Le jeûne selon le Dr Edouard Bertholet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le jeûne selon le Dr Edouard Bertholet

Message  Luc le Mer 18 Juil 2012 - 22:50

À la fin du 19e siècle et au 20e siècle, le docteur Édouard Bertholet (1883-1965), médecin suisse, contemporain de Shelton fut parmi les premiers européens à s'intéresser aux médecines naturelles. Il prônait entre autre le jeûne comme moyen thérapeutique.

Il écrivit plusieurs ouvrages dont certains sur le jeûne tel : "Le Jeûne : thérapeutique naturelle toujours bienfaisante et salutaire."

Voir aussi :

"Le Retour à la santé et à la vie saine par le jeûne"*

* Éd Aryana, Paris, 1950. Épuisé. Disponible en pdf : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





Dernière édition par Luc le Mer 18 Juil 2012 - 23:41, édité 1 fois

Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Les DIX commandements du jeûneur d'après le Dr Bertholet

Message  Luc le Mer 18 Juil 2012 - 22:57



Les dix commandements du jeûneur :

I. Durant le jeûne, ce sont les forces curatives du corps qui sont à l'œuvre pour opérer sa régénération. Le premier et le plus important devoir du jeûneur consiste à ne pas contrarier ces efforts; pour ce faire, il est nécessaire de s'abstenir de boissons fermentées, de thé ou de café (ces deux derniers breuvages sont très nuisibles pour leur caféine et théine, corps toxiques de la série des purines.) La plus petite quantité de ces substances paralyse déjà le travail d'excrétion des cellules qui profitent du répit accordé par le jeûne pour se débarrasser de leurs déchets. Le repos alimentaire doit être complet sinon les organes sont entravés dans leur travail d'élimination et de rénovation.

II. Il faut se rappeler que, durant les premiers jours de jeûne, les cellules malades ou affaiblies, les dépôts d'acide urique et de poisons organiques, les gaz toxiques, produits de combustion cellulaires, sont détruits et éliminés en masse, d'où les crises de désintoxication avec leurs malaises particuliers: courbature générale, céphalées ou vertiges dont il n'y a pas lieu de s'effrayer, mais bien de se réjouir puisqu'ils indiquent que la purification de l'organisme progresse normalement.

III. La sensation de faim parfois très prononcée au début du jeûne est une fausse faim à laquelle il ne faut pas céder. Il s'agit d'un besoin factice consécutif à l'irritation des muqueuses gastro-intestinales par les produits toxiques éliminés. Une purge copieuse ou un lavement sont les meilleurs remèdes contre de tels malaises.

IV. Il faut jeûner autant avec le cerveau qu'avec le corps; on doit surtout ne pas être obsédé par l'idée de manger où par le désir de faire de succulents repas. Ces pensées sont très déprimantes pour le jeûneur qui aura beaucoup plus de peine à garder son abstinence.

V. On doit bien se pénétrer de l'idée que la quantité de graisse du corps ne fait pas la santé, que le poids perdu au cours du jeûne représente l'élimination des cellules malades, des tissus sans valeur, des substances et des liquides toxiques qui encrassent l'organisme et paralysent ses fonctions. il faut se rappeler que des jeûnes ont été prolongés sans dommage jusqu'à plus de 70 jours.





Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne selon le Dr Edouard Bertholet

Message  Luc le Mer 18 Juil 2012 - 23:01



VI. Durant le jeûne on se souviendra que le corps demande des soins et une hygiène physique parfaits afin de favoriser et d'accélérer l'élimination des poisons organiques par les poumons et par la peau. Le jeûneur doit vivre autant que possible à l'air pur, pratiquer des respirations profondes, un exercice modéré, marche ou gymnastique en plein air, doit être pratiqué journellement.

VII. Il faut se rappeler que le Jeûne est «une opération sans couteau»; on doit donc se comporter en conséquence, se reposer souvent, ne pas vivre dans l'agitation et surtout ne pas veiller; le sommeil de la nuit est indispensable; même léger, i! est très réparateur.

VIII. La période de reprise alimentaire devra être progressive. Le régime sera fruito-végétarien, la viande étant exclue des menus pour plusieurs semaines, sinon définitivement supprimée; Il faut absolument laisser aux cellules nouvelles ou régénérées le temps de se fortifier et de reprendre leurs fonctions.

IX. Durant le jeûne, ce ne sont pas seulement nos organes physiques qui doivent se reposer et se rénover complètement, il faut encore y ajouter le repos psychique, cultiver les pensées élevées et les entretenir par des lectures appropriées.

X. Enfin le jeûne doit être le point de départ d'une vie nouvelle, plus morale et plus spirituelle; il doit nous apprendre à ne plus commettre d'erreurs tant au point de vue de l'hygiène physique que psychique. Le Jeûne peut et doit nous ouvrir la voie à une vie supérieure toujours plus dégagée de la matérialité. Le jeûne nous apprendra à dominer nos passions physiques: gourmandise, sensualité, tout aussi bien que nos défauts psychiques: colère, envie, jalousie, haine. Le jeûne pratiqué en pleine conscience de ses merveilleuses possibilités nous donnera la vraie liberté spirituelle, partant la satisfaction et le parfait bonheur.




Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne selon le Dr Edouard Bertholet

Message  Luc le Mer 18 Juil 2012 - 23:03



Comme on peut le constater, contrairement au docteur Shelton, le Dr Bertholet, tout comme le Dr Vivini propose certaines façons de faire, tel les purges, les lavements et l’activité physique durant le jeûne. Selon Bertholet, ces actions aideraient l’organisme à éliminer (autolyser) les agents toxiques.

Dans les faits, selon les Dr Shelton et Dr Vetrano, l’autolyse s’exécute au niveau cellulaire et la seule façon d’aider ce processus est le repos. L’organisme a besoin d’énergie nerveuse pour exécuter ce travail et la seule façon de l’augmenter est le repos complet. D’ailleurs, la biologiste Nicole Boudreau écrit que l’effort physique fait dévier immédiatement l’énergie de l’action autolytique vers nos muscles.

Voir les sujets en rapport avec le phénomène de l'autolyse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne selon le Dr Edouard Bertholet

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:44


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum