Narcolepsie et jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Narcolepsie et jeûne

Message  Klee le Jeu 29 Oct 2015 - 13:06

Bonjour à tous,

Je vois qu'il n'y a aucun sujet qui a été ouvert sur la narcolepsie. Je me permets de poser la question car j'ai quelqu'un, dans mon entourage, qui vient d'être diagnostiqué.

En deux mots, la narcolepsie est une maladie "qui se traduit par des accès de sommeil incoercibles qui surviennent d’une manière inopinée quelles que soient les circonstances (en travaillant, en parlant à quelqu’un, en bricolant, en mangeant…)."

Il semble que cette maladie soit auto-immune, cf par exemple ce lien qui, dans ses conclusions indique :

La voie de recherche actuelle est que, chez les patients narcoleptiques, les neurones à orexines auraient été détruits par une attaque autoimmune - rendant ainsi la narcolepsie très comparable au diabète juvénile insulino-dépendant où le système immunitaire détruit les cellules pancréatiques responsables de la synthèse de l'insuline.

Si la narcolepsie est effectivement une maladie autoimmune, pensez-vous que le jeûne puisse avoir une action favorable sur celle-ci ?

Klee
Admin

Messages : 311
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcolepsie et jeûne

Message  Luc le Jeu 29 Oct 2015 - 15:04

Klee a écrit:
Si la narcolepsie est effectivement une maladie autoimmune, pensez-vous que le jeûne puisse avoir une action favorable sur celle-ci ?

En principe oui. La biologiste Nicole Bouidreau écrit :

"Puisque le jeûne stimule la régénération de tout l'organisme, la plupart des problèmes de santé, pris en charge avant qu'ils ne soient irréversibles, peuvent se résoudre. N'oublions pas que la capacité de régénération de l'organisme est fabuleuse et que des personnes qui se croyaient atteintes à jamais de problèmes pathologiques ont reconquis une pleine santé en jeûnant." (Boudreau)

Sans être exhaustive, voici une liste des principaux dérèglements que le jeûne améliore:

l'obésité et les problèmes qui y sont associés; taux élevé de cholestérol ou de triglycérides, diabète précoce, foie gras;

les problèmes glandulaires (les glandes se régénèrent facilement); hypothyroïdie, problèmes liés au système de reproduction (règles douloureuses, irrégulières), au foie (qui est une glande), aux surrénales, aux parathyroïdes (qui régularisent, entre autres, le calcium sanguin) et au pancréas;

les troubles digestifs: constipation, diverticules, ulcérations diverses, cristallisations;

Les problèmes circulatoires: artériosclérose, hypertension, prévention des caillots, varices, problèmes liés à la circulation veineuse, migraines, frilosité;

les problèmes sanguins: anémie, polyglobulie (excès de globules rouges), déséquilibres divers de la formule sanguine;

la dégénérescence de l'appareil locomoteur: arthrite, rhumatisme, myosites, arthrose, ostéoporose;

les problèmes liés au système de défense: faiblesse immunitaire, allergies, maladies des ganglions, arthirite rhumatoïde, infections bactériennes récurentes;


les maladies virales: mononucléose, grippes, bronchites, laryngites, vaginites;

les maladies de la peau: acné, eczéma, séborrhée, hyperacidité;

les maladies du système nerveux; insomnie, irritabilité, maladies dégénératives au stade précoce (sclérose en plaques), épuisement;

les problèmes du métabolisme des tissus: kystes, tumeurs bénignes, fibromes, inflammations, cancers précoces.

Lorsque les pathologies sont causées par la toxémie (alimentation, surmenage, mauvaises habitudes de vie ...) le corps peut se régénérer par le jeûne. Cependant, si nous sommes affectés par une maladie génétique, le jeûne n'y peut rien.

Précisons cependant qu'on peut prévenir une faiblesse héréditaire par le jeûne. Une faiblesse héréditaire n'est pas inéluctable; elle se manifeste dans un organe ou un tissu moins résistant, qui se dérègle en premier lorsque l'organise atteint un certain degré de toxémie. En évitant ce seuil de toxémie pathoghène, on évite la manifestation de la faiblesse héréditaire. Un mode de vie sain et des jeûnes de régénération périodiques nous permettront de vivre aussi longtemps que notre ancêtre le plus endurant.

Les maladies auto immunes sont très nombreuses. Sur le présent forum, des témoignages de cas de certaines maladies auto-immunes sont répertoriés : polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite, candidose,  hypothyroïdie ...

Comme l'écrivent Boudreau et autres hygiénistes, le jeûne rétablit l'équilibre de l'organisme. Il faut cependant y mettre le temps qu'il faut.  Il y a peu de maladies qui résistent au jeûne, surtout si celles-ci sont prises en charge en début de maladie.

Nous ne pouvons pas non plus dire que tel ou tel problème de santé sera résolu par le jeûne. Néanmoins, dans tous les cas, s'il n'y a pas de contre-indication, le jeûne peut apporter des bienfaits non-négligeables, voire la guérison complète, surtout s'il s'échelonne sur plusieurs semaines et exécuté en ne prenant que de l'eau tout en étant au repos.

Liste non exhaustive des maladies auto-immunes

*On y retrouve les maladies de système (ancienne dénomination) et aussi les collagénoses : les lésions sont provoquées par des anticorps dirigés contre le collagène.

*Elles ont en commun :
- la présence d'auto-anticorps.
- l'absence de médicaments ou d'infection susceptibles d'induire des anticorps.
-3 types d'anticorps: antinucléaires, anticytoplasmiques ou antimembranaires.

*Les maladies concernées :

Maladie de Basedow (hyperthyroïdie).
Thyroïdite chronique de Hashimoto (hypothyroïdie).
lupus érythémateux disséminé (LED)
Syndrome de Goodpasture
pemphigus.
Myasthénie.
Diabète par insulinorésistance.
Anémie hémolytique auto-immune.
Purpura thrombocytopénique auto-immun.
Polyarthrite rhumatoïde.
Sclérodermie.
polymyosite et dermatomyosite.
Anémie de Biermer.
maladie de Gougerot-Sjšgren
Glomérulonéphrite.
Certaines stérilités.
maladie de Wegener
maladie de Horton
périartérite noueuse et le syndrome de Churg et Strauss.
Maladie de Still.
Polychondrite atrophiante.
Maladie de Behçet.
Et aussi très probablement d'autres maladies comme
Sclérose en plaques (SEP)
Spondylarthrite
Maladie de crohn
etc.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Luc
Admin

Messages : 3467
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcolepsie et jeûne

Message  Klee le Ven 30 Oct 2015 - 9:27

Merci Luc pour ta réponse. Tu confirmes là ma première impression. Bien sûr, la guérison n'est jamais acquise mais le jeûne pourrait s'avérer une piste intéressante.

Klee
Admin

Messages : 311
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcolepsie et jeûne

Message  Luc le Ven 30 Oct 2015 - 10:20


Voilà !

Sur le présent forum, nous manquons de témoignages sur différents problèmes de santé résolus par le jeûne.
En 10 ans, nous devons avoir accompagné cinq ou six cent jeûneurs (notre liste n'a pas été mise à jour depuis quelques années), sans compter ceux qui jeûnent suite aux informations prises sur le forum. C'est très peu de jeûneurs lorsqu'on sait que Shelton en a supervisé 60 000 durant sa carrière.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les ennuis de santé réglés par le jeûne sont légions mais, malheureusement ne sont pas catalogués, en tout cas, en langue française. Lorsqu'on lit "Le Jeûne" de Shelton, il donne quelques cas de guérisons mais il écrit qu'il n'en énumère que quelques-uns car la plupart des autres cas ont été mentionnés dans ses autres écrits (en anglais).

Dans les faits, Shelton ne semblait pas attacher vraiment d'importance aux diverses maladies ... il écrit :

CHAPITRE XXI

LE JEUNE GUERIT-IL LA « MALADIE » ?

Si la « maladie » est un processus de rétablissement, le jeûne soigne-t-il
la « maladie » ? S’il n’y a pas de traitements pour la « maladie », si la « maladie
» n’a pas besoin d’être soignée, le jeûne est-il un moyen de traitement?
Pour nous il n'y a pas vingt mille « maladies » mais de nombreux états
locaux provenant d'un dérangement général de l’organisme.
Nous ne cherchons
pas à soigner la « maladie », mais à supprimer les causes de l’altération et à
procurer à l'organisme malade toutes les conditions naturelles ou hygiénistes qui
faciliteront son retour spontané à la normale biologique et physiologique.



Luc
Admin

Messages : 3467
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcolepsie et jeûne

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum