Jeûne à l'eau de 8 jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne à l'eau de 8 jours

Message  Jeune Freluquet le Dim 3 Jan 2016 - 6:58

Bonjour à tous,

Après avoir effectué un  jeûne de 5 jours du 22/11 au soir jusqu'au 28/11 au matin [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , me voici donc au moment ou j'écris ces lignes, à l'entame du jour 6 de ce nouveau jeûne.J'ajoute que j'en ai effectué un premier que j'ai interrompu  au bout de trois jours en juillet car ne connaissant pas encore le forum et n'ayant pas assez lu sur ce sujet, je ne voulais pas prendre de risques.

Initialement, il n'était pas censé être aussi proche que le précédent jeûne,mais plutôt mi-mars/fin mars.Ce qui a motivé ma décision, c'est qu'il s'agit d'une période de l'année calme, mon activité est ralentie et j'ai préféré saisir l'opportunité dès maintenant.

Voici donc une chronologie la plus précise possible des faits notables ayant eu lieu durant ce  jeûne qui touche à sa fin (mardi prochain) :

La descente alimentaire n'a pas été réalisée de façon drastique,tout comme le jeûne précédent (ou elle était carrément absente).En effet,invité chez des amis le dimanche précédent,on m'a servi deux petites parts de bûches de noël  et du café.Il n'est pas dans mes habitudes de manger des sucreries,mais bon,je n'étais pas chez moi.J'ai profité de ce moment pour vérifier si j'étais allergique/sensible au gluten car j'ai des soupçons depuis quelques mois.Je n'ai pas eu de symptômes notables suite à ces deux bûches,mais je reste vigilant malgré tout et écarte sucreries,additifs ou autres blé de mon alimentation par  précaution.

Le lendemain
, il s'agit donc de la journée ou je vais cesser de manger (à 20 heures).Je profite du fait qu'il me reste 3 kiwis,4 poires et 3 bananes pour me répartir ces 10 fruits sur la mi-journée jusque à 20  heures donc.Ceci avait également pour but de ne pas gaspiller de l'argent en laissant ces fruits s'altérer durant le jeûne.Comme les bananes avaient été achetés récemment, elles n'étaient pas mûres.

Jeune Freluquet

Messages : 26
Date d'inscription : 26/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Jeûne à l'eau de 8 jours (suite et fin)

Message  Jeune Freluquet le Dim 3 Jan 2016 - 7:05

Le jour J, j'aborde ce jeûne sans appréhension.Mais rapidement, un événement va survenir.Le mercredi à 4 heures du matin soit 32 heures de jeûne,je me réveille pris de nausées.Je me lève, me dirige vers le balcon pour ouvrir les volets car j'ai comme le besoin de sentir de l'air sur mon visage.Au bout de moins de 30 secondes,comme je le pressentais, je vomis sur mon balcon.Trois jets moyens.Compte tenu de l'heure,je n'ai pu voir la couleur de ce vomi.Je me suis contenté de verser de l'eau chaude sur les souillures puis j'ai été me recoucher après m'être rincer la bouche avec un peu d'eau et de bicarbonate.

Quel furent les effets de ces vomissements ? CA M'A FAIT DU BIEN
.Je me suis senti tellement mieux après cela,comme délesté d'un poids.

Mais n'ayant pas été en proie à des vomissements lors de mes premières et seconde expériences (alors qu'absolument aucune descente alimentaire n'avait été effectuée, je crois même avoir consommé un produit carné la veille) je fus intrigué par les causes.J'ai donc échafaudé des théories :

-descente alimentaire trop brutale et/ou mal effectuée avec stigmates de la bûche et du café ?

-fruits de la veille pas suffisamment mûrs ?

-organisme intoxiqué ?

-hasard des autolyses ? J'ai en effet lu sur ce forum que les symptômes de l'autolyse pouvaient varier d'un jeûne à l'autre.Et comme se forum se base entre autres sur le croisement de témoignages multiples, il semblerait que ce phénomène soit commun

-changement de marque d'eau minérale ? Volvic la première fois,Mont Roucous cette fois

-il est souvent dit que l'organisme reprend le travail d'autolyse au gré des différents jeûnes, qu'il garde la mémoire de ce qu'il a effectué précédemment.Est-il possible que cela se soit produit et qu'il ait profité de cette seconde diète pour extraire encore plus de mucus indésirable ?

-Voici ce que dit un certain Raphael Perez sur sa chaîne Youtube en réponse à la question d'un internaute sur ce point :

Raphaël PEREZ a écrit:Les nausées et les vomissements sont causées par un fort travail du foie. Ce fort travail peut s'enclencher n'importe quand durant le jeûne, surtout s'il s'agit d'un premier ou second jeûne. Les vomissements soulagent car il y a évacuation rapide des toxines excrétées par le foie. Enfin, la reprise alimentaire atténue l'intensité du travail du foie et des autres organes excréteurs ce qui explique le soulagement des symptômes.


Il parle d'un premier ou d'un second jeûne.Cela corrobore mon expérience.Je prends note et surveillerai ce point lors du prochain jeûne.

-Enfin, en consultant l'ouvrage de H.Shelton, j'ai constaté qu'il avait employé le mot "vomissements" à 48 reprises.Un moment, il parle de "sujets  grands,maigres et sous-alimenté".Les termes grands et maigres peuvent me correspondre...mais dois-je comprendre que je n'absorbe pas assez de calories au cours de l'année (intestins poreux ? Faiblesse génétique liée à ma morphologie faisant que je n'assimile pas grand chose ?).

Autrement, le jeûne se poursuit sans encombres et de façon similaire au précédent.C'est à dire que les maux de têtes apparaissent et disparaissent au même moment.Survenue à un peu moins de 24 heures de jeûne et disparition au bout de 48 heures au maximum.

Le cœur bat parfois tellement fort en position couché que je le sens dans mon bas ventre (symptôme d'autolyse apparemment).Encore une similitude avec le précédent jeûne.

Autre similitude troublante, c'est que chez moi du moins,la sensation de faim est en montagnes russes.En effet, si il existe des moments ou la faim est totalement absente (souvent en première partie de journée, il n'est pas rare qu'elle survienne au soir.Or, il se trouve que je suis quelqu'un qui mange plus le soir que le midi. Coïncidence ?

Mais est-ce vraiment une vraie faim ? J'ai lu que la vraie fin survenait au bout d'un mois et plus.Peut-être est-ce le signe  que je n'absorbe pas assez de calories ou une carence quelconque.

Au début, je mettais ça sur le compte  de mes visites sur des sites de recettes de cuisine.En effet,il y  a quelques années, j'ai obtenu un diplôme de cuisinier et même si je ne dispose pas de l'équipement professionnel dont je bénéficiait lorsque j'exerçais en restaurant,ça reste un loisir régulier de confectionner des recettes si possible saines.

Mais il s'avère que même en ayant cessé la fréquentation de ces sites, cela demeure.C'est vendredi ( J + 4) que ça a commencé.J'ajoute que ça reste supportable,mais c'est troublant.

En outre, depuis que j'ai lu ici-même que les chiens ne s'abreuvaient que rarement lorsque ils étaient malades, j'ai réduit ma consommation d'eau (environ 1 L) depuis, environ 50 CL maximum. Coïncidence ou non, il semblerait que cela accélère légèrement le retour de la couleur rose de la langue.Seul le bout et le fond sont légèrement roses mais pour le reste, c'est quand même largement blanc à ce jour.J'ai lu que rares étaient les personnes qui retrouvaient la couleur d'origine avant un mois.

Concernant l'euphorie, elle n'est pas vraiment au rendez-vous.Certes je suis satisfait de constater que je peux sortir à J +5 avec un sac à dos, marcher longuement en portant deux sacs  chargés sans ressentir de faiblesses,mais j'ai le pressentiment que la dite euphorie est réservée aux personnes qui effectuent des diètes de deux semaines et plus.

Il faut aussi préciser que je suis quelqu'un de naturellement angoissé.Même si cela ne se voit pas forcément de l'extérieur, je ressasse beaucoup de choses et je suis systématiquement anxieux de l'avenir.Quand bien même je voulais changer, je ne pense pas y parvenir et je prends acte de ce trait de personnalité.

Du fait de ce caractère angoissé/prévoyant, je me suis posé une question au cours d'une insomnie : est-ce que le jeûne à l'eau ne présente pas un point faible lié à la qualité apparemment désastreuse de l'eau en bouteille (du moins en France) ? Car si cette eau s'avère être morte et même polluée, cela pourrait-il atténuer considérablement les bienfaits ?

Néanmoins, il y a une abondance de témoignages montrant leur satisfaction du jeûne.Et je ne pense pas que les protagonistes vivent en autarcie et s'abreuvant d'eau pure à la source.

Pour conclure, je remercie les intervenants de ce forum et particulièrement Luc et l'Admin pour la qualité des informations communiquées.

Jeune Freluquet

Messages : 26
Date d'inscription : 26/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 8 jours

Message  Vima le Dim 3 Jan 2016 - 8:59

Bonjour,
J'ai effectué moi-même précédemment seulement un jeûne d'une semaine, mais j'ai beaucoup lu sur le jeûne, je pense que tu fais une erreur en te restreignant en eau ; les jeûnes secs ne doivent être que limités dans le temps ; je pense que tu dois écouter ton corps, ne pas boire plus que tu en as envie, mais pas moins non plus, sinon tu élimines moins bien les déchets et fatigues tes reins.
Personnellement, je commence un jeûne aujourd'hui. Félicitations pour ces jours déjà accomplis en tout cas !

Vima

Messages : 16
Date d'inscription : 07/05/2014

http://www.cook-and-dome.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 8 jours

Message  Jeune Freluquet le Dim 3 Jan 2016 - 10:00

Je te remercie pour ton avis et ton conseil, Vima.Mais j'avoue que je n'arrive pas encore à avoir le fin mot de l'histoire quant au fait de boire abondement ou avec parcimonie.Tu as peut-être raison mais je profite de ce jeûne pour expérimenter ce cas de figure.

J'ai été influencé par deux sources : un message du forum disant que les chiens malades,en plus de ne pas s'alimenter, ne buvaient pas beaucoup d'eau ; un naturopathe répondant au nom de Éric Gandon qui affirme qu'il n'est pas nécessaire de boire abondamment et que de toutes façons, la soif ne se faisait pas ressentir.

Au moment ou j'écris, j'ai l'impression qu'il a raison.Je peux tenir avec 5 gorgées toutes les 3 heures.Et si il s'avère que la langue perd son enduit,cela laisserait à penser que la limitation hydrique est intéressante.Et puis il me reste un peu plus de 24 heures avant la reprise.Je ne pense pas mettre mon intégrité en péril.Mon avis (je peux toujours changer) à ce jour, c'est que le corps est dans un repos tel qu'il n'a pas besoin d'avoir un apport hydrique en abondance pour effectuer le drainage.

A confirmer sur la durée.

Bon jeûne à toi.

Jeune Freluquet

Messages : 26
Date d'inscription : 26/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 8 jours

Message  Vima le Dim 3 Jan 2016 - 12:40

Oui, Eric Gandon dit qu'il n'est pas besoin de se forcer pour arriver à 2 l par exemple, si on n'en éprouve pas le besoin ; mais il ne faut pas se priver non plus. Luc donnera sans doute son avis à ce sujet.
Quant à moi, c'est l'inverse de toi : je bois plus que nécessaire (eau chaude comme si c'était du thé), mais cela m'aide dans mon jeûne et, à moins que je me trompe, je ne pense pas que ce soit néfaste de toute façon. Bonne reprise !

Vima

Messages : 16
Date d'inscription : 07/05/2014

http://www.cook-and-dome.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 8 jours

Message  Luc le Dim 3 Jan 2016 - 12:46

Merci pour ces détails concernant ton jeûne !

Il est bien de se poser des questions, mais il ne faut pas trop s'en faire avec les diverses réactions ressenties durant le jeûne ... elles sont légions et n'ont pas nécessairement de réponses précises.

Eau (absorption et qualité), nausées, vomissements, descente alimentaire, autolyse, battements cardiaques, assimilation des nutriments, faim (vraie), euphorie, activité physique ...

L'eau bue devrait être peu minéralisée.  La Mont Roucous semble avoir cette qualité selon les interventions des participants européen.  L'eau distillée serait l'idéal, mais une eau filtrée par osmose inverse atteint presque la qualité d'une eau distillée, c'est d'ailleurs cette eau que nous utilisons durant le jeûne et dans la vie courante.

Concernant les quantités à boire, il y a diverses écoles de pensées.   Nous pensons que Shelton a raison lorsqu'il écrit de boire selon sa soif mais les quantités suggérées par Mosséri sont à notre avis plus sécuritaire : 2 ou 3 verres par jour, et plus lors des manifestations intenses de l'autolyse.

Les nausées et les vomissements ne devraient pas nous inquiéter, le corps réagit de diverses façons pour se nettoyer, le vomissement en est une.

La descente alimentaire n'est pas obligatoire, certains y trouvent des avantages, d'autres des inconvénients.  Elle peut cependant faciliter le passage au jeûne et peut mettre en branle l'autolyse plus rapidement.

L'augmentation des battements cardiaques lors de périodes de repos indiquent que l'organisme s'affaire au nettoyage et à la réparation.

Le jeûne peut améliorer l'assimilation des nutriments.  Des gens qui n'arrivaient pas à prendre du poids, suite au jeûne se sont mis à engraisser, dû probablement à une meilleure assimilation.

La vraie faim n'apparaît que très rarement durant le jeûne, même lors de très longs jeûnes.  Ici sur le forum, des jeûnes de plus de 40 jours furent exécutés par des participants sans qu'ils ne ressentent jamais cette faim dont parle Shelton.

L'euphorie ressentie chez certains n'est pas nécessairement présente chez tous, particulièrement chez ceux dont les jeûnes sont difficiles à exécuter.  Quelques jeûneurs au long cour sur ce forum l'ont ressentie, ils ne sont que quelques-uns et, bizarement, ces jeûneurs ne voulaient plus arrêter de jeûner.  

L'activité physique est à déconseillée durant le jeûne, c'est trop demander à un organisme vivant sur ses réserves, d'autant plus qu'elle fait cesser l'action de l'autolyse car l'énergie est déviée vers les muscles.

Voilà, j'ai répondu rapidement à tes interrogations sans placer de lien, mais toutes ces réponses sont basées sur les écrits des spécialistes utilisés sur ce forum.  Sur le forum "Éléments de connaissance du jeûne" on y trouve toutes les références sur ce que j'ai écrit précédemment.

PS. Boire de l'eau chaude c'est bien, ça semble passer mieux, en tout cas, c'est ce que dit mon épouse qui est actuellement en jeûne.  L'eau froide est déconseillée, l'eau à température de la pièce c'est correct.

Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 8 jours

Message  Jeune Freluquet le Lun 4 Jan 2016 - 3:42

Merci beaucoup pour ces explications toujours intéressantes.

Pour cette dernière journée, je vais trancher la poire en deux concernant l'eau : je serai à l'extérieur toute la journée et avec une activité physique modérée (pas le choix) donc je vais boire plus que lorsque j'étais au repos total.

@Vima : moi de même, je ne pense pas qu'il soit néfaste de boire beaucoup comme tu le fais.Disons que j'expérimente les réactions en étudiant le cas de figure sur ma propre personne.Une information "à la source" si j'ose dire.

Jeune Freluquet

Messages : 26
Date d'inscription : 26/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 8 jours

Message  Jeune Freluquet le Mar 5 Jan 2016 - 3:12

Bonjour à tous,

Au moment ou j'écris ces lignes,  je m’apprête à effectuer une demi-rupture de jeûne via l'absorption de jus de carotte, betterave et légumes répartis sur la journée.Ils seront coupés avec de l'eau.

Cette 1/2 rupture intervient au bout de 7,5 jours.Demain, lors du huitième jour, la rupture totale verra intervenir des aliments mi-solides.

Lors de ces deux jeûnes rapprochés (fin 11/2015 & et fin 12/2015-début 01/2016), j'étais au chômage depuis le 1er novembre.J'avais donc une marge de manœuvre confortable.Mais désormais, j'arrive à une période de l'année ou les opportunités d'emploi vont augmenter.J'ai donc vu juste en commençant et terminant une diète sur cette période.

En effet, même si le jeûne ne me gêne pas pour me déplacer à pieds, conduire, effectuer des entretiens (même en me lavant uniquement à l'eau tiède, je ne sens pas mauvais !), je me vois mal prendre le risque de converser avec des recruteurs potentiels en leur soufflant une haleine de putois au visage ou en vomissant sur leur bureau.

Sans aller jusque à ces extrêmes, je rencontre par exemple le syndrome des "oreilles bouchés" que d'autres ont apparemment expérimenté (sur deux jeûnes, je l'ai eu les deux fois à chaque sortie en extérieur).Ce n'est pas bien grave, mais selon le contexte cela peut s'avérer pénalisant.

 ******************************************************************************************************************************

Concernant le jeûne en lui-même :

Il s'est déroulé, à peu de choses près,de la même façon que le précédent et surtout...plus long ! Ma langue contient d'ailleurs quelques endroits roses, mais cela ne représente même pas 15 % de la surface totale.Je comprends mieux pourquoi on dit qu'il faut faire 30 jours pour arriver à la couleur originel.

Je retiens les même points positifs que précédemment à savoir l'endurcissement par la privation et le mépris pour les plaisirs immédiats qui affaiblissent l'Homme ; une quête d'une plus grande maturité dans son comportement général ; l'expérimentation à la source loin des on-dits médiatiques ou autres légendes urbaines.

Je retiens également les mêmes points négatifs même si le jeûne n'est pas directement incriminé à savoir les insomnies dont je suis régulièrement le sujet durant l'année ; la quiétude n'a pas effet sur moi car j'angoisse régulièrement.Je réside dans une grande ville, cela entre certainement en ligne de compte.

Par exemple, parfois je suis énervé lorsque je vois que je fais des efforts pour me nourrir sainement et que les gouvernements autorisent de façon sournoise l'irradiation des fruits, légumes, fruits secs, épices, herbes aromatiques,eau minérale...

Si je devais attribuer une note à ces deux diètes rapprochées, cela donnerait une moyenne honorable de 15/20.

*****************************************************************************************************************************

Et maintenant ?

Et bien le prochain rendez-vous est pris pour la sortie d'automne/début hiver prochain.8 jours minimum, voire 10 si possible.Autrement dit, celui qui devait avoir lieu en mars est probablement annulé mais...je ferais 36 heures chaque semaine lorsque la récupération de ce jeûne sera total.

J’espère que du point de vue de la santé, les jeûnes se cumulent entre eux.

Encore merci à vous tous pour vos précieux conseils, récits, témoignages/retour d'expérience et autres partage de documents.


Jeune Freluquet

Messages : 26
Date d'inscription : 26/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 8 jours

Message  Luc le Mar 5 Jan 2016 - 10:15

Merci pour ce commentaire !

Deux jeûnes d'environ une semaine effectués à un mois d'intervalle se cumulent assurément.  Même s'il c'était écoulé plusieurs mois, le travail de l'autolyse se poursuit là où il c'était arrêté. Naturellement, si durant les mois qui s'écoulent, nous retombons dans nos mauvaises habitudes alimentaires ou autres, notre système s'encrasse à nouveau et le nettoyage doit reprendre au début.  On voit des cas où des tumeurs avaient régressées puis disparues lors d'un deuxième jeûne effectué plus tard.  

Exécuter 36 heures de jeûne par semaine aide l'organisme à éliminer les agents toxiques et à maintenir les acquis obtenus d'un jeûne plus long.  À tout événement, même une seule journée de jeûne par mois, comme le font les Mormons, apporte, selon des études faites chez ces gens, des bienfaits qu'on ne voit pas chez la population les entourant.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le stress, les insomnies, les angoisses ne disparaissent pas nécessairement suite à un jeûne mais peuvent cependant être atténués.  Le problème est que suite au jeûne, bien souvent, nous retombons dans le même milieu où nous étions ... emploi, trafic des grandes villes, ... etc.  Personnellement, nous habitons à la campagne, la dernière maison d'un chemin sans issu, la paix totale et, lorsque nous allons à l'occasion dans les grandes villes, nous comprenons pourquoi les gens sont si stressés ... ouf !  

Pour rompre le jeûne, il est préférable de ne prendre qu'une seule sorte de jus à la fois.  Ex.  du jus de carotte à un repas, du jus de betterave à un autre afin d'en faciliter la digestion.  Il est cependant vrai que cela s'applique surtout lors de la sortie  d'un long jeûne.

En ce qui concerne la langue, cela peut en effet prendre plusieurs semaines avant de la voir redevenir rosée.  La plupart du temps, les jeûnes ne sont pas suffisamment longs pour observer ce phénomène.

Au plaisir de te revoir lors de ton prochain jeûne !

Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 8 jours

Message  Jeune Freluquet le Ven 8 Avr 2016 - 4:42

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez tous bien.

Je reviens sur cette discussion car je constate que 3 mois après ce jeûne, il ne me semble pas avoir repris en intégralité le poids perdu, alors que mes calories ingérées sont peu ou prou identiques à avant.J'ajoute que je ne possède pas de balance pour me peser.

Mes tailles et poids habituels sont de 1,78 m pour 62 kg.Je suis donc mince.

Au fil de mes lectures ici et ailleurs, j'ai lu qu'il s'agissait d'un signe de détoxification.Qu'en pensez-vous ? Le corps aurait la faculté, passées 72 heures de jeûne, de supprimer la masse grasse inutile pour ne conserver que la masse maigre.

Ou alors, est-ce que reprendre du poids nécessite plus de temps ? Cela me semble étonnant.

Si je me trouve dans le premier cas de figure, le peu de masse grasse que j'avais a été aspirée.Il suffirait donc que je m'adonne à des exercices de musculation pour harmoniser l'ensemble.On a coutume de dire que le jeun aide à la prise de masse en supprimant les graisses superflues.Suis-je en train de vivre ce phénomène ?

Cela me fait du drôle d'effet de me regarder dans la glace en me disant que non seulement j'étais mince,mais en plus j'ai quelque peu fondu sur le plan musculaire.J'ai même l'impression que les os de mon visage sont plus saillants lorsque j'y passe ma main, mais j'ai du mal à en être certain.

Concernant un éventuel futur jeûne, j'ai l'intention d'effectuer un jeûne sec de trois jours maximum sans avoir fixé de date précise quant à son commencement.Mais une chose me fait peur : mes amalgames dentaires.Posés dans le milieu des années 90, ils n'ont pas bougé jusque à présent.Or j'ai lu des témoignages de pratiquants disant que leurs amalgames avaient été rejetés au moment de la diète.Si tel est le cas, les conséquences peuvent-elles être fâcheuse ? Je fais allusion au redoutable mercure.

Merci.

Jeune Freluquet

Messages : 26
Date d'inscription : 26/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 8 jours

Message  Luc le Ven 8 Avr 2016 - 10:02

Bon retour sur le forum !

Ton questionnement concernant la reprise de poids qui ne semble pas s'effectuer normalement est pertinent.  Pourquoi en est-il ainsi ?  Est-ce dû à ta morphologie ou autre ?  Difficile à savoir en effet.

Normalement le jeûne peut aider les gens à reprendre du poids chez ceux qui sont trop maigres. Si cette maigreur est due à une mauvaise assimilation, oui le jeûne pourrait régler ce problème.  Par exemple, beaucoup d'anémiques le sont car leur système n'assimile pas le fer.  Le jeûne règle presqu'invariablement cet ennui.  Pourtant, dans ton cas, tes jeûnes ne semblent pas avoir réussi. Voir le lien :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tant qu'à tes obturations dentaires, il ne faut pas trop s'en inquiéter;  ici sur ce forum et les autres que nous avons eu dans le passé, aucun cas ne fut recensé.  Même chez des jeûneurs de 40 jours.


Dernière édition par Luc le Ven 8 Avr 2016 - 17:53, édité 1 fois

Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 8 jours

Message  Jeune Freluquet le Ven 8 Avr 2016 - 14:36

Merci pour cette réponse.

Je suis en train de me remémorer ce qui s'est passé ces derniers mois, et je ne suis pas sûr que ce phénomène soit imputable au jeûne effectué fin décembre/début janvier.

En effet, ces derniers mois, j'ai été très sédentaire.Je cherche du travail et je passe presque l'intégralité de mes journées prostré devant mon ordinateur.Je pourrais sortir en ayant chercher du travail de 8 heures à 17 heures par exemple, mais non, je n'ai même pas le goût à cela.

Avant, je prenais au moins la peine de faire des exercices de musculation même moyennement intensive (pompes, haltères) mais la je ne fais rien d'autre que de rester devant l'ordinateur (et me préparer à manger lorsque il est tant).Si cette fonte musculaire provient de mon rythme de limace, je l'aurais bien cherché.

Même mince, j'avais quand même une carrure large (souvent les individus aux longues clavicules tel que moi sont larges d'épaules) , mais la, j'ai l'impression qu'elles se sont avachies.

Ce qu'il a dû se passer : 1) perte de masse grasse par le jeûne ; 2) aspect aminci décuplé sur une personne maigre ; 3) fonte à force d'être sédentaire.

J’espère que je corrigerai cela en reprenant la musculation moyennement intensive, mais quotidienne ou presque.

Merci pour l'information concernant les obturations et à bientôt j’espère.


Jeune Freluquet

Messages : 26
Date d'inscription : 26/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 8 jours

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum