Alice au pays du jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alice au pays du jeûne

Message  Akawish le Jeu 30 Juil 2015 - 12:11

Bonjour à tous,
je viens de trouver la petite porte qui mène au jeûne, cela fait quelques semaines que je la contemple sans oser toucher la poignée. J'ai lu le traité du Dr Shelton et débuter celui A. Mosséri ainsi que de nombreux témoignages. J'ai visionné également des vidéos dont une avec Bernard Clavières. Je prends le jeûne au sérieux et je préfère m'informer comme il faut avant. Mais cette manière de procédé est aussi un handicap car je suis une personne très anxieuse qui a besoin de contrôler, planifier et qui en bref ne sait pas lâcher prise.

Ce qui m'amène au jeûne est une santé défaillante depuis très longtemps. Je suis passée par la réforme alimentaire, plus de produits laitiers, ni gluten, ni additifs en tout genre depuis plusieurs années et ces derniers mois, j'ai supprimé les sucres rajoutés, je reste néanmoins sur du sucre de cannes complet avec parcimonie. J'ai testé plein de produit naturels comme l'argile verte, le psyllium, le charbon, la chlorella etc... jusqu'à ce que je comprenne enfin que j'aurais beau avaler des compléments, je ne me débarrasserais pas de la forte toxémie présente dans mes intestins ni assimilerais la moindre vitamine sans un nettoyage profond et sans artifice.

Mon souci se situe apparemment dans un intoxication au plomb qui aurait peut-être induit une candidose tout ceci avec tout les symptômes sympathiques qui vont avec. Je ne suis pas suivie par un médecin et ce n'est pas faute d'avoir essayer, j'ai donc pris l'habitude de me soigner seule et de faire mes propres recherches.

Mère au foyer de 37 ans, j'en suis venue à voir le jeune comme l'ultime et véritable solution et gratuite en plus ! J'aurais bien évidemment préférée être accompagné dans un institut spécialisé mais comme bon nombre d'entre vous, je n'ai pas les moyens financiers.

Mon cas est un peu particulier car je suis en sous poids : 43kg pour 1m61. J'ai un IMC de 16,6 Kg/M² et je n'ai pas trouvé de témoignages de personnes maigres ayant jeûner. J'ai donc une marge de perte de poids très mince. Je suis déjà descendue à 40kg après une période de quasi végétalisme de 15 mois et ce n'était pas beau à voir avec en prime des douleurs dans tout le corps aux niveaux des os et des muscles ainsi qu'une anémie. Attention je ne crache pas sur le végétalisme mais dans mon cas, ce n'était pas adapté.

Comme je suis tout le temps affamée, j'ai réalisé un jeune de 24 heures avec petit jus de légume, fruit et lait de coco juste pour voir si j'avais la volonté. J'aurais pu poursuivre mais j'ai remangé par peur.
Actuellement, je débute un jeûne à l'eau pour une durée indéterminé surement court vu que je ne veux pas maigrir de trop : je ferais un post en détail sur ce dernier dans le topic dédié au jeune de moins d'une semaine.

En espérant ne pas avoir été trop longue, je vous dis à bientôt ;-)

Akawish

Messages : 4
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 38
Localisation : Jura

http://www.asyouwish.123.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice au pays du jeûne

Message  Luc le Ven 31 Juil 2015 - 10:42

Bienvenue sur le forum !

En effet, tu as essayé plein de choses pour te soigner.  Naturellement, lorsque nous lisons, dans nos recherches les divers symptômes que nous ressentons ... nous avons toutes ces maladies décrites et chaque thérapeute a une solution pour nous.  Donc, on arrête ceci et cela, on suit telle ou telle thérapie pour en arriver à la cas départ à nouveau.

Oui, au départ un jeûne pourrait régler certains ennuis puis, suivi d'une alimentation correcte la forme devrait revenir.  Mais jeûner avec un IMC à 16,6 est particulier.  Shelton écrit au chapitre XXVI :

Les personnes émaciées peuvent-elles jeûner ? Certainement. La maigreur
est rarement due à une manque de nourriture, mais elle est presque toujours due
à la maladie. Dewey, Carrington, MacFadden, Rabagliatti, Sinclair et plusieurs
autres ont fait remarquer que dans beaucoup de cas, après beaucoup d’efforts
et après avoir pratiqué plusieurs régimes pour grossir, les premiers gains de poids
ne sont obtenus qu'après un jeûne. J'ai vu plusieurs cas semblables au cours de
ma propre expérience. Il est plus facile d’exagérer l’importance du facteur poids
lorsqu'on considère le jeûne. Certains malades, excessivement maigres, nous
surprennent en jeûnant profitablement et sans danger pendant de longues durées.
Une maigreur excessive n'est pas une contre-indication au jeûne. J’ai fait
jeûner beaucoup de personnes très maigres. Un asthmatique, qui n’avait que
la peau sur les os lorsqu'il est arrivé dans mon institution, a jeûné 17 jours et
s'est presque complètement débarrassé de son asthme dont il souffrait depuis
neuf ans. Un jeûne ultérieur lui permit de se rétablir complètement. Cet homme,
en fait, est devenu plus vigoureux pendant le jeûne.
Evidemment, dans certains cas de « maladies » où il y a dégénérescence,
aucune nourriture — quantité et qualité — n'apporte d'amélioration jusqu’à ce
qu'un jeûne ou une diète très stricts n’aient préalablement été employés. Page,
Rabagliatti, Kieth, Nichols et d'autres rapportent plusieurs cas semblables. Plusieurs
décès de tuberculeux sont dus à l’inanition résultant de la suralimentation.
Sinclair rapporte le cas d'un ministre de l'église Episcopale qui « était
tellement émacié qu’il pouvait à peine se traîner » et pensait au suicide. « Il
jeûna onze jours et grossit de trente livres ensuite ».
Le Dr Eales dit : « Si vous êtes maigre et au-dessous du poids normal,
un jeûne vous aidera. Ne croyez pas qu’un jeûne soit profitable seulement aux
gens bien en chair. Les maigres, aussi bien que les gras, sont dans un état
anormal et tireront grand profit d'un jeûne. Il y a beaucoup d’exemples de
personnes maigres ayant fait un jeûne, à la suite duquel elles ont rapidement
repris du poids et recouvré la santé.
J'ai eu un cas où le malade a repris 13 kg 500 en quatre semaines, après
un jeûne de neuf jours. Cette augmentation de poids s’est faite en suivant un
régime que peu de personnes auraient trouvé suffisant. Ce malade avait souffert
d'hyperacidité gastrique, d’entérite gastrique, de colite, de gaz, de constipation,
de mauvaise circulation, de maigreur et de dépression mentale, pendant
sept ans, avant de venir me consulter.
Le jeûne, et en particulier un jeûne complet, soigne aussi bien la maigreur
que l'obésité. Après un jeûne complet, le corps a tendance à atteindre, puis
à maintenir son poids correct. Ceux qui étaient gros ne reprennent pas leur excès
de graisse; tandis que ceux qui étaient trop maigres prennent souvent une livre
ou deux par jour pendant un mois ou plus.
Le Professeur Agostino Levanzin écrit : « On prétend, dans plusieurs cercles,
que les maigres n'ont pas besoin de jeûner; qu’ils ont besoin d’une nourriture
substantielle qui pourrait les rendre plus vigoureux. Je suis convaincu,
au contraire, que beaucoup de maigres ont un besoin plus grand de jeûner que
les gros — car leur état montre qu’ils ont été « sous-nourris », comme résultat
direct de la suralimentation pendant des années. Il faut arrêter cela tout de suite,
ce qui est réalisable au moyen du jeûne qui permettra aux organes de la nutrition
de se remettre en état de s’approprier la nourriture ».
 Evidemment, un homme ou une femme maigre, pesant
seulement 40 ou 45 kg, ne peut pas se permettre de perdre 40 % de son poids.
D'autre part, un homme qui devrait peser à peu près 68 kg mais qui en pèse
réellement 150, peut se permettre de perdre beaucoup plus de 50 % de son
poids. Les jeûneurs exhibitionnistes ont subi une réduction de poids corporel de
30 % sans pour cela perdre toute leur vigueur Chap. VI  


Voir aussi ;
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t255-poids-jeuner-pour-prendre-du-poids
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t162-poids-pertes-de-poids-durant-le-jeune

Shelton ajoute : "Dans bien des cas, il vaut probablement mieux faire plusieurs jeûnes courts en s'alimentant soigneusement entre temps, plutôt que de tenter un long jeûne" (p.216)

Si tu as le livre de Shelton, voir aussi le chapitre  XVII  où il est question du gain et de la perte de poids pendant le jeûne.

Bonne lecture et si tu as des questions, n'hésite pas.

Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice au pays du jeûne

Message  Akawish le Sam 1 Aoû 2015 - 4:58

Merci Luc pour ton accueil.

C'est justement ce passage qui m'a donné envie de me lancer dans le jeûne et qui m'a ôté la peur de le faire. Régulièrement dans son livre, Shelton affirme que les personnes maigres et faibles ont un bon profil pour supporter le jeûne contrairement à ce que l'on pourrait croire.

Finalement après avoir testé un jeûne de 39 heures à l'eau et une grosse crise d'élimination (ou autre chose ?) à partir de la trentième heures, je vais me diriger pour le moment vers des méthodes plus douces tel que le semi-jeune ou la cure de jus.

Bien que je pense avoir une alimentation saine ou presque, je mange plusieurs fois par jour. J'ai déjà éliminé le goûter du matin et je tente de supprimer le goûter de l'après-midi ou me permettre qu'un fruit ou deux. Ces derniers étant très limités vu que je suis allergique à nombreux d'entre eux. ...Je rêve un jour de croquer dans une pomme...

Akawish

Messages : 4
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 38
Localisation : Jura

http://www.asyouwish.123.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice au pays du jeûne

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum