur ce forum, si je trouve des éléments intéressants.

Kihdi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne et schizophrénie

Message  Luc le Mar 16 Fév 2016 - 9:23

Kihdi a écrit: ... il est effectivement probable que le cerveau lui-même dispose de capacités d'auto-restructuration que le jeûne permettrait d'activer, indépendamment même des productions hormonales favorables - telles que la sérotonine -, et des diminutions d'hormones défavorables - telles que l'adrénaline.
Néanmoins, ce type de maladie pose probablement la question plus générale des maladies qui ont un fonds génétique, et qui pour cette raison ne sont peut-être pas entièrement rémissibles.
Voilà, le jeûne remet les choses en ordre, l'équilibre général.  Si la maladie a une base héréditaire, est-ce que le jeûne peut donner des résultats ?  Peut-être selon ce qu'écrit la biologiste Nicole Boudreau qui parle de problèmes génétiques en général.  Elle écrit :
"Puisque le jeûne stimule la régénération de tout l'organisme, la plupart des problèmes de santé, pris en charge avant qu'ils ne soient irréversibles, peuvent se résoudre. N'oublions pas que la capacité de régénération de l'organisme est fabuleuse et que des personnes qui se croyaient atteintes à jamais de problèmes pathologiques ont reconquis une pleine santé en jeûnant."
Puis Boudreau ajoute :
Lorsque les pathologies sont causées par la toxémie (alimentation, surmenage, mauvaises habitudes de vie ...) le corps peut se régénérer par le jeûne. Cependant, si nous sommes affectés par une maladie génétique, le jeûne n'y peut rien.

Précisons cependant qu'on peut prévenir une faiblesse héréditaire par le jeûne. Une faiblesse héréditaire n'est pas inéluctable; elle se manifeste dans un organe ou un tissu moins résistant, qui se dérègle en premier lorsque l'organise atteint un certain degré de toxémie. En évitant ce seuil de toxémie pathogène, on évite la manifestation de la faiblesse héréditaire. Un mode de vie sain et des jeûnes de régénération périodiques nous permettront de vivre aussi longtemps que notre ancêtre le plus endurant.
Il est bien d'avoir contacté la clinique Buchinger pour leur poser des questions.  J'ai bien hâte de voir leurs réponses.  Cependant, j'ignore si dans cette clinique où les tarifs sont exagérés, si le jeûne intégral est supervisé.  Tu pourrais également t'informer aux maisons de jeûne où le jeûne de type hygiéniste (eau et repos) est offert.  Ex : Raphaël Perez où les tarifs sont raisonnables, ou encore Evelyne Curt qui a une longue expérience et qui pourrait peut-être superviser un jeûne intégral.  Elle fut l'adjointe de l'hygiéniste Albert Mosséri (décédé) pendant plusieurs décennies.
Raphaël Perez Tél : 06-29-39-51-00
Mail : raphperez@free.fr
Evelyne Curt : Tél.  07.81.58.52.47 ;
ak.tamari@gmail.com

Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne et schizophrénie

Message  Dikih le Mar 16 Fév 2016 - 17:03

Luc, tes réponses sont vraiment précieuses et très intéressantes. Pour ce qui est de l'hérédité, le point de vue de Nicole Boudreau me paraît raisonnable et juste : si la cause ultime reste inaccessible, on peut certainement en limiter les effets somatique par une hygiène appropriée.
En ce qui concerne la clinique Buchinger (qui ne m'a pas encore répondu), leurs tarifs sont effectivement très élevés (7000 euros, pour un séjour d'un mois, dans la chambre la moins chère), mais non seulement les choses se font dans un cadre idyllique (au bord du lac de Constance), et dans un confort maximal, mais sont encadrées par un bataillon de médecins. Comme mes moyens sont assez limités, des formules plus accessibles sont néanmoins les bienvenues, et je te remercie pour les liens que tu m'envoies - et que je m'en vais étudier...
J'ai aussi commencé à lire Shelton.

Dikih

Messages : 15
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne et schizophrénie

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum