Jeûne et déséquilibre hormonal

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Marie C. le Sam 19 Sep 2015 - 8:41

Bonjour Sommerlund,
Merci pour ton soutien. J'ai lu ton compte rendu sur le forum Mélodie. Je suis de tout coeur avec toi, car cela n'a pas l'air simple pour toi non plus.
J'ai vu que tu avais la chance de vivre dans un petit village. Moi, je suis à Paris. Depuis le début de mon jeûne, je suis plus sensible à la pollution de l'air dans les rues. Il y a une odeur de gaz d'échappement, horrible. Heureusement, dans les parcs, c'est un peu mieux.
Je pense que vouloir éliminer toutes les toxines de notre corps est un peu utopique à notre époque. Je vais faire ce que je pourrai. En tous cas, mon corps réagit violemment à ce qui l'empoisonne. C'est peut-être bon signe et va me permettre de faire instinctivement ce qu'il faut pour me protéger au mieux.

Marie C.

Messages : 52
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 55
Localisation : Paris (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Luc le Sam 19 Sep 2015 - 9:40

Pourquoi bois-tu tant d'eau dans ta journée, est-ce dû à la soif ?  Shelton ne parle pas de quantité précise, disant de boire selon sa soif.  Mosséri parle de 2 ou 3 verres et davantage lors des crise d'autolyse.  Tant qu'à Boudreau, elle parle de 1½ l par jour.
Tant qu'à Duverney-Guichard, trop boire d'eau peut drainer nos vitamines et minéraux.  Il écrit :
Pourquoi, en effet apporter des vitamines puisqu’aucune carence n'a été démontrée au cours d'un jeûne limité à une ou deux semaines ? Pourquoi prescrire des minéraux si l'équilibre hydro électrolytique est maintenu ? Pourquoi imposer un apport hydrique de 3 litres alors que les risques de déshydratation ou d'anurie ne sont pas démontrés ?

Comment dans ces conditions, prétendre étudier le jeûne puisque toutes ces interventions externes peuvent en bouleverser l'évolution?

Par exemple, si nous étudions l'excrétion azotée au cours d'un jeûne supplémenté en potassium, nous introduisons un facteur d'erreur puisque nous savons qu'une partie de 1'ammoniogénèse résulte d'un besoin d'équilibration du PH urinaire et de préservation des cations donc du Potassium.

Si nous étudions l'adaptation du métabolisme énergétique du cerveau au cours d'un jeûne avec apport de bicarbonate, nous négligeons le rôle joué par l'acidose dans le maintien d'un gradient hémato-encéphalique nécessaire à l'apport de nutriments au cerveau.

Comment admettre que l'ingestion de 3 litres d'eau par jour n'intervienne pas dans l'équilibre hydro-électrolytique et la perte rénale d'électrolyte ?

Voir aussi : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Marie C. le Sam 19 Sep 2015 - 10:20

Bonjour Luc,
Pour moi, l'élimination des toxines ne se manifeste pas par la douleur au bas-ventre quasiment omniprésente, mais par un mal en bas du dos qui s'installe petit à petit. Cela veut dire que les reins sont encombrés. Si je ne bois pas assez, mon urine se charge d'acides ou de toxines, je ne sais pas trop. Dans ce cas, quand j'urine, je sens mon urètre me brûler. Pour l'éviter, le seul moyen est de boire beaucoup pour évacuer une urine peu concentrée. Cela marche bien, ainsi ma douleur au dos disparaît et je peux me détendre et dormir un peu.
Je pense qu'en ce moment, mes reins ont beaucoup de travail et ne peuvent éliminer que peu de toxines à la fois. C'est donc assez long.
Je ne bois donc pas par habitude. Normalement, je bois surtout du thé au jasmin et peu d'eau, car je préfère boire chaud. Peut-être ai-je eu tort, l'eau est sans doute meilleure que le thé pour l'hydratation, surtout que ce n'était pas du thé bio.

Marie C.

Messages : 52
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 55
Localisation : Paris (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Marie C. le Dim 20 Sep 2015 - 3:41

Dixième jour de jeûne.
Hier, j'ai pris un peu de protéines, en plus de la salade, de pommes et de soupe. La douleur a été moins forte, mais je la sens prête à revenir.
Le soir, j'étais plutôt déprimée et énervée. Je n'ai pas pu m'endormir avant 4h. J'ai somnolé jusqu'à 8h, en me réveillant toutes les 30mn avec la bouche très sèche. J'ai donc du me lever à chaque fois pour boire.
Je n'ai pas eu de lourdeur dans le bas du dos. J'ai donc un peu moins bu (un peu plus de 1,5l).
Je vais continuer à réintégrer des protéines petit à petit et me remettre à faire des promenades.

Marie C.

Messages : 52
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 55
Localisation : Paris (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Luc le Dim 20 Sep 2015 - 9:39

Marie C. a écrit: Si je ne bois pas assez, mon urine se charge d'acides ou de toxines, je ne sais pas trop. Dans ce cas, quand j'urine, je sens mon urètre me brûler. Pour l'éviter, le seul moyen est de boire beaucoup pour évacuer une urine peu concentrée. Cela marche bien, ainsi ma douleur au dos disparaît. Je pense qu'en ce moment, mes reins ont beaucoup de travail et ne peuvent éliminer que peu de toxines à la fois. C'est donc assez long.
Il est vrai que chaque individu a des caractéristiques particulières.  Est-ce qu'on a déjà vérifié chez-toi ta fonction rénale : ex. le débit de filtration glomérulaire estimé (DFGe) ou ta créatinine ?  Cela fait généralement partie des examens de routine.

Si ma mémoire est bonne, tu parlais de fibrome lors de ta présentation ... est-ce que tu jeûnes afin d'en éliminer un, si oui, est-ce qu'on t'a dit ses dimensions afin de les comparer éventuellement à la fin de ton jeûne et de ta réalimentation ?

Est-ce que ton poids continue de descendre ou s'il s'est stabilisé ou encore s'il a augmenté ?

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Marie C. le Dim 20 Sep 2015 - 10:45

N'ayant jamais de problèmes urinaires, je ne me suis jamais occupée du problème. Mais instinctivement, je sens que je ne peux pas laisser une urine acide dans ma vessie trop longtemps. Il y a danger de déclencher une cystite.

En ce qui concerne un fibrome, je n'en sais rien non plus. La plupart des fibromes passent inaperçus et il est conseillé de ne rien faire. Depuis quelques temps, mon utérus est gonflé et j'ai les symptômes d'un excès d'oestrogènes (lié en fait à un manque de progestérone) : ballonnements, insomnie, rétention d'eau... Cela peut venir d'un fibrome retenant des oestrogènes. Dans ce cas, j'ai peur que le médecin me propose l'ablation de l'utérus, alors que la situation va s'améliorer à la ménopause quand mon corps arrêtera de produire des hormones.
C'est bien la lymphe qui est chargée de supprimer certains déchets de l'organisme dont les hormones en surplus. Ce qui explique que mes ganglions de l'aine soit sollicités. Le problème, c'est que quand on reste au repos, la lymphe circule moins bien, donc les ganglions peuvent s'engorger.
J'ai aussi l'impression que les déchets à éliminer me brûlent à l'intérieur. Est-ce que la dégradation d'hormones peut avoir un tel effet ? Maintenant, il est reconnu que certains produits polluants et que la nourriture industrielle ont une action oestrogénique, c'est à dire qu'ils fournissent des substances utilisées par l'organisme à la place des oestrogènes. En plus, l'utilisation massive de la pilule augmente le taux d'hormones rejetées dans la nature et ces hormones finissent par se retrouver dans l'eau potable. Et encore, j'ai de la chance, je n'ai pris la pilule que 2 à 3 ans, je n'ai donc pas avalé trop d'hormones de synthèse.

L'utérus étant un émonctoire, mes périodes de règles pouvaient servir à éliminer ces pseudo-hormones. Ce qui est de moins en moins le cas puisque sans progestérone, la paroi utérine se développe peu et les règles deviennent moins abondantes.
Maintenant, l'élimination de produits chimiques par le sang et les reins doit être plus délicate que celle des hormones naturelles et beaucoup plus longue. C'est pour cela que je me pose la question de savoir si je dois envisager une détoxification à long terme avec reprise d'une alimentation normale.

Il y a quelques jours, j'avais perdu 1kg de plus que je suis en train de reprendre avec la reprise de la nourriture.

Marie C.

Messages : 52
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 55
Localisation : Paris (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Luc le Dim 20 Sep 2015 - 13:09

Marie C. a écrit: (...) je sens que je ne peux pas laisser une urine acide dans ma vessie trop longtemps. Il y a danger de déclencher une cystite.

(...) j'ai peur que le médecin me propose l'ablation de l'utérus, alors que la situation va s'améliorer à la ménopause quand mon corps arrêtera de produire des hormones.

(...) Il y a quelques jours, j'avais perdu 1kg de plus que je suis en train de reprendre avec la reprise de la nourriture.

Un peu de jus de canneberge dans ton eau peut prévenir les infections urinaire. C'est très efficace pour ceux qui ont des problèmes à ce niveau.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nous allons rarement voir les médecins si ce n'est que pour avoir des diagnostics ou pour des tests sanguins ... ce qu'il nous proposent n'est pas nécessairement suivi. ;-)

Quel est ton poids actuel et celui en début de jeûne ?




Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Marie C. le Dim 20 Sep 2015 - 13:25

Début de jeûne : 45 kg (pour 1m60)
Fin de jeûne : 39kg (38-38,500kg quelques jours après la reprise alimentaire, maintenant 39kg)
Je vous tiendrai au courant pour la suite de l'évolution quand je pourrai.

En France, il est de plus en plus difficile de demander des examens sans raison à cause du déficit de la Sécurité Sociale, à moins de payer soi-même évidemment.

Marie C.

Messages : 52
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 55
Localisation : Paris (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Luc le Dim 20 Sep 2015 - 14:33

Marie C. a écrit: En France, il est de plus en plus difficile de demander des examens sans raison à cause du déficit de la Sécurité Sociale, à moins de payer soi-même évidemment.

Oui, cela est compréhensible. On sait qu'une multitude de personnes visite le médecin pour le moindre bobo ...

En ce qui nous concerne, ici au Québec la "santé" gruge plus de la moitié du budget. Les coûts sont énormes.

Dans notre famille, et ça depuis plusieurs décennies, pour mon épouse et nos 5 enfants, les visites chez le médecin peuvent se compter sur les doigts d'une seule main. Cependant, dans mon cas, puisque je suis affecté d'une maladie rénale héréditaire et greffé du rein depuis plus de 30 ans maintenant, je visite les médecins plusieurs fois par année et je dois prendre des médicaments afin d'éviter le rejet du rein greffé.

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Marie C. le Dim 20 Sep 2015 - 15:24

Si, c'est ce que j'avais pu comprendre en surfant sur le forum. Je te félicite d'avoir le courage, malgré tes problèmes de santé, de consacrer autant de temps aux autres. Je te remercie beaucoup de l'aide que tu m'as apportée, cela fait énormément de bien de se sentir soutenue.
Je vous souhaite, à toi et ta femme, tout le bonheur possible et vous envoie plein de pensées positives pour la suite.


Dernière édition par Marie C. le Lun 21 Sep 2015 - 1:58, édité 1 fois

Marie C.

Messages : 52
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 55
Localisation : Paris (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Luc le Dim 20 Sep 2015 - 23:21

Merci, c'est bien gentil de ta part !

... mais sache que c'est un plaisir pour moi d'aider les gens qui veulent jeûner.  Cela me tient occupé et garde mes capacités intellectuelles alertes ... m'évitant peut-être une maladie de "vieux" [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ... comme l'Alzheimer !  loll

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Marie C. le Ven 25 Sep 2015 - 3:12

Bonjour,
Voici mon bilan après 1 semaine de reprise d'une alimentation normale. Bien que j'ai mangé des produits bio et que j'ai remplacé certains types d"aliments par d'autres moins acidifiants, je n'ai pas pu régler mon problème d'acidose. Mes douleurs à l'aine sont donc restées omniprésentes avec quelques périodes d'accalmie.
Je me suis aperçue que les fruits bio que j'ai achetés, sont de qualité variable. Pour être non acidifiants, ils doivent être bien mûrs, ce qui est difficile à trouver à Paris.
Mardi, j'ai pris 3 repas normaux avec des protéines (environ 1g par kg de poids), sous forme de lait, poisson (saumon), oeufs et yaourts. Le tout accompagné de céréales complètes et de fruits et légumes. La nuit, j'ai peu dormi à cause de douleurs très fortes à l'aine. Le lendemain, j'ai beaucoup marché afin d'essayer d'éliminer le problème et j'ai mangé moins de protéines. La nuit suivante a été très dure. J'avais l'impression de brûler de l'intérieur. Je n'ai pu dormir qu'1h30 après avoir mangé une pomme vers 2h. Par contre, quelques heures plus tard, une deuxième pomme n'a donné aucun résultat.
Ne pouvant rester trop longtemps dans cet état de souffrance entraînant une grande fatigue, j'ai décidé de me tourner vers des comprimés rétablissant le pH. J'ai commencé hier avec 3 comprimés répartis dans la journée. J'ai mangé des protéines sous forme de tofu et de fromage blanc. J'ai remplacé toutes les céréales par des pommes de terre bio (j'en ai mangé matin, midi et soir). Dans l'après-midi, mes douleurs à l'aine se sont estompées. J'ai eu quelques pertes sanguines, j'ai l'impression que l'utérus se nettoie. Après une promenade d'1h le matin, je ne suis plus sortie, car très fatiguée par le manque de sommeil.
Le soir, ma température était remontée à 37°C alors qu'elle était à 36,4°C les jours précédents. J'ai bien dormi avec un réveil à 3h pour aller aux toilettes, boire de l'eau et reprendre un comprimé pour le pH. Je viens d'en reprendre un en me levant. La situation s'améliore, mais j'ai la sensation que des résidus acides sont bloqués dans mon organisme (au niveau de l'utérus et des intestins notamment) et qu'ils doivent être éliminés.

Marie C.

Messages : 52
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 55
Localisation : Paris (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Luc le Ven 25 Sep 2015 - 9:32


Merci pour les nouvelles !

Tu sembles bien connaître ton corps et ses diverses réactions. Il est un peu surprenant que ce jeûne et cette réalimentation très progressive n'aient pas résolu en totalité tes ennuis de santé.

Pour le retour à une alimentation normale, il faut tout de même y aller en douceur. Le fait d'avoir mangé plusieurs repas comprenant diverses protéines lors d'une même journée, te donna beaucoup de problèmes de digestion. Il faut vraiment y aller graduellement avec les protéines. Il est vrai que nous en avons besoin, mais peut-être pas autant qu'on le pense. Voir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour les douleurs à l'aine, je crois que tu as déjà consulté un chiro ou autre thérapeute. Crois-tu qu'ils pourraient t'aider à ce niveau ?

Il est possible qu'un second jeûne soit éventuellement nécessaire pour venir à bout de tes ennuis. Parfois, plusieurs jeûnes sont nécessaires. Naturellement, il faut laisser passer du temps afin de refaire nos réserves. Même un jeûne annuel d'une dizaine de jours peut contribuer améliorer notre condition et à maintenir les acquis.

Bon courage !

Nous allons maintenant transférer ton témoignage sur le forum : "Jeûne entre une et deux semaines"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Marie C. le Sam 26 Sep 2015 - 5:29

Bonjour,
Pour le transfert de mon témoignage, agis comme bon te semble, c'est ton forum. Je retrouverai bien mes messages de toute manière.

Je ne vois pas ce que m'apporterait d'aller voir un chiropracteur, car mes douleurs à l'aine sont bien liées à l'autolyse, j'en suis persuadée. Elles disparaîtront le moment venu.

Depuis hier après-midi, l'autolyse a repris. Cela vient au fait que j'ai réduit le taux de protéines dans la journée à un peu plus de la moitié recommandée.
La douleur à l'utérus et à l'aine s'est de nouveau manifestée, mais sans la sensation de brûlure. Dans la nuit, j'ai éliminé des toxines en buvant de l'eau. Mon urine n'était pas acide. L'acidité est revenue dans mon corps en fin de nuit. J'ai du reprendre des compléments pour rééquilibrer le pH.
Aujourd'hui, je vais manger comme hier, un peu de protéines et surtout beaucoup de pommes de terre, pour permettre à l'autolyse de continuer.

J'ai beaucoup lu sur l'acidose ces derniers temps. Il existe des aliments alcalinisants pour tous, d'autres qui sont alcalinisants pour certaines personnes et acidifiants pour d'autres et enfin des aliments acidifiants pour tous. C'est pour cela qu'il est difficile d'obtenir des certitudes à ce sujet, chacun réagit à sa manière.
Pour moi, les jus de fruits et les fruits ne sont pas assez alcalinisants pour contrer mon acidité. Apparemment, les pommes de terre y parviennent. Il y a peut-être d'autres légumes dans le même cas, mais je n'ai pas le temps de tester.

En ce qui concerne les acides, ils sont éliminés par les poumons (surtout les acides produits par les végétaux), les reins (pour les acides issus de la dégradation des protéines) et parfois la peau.
Les reins ne peuvent éliminer qu'une quantité limitée d'acides par 24h. Dans la journée, ce sont les acides qui sont produits par la digestion qui sont traités, la nuit, les acides résiduels.
Comme l'acidité du sang doit être à tout prix maintenue autour d'un pH de 7 pour protéger les cellules du corps, un taux d'acides trop important est neutralisé par l'utilisation des minéraux alcalins (calcium, potassium et magnésium). S'ils ne sont disponibles dans la nourriture, ils sont prélevés dans les tissus. Cela peut entraîner une augmentation du stress (perte de magnésium) ou une décalcification des os (perte de calcium).
La troisième solution pour diminuer le taux d'acides sanguin est le stockage dans le tissu conjonctif (l'élimination se fera ensuite la nuit si les reins sont disponibles).
Il est donc possible que l'autolyse des acides sont plus longue à gérer que celle d'autres toxines (quand je vois les autres témoignages où l'élimination se fait sans douleur, cela me fait rêver...)

Avec le recul, je me rends compte que la période de la ménopause augmente souvent le stress, ce qui était mon cas. Cela veut donc dire que j'avais un manque de magnésium avant le début du jeûne. Le stress augmente la sensation de douleur qui devient vite insupportable. Il est possible qu'au bout d'un certain temps, l'autolyse s'arrête.

Pour reconnaître une acidose excessive avec problèmes d'élimination des acides (à partir de mon expérience) :
- perte de sensibilité : difficulté de ressentir si la vessie est pleine, si on a chaud ou froid (il faut alors vérifier la température des extrémités),
- sensation de brûlure très intense à l'intérieur du corps, c'est une douleur particulière, comme si quelque chose d'irritant attaquait les cellules,
- épuisement nerveux, sentiment de ne pas y arriver, que la douleur est insupportable, déprime, énervement,
- perte de sommeil, comme si les réserves du corps étaient monopolisées pour la survie, sensation de vivre en sur-régime.

Voilà où j'en suis actuellement. La méthode n'est peut-être pas très ''académique', mais il est plus facile de prendre un comprimé à 3h du matin que de faire cuire des pommes de terre. J'espère seulement que mon hypothèse va se confirmer. Je vous tiens au courant.


Dernière édition par Marie C. le Sam 26 Sep 2015 - 18:45, édité 1 fois

Marie C.

Messages : 52
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 55
Localisation : Paris (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Luc le Sam 26 Sep 2015 - 6:07


On constate que tu te renseignes beaucoup sur les fonctions du corps humain, plus particulièrement sur l'alcalinisation et l'acidification . Il faut cependant comprendre qu'en période de jeûne, l'acidité et l'alcalinité des tissus et du sang sont un peu chambardées. Ces changements sont d'ailleurs positifs pour l'organisme.

Il y a quelques sujets sur le présent forum qui pourraient sans doute t'intéresser :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Marie C. le Sam 26 Sep 2015 - 15:46

Merci pour ces informations.

Ce n'est pas l'acidose du sang qui m'inquiète, mais plutôt celle des tissus. C'est plutôt mauvais signe à long terme. D'après ce que je viens de lire, le magnésium est indispensable. J'ai commencé à en prendre en complément (il y en a d'ailleurs dans les correcteurs de pH). Cela va me redonner un peu le moral.
Par contre, c'est en buvant beaucoup que l'élimination se fait. Pour moi, c'est indispensable, même si cela fait baisser le taux des minéraux. Sinon, je ne pourrai pas dormir de la nuit. L'épuisement va me guetter.

J'aimerais résoudre le problème le plus vite possible, car dans l'état où je suis, pas question de travailler. Je sens que je ne dois pas arrêter le processus, mais je me vois mal expliquer ça à un médecin. En plus, si je faisais un malaise, je pourrai me retrouver à l'hôpital, tous mes efforts seraient réduits à néant. Pas facile de choisir.

Marie C.

Messages : 52
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 55
Localisation : Paris (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Marie C. le Dim 27 Sep 2015 - 4:45

La nuit a été moins dure que je ne pensais. Je n'avais pas pris de protéines au dîner. L'autolyse s'est donc amplifiée dans la soirée.
Un peu de douleur en bas du dos, j'ai donc bu de l'eau et pris des compléments de minéraux pour aider les reins à éliminer.
Douleurs à l'aine côté gauche et à l'utérus. C'est là que l'autolyse se passe. Pas de brûlures à l'aine, les acides rejoignent bien le sang pour être éliminés et ne sont plus stockés.
J'ai fait des mots croisés jusqu'à 1h. J'ai pu ensuite m'endormir. Plusieurs réveils avec langue très sèche et mauvais goût dans la bouche.

Ce matin, légère diarrhée. Mes intestins se vident. Je sens qu'il y a toujours quelque chose à éliminer au niveau utérus. L'autolyse se poursuit, bien que j'ai mangé une soupe et une pomme.

Marie C.

Messages : 52
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 55
Localisation : Paris (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Luc le Dim 27 Sep 2015 - 9:29


Je ne sais trop quoi penser et dire concernant ton cas qui semble un peu spécial. Normalement, chez les hygiénistes, on laisse faire la nature en ne consommant que de l'eau durant le jeûne, tout en gardant le repos; et aucun supplément lors de la réalimentation.

On sait que l'autolyse crée d'innombrables réactions difficiles à cerner, et que certains paramètres (ex: glycémie, acido-base) sont temporairement faussés d'où l'inquiétude des jeûneurs et des médecins. On n'a qu'à penser au jeûne de Viviane supervisé par son père, médecin opposé au jeûne, et qui paniquait lorsqu'il voyait des paramètre anormaux ... voir le témoignage de Viviane :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Marie C. le Sam 3 Oct 2015 - 10:48

Bonjour,
Voici la suite de ma réalimentation. Après quelques jours d'alimentation normale, j'ai réduis mon apport en protéines (à la moitié recommandée par jour) pour laisser l'autolyse se poursuive. Mes douleurs à l'aine ont donc continué. Pour éliminer les acides en trop, chaque nuit j'ai bu au moins 1,5l d'eau de source pour aider les reins (en plus d'environ la même quantité d'eau dans la journée). Par contre, pour m'endormir, j'ai du prendre quelques comprimés correcteurs de pH à chaque fois. Cela fait reculer la douleur et je gagne quelques heures de répit (3 à 5 heures pas plus) pour me reposer.
Cela a entraîné une accélération de mon transit intestinal avec des selles plutôt molles jusqu'à 4 fois par jour.
Je n'ai pas pu aller au bout du processus et ai repris une alimentation normale depuis hier. Cette nuit, la douleur a migré vers les intestins. J'avais l'impression de sentir les aliments s'y déplacer en déclenchant des brûlures au contact des parois. Cela continue aujourd'hui.
J'avais déjà remarqué depuis quelques jours que mes selles étaient plutôt acides (brûlure au niveau de l'anus). Je me demande si le nettoyage (autolyse ?) ne s'est pas déplacé au niveau des intestins. Est-ce qu'une nourriture riches en fruits et légumes peut attirer les acides stockés dans la paroi de l'intestin ? Cela fait plus d'un mois que je n'ai pas mangé de viande, me contentant de protéines venant du lait, des végétaux ou du poisson. J'ai aussi supprimé les céréales par les remplacer par des pommes de terre. Je mange des crudités assaisonnées avec de l'huile de colza pour avoir des oméga-3. On ne peut donc pas dire que j'ai une nourriture particulièrement acide. Mon poids s'est stabilisé autour des 39kg. Ma température se maintient autour de 37°C.
Même si j'ai réussi à trouver comment gérer la situation au mieux, elle m'empêche d'avoir une vie normale. J'espère quand même que cela en vaut la peine et que cela améliorera ma santé.

Marie C.

Messages : 52
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 55
Localisation : Paris (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Luc le Dim 4 Oct 2015 - 23:19


Oui bien sûr, tout jeûne vaut la peine d'être exécuté s'il n'y a pas de contre-indications.

En ce qui a trait à l'acidité et à l'acalinité, tel qu'écrit précédemment, ces paramètres peuvent changer au cours du jeûne ainsi que durant la réalimentation, tant que celle-ci ne sera pas suffisante afin de combler tous les besoins de l'organisme. Une fois la réalimentation redevenue à la normale, l'organisme n'a plus besoin de piger dans ses réserves pour vivre.

Dans le protocole du Dr Gernez, même un régime alimentaire diminué du tiers de l'alimentation normale, enclanche le processus d'acidification légère du sang. Ce phénomène est normal et souhaitable puisqu'il détruit les cellules mutées et cancéreuses selon ce qu'écrit précédemment le Dr Jean-Pierre Willem.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je ne peux t'en dire davantage sur le phénomène. Peut-être que tu es un cas particulier chez qui le jeûne agit différemment. Je serais curieux de savoir ce que Raphaël Perez (hygiéniste) en pense. Il a une formation en pharmacie et supervise des jeûnes depuis plusieurs années. Je te laisse ses coordonnées au cas où tu aurais envie de le contacter.


Pharmacien, Nutritionniste, Hygiéniste (hyigène de vie) Consultation sur rendez-vous à Lyon (Rhone) et Saint Jean de Maurienne (Savoie) et à distance par téléphone ou visiophone (skype)Tél : 06-29-39-51-00 Mail : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et déséquilibre hormonal

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum